Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2021

RRF : Réseau Relais Français!

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Règlementation

Ofcom: les technologies qui façonnent les communications du futur

Un nouveau rapport de l’Ofcom met en lumière les technologies innovantes et émergentes qui pourraient façonner l’industrie des communications à l’avenir
Les services de communication et les technologies utilisées pour les fournir sont en constante évolution. En tant qu’organisme de réglementation des communications du Royaume-Uni, il est essentiel que nous soyons conscients des développements dans les secteurs que nous surveillons et de la manière dont ils pourraient changer dans les années à venir – en particulier lorsque nous assumons de nouvelles responsabilités telles que la réglementation des préjudices en ligne.
L’année dernière, nous avons donc lancé un appel aux gens pour qu’ils nous fassent part de leurs réflexions sur les technologies émergentes qui ont le potentiel de transformer les communications à l’avenir. Nous avons reçu des contributions d’entreprises, d’organisations et d’experts en technologie du monde entier.
Aujourd’hui, nous avons publié un rapport mettant en évidence des exemples de technologies qui nous sont soumises – y compris une analyse de la façon dont chaque technologie ferait une différence pour les personnes et les entreprises.
Les Technologies innovantes pour soutenir le déploiement de meilleurs services mobiles et à large bande; le rôle de la technologie satellitaire dans la connexion des zones les plus difficiles à atteindre; et des développements passionnants dans le secteur de la radiodiffusion – comme une couverture améliorée et sur mesure des événements sportifs – tous figurent dans le rapport. De nouvelles technologies immersives permettant aux gens de toucher – et même sentir – à distance, sont également mises en avant.
Téléchargez le rapport ICI
De plus amples détails sur ces technologies sont expliqués dans une série de vidéos que nous avons publiées parallèlement au rapport.  LCL
 Ofcom: Technologies façonnant les communications pour l’avenir
Un nouveau rapport Ofcom met en lumière les technologies innovantes et émergentes qui pourraient façonner l’industrie des communications à l’avenir .

Indicatifs d’appel radio amateur britannique disponibles / réservés

L’Ofcom a été invité dans une demande d’accès à l’information à fournir une liste des indicatifs Radioamateurs disponibles / réservés pour le Royaume-Uni et les dépendances de la Couronne.
La base de données peut être utile pour les personnes souhaitant demander un indicatif d’appel spécifique car elle montre les Indicatifs qui ne sont pas disponibles pour problème.
Ceux qui ont réussi l’examen RSGB Full ont la possibilité de demander les indicatifs d’appel des anciens blocs d’appels G et M, y compris G3, G4, G5 et M5. Les détails de la façon d’appliquer sont  ICI

La demande FoI présentée le 4 Décembre 2020 a demandé:
Pourrait Veuillez me fournir la dernière base de données d’indicatifs d’amateur britannique disponible / enregistrée?
L’Ofcom a publié une feuille de calcul contenant 146 469 indicatifs d’appel avec un statut Alloué ou Réservé.
Catégorisation du statut:
«Alloué» signifie que l’indicatif est actuellement attribué à une station sous une licence Radioamateur. Il n’est donc actuellement pas disponible pour être attribué à quelqu’un d’autre.
«Réservé» signifie que l’indicatif a été utilisé au cours des deux dernières années, même s’il ne l’est plus, et est en cours de «refroidissement». Il n’est donc actuellement pas disponible pour cession à quelqu’un d’autre, mais les opérateurs pourront le demander à nouveau après l’expiration de la période de deux ans.
Réponse de l’Ofcom à FoI ICI
 Feuille de calcul des indicatifs alloués et réservés ICI  Vous pouvez soumettre une demande d’accès à l’information à l’Ofcom en ligne à l’ adresse ICI

Brésil : équipement radio amateur maison

Le 29 décembre 2020, la société nationale brésilienne des radioamateurs LABRE a participé à une vidéoconférence avec le régulateur des communications ANATEL
Une traduction du message LABRE se lit comme suit:
À l’ordre du jour, le traitement par l’Agence des équipements artisanaux, ceux construits par le Radioamateur lui-même, qui nécessite actuellement une approbation / certification.
En avril 2020, LABRE a communiqué à Anatel, par le biais de la lettre officielle n ° 17, toutes les exigences à Radio Amateurs liées à la certification avec lesquelles elle n’était pas d’accord, en les expliquant. Depuis, ces points ont été débattus, Anatel restant pour transmettre une réponse formelle à cette lettre, point par point.
Lors des réunions, l’ANATEL a soulevé, entre autres questions, sa compréhension selon laquelle les artisans devraient être certifiés en vertu de la LGT, la loi générale sur les télécommunications. Compte tenu de cette position, LABRE a insisté sur la nécessité de l’exemption des artisans sur la base d’arguments et de déclarations plus historiques sur les décisions déjà prises par Anatel en faveur de l’exemption, y compris sur la base de la résolution 697/2018, qui est clairement énoncée au paragraphe seulement de son article 13 que nous avons l’exemption revendiquée.
Tout ce raisonnement a été exposé dans la lettre officielle n ° 44 de LABRE qui complétait la précédente et a été discuté lors de la réunion avec le surintendant de l’octroi et de la fourniture des ressources et autres dons, tenue le 29 décembre. A la fin de la réunion, à travers les négociations convenues, une autre lettre a été déposée, n ° 46, dans laquelle LABRE complète à nouveau les arguments des lettres précédentes avec l’avis donné par le Bureau du Procureur Spécialisé et d’autres citations.
LABRE attend la réponse d’ANATEL, dans l’espoir que l’Agence acceptera nos arguments et pourra exempter tous les Radioamateurs qui construisent leur propre équipement de devoir effectuer cette procédure légale, c’est-à-dire l’approbation, car nous comprenons qu’il n’y a pas de raison pour une telle exigence.
Source LABRE  ICI 

L’Ouzbékistan obtient le  5 MHz

Des informations proviennent de Fedor, UK9AA, « RadioAmateurs of Ouzbékistan », pour nous dire que l’autorisation a été reçue pour les titulaires de licence ouzbeks de catégorie 1 d’exploiter dans la nouvelle allocation secondaire WRC-15 Amateur 60m de 5351,5 – 5366,5 kHz avec une puissance maximale de 100W .
Auparavant, Fedor avait pu obtenir un permis individuel spécial du régulateur en 2014, réalisant son premier QSO 5 MHz en 2015. Il pense avoir été le premier dans la région de la CEI à avoir reçu une licence pour 60 m.
RadioAmateurs d’Ouzbékistan ICI
73 Paul Gaskell G4MWO
Éditeur La newsletter 5 MHz
Vous pouvez trouver la dernière édition disponible gratuitement à tout moment sur Cliquez ici
et les archives de la newsletter sont Cliquez ici
plus le tableau des allocations d’amateurs de 5 MHz dans le monde de G4MWO Cliquez ici
Page Wikipédia sur la bande de 60 mètres ICI

La FCC réduit les frais de demande de radio amateur proposés à 35 $

La FCC a convenu avec l’ARRL et d’autres commentateurs que ses frais de 50 $ proposés pour certaines applications Radioamateurs étaient «trop élevés pour tenir compte de l’implication minimale du personnel dans ces demandes».
Dans un rapport et une commande (R&O), publié le 29 décembre, la FCC a réduit à 35 $ les frais pour une nouvelle demande de licence, une demande d’autorisation temporaire spéciale (STA), une demande de dispense de règle, une demande de renouvellement de licence et une vanité demande d’indicatif. Tous les frais sont par demande. Il n’y aura pas de frais pour les mises à jour administratives, comme un changement d’adresse postale ou d’adresse électronique.
Le RO peut être trouvé en ligne au format PDF ICI   .
Cet automne, l’ARRL a déposé des commentaires en opposition ferme à la proposition de la FCC d’imposer des frais de 50 $ sur les droits de licence et de demande de radio amateur et a exhorté ses membres à faire de même…..

Les Radioamateurs américains seront facturés 35 $ de frais

La FCC impose des frais de 35 $ sur les licences Radioamateur qui étaient auparavant gratuites
La FCC dit:
« Nous adoptons les catégories de droits de demande de licence personnelle proposés dans le NPRM. Le Conseil a proposé des frais de 50 $ pour chacune de ces demandes. Les Radioamateurs du comté de Sonoma, la Ligue des Relais Radioamateurs (ARRL) et de nombreux commentateurs individuels affirment que le projet proposé Les frais de 50 $ pour les demandes de service Radioamateur sont trop élevés et empêcheront les amateurs de se joindre au service Radioamateur. Au lieu de cela, soutiennent-ils, le Conseil devrait adopter des frais ou des frais minimes.
Nous sommes d’accord avec les commentateurs affirmant que ces frais sont trop élevés pour en tenir compte la participation minimale du personnel à ces demandes et donc adopter un montant réduit de 35 $ pour tous les frais de demande de licence personnelle. « 
Voir les pages 14-15 du rapport et commande FCC MD Docket No. 20-270 ICI

Suisse: effet de la nouvelle loi sur les télécommunications

La société nationale suisse USKA rapporte que la nouvelle loi sur les télécommunications (FMG) entraînera l’annulation des licences d’amateur et le passage à un système de style «exempt de licence», similaire à celui des microphones sans fil, etc.
Une traduction du message de l’USKA se lit comme suit:
Dans un proche avenir, vous recevrez (ou avez déjà reçu) une lettre de l’OFCOM, selon laquelle votre obligation d’accorder une licence pour la radio amateur sera annulée en raison de la nouvelle loi sur les télécommunications FMG.
Mais ne vous inquiétez pas …
… ce qui semble au premier abord une perte est, en fait, un processus purement administratif, et a à voir avec les changements rapides des systèmes de communication d’aujourd’hui. Pour nous les Radioamateurs, en pratique, presque rien ne change.
A l’avenir, le terme «concession» sera toujours réservé aux services radio dont l’OFCOM procède à la planification des fréquences et / ou assure l’exploitation. Il s’agit notamment des fréquences mobiles mises aux enchères publiques.
Les services de radio fondés sur les accords internationaux du Règlement des radiocommunications sont désormais soumis à une procédure dite de compte rendu. Cela comprend les systèmes radio en haute mer, sur le Rhin et de vol, ainsi que Radioamateur. Cependant, les conditions d’utilisation de ces services radio restent les mêmes, c’est-à-dire qu’un certificat d’aptitude est toujours nécessaire pour les Radioamateur. L’approbation de l’examen relève expressément et exclusivement de la responsabilité de l’OFCOM.
Un indicatif d’appel est également nécessaire. L’attribution est réglementée dans le « Règlement sur les éléments d’adressage AEFV ». Il réglemente également l’attribution de numéros de téléphone ou d’adresses IP.
Le plus gros changement concerne probablement le système de frais.
La cotisation annuelle pour les Radioamateurs n’est plus que de CHF 50.- (£ 41.33)
À cet effet, les services individuels sont facturés une fois comme suit:
Attribution d’un indicatif d’appel CHF 110.- (£ 90.92)
Enregistrement des stations relais et des stations distantes CHF 70.- (£ 57.86)
Enregistrement de certains systèmes au-dessus de 1 GHz, notamment pour les systèmes satellites QO-100 CHF 70.- (£ 57.86)
Même lorsqu’il s’agit de corriger les interférences radio, rien ne change en principe par rapport à la procédure encore familière à ce jour et à ses éventuels coûts. L’article 15 du «Règlement sur l’utilisation du spectre VNF» précise que l’OFCOM facture une redevance pour l’effort d’investigation si l’installation perturbatrice n’est pas conforme à l’état de la technique, n’a pas été mise en service conformément aux règles reconnues de la technologie ou est contraire aux réglementations applicables. En d’autres termes, la cause de la faute peut être obligée de supporter les frais, mais pas la personne qui signale une faute légitime. C’était déjà le cas aujourd’hui et aucun cas n’est connu où des frais ont été facturés au radioamateur en raison de perturbations justifiées.
Le règlement le plus important sur «la gestion des fréquences et les concessions radio FKV» a été entièrement révisé dans le cadre du FMG et s’appelle désormais «Règlement sur l’utilisation du spectre VNF». Dans le cadre de la procédure de consultation, l’USKA a pu faire connaître son point de vue. Certaines améliorations ont été apportées. Nous rendrons compte de plus de détails dans la prochaine radio HB.
En principe, tout reste donc dans le cadre habituel comme auparavant. Les règles stipulent que les cartes de capacité existantes restent valides et que les indicatifs d’appel attribués aujourd’hui sont réputés «attribués». La carte au format carte de crédit reste également valable jusqu’à la fin des activités personnelles Radioamateur.
Donc: pas de souci. Le chemin vers les Radioamateurs sera toujours le même et pour les Radioamateurs déjà actifs, tout reste tel qu’il était. Seule l’ensemble de la gestion des fréquences et les termes associés ont été réorganisés.
Nous vous souhaitons beaucoup de belles connexions sur tous les groupes
USKA
Board Of Management
Department Autorités et antennes Bernard, HB9ALH
Source USKA ICI 

Suisse: Révision des règlements de la loi FMG sur les télécommunications
http://www.southgatearc.org/news/2020/april/switzerland-revision-of-fmg-telecommunications-act-regulations.htm

FCC publie un rappel d’adresse e-mail sur la page de destination ULS

Le rapport ARRL de la FCC encourage les utilisateurs du service de licence universel (ULS) à avoir une adresse e-mail enregistrée auprès de la FCC.
La page de destination ULS est disponible à l’ adresse suivante :  ICI
« Les candidats sont vivement encouragés à fournir une adresse e-mail sur leur (s) demande (s) de licence, ce qui déclenchera l’émission électronique d’une copie officielle de leur (s) licence (s) à l’adresse e-mail fournie lors de l’octroi de la demande. -126, la FCC n’imprimera plus et les titulaires de licence ne pourront plus demander des autorisations de licence sur papier envoyées par courrier.  »
La réglementation peut être consultée en ligne au format PDF à l’ adresse ICI   .
La FCC n’a pas encore établi la date à laquelle une adresse e-mail sera requise pour toutes les applications. ARRL VEC a déjà commencé à inclure les adresses e-mail sur les candidatures FCC pour autant de candidats que possible.

L’Autriche reçoit un cadeau de Noël le 60 m et  le 630 m

Claus, OE6CLD , le directeur HF de la Société nationale autrichienne des radioamateurs, OeVSV, nous informe que le régulateur autrichien BMVIT a accordé l’accès aux bandes de 60 m et 630 m à tous les titulaires de licence CEPT Classe 1.
«Cela a pris du temps (3 ans) mais nous venons de recevoir un joli cadeau de Noël de la part de l’Autrichien BMVIT. Veuillez trouver ci-joint le document officiel (veuillez consulter la page 6 pour plus de détails). »

  • 60 m / 5 MHz est l’allocation secondaire amateur de la WRC-15 de 5351,5 à 5366,5 kHz à 15 W EIRP (5,133B)
  • 630 m est l’allocation secondaire MF de la précédente CMR-12 de 472 à 479 kHz à 1W EIRP

La bande passante maximale est conforme aux dispositions de la licence amateur autrichienne (AFV).
Page Web OeVSV: ICI
Paul Gaskell G4MWO
Éditeur La newsletter 5 MHz vous pouvez trouver la dernière édition disponible gratuitement à tout moment  ICI
et les archives de la newsletter sont  ICI
plus le tableau des allocations d’amateurs de 5 MHz dans le monde de G4MWO ICI
Page Wikipédia sur la bande de 60 mètres ICI

L’Ofcom publie une liste d’applications pour les multiplex DAB à petite échelle

L’Ofcom a publié aujourd’hui une liste complète des demandes reçues dans le cadre de la première série de licences de multiplex DAB à petite échelle.
Le DAB à petite échelle est une technologie innovante qui offrira une voie à faible coût aux stations de musique locales commerciales, communautaires et spécialisées pour passer sur les ondes numériques.
Au total, 45 demandes ont été reçues pour les 25 zones de permis annoncées. Les licences seront attribuées par l’Ofcom dans le cadre d’un processus concurrentiel, chaque candidat étant jugé selon des critères spécifiés. Nous prévoyons de publier tous les détails des candidatures d’ici la fin de cette année.
Une deuxième série de licences pour des multiplexes à petite échelle dans la «  zone macro  » du nord-ouest de l’Angleterre et du nord-est du Pays de Galles sera annoncée au premier trimestre de 2021

La FCC entame la répression des propriétaires de radios pirates

Le Bureau d’application de la Commission fédérale des communications a commencé à cibler les propriétaires et les gestionnaires qui tolèrent la diffusion pirate sur leurs propriétés.
Il a commencé aujourd’hui en informant les propriétaires de trois propriétés dans le Queens à New York qu’il y avait apparemment une diffusion illégale dans leurs bâtiments.
Le bureau a annoncé qu’il exerçait le nouveau pouvoir de la FCC en vertu de la loi PIRATE récemment promulguée, qui a donné à la commission un nouveau marteau important dans sa boîte à outils anti-pirate: «Les parties qui facilitent sciemment la diffusion illégale sur leur propriété sont passibles d’amendes de jusqu’à 2 millions de dollars », a-t-il déclaré.
Rosemary Harold, chef du Bureau de l’application de la loi, a déclaré: «Il est inacceptable – et manifestement illégal en vertu de la nouvelle loi – que les propriétaires et les gestionnaires immobiliers choisissent simplement d’ignorer les opérations radio pirates. Une fois qu’ils ont connaissance de ces émissions non autorisées, ils doivent prendre des mesures pour empêcher que ces émissions se poursuivent dans leurs bâtiments ou sur d’autres sites dont ils sont propriétaires ou contrôlent. »
S’ils ne le font pas, dit-elle, ils risquent une lourde amende, suivie d’une action en recouvrement devant le tribunal. «En outre, nos mesures d’application de la loi seront rendues publiques, ce qui peut créer d’autres risques commerciaux imprévus.» Elle a souligné ce que la FCC et les radiodiffuseurs disent depuis des années: que la radio pirate est illégale et peut interférer avec les stations sous licence et les alertes d’urgence.
Lire l’histoire complète ICI

Mettre en œuvre des changements aux règlements d’exemption de licence pour les appareils à courte portée

L’Ofcom a proposé de prendre de nouvelles réglementations d’exemption de licence pour mettre en œuvre des décisions politiques concernant l’utilisation de dispositifs à courte portée (SRD). ICI
Les SRD comprennent les routeurs wifi, les compteurs intelligents et les appareils Internet des objets (IoT). Nous avons précédemment annoncé la décision d’apporter un certain nombre de changements concernant leur utilisation, ce qui libérerait plus de spectre pour ces appareils et pourrait signifier une expérience utilisateur plus fluide.
Nous proposons maintenant de faire de nouveaux règlements pour mettre ces changements en vigueur. Le règlement proposé apporterait les modifications suivantes:

  • étendre la quantité de spectre disponible pour le Wi-Fi dans la bande 6 GHz et mettre à jour les exigences techniques pour les routeurs wifi;
    mettre en œuvre la décision de la Commission européenne d’harmoniser les bandes de fréquences 874 à 876 et 915 à 921 MHz pour les SRD.
    Nous consultons également sur des propositions pour:
  • apporter des modifications à la bande 870 à 874,4 MHz pour la rendre plus utilisable par les réseaux de données; et
    passer d’une approche exempte de licence à une approche sous licence pour la transmission à large bande de puissance plus élevée – comme pour le haut débit sans fil – dans la bande 57 à 71 GHz.

Nous accueillons les réponses à cette consultation avant 17 heures le 14 janvier 2021.

WIA répond à la déclaration de l’ACMA

La WIA a publié une réponse aux commentaires concernant le respect et la courtoisie formulés par le régulateur de la communication ACMA
WIA News dit:
Bonjour, c’est le président Greg avec le commentaire du conseil d’administration de WIA cette semaine.
Le 24 octobre, le régulateur fédéral ACMA a publié une mise à jour intitulée:
Un rappel sur le respect de base et la courtoisie concernant leur indicatif radio amateur et leur fournisseur de services d’examen, l’Australian Marine College (AMC).
Cet avis de mise à jour continue ensuite à indiquer:
Nous comprenons qu’il y a eu récemment des retards dans le traitement des demandes d’indicatif, qui ont été causés par des facteurs indépendants de la volonté des AMC.
Bien que cela puisse être frustrant, nous avons été déçus par les informations faisant état de comportements impolis et irrespectueux de la part de membres de la communauté Radioamateurs envers le personnel d’AMC. ce comportement a un impact négatif sur l’ensemble de la communauté des radioamateurs. Cette mise à jour conclut que l’ACMA a conseillé à AMC de signaler un tel comportement à l’ACMA.
La WIA considère un tel comportement envers tout membre du personnel du service client, et pas seulement AMC, comme une conduite totalement inacceptable et tout à fait répréhensible, quel que soit votre niveau de frustration. Cela s’applique à la fois au contact téléphonique et / ou par courrier électronique. Et nous sommes totalement d’accord avec la déclaration de l’ACMA selon laquelle cela nuit à la réputation des RadioAmateurs en général, de plus, il est complètement contre-productif pour obtenir un meilleur résultat. la personne à qui vous parlez ou par e-mail n’est certainement pas le problème!
Alors, quel est le contexte de ces retards qui causent tant de frustration à tant de gens? Le WIA a été contacté ces derniers mois par de nombreux Radioamateurs, aspirants Radioamateurs et évaluateurs très préoccupés par les retards excessifs actuels qui sont régulièrement subis pour les services de traitement des actes. Il s’agit de nouvelles attributions d’indicatifs et de traitement des examens de licence amateur. Ces services ont été sous-traités par l’ACMA (l’Australian Communications and Media Authority) au fournisseur d’examens actuel, AMC (Australian Marine College), avec des niveaux de service de 15 jours (ouvrables) en février 2019.
Des retards récurrents de près de 90 jours (ou plus) ont été régulièrement signalés à la WIA et continuent d’être signalés par les membres de la WIA. Ces membres ont également exprimé leur frustration face au manque de transparence en ce qui concerne le délai d’exécution ou le traitement des mises à jour de l’état des jalons. Un plaignant a indiqué qu’il avait attendu 119 jours compté. À ce jour, il y a un manque complet d’informations sur la cause profonde de ces retards, ou quand nous pouvons nous attendre à ce que les niveaux de service contractuels soient atteints en fait, la WIA soutient que les niveaux de service n’ont jamais été systématiquement respectés par AMC.
Au cours des premiers stades de la pandémie de Covid-19, lors des verrouillages en Tasmanie, l’autorité statutaire des communications a accordé au fournisseur d’examen actuel un allégement du contrat des fournisseurs d’examen aux niveaux de service requis en étendant temporairement le niveau de service de l’acte à 45 jours contre 15 jours. L’ACMA a déclaré que les retards sont dus à des circonstances indépendantes de la volonté directe des fournisseurs d’examens actuels. Pourtant, aucun détail n’a été fourni sur les raisons pour lesquelles des contraintes s’appliqueraient encore. L’allégement du niveau de service n’a pas encore été annulé, bien que la Tasmanie n’ait pas été soumise à des verrouillages ces derniers mois……

La WIA a proposé à plusieurs reprises d’aider AMC. Cependant, AMC a fait savoir que la sous-traitance était exclue par l’acte, il semble qu’ils ont été mal informés car ce n’est pas correct – l’acte permet la sous-traitance en exigeant seulement que l’ACMA soit avisée.
Jusqu’à la prochaine fois, voici Greg VK2GPK
Source WIA News  et article complet en anglais ICI

Belgique: certificat d’opérateur Radioamateur au format carte bancaire

Le régulateur belge des communications, l’IBPT, a annoncé qu’un certificat d’opérateur Radioamateur au format carte de débit bancaire sera bientôt envoyé à tous les Radioamateurs.
Il n’est pas nécessaire de contacter l’IBPT pour cela.
Source UBA  ICI

FCC exigera des adresses e-mail sur les applications

Les titulaires de licences Radioamateur et les candidats devront fournir à la FCC une adresse e-mail sur les candidatures, à compter de la mi-2021.
Si aucune adresse e-mail n’est incluse, la FCC peut rejeter la demande comme étant défectueuse.
La FCC est en train de passer entièrement à la correspondance électronique et n’imprimera plus ni ne fournira aux titulaires de licences sans fil des autorisations ou des enregistrements sur papier par la poste.
Un rapport et une ordonnance (R&O) sur « Achèvement de la transition vers le dépôt électronique, les licences et autorisations, et la correspondance dans les services de radio sans fil » dans WT Docket 19-212 a été adopté le 16 septembre. Les nouvelles règles entreront en vigueur 6 mois après publication dans le Federal Register, ce qui ne s’est pas encore produit, mais la FCC encourage déjà fortement les candidats à fournir une adresse e-mail.
Lorsqu’une adresse e-mail est fournie, les titulaires de licence recevront une copie électronique officielle de leurs licences lorsque la demande sera accordée.
Le rapport et la commande sont disponibles en ligne au format PDF à l’ adresse suivante : ICI
En vertu de l’article 97.21 des nouvelles règles, une personne détenant une licence de station amateur valide « doit demander à la FCC une modification de l’octroi de licence si nécessaire pour montrer l’adresse postale et électronique correcte, le nom du titulaire, le nom du club, le nom du titulaire de licence, ou le nom du dépositaire de la licence.  » Pour une licence de club ou de station de loisirs militaire, la demande doit être présentée sous forme de document à un administrateur de l’indicatif  de la station de club qui doit soumettre les informations à la FCC dans un fichier de commandes électronique.
En vertu du nouvel article 97.23, chaque licence devra indiquer le nom correct, l’adresse postale et l’adresse électronique du bénéficiaire. «L’adresse e-mail doit être une adresse à laquelle le bénéficiaire peut recevoir de la correspondance électronique», indiquera la règle modifiée. « La révocation de la licence de station ou la suspension de la licence d’opérateur peut résulter lorsque la correspondance de la FCC est retournée comme non distribuable parce que le bénéficiaire n’a pas fourni l’adresse électronique correcte. »
Source ARRL