Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

Spectre

NZ : 60m Sub License poursuivie par le régulateur

Le dernier bulletin d’information – InfoLine 451 – de la New Zealand Amateur Radio Transmitters Society (NZART) rapporte que leur régulateur, RSM, a maintenu sa sous-licence de 60 m (5351,5 à 5366,5 kHz).
Comme annoncé dans la dernière InfoLine NZART a obtenu de RSM, une nouvelle licence de 60 m avec les mêmes termes et conditions que la licence précédente qui expire le 4 mai 2022.
Cela laisse le temps à RSM de promulguer une nouvelle GURL. Si vous avez une sous-licence de 60 m existante alors il continuera à s’appliquer sous la nouvelle licence et vous pourrez continuer d’opérer sur le 60 m comme vous le faisiez auparavant. Pas besoin de réappliquer. Si vous êtes un nouvel utilisateur du 60 m, vous devez d’abord demander une sous-licence en remplissant la demande disponible sur le site Web de NZART ICI  :  et la transmettre au siège de NZART pour signature et inscription ultérieure sur le site Web des utilisateurs.
73 Mark ZL3AB ICI InfoLine 451
73Paul G4MWO Editor, The 5 MHz Newsletter

40 MHz – Le régulateur belge envisage une nouvelle bande

L’UBA de Belgique déclare que le régulateur des communications IBPT étudie la possibilité d’une bande radioamateur sur  40 MHz.
Une traduction du message de l’UBA se lit comme suit :
Plusieurs Radioamateurs rapportent que des transmissions sont observées à 40,680 MHz à partir de stations belges utilisant FT8. L’IBPT indique que les diffusions sur 40 MHz ne sont actuellement pas autorisées en Belgique. Pour éviter tout doute, les exemptions de licence accordées dans cette gamme de fréquences pour les petits modèles et les équipements à courte portée non spécifiques ne doivent pas être utilisées à mauvais escient pour les transmissions Radioamateurs.
L’IBPT étudie actuellement la possibilité de libérer un petit segment de fréquences pour les Radioamateurs autour 40 MHz. Des activités non autorisées de radioamateurs sur  40 MHz sont susceptibles de nuire à cette recherche.
Source UBA  ICI

Mise à jour de la licence NZART 60 m

Le dernier bulletin d’information de la NZART (New Zealand Amateur Radio Transmitters Society), Infoline # 450, rend compte de la situation actuelle en ce qui concerne le 5 MHz / 60 m dans le pays. ‘Une mise à jour sur l’expiration imminente de la licence 60 m comme suit : Richard Harkett ZL2FY, l’agent de liaison avec l’administration du NZART a parlé avec RSM et attend qu’il émette un nouveau GURL.  Jusqu’à ce qu’ils le fassent, le statu quo se poursuit. Si nécessaire, la licence sera renouvelée et nous continuerons jusqu’à ce que le GURL soit émis. Rien de plus ne peut être fait car il appartient maintenant à RSM ‘
Le 7 mai de l’année dernière, les amateurs néo-zélandais ont obtenu l’accès à l’allocation secondaire amateur WRC-15 de 5351,5 à 5366,5 kHz dans le cadre d’une sous-licence temporaire de 12 mois, qui devait être examiné avec leur régulateur, RSM, en vue de son ajout permanent à la NZ Amateur GURL, la NZ Amateur Radio License, à condition qu’aucun problème d’interférence ne se soit posé.
À ce jour, 271 sous-licences ont été délivrées. ICI
Infoline # 450 ICI
NZARTS 60 m Band page ICI
73Paul G4MWOEditor,  The 5 MHz Newsletter

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité solaire au cours des dernières 24 heures était à des niveaux faibles avec onze éruptions de classe C produites principalement à partir des régions actives NOAA 2976 (bêta) et NOAA 2984 (bêta), toutes deux proches du limbe ouest. La région active NOAA 2975 (bêta-gamma) a produit quelques éruptions de faible classe C derrière le flanc ouest. Les régions actives notables restantes sur le disque solaire visible, NOAA 2978 et NOAA 2981 ont réduit la complexité de leur champ magnétique photosphérique sous-jacent. Ils sont maintenant classés comme bêta de type magnétique et sont restés inactifs. Une nouvelle région active magnétiquement simple, NOAA 2985(alpha), a montré une activité de torchage mineure du quadrant sud-est. L’activité d’éruption de rayons X devrait être principalement à des niveaux bas au cours des prochaines 24 heures avec des risques décroissants d’éruption de classe M. pourrait atteindre la Terre cet après-midi avec une confiance assez faible d’arrivée. La CME était lié à une activité de torche du limbe ouest, par conséquent, seul un impact mineur est attendu s’il atteignait la Terre. Un CME de halo complet a été détecté par les données du coronographe LASCO C2 à 16h36 UT le 3 avril, suite à une grande éruption de filament qui s’est détachée du quadrant sud-ouest du disque solaire. Le CME a une vitesse projetée d’environ 650 km/s telle que vue par STEREO COR2 et devrait arriver sur Terre tôt le matin du 6 avril. Aucun autre CME dirigé vers la Terre n’a été observé dans les images coronographiques disponibles. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était principalement au-dessus du seuil de 1000 pfu le 3 avril et principalement en dessous du seuil de 1000 pfu aujourd’hui. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV devrait être principalement inférieur au seuil de 1000 pfu dans les prochaines 24 heures. La fluence électronique sur 24h a atteint des niveaux modérés et devrait revenir à des niveaux nominaux dans les prochaines 24 heures. Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) ont été sous l’influence des structures du vent solaire et de l’influence potentielle d’un flux à grande vitesse. . La vitesse du vent solaire a été élevée dans la gamme de 440 à 530 km/s. Le champ magnétique interplanétaire s’est légèrement amélioré avec une valeur maximale de 8 nT et un Bz minimal de -7,8 nT. Le champ B était majoritairement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil). Les paramètres du vent solaire devraient rester améliorés au cours des prochaines 24 heures sous l’influence décroissante du courant à grande vitesse et avec la chance mineure d’un coup d’œil à partir du CME du 2 avril. Les conditions géomagnétiques au cours des dernières 24 heures ont été localement calmes avec globalement deux périodes actives enregistrées entre minuit dernier et 06h00 TU le 4 avril. Des conditions géomagnétiques principalement calmes à instables sont attendues pour les prochaines 24 heures avec une possibilité mineure pour une période active isolée si un coup oblique du halo CME du 2 avril arrivait sur Terre. Des conditions actives et une tempête géomagnétique mineure peuvent être attendues le 6 avril avec l’arrivée prévue du halo CME lié à l’éruption à large filament du 3 avril. Source SIDC.

L’Ofcom suspend la licence de KTV

suite à une grave violation des règles de diffusion

L’Ofcom a suspendu aujourd’hui la licence de diffusion de « Khalsa Television Limited » après qu’une enquête a révélé que la chaîne KTV avait enfreint les règles de diffusion. Notre enquête a révélé que le Prime Time, une émission de discussion en direct de 95 minutes, comprenait des éléments susceptibles d’inciter à la violence. Le présentateur de l’émission a fait un certain nombre de déclarations tout au long de l’émission qui, prises ensemble, encourageaient l’action violente, y compris le meurtre, comme une forme acceptable et forme d’action nécessaire pour faire avancer la cause ‘khalistanaise’.
Il s’agissait d’une violation grave de nos règles sur l’incitation au crime et au désordre. Compte tenu de la gravité de cette violation et pour les raisons énoncées dans notre avis de suspension, nous suspendons aujourd’hui la licence de diffusion de « Khalsa Television Limited » au Royaume-Uni avec effet immédiat. . »Khalsa Television Limited » dispose désormais de 21 jours pour faire des démarches auprès de l’Ofcom.  Suite à ce processus, nous déciderons de révoquer ou non la licence de « Khalsa Television Limited ».

L’Ofcom publie la feuille de route du spectre

Ofcom a publié sa première feuille de route du spectre, qui explique comment ils se préparent pour garantir que tout le monde au Royaume-Uni puisse bénéficier des progrès rapides de la technologie sans fil de pointe. Le spectre radio est une ressource finie et importante d’ondes invisibles qui a besoin doit être géré avec soin afin qu’il puisse continuer à fournir les services sans fil dont nous avons tous besoin. À mesure que de nouveaux services émergent, la demande de spectre augmente.
En conséquence, l’Ofcom adopte une approche stratégique pour s’assurer que ces nouvelles technologies innovantes peuvent être adoptées parallèlement aux services existants. La feuille de route met en évidence les domaines de travail sur lesquels l’Ofcom se concentrera pour s’assurer que nous respectons notre stratégie de gestion du spectre, que nous avons définie en juillet 2021.
Elle explique également comment le spectre est utilisé aujourd’hui et met en évidence certaines des principales tendances technologiques et du marché que nous avons envisagées. dans l’élaboration de notre futur programme de travail. Les futurs domaines de travail proposés sont regroupés en trois thèmes, qui couvrent : l’évolution et la convergence du réseau, l’accélération de l’innovation et du partage du spectre, et de meilleures données pour une meilleure gestion du spectre. ICI

Obtenir une licence britannique pour la bande 40 MHz

Plusieurs Radioamateurs britanniques ont maintenant obtenu leurs licences pour opérer dans la bande 40-42 MHz, le formulaire de demande de licence est disponible sur le site Web de l’Ofcom.ICI
C’est ce qu’on appelle une licence d’innovation et d’essai et les amateurs britanniques ont postulé pour utiliser 5 watts ERP pour les modes numériques dans 40-42 MHz. coûte 50 £ et le formulaire de demande OfW225 est disponible au format PDF au bas de la page.
Voir le blog EI7GL ICI
Roger G3XBM publie des informations sur 40-42 MHz (8m) sur son blog, ICI

Certains Radioamateurs britanniques

sont désormais autorisés pour 40 MHz

John EI7GL rapporte que l’Ofcom délivre désormais à certains Radioamateurs britanniques des licences temporaires d’innovation et de recherche pour transmettre dans la bande 40 MHz d’avril pour 1 an avec 5 watts. Roger écrit… ‘Après une très longue attente, l’OFCOM a approuvé mon permis TX 8m qui court à partir du 2 avril pour un an. Il me permet d’utiliser 40-42MHz avec des modes numériques (y compris CW) à 5W ERP max.  Je prévois d’ériger un dipôle filaire qui est dirigé vers l’Europe. Je prévois d’être principalement sur FT8 autour de 40,676 MHz avec une fréquence précise faite en liaison avec d’autres. Ce que j’espère, c’est que toutes les stations FT8 de 8 m peuvent être surveillées avec un réglage de numérotation USB, mais espacées. 5W devrait certainement couvrir l’Europe avec Es. Je vais essayer quelques QSO crossband CW locaux, mais j’espère être sur FT8 24h/24 et 7j/7.
Il est entendu que G0JJL, G0JHC et G7PUV ont ou demandent des licences. ICI 

La Radio sur Ondes Courtes fait son retour!

Le New York Times publie un article intéressant sur la Radio Ondes Courtes qui se lit comme suit : Alors que la Russie tente de couper le flux d’informations en Ukraine en attaquant son infrastructure de communication Le journal britannique BBC revisite une tactique de diffusion popularisée pendant la Seconde Guerre mondiale : Radio à Ondes Courtes.
La Radio à Ondes Courtes est un véhicule incontournable pour atteindre les auditeurs dans les zones de conflit depuis des décennies, utilisée pour livrer des dépêches crépitantes aux soldats de la guerre du golfe Persique, envoyer des codes aux espions en Corée du Nord et pontifier à travers le rideau de fer pendant la Guerre froide.
Mais des formes de radio plus modernes ainsi qu’Internet ont fini par repousser les ondes courtes; la BBC a retiré ses transmissions à Ondes Courtes en Europe il y a 14 ans.
Maintenant, en parlant d’ondes courtes, écoutez sur 4625 kHz. Cela a été pendant de nombreuses années l’emplacement sur le cadran du Buzzer, un émetteur militaire russe dont le surnom décrit parfaitement sa transmission monotone marche/arrêt. . Au fur et à mesure que la situation ukrainienne actuelle a pris forme, elle est devenue un champ de bataille mineur, et le Buzzer partage désormais sa fréquence avec une variété d’autres stations diffusant de la musique, des spectrogrammes et d’autres déchets radio destinés à la perturber.
Pour les curieux, cela peut être regardé se dérouler sur un spectrogramme ou au casque par toute personne à portée disposant d’un récepteur HF, ou pour tout le monde, avec un WebSDR. Au fil du temps, la surveillance qu’il a entendue a superposé le discours et la musique allant des hymnes soviétiques et américains à la musique de danse et à la K-pop au rock britannique des années 1960 et bien sûr à Boney Ms Rasputin, avec quelques choix légèrement macabres tels que Final Countdown et un sirène de raid aérien. Même les intros du Benny Hill Show, de la A-Team et de Mission Impossible, donc celui qui fait ça a un large goût.
Parallèlement à la musique à environ 4628 kHz, une série de messages de spectrogramme défilent en ukrainien, russe et anglais, allant de l’arrêt de la guerre. Il est juste de dire qu’aucune de ces transmissions n’a obscurci le Buzzer, mais elles ont eu pour effet d’augmenter considérablement le bruit sur le canal.

Consultation de l’Ofcom : stratégie du spectre spatial

L’Ofcom organise une consultation publique sur sa proposition de stratégie de gestion du spectre radioélectrique utilisé par le secteur spatial.  Soutenir l’utilisation croissante de la technologie satellitaire de pointe pour offrir des services innovants aux particuliers et aux entreprises est au cœur de la nouvelle stratégie du spectre spatial.
Le secteur spatial se développe rapidement, le nombre de lancements spatiaux augmentant de près de 60 % entre 2017 et 2021. Des entreprises telles que OneWeb et SpaceX déploient un grand nombre de nouveaux satellites – connus sous le nom d’orbite non géostationnaire (NGSO) systèmes satellitaires.
Pendant ce temps, les universités et les start-ups utilisent des satellites plus petits pour tester et tester une gamme de nouveaux projets passionnants. ils utilisent efficacement le spectre.
Soutenir la croissance du haut débit par satellite travail – et c’est là que l’Ofcom entre en jeu.
Notre travail consiste à nous assurer que ce spectre est utilisé efficacement et à gérer les risques d’interférence entre les différents utilisateurs du spectre. Notre stratégie de spectre spatial définit donc les domaines dans lesquels nous pensons pouvoir faire la plus grande différence au cours des deux à quatre prochaines années, en s’appuyant sur les changements de licence que nous avons introduits l’année dernière au services par satellite, tels que l’accès supplémentaire à la bande 14,25 – 14,50 GHz, ainsi que la poursuite des améliorations des règles internationales relatives aux OSNG.
Protéger les services vitaux d’observation de la Terre…….

L’ANFR poursuit la dématérialisation de ses documents et procédures

A cet effet, les relevés de redevances, tout comme les autorisations d’utilisation de fréquences et les mémoires techniques qu’elle établit dans le cadre de la gestion des réseaux PMR pour le compte de l’Arcep, sont accessibles depuis la plateforme SURF.
Pour y accéder, les titulaires des autorisations d’utilisation de fréquences auront préalablement à créer leur compte sur le site  pour les PMR ICI .
Pour cela, il faudra se munir des identifiants (n° de client et clé secrète) communiqués par l’ANFR. Si vous n’en disposez pas, vous pouvez effectuer une demande de renvoi directement depuis la page de création du compte SURF ou, à défaut, transmettre votre demande à l’adresse PMR ICI

Le programme de surveillance des bénévoles

donne un  avertissement aux Radioamateurs!

Le rapport de l’ARRL indique que le programme de surveillance des bénévoles a mis en garde contre les opérations au-delà des privilèges de la licence Radioamateur privilèges de licence d’opérateur.
Les cas typiques impliquent souvent des opérateurs titulaires de licences d’amateur de classe Technicien ou Général entendus sur une fréquence ou une bande non autorisée avec leurs privilèges de licence. Les incidents les plus récents ont fréquemment entraîné le fonctionnement en mode numérique FT8 par les techniciens licenciés sur 20 et 40 mètres.
Les techniciens licenciés n’ont aucun privilège d’exploitation sur 20 mètres, sans parler des privilèges numériques, et FT8 est un protocole numérique.
Les techniciens (et les novices) peuvent exploiter CW entre 21,025 et 21,200 MHz sur 15 mètres, de 7,025 et 7,125 MHz sur 40 mètres, et de 3,525 à 3,600 MHz sur 80 mètres, mais ils n’ont aucun privilège de mode numérique (transmissions de données) sur ces bandes.
L’administrateur du programme de surveillance bénévole de l’ARRL, Riley Hollingsworth, K4ZDH, a déclaré que les titulaires de licence qui ont besoin d’un cours de recyclage concernant leurs privilèges d’exploitation peuvent se référer à Article 97.301 des règles.
L’ARRL a également un tableau pratique sur son site Web qui détaille les privilèges disponibles pour toutes les classes de licence, de Novice à Amateur Extra. à ceux qui opèrent en dehors des sous-bandes téléphoniques de classe générale.
Par exemple, sur 20 mètres, les généraux peuvent utiliser le téléphone de 14,225 à 14,350 MHz, mais parfois, les opérateurs de classe générale sont entendus en dehors de cette sous-bande.
Sur 40 mètres, la sous-bande téléphonie et image ouverte aux licenciés Général est de 7,175 à 7,300 MHz.
Bien sûr, les titulaires de licence de classe technicien et général peuvent exploiter CW sur n’importe quelle sous-bande sur laquelle ils ont des privilèges d’exploitation, bien que l’exploitation dans les sous-bandes CW soit préférée par le plan de bande.
Sur 10 mètres, les techniciens ont des privilèges RTTY et de données – y compris FT8 – à partir de 28.000 à 28.300 MHz, et privilèges téléphoniques SSB de 28.300 à 28.500 MHz, et peut fonctionner en CW sur l’ensemble du segment 28.0000 – 28.500 MHz.
Les techniciens peuvent profiter de tous les privilèges d’exploitation à 50 MHz et plus.
Le programme « ARRL Volunteer Monitor « est un accord formel entre la FCC et l’ARRL. Des bénévoles formés et approuvés par l’ARRL surveillent les ondes et rapportent des preuves qui peuvent être utilisées pour corriger une opération erronée ou pour reconnaître une opération exemplaire en ondes.
Source ARRL ICI ARRL Volunteer Monitor Program ICI

La FCC examinera la NOI des récepteurs radio en avril

La présidente de la FCC, Jessica Rosenworcel, a annoncé son intention de lancer une procédure en avril qui explorerait les règles concernant les récepteurs radio – pas seulement les émetteurs, comme c’est actuellement le cas.
La proposition d’avis d’enquête (NOI) est en réponse à l’utilisation d’altimètres inférieurs aux normes dans les avions américains.
Apparemment, certains récepteurs d’altimètres peuvent être affectés par d’autres signaux radio à plusieurs centaines de MHz. Les altimètres d’avions utilisent 4,2 à 4,4 GHz, tandis que les nouveaux services 5G utilisent des fréquences complètement différentes de 3,7 à 3,98 GHz, mais les intérêts de l’aviation et la FAA ont déclaré des avions dans 50 aéroports américains. serait vulnérable aux nouvelles communications 5G, ICI
Un article sur le site Urgent Comm rapporte : ‘Dans le passé, nos discussions sur le spectre l’efficacité ont été un effort à sens unique – ils se sont concentrés presque exclusivement sur les émetteurs », a déclaré Rosenworcel dans des remarques préparées lors d’un discours liminaire au MWC 2022 à Barcelone qui ont été publiées par la FCC.
« Mais voici le problème : les communications sans fil n’existent que lorsque les émetteurs sont connectés aux récepteurs. Les deux sont vitaux. Les deux comptent. Et à l’avenir, les décideurs politiques doivent envisager à la fois la transmission et la réception. Pas seulement les premiers au détriment des seconds.
‘Le mois prochain, je proposerai à mes collègues de la FCC de lancer une nouvelle enquête pour explorer les performances et les normes des récepteurs.’
Lisez l’histoire complète d’UrgentComm ICI 

Ofcom : Permettre le partage du spectre

dans la bande supérieure des 6 GHz

Ofcom a publié une consultation proposant d’ajouter la bande supérieure des 6 GHz (6 425-7 070 MHz) à notre cadre de licence d’accès partagé pour une utilisation en intérieur à faible puissance.
Le cadre permet l’utilisation partagée du spectre, ce qui rend il est plus facile pour les particuliers et les entreprises d’y accéder pour un large éventail d’applications sans fil locales.
Dans le cas de la bande 6 GHz, nous pensons que ces licences pourraient être particulièrement adaptées à des utilisations industrielles, commerciales et de recherche. Selon nos propositions, les licences couvriraient la bande complète pour une zone dans un rayon de 50 m d’un point central, et l’utilisation serait limitée à l’intérieur uniquement, avec une limite de puissance maximale de 250 mW EIRP.
Les utilisateurs potentiels pourraient demander plusieurs licences pour couvrir une plus grande zone intérieure – de telles applications serait examinée au cas par cas. Chaque licence serait soumise à une redevance annuelle de 320 £ et serait pour une durée indéterminée, l’Ofcom se réservant le droit de révoquer les licences à des fins de gestion du spectre.
L’utilisation de la bande supérieure de 6 GHz pour le Wi-Fi grand public exempt de licence ou pour les réseaux mobiles 5G sous licence n’entre pas dans le cadre de cette consultation, car des travaux de compatibilité technique sont toujours en cours pour déterminer si et comment ces technologies pourraient partager la bande entre elles ou avec d’autres services. Cette proposition ne diminuera pas notre capacité à autoriser l’un ou l’autre à l’avenir, si nous décidons de le faire.Cette consultation sera ouverte jusqu’au 11 avril 2022. Nous avons l’intention de prendre une décision finale plus tard en 2022.Page de consultation ICI 

L’ordre du jour et les résolutions pertinentes de la CMR-2

L’ordre du jour et les résolutions pertinentes de la CMR-23 sont désormais disponibles novembre au 15 décembre 2023, précédée de l’Assemblée des Radiocommunications 2023 (AR-23) du 13 au 17 novembre. Cette brochure est disponible dans les six langues de l’Union et offre un accès facile à l’ordre du jour de la CMR-23, ainsi qu’aux les résolutions pertinentes qui y sont référencées.
En outre, les études et activités préparatoires de l’UIT-R pour la CMR-23 peuvent être consultées ICI .
Télécharger la brochure de la CMR-23   ICI