Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

QTR UTC

Faire un don

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Règlementation

Philippines: Amnistie pour les plates-formes Radioamateurs non enregistrées

Le régulateur philippin des communications NTC a annoncé une amnistie pour ceux qui n’ont pas enregistré leurs équipements Radioamateurs
Ils ont jusqu’au 23 décembre pour s’inscrire et payer les frais qui sont:
A. Équipement VHF et UHF

  • Portable 500 Php
  • Mobile / Base 700 Php
  • Répéteur 1000 Php

B. Equipement radio HF 1200 Php
Lisez le post de la Philippines Amateur Radio Association (PARA) ICI

Suisse: l’OFCOM rejette les indicatifs Radioamateurs

L’USKA , société nationale suisse Radioamateurs, a rendu public le compte rendu de la réunion du conseil d’administration du 18 novembre 2019
Bien que le compte rendu intégral de la réunion ne soit disponible que pour les membres de l’USKA, les points saillants indiquent les résultats d’une réunion avec le régulateur des communications, l’OFCOM:
– Les modes WSPR et FT8 ne peuvent pas être exécutés sans surveillance!
– la demande d’autoriser des indicatifs d’appel spéciaux pour la formation en ondes, telle qu’utilisée en Allemagne, a été rejetée!
L’USKA poursuivra le traitement d’une proposition de nouveau règlement de formation.
Source USKA  ICI

Progrès précoces et conflits sur des questions difficiles marquent la première semaine de la CMR

Charm el-Cheikh, Égypte, 1er novembre 2019 – À la première semaine de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2019, un accord a été trouvé sur plusieurs points sur lesquels des discussions préalables à la conférence avaient abouti à un consensus.

C’étaient les plus faciles. le reste sera plus difficile.
Les premières décisions prises ici à Charm el-Cheikh n’ont été possibles que grâce aux innombrables heures de travail accomplies au sein du Secteur des radiocommunications de l’UIT et des six organisations de télécommunication régionales depuis la dernière CMR de 2015. Trois de ces décisions concernaient des questions intéressant: l’IARU.
La bande administrative 47,0-47,2 GHz a été attribuée uniquement aux services d’amateur et d’amateur par satellite par la Conférence administrative mondiale des radiocommunications de 1979. Les sociétés commerciales à large bande sans fil ont manifesté leur intérêt pour la désignation de la bande pour les télécommunications mobiles internationales (IMT) et la possibilité qu’une telle proposition soit présentée à la CMR-19 a suscité des inquiétudes. Le fait que rien n’ait été annoncé est en partie dû aux travaux de l’IARU lors de la réunion préparatoire de la conférence tenue plus tôt cette année et des RTO. La WRC a accepté de ne pas changer de fréquence (NOC) entre 47,0 et 47,2 GHz.
Une autre décision du CNO qui évite les répercussions sur le service d’amateur s’applique à la bande 5850-5925 MHz, qui est une attribution au statut d’amateur secondaire en Région 2. L’examen des propositions concernant d’autres parties du spectre dans la gamme des 5 GHz prendra beaucoup plus de temps.
Enfin, la CMR n’a accepté de n’attribuer aucune fréquence ni d’autres modifications au Règlement des radiocommunications afin de prendre en compte le transport de puissance sans fil pour les véhicules électriques (WPT-EV). Il reste encore beaucoup à faire de manière urgente à l’UIT et aux autres organismes de normalisation si l’on veut que les services de radiocommunication soient correctement protégés des brouillages préjudiciables pouvant être générés par le WPT-EV, aussi bien à la fréquence fondamentale que des rayonnements non désirés.
L’examen d’une attribution de 50 MHz dans la Région 1 afin d’harmoniser les attributions dans les trois régions a fait l’objet d’un débat animé au sein d’un sous-groupe de travail présidé par Dale Hughes, VK1DSH, de la délégation australienne. Les quatre RTO de la région 1 ont fait des propositions disparates à la conférence et un petit groupe d’administrations a proposé la CNP. Pendant trois jours, aucun progrès n’a été réalisé vers une solution consensuelle, mais cela a changé vendredi matin. Un accord a été conclu, sous réserve de confirmation par les groupes régionaux, qui offrira aux administrations de la région 1 une certaine flexibilité quant à la manière de loger leurs amateurs.
L’un des problèmes les plus difficiles auxquels la CMR-19 est confrontée est l’élaboration d’un ordre du jour pour la CMR-23. Il existe des dizaines de propositions de points à l’ordre du jour et toutes ne peuvent pas être traitées dans les limites des ressources disponibles de l’UIT. Les travaux de fond sur l’examen de ces propositions ont débuté vendredi après-midi et doivent s’achever au cours des deux prochaines semaines.
Des réunions sur les questions les plus difficiles sont programmées pour le samedi 2 novembre. Les délégués ont été avertis de s’attendre à une utilisation plus intensive des heures de week-end et de soirée à l’approche de la clôture de la conférence le 22 novembre 2019.
Pour les mises à jour quotidiennes, voir le blog RSGB WRC-19 ICI

CMR-19 Jour 2: le vrai travail commence

L’équipe de la CMR-19 de la RSGB a publié son rapport sur la deuxième journée de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2019 (CMR-19) qui se tient à Charm el-Cheikh, en Égypte, depuis 28 octobre au 22 novembre2019.
Le RSGB dit:
Après l’ouverture de lundi, la deuxième journée a vu la plupart des comités et sous-groupes de travail se lever et de nombreux points de l’ordre du jour ayant leurs documents introduits.
La première chose d’intérêt particulier Radioamateur a été la publication de deux documents:
• Le document d’information officiel sur les réunions de la CMR-19 de la Région 1 sur divers points de l’ordre du jour et les points de vue sur les propositions futures susceptibles d’affecter le service radioamateur (en 23 cm)
• Publication du rapport d’étude détaillé sur les 50 MHz de l’UIT-R M.2478, qui fournit la base détaillée des considérations à prendre en compte pour le point 1.1 de l’ordre du jour dans la bande de fréquences 50-54 MHz de la Région 1. Outre l’utilisation analogique classique à bande étroite, il prend en compte les systèmes numériques très novateurs à large bande passante.
Lisez le rapport complet sur RSGB ICI
Blog RSGB WRC-19 ICI
UIT WRC-19  ICI
La CMR-19 en cours à Charm el-Cheikh ICI

Problème de bruit radioélectrique soulevé à l’UIT

Le secrétaire de l’Union internationale des radioamateurs (IARU), David Sumner K1ZZ, fait un rapport sur l’Assemblée de radiocommunications (RA) de l’UIT qui s’est tenue à Charm el-Cheikh (Égypte) du 21 au 25 octobre, immédiatement avant la CMR-19.
Sur le groupe ouvert, ARRL-IARU, David écrit:
C’est dimanche matin à Sharm El-Sheik. La CMR-19 s’ouvre demain. La semaine dernière, l’Assemblée des radiocommunications (AR) s’est réunie pour approuver les normes élaborées au cours du cycle de travail 2015-2019 dans le secteur des radiocommunications de l’UIT et pour commencer à planifier les travaux pour les quatre prochaines années. Flavio Archangelo, PY2ZX , a assisté à la RA en tant que membre de la délégation brésilienne et a insisté, avec le soutien de plusieurs autres administrations, pour qu’une plus grande attention soit accordée au problème croissant du bruit radio. Flavio est un membre important de l’équipe R1 aux réunions de la CITEL et de l’UIT.
Le reste de l’équipe commence à arriver. Les invités de notre hôtel sont un curieux mélange de familles en vacances et de délégués à la conférence; le contraste deviendra encore plus frappant lundi alors que les délégués se présenteront au petit-déjeuner en costume d’affaires.
La sécurité est renforcée autour du centre de conférence et des hôtels officiels.
La cérémonie d’ouverture, lundi matin, sera encore plus serrée car le président égyptien el-Sisi sera présent. La WRC se mettra au travail lundi après-midi [28 octobre].
Source ICI 
Rejoignez le groupe de messagerie ARRL-IARU ICI
Article de David Sumner K1ZZ dans le magazine ITU News ICI

Laissez les Radioamateurs VK décider du nouveau format d’indicatif, déclare  le RASA

Les deux instances représentatives australiennes Radioamateurs, la « Radio Amateur Society of Australia » (RASA) et le « Wireless Institute of Australia » (WIA), ont lancé une enquête commune sur les options relatives à un nouveau format d’indicatif  pour les Radioamateurs de la classe Foundation.
«Foundation Licencees ont maintenant accès aux modes numériques, un atout majeur pour le loisir. Toutefois, les suffixes d’indicatif à quatre lettres qu’ils utilisent sont incompatibles avec certains modes numériques très répandus, notamment FT8, APRS et DSTAR. »Le président de RASA, Glenn VK4DU, a déclaré:
« La meilleure solution consiste à réaffecter à FLs un suffixe de trois lettres. »
« Le président de WIA, Greg Kelly, et moi avons discuté de la question avec le régulateur et nous avons convenu de mener une enquête afin de recueillir l’opinion des Radioamateurs australiens sur l’une des deux solutions préférées », a déclaré Glenn.
« Les résultats de l’enquête constitueront la base de notre soumission à ACMA. »
« RASA n’a pas d’option privilégiée – nous serons guidés par le point de vue des amateurs australiens », a déclaré Glenn.

Portugal: réciproque CEPT à 5 MHz interdite

Le DARC indique que certains Radioamateurs  qui opèrent dans la bande des 5 MHz lors de leur visite au Portugal,  cette opération n’est autorisée uniquement avec une autorisation spéciale.
Une traduction de l’article du DARC se lit comme suit:
José, CT1EEB , responsable des radiocommunications de la Fédération portugaise Radioamateur, a indiqué que des stations étrangères utilisant la bande de 60 m dans le cadre de leur licence CEPT (CT7 /, Portugal) ont été observées. Toutefois, les opérations au Portugal ne sont autorisées qu’avec l’autorisation spéciale du régulateur portugais ANACOM, car la bande est partagée avec l’armée.
Les fréquences de la WRC-15 et les anciennes fréquences encore autorisées de 5 288,5 kHz, 5 311,5 kHz, 5 380,5 kHz et 5403,5 kHz ne sont pas couvertes par les licences CEPT au Portugal. Toutes les stations qui fonctionnent en tant que radioamateurs  CT7 / Indicatif / P émettent donc illégalement sur la bande des 60 m, à moins d’avoir reçu l’autorisation expresse de le faire. Ceci s’applique également aux licences CT8 (licences CEPT pour les Açores) et CT9 (licences CEPT pour Madère). Le conférencier DARC-HF Tom Kamp, DF5JL, en informe.
Source DARC ICI 

Ensemble d’événements spéciaux de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2019

La Société égyptienne Radioamateurs (ERASD) et l’Autorité nationale égyptienne des télécommunications radio (NTRA) ont annoncé un événement spécial pour la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 (CMR-19). Le SU8X et le SU8WRC passeront à Charm el-Cheikh, dans le sud de l’Égypte, où se tiendra la CMR-19. L’opération débutera le 26 octobre UTC avec la participation de SU8X à la SSB du concours CQ World Wide DX. La station d’événements spéciaux SU8WRC sera en ondes le 28 octobre, à l’ouverture de la conférence, et se poursuivra jusqu’au 31 octobre 2019.
Le président de l’ERASD, Said, SU1SK, et ses collaborateurs, Tarek Abdallah, SU2TA, et Yasser Mahdy, SU3YM, dirigeront l’équipe des événements spéciaux. Ils participeront tous à la CMR-19 dans le cadre de la délégation de la NTRA. L’opération sur 6 mètres et d’autres nouveaux privilèges ont été autorisés pour cet événement spécial. D’autres visiteurs de la conférence, ainsi que des Radioamateurs en visite à Charm el-Cheikh, seront invités à trafiquer. Communiquez avec le site de l’événement spécial par courriel à compter du 28 octobre 2019.
ERASD a invité Radio Arcala OH8X en tant qu’invité d’honneur et en tant qu’experts du partage Radioamateur avec des partenaires de pays en développement en dehors des sentiers battus Radioamateur. Martti Laine, OH2BH, et Niko Halminen, OH2GEK, représenteront OH8X et présenteront également les Radioamateurs pendant la conférence.
QSL SU8WRC via OH2BH.

Source ARRL

La CMR-19 s’ouvre le 28 octobre

La Conférence mondiale des radiocommunications de 2019 doit s’ouvrir à Charm el-Cheikh, en Égypte, le lundi 28 octobre 2019
Trois mille délégués de la plupart des pays du monde assisteront à la réunion, qui durera quatre semaines. Elle examinera et approuvera les modifications à apporter au Règlement des radiocommunications de l’UIT.
L’IARU et ses sociétés membres seront présentes et représenteront les services de radioamateur par satellite et les services de radioamateurs par satellite avec une équipe de 14 personnes de 10 pays.
Les positions sur:

  • Point de l’ordre du jour (AI) 1.1, pour attribuer au service d’amateur le spectre dans la région des 50-54 MHz en région 1
  • AI 1.13 pour examiner le nouveau spectre des télécommunications mobiles internationales, qui pourrait avoir une incidence sur le spectre d’amateur aux alentours de 47 GHz
  • AI 1.16 qui pourrait avoir une incidence sur le spectre amateur de 5 GHz
  • AI 9.1.6 sur la transmission de puissance sans fil, où les harmoniques des systèmes WPT peuvent avoir une incidence sur le spectre radioélectrique MF / HF.
  • AI 10 – il est possible que des points à l’ordre du jour de la CMR-23 puissent affecter le service d’amateur, y compris la bande 1240-1300 MHz.

Cette réunion est le fruit de quatre années de travail de la part de l’IARU au sein de l’UIT et des organisations régionales de télécommunications pour protéger et améliorer les attributions de fréquences du service d’amateur. L’équipe IARU fournira des mises à jour au fur et à mesure que la conférence progressera.La WRC a un vaste programme dont les problèmes d’amateur ne représentent qu’une petite partie. Pour plus d’informations sur la visite WRC ICI

Source ICI

Pays-Bas: Modifications de la politique des indicatifs d’appel Radioamateurs!

Le régulateur néerlandais des communications, « Agentschap Telecom (AT) », a annoncé pour le 1 er octobre la modification de la politique d’indicatifs Radioamateurs.
Une traduction de l’article de VERON se lit comme suit:
La nouvelle politique d’indicatif  est entrée en vigueur le 18 janvier 2018. Les ajustements les plus importants ont ensuite été les suivants:
• Un indicatif d’appel ne peut être émis et lié à une seule personne.
• Seule une personne à qui un indicatif d’appel a déjà été attribué peut demander à nouveau l’indicatif d’appel.
• Il est uniquement possible de demander des noms d’indicatifs  précédemment émis. Cela permet de demander un indicatif d’appel non encore émis dans la série PA0.
À partir du 1er octobre, AT introduit quelques modifications mineures.
Le réglage le plus important est:
• Des lettres d’indicatif spécial sont émises pour la durée de l’événement.
• C’était un maximum de 28 jours, mais est maintenant possible pour un maximum de 1 an.
• Jusqu’au 1er janvier 2020, vous pouvez demander des lettres d’indicatifs  spéciaux jusqu’à 3 semaines à l’avance via le portail client.
• Mais à partir du 1er janvier 2020, cela est possible via le portail client jusqu’à 1 jour avant le début de l’événement ou de la compétition radio.
Source VERON  ICI
Agentschap Telecom – Explication sur l’attribution d’identifications radio aux Radioamateurs ICI

Modification de la licence de Radioamateur de la Fondation australienne

Les titulaires de la Fondation australienne sont désormais autorisés à construire des émetteurs et à laisser des personnes non autorisées utiliser leur station. WIA espère que la question problématique de l’indicatif à 7 caractères sera abordée ultérieurement
WIA News rapporte:
Il s’agit de Roger Harrison VK2ZRH du comité de stratégie du spectre de WIA.
Le 21 septembre, l’autorité australienne des communications et des médias a pris des dispositions pour que le monde entier se termine.
Ou peut-être qu’ils se sont arrangés pour que le monde ait un nouveau départ.
L’ACMA a publié les modifications apportées aux conditions de la licence d’amateur, énoncées dans son «Omnibus Amendment Instrument 2019», numéro 1. Ces modifications sont entrées en vigueur le 21 septembre.
En résumé, les principales modifications sont les suivantes:
Toutes les restrictions sur les modes d’émission ont été supprimées pour tous les titulaires de licence;
Les restrictions sur les largeurs de bande de transmission autorisées ont été supprimées pour tous les détenteurs de licence dans toutes les bandes autorisées pour chaque licence de grade pf, à l’exception des bandes de 2200 mètres et de 630 mètres, que seuls les détenteurs de licence avancés peuvent utiliser;
L’impact de ces deux modifications est que, désormais, tous les preneurs de licence peuvent désormais utiliser n’importe quel mode de transmission, y compris ceux qui n’ont pas encore été inventés, à condition que la transmission reste entièrement dans la bande utilisée!
Cependant, l’ACMA a jugé bon de conserver la structure de licence à trois niveaux Foundation, Standard et Advanced. Il n’y a aucun changement dans les bandes autorisées pour chaque niveau de licence et les limites de puissance ont été maintenues: 10 watts pour Foundation, 100 watts pour Standard et 400 watts pour Advanced.
Mais – et c’est un gros mais – toutes les restrictions litigieuses imposées aux détenteurs de licences de la Fondation (F0 en France), longtemps considérées comme un obstacle général aux précieux nouveaux venus dans le monde Radioamateur, ont été supprimées.
Les exploitants de fondations peuvent désormais construire et utiliser leurs propres émetteurs et émetteurs-récepteurs, utiliser leur système de contrôle à l’aide du contrôle automatique et du mode automatique (think – WSPR) et explorer le monde merveilleux des modes numériques, et plus encore une fois le problème des indicatifs à 7 caractères résolu (plus sur lequel, plus tard). De plus, les exploitants de base peuvent toujours autoriser des amis non autorisés à utiliser leur station; on présume pendant que le licencié est présent dans la Station.
Parmi d’autres détails, d’autres restrictions géographiques à l’utilisation de la bande de 3,6 GHz ont été signalées au grand dam des opérateurs de micro-ondes à travers le pays.
Comme les indicatifs  ne font pas partie des conditions de licence amateur – même si nous en avons tous besoin – le problème malheureux selon lequel certains modes de transmission numérique ne peuvent pas prendre en charge les indicatifs  à 7 caractères de la Fondation devra être traité ultérieurement au cours du quinquennat de l’ACMA. plan de travail – espérons-le, le plus tôt possible.
Sans se décourager, le réseau DMR a rapidement réagi pour permettre aux opérateurs de la Fondation d’obtenir leur identifiant, et FT8 frappe durement divers groupes depuis le jour où l’annonce de l’ACMA a été publiée sur son site web.
La question de l’accès à la bande de 5,3 MHz pour les titulaires de licence « Advanced » fera l’objet d’un document de travail qui sera publié prochainement.
Tout ce travail, depuis 2014, visant à obtenir de meilleures conditions de licence s’est concrétisé. Mais, comme « l’œuf du curé », il est bon par endroits. Et comme le dit le bilan de la septième année, il reste encore du travail à faire.

Il s’agissait de Roger Harrison VK2ZRH pour VK1WIA News.

Source WIA News ICI
Conditions générales relatives aux licences de radiocommunications (licence d’amateur), Instrument de modification 2019 (n ° 1) ICI

Les titulaires UK Foundation et Intermediate peuvent demander une licence réciproque pour opérer en Australie. Un tableau d’équivalence est disponible sur le site ACMA ICI

Un brouilleur de GPS ne bloque pas que votre propre GPS !

Une nouvelle fiche didactique adaptée à la Nouvelle-Calédonie est en ligne : elle rappelle la réglementation stricte qui entoure les brouilleurs de GPS et explique quels situations dangereuses ils peuvent créer.

Vous pouvez la télécharger  ICI

Source ANFR

L’utilisation des fréquences est strictement encadrée par la loi, notamment pour permettre la cohabitation des nombreux utilisateurs de cette ressource rare qu’est le spectre radioélectrique. Le fait d’émettre sans autorisation est sanctionné d’une peine pouvant aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et une amende de 30 000 euros (3° de l’article L. 39-1 du Code des postes et de communications électronique). L’ANFR peut aussi appliquer une taxe pour frais d’intervention de 450 €. De surcroît, cet emploi d’une bande dédiée aux radioamateurs, vigilants observateurs de l’environnement radioélectrique, réduit les risques que ce manquement reste impuni !

Source ANFR ICI

La radio le récepteur superhétérodyne!

La radio superhet ou superhétérodyne est utilisée depuis plus de cent ans et reste l’un des formats les plus populaires pour les récepteurs.
Inventé pendant la Première Guerre mondiale, après la cessation des hostilités, il a fallu plusieurs années pour qu’il soit accepté car les lampes (tubes) étaient très chères et en utilisaient un grand nombre. Toutefois, lorsque le coût des distributeurs et des émetteurs-récepteurs a diminué parallèlement à l’augmentation du nombre de stations de radiodiffusion nécessitant davantage de sélectivité et de gain, l’idée du superhetérodyne a rapidement pris son envol.
Le concept de base est relativement simple. À l’aide d’un oscillateur à fréquence variable, le signal entrant est converti en un amplificateur intermédiaire à fréquence fixe et à un filtre. L’utilisation d’une fréquence fixe IF facilite grandement le filtrage et l’amplification.
Le concept de base n’a pas changé, mais depuis les débuts, il a continué à être développé et même aujourd’hui, la plupart des radios utilisées par les radioamateurs qui utilisent cette technologie. Des radios à double et même triple conversion sont utilisées, et des techniques telles que la synthèse de fréquence et la technologie de radio logicielle peuvent désormais être utilisées parallèlement aux techniques de superhet. Article ICI

La R1 participe à l’atelier interrégional de l’UIT1

Dans le cadre de sa stratégie visant à soutenir les sujets d’intérêt pour le service d’amateur à la CMR-19, l’IARU est présente au troisième atelier interrégional organisé à Genève cette semaine.
L’atelier, auquel ont participé des Etats membres et d’autres membres de l’UIT appartenant à des secteurs différents, examine et discute des positions des six organisations régionales de télécommunications sur les principaux points de l’ordre du jour de la CMR. Il examine également la manière dont les positions régionales différentes pourraient être réconciliées pendant la CMR pour parvenir à un consensus.
Le troisième atelier interrégional de l’UIT sur la préparation de la CMR-19 se tiendra à Genève (Suisse) du 4 au 6 septembre 2019. Les documents de base et d’information peuvent être téléchargés ICI