Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

QTR UTC

Faire un don

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Règlementation

Pays-Bas: Modifications de la politique des indicatifs d’appel Radioamateurs!

Le régulateur néerlandais des communications, « Agentschap Telecom (AT) », a annoncé pour le 1 er octobre la modification de la politique d’indicatifs Radioamateurs.
Une traduction de l’article de VERON se lit comme suit:
La nouvelle politique d’indicatif  est entrée en vigueur le 18 janvier 2018. Les ajustements les plus importants ont ensuite été les suivants:
• Un indicatif d’appel ne peut être émis et lié à une seule personne.
• Seule une personne à qui un indicatif d’appel a déjà été attribué peut demander à nouveau l’indicatif d’appel.
• Il est uniquement possible de demander des noms d’indicatifs  précédemment émis. Cela permet de demander un indicatif d’appel non encore émis dans la série PA0.
À partir du 1er octobre, AT introduit quelques modifications mineures.
Le réglage le plus important est:
• Des lettres d’indicatif spécial sont émises pour la durée de l’événement.
• C’était un maximum de 28 jours, mais est maintenant possible pour un maximum de 1 an.
• Jusqu’au 1er janvier 2020, vous pouvez demander des lettres d’indicatifs  spéciaux jusqu’à 3 semaines à l’avance via le portail client.
• Mais à partir du 1er janvier 2020, cela est possible via le portail client jusqu’à 1 jour avant le début de l’événement ou de la compétition radio.
Source VERON  ICI
Agentschap Telecom – Explication sur l’attribution d’identifications radio aux Radioamateurs ICI

Modification de la licence de Radioamateur de la Fondation australienne

Les titulaires de la Fondation australienne sont désormais autorisés à construire des émetteurs et à laisser des personnes non autorisées utiliser leur station. WIA espère que la question problématique de l’indicatif à 7 caractères sera abordée ultérieurement
WIA News rapporte:
Il s’agit de Roger Harrison VK2ZRH du comité de stratégie du spectre de WIA.
Le 21 septembre, l’autorité australienne des communications et des médias a pris des dispositions pour que le monde entier se termine.
Ou peut-être qu’ils se sont arrangés pour que le monde ait un nouveau départ.
L’ACMA a publié les modifications apportées aux conditions de la licence d’amateur, énoncées dans son «Omnibus Amendment Instrument 2019», numéro 1. Ces modifications sont entrées en vigueur le 21 septembre.
En résumé, les principales modifications sont les suivantes:
Toutes les restrictions sur les modes d’émission ont été supprimées pour tous les titulaires de licence;
Les restrictions sur les largeurs de bande de transmission autorisées ont été supprimées pour tous les détenteurs de licence dans toutes les bandes autorisées pour chaque licence de grade pf, à l’exception des bandes de 2200 mètres et de 630 mètres, que seuls les détenteurs de licence avancés peuvent utiliser;
L’impact de ces deux modifications est que, désormais, tous les preneurs de licence peuvent désormais utiliser n’importe quel mode de transmission, y compris ceux qui n’ont pas encore été inventés, à condition que la transmission reste entièrement dans la bande utilisée!
Cependant, l’ACMA a jugé bon de conserver la structure de licence à trois niveaux Foundation, Standard et Advanced. Il n’y a aucun changement dans les bandes autorisées pour chaque niveau de licence et les limites de puissance ont été maintenues: 10 watts pour Foundation, 100 watts pour Standard et 400 watts pour Advanced.
Mais – et c’est un gros mais – toutes les restrictions litigieuses imposées aux détenteurs de licences de la Fondation (F0 en France), longtemps considérées comme un obstacle général aux précieux nouveaux venus dans le monde Radioamateur, ont été supprimées.
Les exploitants de fondations peuvent désormais construire et utiliser leurs propres émetteurs et émetteurs-récepteurs, utiliser leur système de contrôle à l’aide du contrôle automatique et du mode automatique (think – WSPR) et explorer le monde merveilleux des modes numériques, et plus encore une fois le problème des indicatifs à 7 caractères résolu (plus sur lequel, plus tard). De plus, les exploitants de base peuvent toujours autoriser des amis non autorisés à utiliser leur station; on présume pendant que le licencié est présent dans la Station.
Parmi d’autres détails, d’autres restrictions géographiques à l’utilisation de la bande de 3,6 GHz ont été signalées au grand dam des opérateurs de micro-ondes à travers le pays.
Comme les indicatifs  ne font pas partie des conditions de licence amateur – même si nous en avons tous besoin – le problème malheureux selon lequel certains modes de transmission numérique ne peuvent pas prendre en charge les indicatifs  à 7 caractères de la Fondation devra être traité ultérieurement au cours du quinquennat de l’ACMA. plan de travail – espérons-le, le plus tôt possible.
Sans se décourager, le réseau DMR a rapidement réagi pour permettre aux opérateurs de la Fondation d’obtenir leur identifiant, et FT8 frappe durement divers groupes depuis le jour où l’annonce de l’ACMA a été publiée sur son site web.
La question de l’accès à la bande de 5,3 MHz pour les titulaires de licence « Advanced » fera l’objet d’un document de travail qui sera publié prochainement.
Tout ce travail, depuis 2014, visant à obtenir de meilleures conditions de licence s’est concrétisé. Mais, comme « l’œuf du curé », il est bon par endroits. Et comme le dit le bilan de la septième année, il reste encore du travail à faire.

Il s’agissait de Roger Harrison VK2ZRH pour VK1WIA News.

Source WIA News ICI
Conditions générales relatives aux licences de radiocommunications (licence d’amateur), Instrument de modification 2019 (n ° 1) ICI

Les titulaires UK Foundation et Intermediate peuvent demander une licence réciproque pour opérer en Australie. Un tableau d’équivalence est disponible sur le site ACMA ICI

Un brouilleur de GPS ne bloque pas que votre propre GPS !

Une nouvelle fiche didactique adaptée à la Nouvelle-Calédonie est en ligne : elle rappelle la réglementation stricte qui entoure les brouilleurs de GPS et explique quels situations dangereuses ils peuvent créer.

Vous pouvez la télécharger  ICI

Source ANFR

L’utilisation des fréquences est strictement encadrée par la loi, notamment pour permettre la cohabitation des nombreux utilisateurs de cette ressource rare qu’est le spectre radioélectrique. Le fait d’émettre sans autorisation est sanctionné d’une peine pouvant aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et une amende de 30 000 euros (3° de l’article L. 39-1 du Code des postes et de communications électronique). L’ANFR peut aussi appliquer une taxe pour frais d’intervention de 450 €. De surcroît, cet emploi d’une bande dédiée aux radioamateurs, vigilants observateurs de l’environnement radioélectrique, réduit les risques que ce manquement reste impuni !

Source ANFR ICI

La radio le récepteur superhétérodyne!

La radio superhet ou superhétérodyne est utilisée depuis plus de cent ans et reste l’un des formats les plus populaires pour les récepteurs.
Inventé pendant la Première Guerre mondiale, après la cessation des hostilités, il a fallu plusieurs années pour qu’il soit accepté car les lampes (tubes) étaient très chères et en utilisaient un grand nombre. Toutefois, lorsque le coût des distributeurs et des émetteurs-récepteurs a diminué parallèlement à l’augmentation du nombre de stations de radiodiffusion nécessitant davantage de sélectivité et de gain, l’idée du superhetérodyne a rapidement pris son envol.
Le concept de base est relativement simple. À l’aide d’un oscillateur à fréquence variable, le signal entrant est converti en un amplificateur intermédiaire à fréquence fixe et à un filtre. L’utilisation d’une fréquence fixe IF facilite grandement le filtrage et l’amplification.
Le concept de base n’a pas changé, mais depuis les débuts, il a continué à être développé et même aujourd’hui, la plupart des radios utilisées par les radioamateurs qui utilisent cette technologie. Des radios à double et même triple conversion sont utilisées, et des techniques telles que la synthèse de fréquence et la technologie de radio logicielle peuvent désormais être utilisées parallèlement aux techniques de superhet. Article ICI

La R1 participe à l’atelier interrégional de l’UIT1

Dans le cadre de sa stratégie visant à soutenir les sujets d’intérêt pour le service d’amateur à la CMR-19, l’IARU est présente au troisième atelier interrégional organisé à Genève cette semaine.
L’atelier, auquel ont participé des Etats membres et d’autres membres de l’UIT appartenant à des secteurs différents, examine et discute des positions des six organisations régionales de télécommunications sur les principaux points de l’ordre du jour de la CMR. Il examine également la manière dont les positions régionales différentes pourraient être réconciliées pendant la CMR pour parvenir à un consensus.
Le troisième atelier interrégional de l’UIT sur la préparation de la CMR-19 se tiendra à Genève (Suisse) du 4 au 6 septembre 2019. Les documents de base et d’information peuvent être téléchargés ICI

La mayonnaise retombe !! Après avoir manipulé, désinformé …

Après avoir manipulé, désinformé le monde Radioamateur … alors qu’il ne suffisait que de s’informer à la source, publier les textes … et garder l’attention nécessaire à son juste niveau, certains ont voulu se faire remarquer, d’autres soulever la corde sensible …manipulation quand tu nous tiens !!!
RadioAmateurs France et ses partenaires ont, il y a 1 mois contacté l’ANFR et publié dans la revue l’intégralité du texte incriminé.
Lire : ICI 
L’ANFR nous communique :
« rien ne permet sur la base de la proposition française consolidée lors de la dernière réunion du CPG PTA de remettre en question des attributions dont bénéficient les Radioamateurs ni d’insérer des contraintes sur les attributions existantes… »
Retrouvez l’intégralité du texte dans la prochaine revue RAF à paraître le 1 sept 2019 et d’autres articles sur le sujet afin de connaître tous les enjeux, les propositions et conséquences de la CMR 2019.

Source le RAF (ANRPFD, RAF, BHAF, UIRAF, WLOTA…..)

Points saillants de la réunion préparatoire de la CITEL WRC: du 12 au 16 août à Ottawa

La CITEL , le comité des télécommunications de l’Organisation des États américains, a conclu une semaine de réunions le vendredi 16 août au Centre Shaw à Ottawa.
Ces réunions ont pour objectif principal de tenter de définir des positions communes sur les points de l’ordre du jour qui feront l’objet de mesures lors de la Conférence mondiale des radiocommunications ( CMR-19 ) qui se tiendra le lundi 28 octobre à Charm el-Cheikh, en Égypte.
Les Radioamateurs suivants étaient présents aux réunions de la CITEL et ont été chargés de surveiller les problèmes concernant le service de radioamateurs:

  • Bryan Rawlings, VE3QN – à la délégation canadienne et conseiller spécial Radio Amateurs du Canada aux conférences mondiales de Radiocommunication
  • George Gorsline, VE3YV – membre du comité exécutif de l’Union internationale des radioamateurs ( IARU-R2 )
  • Flavio Archangelo, PY2ZX – à propos de la délégation brésilienne et coordonnateur de la CITEL pour la région 2 de l’Union internationale Radioamateurs
  • Serge Bertuzzo, VA3SB, responsable des affaires internationales de Radio Amateurs du Canada
  • Jon Siverling, WB3ERA – à la délégation américaine et au responsable des relations techniques de la American Radio Relay League ( ARRL )

Voici les principaux points forts des activités de la semaine pour  les Radioamateurs:

  • Six mètres: il y a maintenant 14 signataires d’une position interaméricaine (PIA) qui n’émet effectivement aucune objection à une attribution au service d’amateur dans la bande 50 – 54 MHz dans la région 1 de l’Union internationale des télécommunications ( UIT ) (Europe, Moyen-Orient). et en Afrique).
  • Six Metres: Amateurs ont réussi à ajouter un libellé protégeant l’attribution primaire d’amateur entre 50 et 54 MHz d’une proposition américaine visant à étudier la mise en œuvre de radars de service d’exploration de la Terre basés dans l’espace afin d’exploiter une fréquence de 45 MHz ou à proximité.
  • 47 GHz: les amateurs ont réussi à faire en sorte que le Mexique supprime le segment de fréquences 47 – 47,2 GHz de leur proposition visant à étudier plusieurs gammes de fréquences supplémentaires pour le service fixe par satellite.
  • 47 GHz: un point d’accès Internet pris en charge par 11 États membres prend en charge l’absence de modification (NoC) de l’attribution existante (amateur principal) entre 47 et 47,2 GHz. En particulier, ne pas envisager de partager avec la téléphonie mobile internationale 5G.
  • WAS / RLAN à 5 GHz: un point d’accès Internet pris en charge par 12 États membres prend en charge les modifications existantes sans modification (NoC) des attributions existantes entre 5725 et 5850 MHz, tandis que 18 États membres prennent en charge l’absence de modification dans la plage de 5850 à 5925 MHz pour les points d’accès sans fil à haute puissance et extérieurs). Au Canada, l’attribution au secondaire d’amateur est comprise entre 5650 et 5925 MHz.
  • WPT (EV): Le libellé d’une contribution canadienne complétée par des ajouts de la délégation américaine a été ajouté à un point de l’ordre du jour de la CMR-19 visant à identifier les fréquences pour le chargement sans fil de véhicules électriques de moyenne et grande puissance. Le libellé souligne la nécessité de définir correctement les normes afin d’éviter les brouillages préjudiciables aux services radio des systèmes WPT (EV).

Note: La proposition française de considérer le partage 144 – 146 MHz avec le service mobile aéronautique n’était pas à l’ordre du jour de la CITEL. Il sera examiné ensuite lors d’une réunion de la CEPT à Ankara à la fin du mois d’août. Pour plus d’informations, veuillez visiter: ICI
C’était la dernière réunion de la CITEL avant la prochaine conférence de la CMR-19; Par conséquent, ce qui précède est une représentation fidèle du statut des différentes questions liées au sport amateur lors de cette réunion.
Restez à l’écoute de la page Web de la CMR-19 sur le site Web du CAR pour plus de mises à jour.
Bryan Rawlings, VE3QN
Conseiller spécial aux conférences mondiales des radiocommunications
RadioAmateurs du Canada

Ofcom inflige une amende de 200 000 £ à RT

L’Ofcom a condamné la chaîne d’informations à une amende de 200 000 livres russes (222550 €) pour non-respect de nos règles de radiodiffusion – et a demandé à la chaîne de diffuser un résumé de ses conclusions à ses téléspectateurs.
Notre enquête a révélé que RT n’avait pas réussi à maintenir l’impartialité voulue dans sept programmes d’actualités et d’actualités entre le 17 mars et le 26 avril 2018. Ces violations représentaient, ensemble, des manquements graves et répétés à nos règles. Nous étions particulièrement préoccupés par la fréquence des violations des règles par RT sur une période relativement courte.

Nouveau règlement Radioamateur au Pérou

La région 2  signale l’entrée en vigueur d’une nouvelle réglementation Radioamateurs au Pérou. Les novices ne sont plus obligés de se mettre à niveau dans les 3 ans.
Un article sur le site  Region 2 dit:
Par un décret suprême signé par le Président de la République, le Ministère des transports et des communications du Pérou a approuvé le nouveau règlement concernant le service Radioamateur, qui remplace le précédent qui était en vigueur depuis 24 ans.
La nouvelle réglementation contribuera à l’expansion Radioamateur au Pérou, car la plupart de leurs modifications profitent aux nouveaux arrivants.
Les Radioamateurs de la catégorie novice ne sont plus obligés de passer à la catégorie suivante dans un délai de trois ans ou perdent leur licence. Maintenant, ils peuvent rester dans cette catégorie jusqu’à ce qu’ils prennent la décision de procéder à une mise à niveau.
Un autre point important est l’attribution des bandes pour la catégorie novice. Dans ce nouveau règlement, les radioamateurs peuvent utiliser l’intégralité des bandes de 2 mètres et de 70 cm, ce qui favorise l’expérimentation et les communications par satellite. En outre, les réglementations acceptent que les QSL requises pour les mises à niveau de catégories puissent être physiques ou virtuelles.
La réglementation comprend un article faisant référence aux permis temporaires ainsi qu’à la délivrance du PRAI. De même, ils réglementent l’accréditation d’une licence Radioamateur émise à l’étranger, qui aidera les Radioamateurs disposant d’une licence dans leur pays d’origine et qui décident de venir vivre au Pérou.
Enfin, il est important de souligner que ces nouvelles réglementations ne limitent pas l’utilisation des différents modes de transmission par catégorie, comme c’était le cas auparavant. Au contraire, ils indiquent que les Radioamateurs peuvent utiliser tous les modes de transmission actuels ou futurs, quelle que soit leur catégorie de licence.
Source  R2 ICI
Le Pérou a trois classes de licence:
• Classe C – Novice – 100 watts RMS en sortie sur les bandes 160, 80, 40, 30 et 6 m, ils ont maintenant gagné 144-146 MHz en plus des 146-148 précédents et une nouvelle bande de 70 cm
• Classe B – Intermédiaire – 250 watts RMS sur les bandes de 160, 80, 40, 30, 20, 15, 10, 6 et 2 m qu’ils ont maintenant gagnées de 70 cm
• Classe A – Supérieure – 1 000 watts RMS sur toutes les bandes.
Radio Club Peruano (société membre de R2) dans Google Anglais  ICI
Un exemplaire de l’ancien Règlement de 1995 sur la radio est toujours disponible.
Cliquez ICI
Les nouveaux règlements 2019 Decreto Supremo Nº 024-2019-MTC
Cliquez ICI
Annonce du ministère des Transports et des Communications
Cliquez ICI

Ofcom consulte de nouvelles règles pour les répéteurs de téléphones mobiles

Ofcom propose de modifier les exigences techniques relatives à l’utilisation de répéteurs de téléphonie mobile dans les véhicules.
En 2018, nous avons adopté une réglementation autorisant l’utilisation de certains types de répéteurs mobiles, ce qui contribue à améliorer la réception sans nécessiter de licence.
Nous sommes actuellement en consultation sur des amendements techniques visant à augmenter le gain système maximal autorisé pour les répéteurs intégrés au véhicule et à élargir la gamme de fréquences qu’ils peuvent utiliser. La puissance de sortie maximale autorisée ne change pas. Nous avons l’intention de mettre en œuvre ces modifications en modifiant le Règlement de 2018 sur la télégraphie sans fil (répéteur mobile) (dispense) et en mettant à jour les exigences techniques pertinentes.
Nos propositions incluent la mise à jour des exigences existantes :

  • augmenter les limites de gain maximales de 21 dB à 36 dB dans les bandes de fréquences pertinentes supérieures à 1 GHz;
  • augmentation des limites de gain maximales de 15 dB à 30 dB dans les bandes de fréquences pertinentes inférieures à 1 GHz; et notamment la bande de fréquence duplex (FDD) de 2,6 GHz dans la liste des bandes de fréquences exemptes de licence.
  • La consultation prend fin à 17h le 6 septembre 2019. Voir ICI 

L’équipe de projet D du CEPT CPG se réunit en Suisse

La R1 était représentée à la réunion de l’équipe de projet D (PTD) du groupe de préparation à la conférence (CPG) de la CEPT, tenue à Yverdon-les-Bains, en Suisse, du 25 au 27 juin 2019
Cette réunion était la dernière des équipes de projet de la CEPT préparant des propositions communes européennes pour un certain nombre de points à l’ordre du jour de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) de l’UIT, qui s’est tenue en novembre 2019.
Du point de vue Radioamateur, le point 1.1 de l’ordre du jour de la CMR-19, qui traite de la possibilité d’une attribution dans la Région 1 de la bande de fréquences 50-54 MHz, était la principale question à résoudre.
PTD a approuvé le texte d’un PEC pour la CMR-19 qui, s’il était adopté à la CMR, figurerait dans le tableau international des attributions pour la Région 1 et attribuerait la bande de fréquences 50 – 52 MHz au service d’amateur à titre secondaire. . En outre, une note de bas de page relative au tableau international a été approuvée, qui permettrait aux différents pays de la CEPT d’introduire une attribution primaire nationale dans la sous-bande 50,0 – 50,5 MHz.
La réunion finale du groupe de préparation de la conférence (CPG) de la CEPT aura lieu dans la semaine du 26 août 2019 et mettra la dernière main à la contribution de la CEPT à la CMR-19. La R1 participera au CPG pour représenter les points de vue du service d’amateur.
Source ICI IARU Region 1 http://iaru-r1.org/
Les documents de la réunion peuvent être téléchargés ICI

Indicatifs téléphoniques à deux et trois lettres pour les nouveaux titulaires d’un examen avancé

Le 28 novembre 2018, le régulateur britannique Ofcom a précisé que ceux qui réussissaient l’examen avancé pouvaient demander un indicatif disponible avec n’importe quel préfixe de licence complète valide, y compris les appels « courts », par exemple M5xx ou même G2xx.

Dans la réponse de 2018 à une demande d’accès à l’information, Ofcom a déclaré:

« Lorsqu’il demande une nouvelle licence de Radioamateur, le demandeur peut choisir, pour le système de licence d’Ofcom, un indicatif d’appel pour lui. Dans ce cas, le système attribuera un indicatif commençant par« M7 »pour une licence Foundation». 2 # 0 ‘pour une licence intermédiaire et’ M0 ‘pour une licence complète. Toutefois, un demandeur peut demander tout indicatif d’appel disponible dont le format correspond à celui de la classe de licence demandée. Pour une licence complète, être un indicatif d’appel avec le préfixe «M5». Comme indiqué ci-dessus, nous avons répertorié les formats valides pour les différentes classes de licences au paragraphe 1.11 de nos Directives publiées. « 

Le tableau fourni dans la réponse FoI indique la vaste gamme de préfixes pouvant être appliqués, à condition que l’appel soit disponible. Ils comprennent les indicatifs G2, G3 et G5 avec deux ou trois lettres de fin.

Récemment, en juin 2019, Ofcom a confirmé que:
« Les demandeurs souhaitant demander un ancien indicatif d’appel de licence complète, avec deux ou trois caractères de fin, peuvent le faire s’il est dans le format correct. Nous considérons que les indicatifs d’appel abrégés sont valables, tant qu’ils disposent d’un Licence complète UK préfixe d’indicatif.  »
« Nous sommes en mesure de rendre les indicatifs d’appel abrégés disponibles sous les nouvelles licences complètes, car il s’agit d’un format utilisé par le passé, pour les indicatifs d’appel de licence complète. »
Il semble que cela s’applique aux nouveaux indicatifs des clubs ainsi qu’aux appels individuels.
Un exemple en est le indicatif G5LOW du club G-QRP.
La réponse de l’Ofcom en matière de liberté d’information ICI
Vous pouvez obtenir une licence complète auprès d’Ofcom en remplissant un formulaire de demande papier et en indiquant vos trois choix d’indicatif préférés.
Le formulaire OfW346 peut être téléchargé à partir du site Web de l’Ofcom.
On ligne ICI
Pdf file ICI
17 septembre 2018 Ofcom émet à nouveau des appels de préfixe M5 ICI

Nouvelle bande Radioamateur de 40 MHz recherchée aux États-Unis

L’ARRL signale qu’une pétition en faveur d’une réglementation demande à la FCC de créer une nouvelle bande de radio amateur de 40 MHz (8 mètres)

L’ARRL dit:
La FCC a publié un avis de consultation publique concernant une pétition en faveur de la réglementation (RM-11843) visant à créer une nouvelle attribution Radioamateur sur 8 mètres à titre secondaire. La pétition suggère de centrer la nouvelle bande sur un segment industriel, scientifique, médical (ISM) situé entre 40,51 et 40,70 MHz. Le spectre entre 40 et 41 MHz est actuellement attribué au gouvernement fédéral et relève donc de la compétence de la « National Information and Telecommunications Administration » (NTIA).
Michelle Bradley, membre de l’ARRL , KU3N , Maryland, a déposé la pétition en mai pour le compte de » REC Networks », qu’elle a fondée et décrite dans la pétition comme «un défenseur de premier plan de l’accès des citoyens au spectre», y compris le spectre Radioamateurs.
« REC estime que le moment est venu pour la Commission d’ouvrir un avis d’enquête et, éventuellement, un avis de proposition de réglementation, et en coopération avec la NTIA, cette nouvelle opportunité de création de groupe peut être mise à profit pour susciter la prochaine génération de » décideurs « dans le pays. domaines de la science, de la technologie, de l’éducation et des mathématiques (STEM), en particulier les femmes et les filles », a déclaré Bradley à la FCC dans la pétition. «Plus nous donnons d’opportunités de création, plus nous avons d’opportunités de constituer un groupe d’experts en STEM, ici même à la maison.»
Lisez l’histoire complète d’ARRL ICI
Pétition pour l’élaboration de règles (RM-11843) ICI

Les radioamateurs d’autres pays, tels que l’Irlande, ont déjà accès à 40 MHz.

 

ARRL dépose un rapport provisoire auprès de la FCC dans le cadre de la procédure « Débit de symboles »

ARRL a déposé un rapport intermédiaire auprès de la FCC afin de faire état de ses efforts pour trouver un terrain d’entente concernant les questions relatives à la procédure relative au taux de «symbole» ou «en bauds»,
Dossier de la FCC WT 16-239 (la FCC a publié un avis de proposition de réglementation dans WT 16-239, qui découle de la demande de réglementation présentée par l’ARRL, RM-11708).
Le NPRM est disponible en ligne au format PDF ICI   .
Le rapport intermédiaire ARRL est également disponible ICI
ARRL a souligné que le public bénéficie de la réglementation « relativement flexible » des Radioamateurs par la FCC. En particulier, des développements innovants dans la technologie numérique, y compris WSJT-X, ont été cités.
Notant que plus de 1 400 commentaires au total ont été déposés dans cette requête et dans une requête connexe relative à la réglementation (RM-11831), ARRL a souligné que, comme dans d’autres domaines réglementés par la Commission, adapter la réglementation en vigueur à une technologie en évolution rapide peut nécessiter ajustements ou clarifications de la réglementation en vigueur. Faire de tels ajustements peut être un défi pour s’assurer que des objectifs réglementaires valables continuent d’être servis sans entraver les changements technologiques et l’innovation dans le processus.
Alors qu’une réunion organisée par ARRL le 11 juin devait être réinitialisée pour accueillir les parties invitées, ARRL a réaffirmé son engagement en faveur de la protection des intérêts de tous les Radioamateurs. L’ARRL a déclaré qu’elle poursuivrait ses efforts pour traiter et réconcilier les opinions divergentes exprimées dans les deux affaires en instance devant la FCC.

Source ARRL et