Adhérer à l’ANRPFD en 2020

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Faire un don

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Ofcom

Large bande à pleine fibre au Royaume-Uni

Le document d’information sur la large bande à fibres optiques au Royaume – Uni est maintenant disponible pour  le téléchargement à la bibliothèque de la Chambre des communes
Le service Fibre-To-The-Cabinet (FTTC) haut débit à haut débit de BT Openreach utilise la technologie VDSL + sur le réseau de cuivre existant pour connecter l’armoire à la maison.
Un inconvénient majeur du VDSL + est la grave pollution du spectre radioélectrique HF qu’il peut causer et ce qui ruine le plaisir des gens de la radio en ondes courtes.
La fibre jusqu’au domicile (FTTH), également connue sous le nom de Full-fibre, éliminerait cette pollution afin qu’au plus tôt l’ancien réseau de cuivre puisse être éteint, mieux ce serait.
Le document «Full-fibre broadband in the UK» note:
« Dans son évaluation de l’infrastructure nationale, la Commission nationale de l’infrastructure a recommandé que le gouvernement élabore un plan pour permettre la » coupure « du cuivre d’ici 2025. Le NIC a cependant noté que la décision de » couper « le réseau de cuivre qui était finalement une décision commerciale. pour Openreach.  »
« Openreach a annoncé des plans pour un essai à Salisbury où il viserait à déplacer les clients vers des services full-fibre, puis à retirer les services cuivre à la fin de 2022. L’Ofcom a publié des consultations concernant les modifications proposées à la réglementation dans la région pour faciliter les premières étapes. de ce procès.  »
« Openreach travaille déjà sur des plans pour évoluer vers des services VoIP, exprimant son intention de retirer le réseau téléphonique public commuté (RTPC) d’ici 2025. »
Le haut débit à pleine fibre dans le papier britannique ICI
Lien direct vers PDF ICI
UKQRM est un groupe formé de Radioamateurs, d’écouteurs de radio à ondes courtes, d’utilisateurs de radio Citizens ‘Band, de professionnels CEM et de personnes partageant les mêmes idées, qui discutent des problèmes de non-conformité CEM des équipements électroniques et du danger posé pour le spectre radioélectrique ICI

L’Ofcom inflige une amende de 175 000 £ au bureau de poste pour surfacturation

pour les appels téléphoniques relais

L’Ofcom a infligé une amende de 175 000 £ au bureau de poste après qu’une enquête a révélé que l’entreprise avait surfacturé des personnes souffrant de troubles de l’audition ou de la parole qui avaient passé des appels téléphoniques à l’aide d’un service via relais.
Les services de relais aident les personnes souffrant de troubles de l’audition et de la parole à communiquer avec quiconque par téléphone en proposant la traduction de texte en parole et de parole en texte. Nos règles obligent les opérateurs téléphoniques à proposer un «tarif spécial» pour ces types d’appels lorsqu’ils sont effectués par des personnes handicapées. Le programme est conçu pour compenser ces appelants pour le temps supplémentaire qu’il leur faut pour passer des appels téléphoniques en utilisant un service via relais.
Nous avons constaté que le Post Office n’avait pas appliqué le tarif spécial pour relayer les appels pendant au moins cinq ans, entraînant une surcharge aux 126 personnes chaque année. Il a également fallu plus de deux ans entre que Post Office prenne conscience du problème et qu’il soit corrigé.
Nous considérons qu’il s’agit d’une violation grave de nos règles pour protéger les clients potentiellement vulnérables. Compte tenu de cela et de la longue période de non-conformité de la Poste, l’Ofcom a imposé une pénalité de 175 000 £ à l’entreprise. Nous demandons également à la poste de rembourser les clients concernés.
La pénalité comprend une remise de 30% en reconnaissance du fait que la Poste a reconnu ses manquements et a accepté de régler l’affaire. L’argent récolté de cette amende, qui doit être payé à l’Ofcom dans les 20 jours ouvrables, sera reversé à « HM Treasury ». Plus d’informations sur notre décision sont disponibles  ICI

Consultation de l’Ofcom: plan de travail 2020-21

L’Ofcom vise à supprimer les services de télévision numérique (TNT) de la bande 700 MHz d’ici mai 2020
Ils disent:
« Nous continuerons à travailler pour supprimer les services de télévision numérique dans la bande 700 MHz afin de libérer ce spectre pour les données mobiles. Nous continuerons d’administrer un programme de subventions pour financer les coûts supplémentaires que les radiodiffuseurs encourent en raison des changements d’infrastructure associés au Dégagement  du 700  MHz.
Notre plan est de rendre la bande 700 MHz disponible pour les services mobiles d’ici mai 2020.  »
« Nous attribuerons les bandes de spectre au fur et à mesure qu’elles seront approuvées et publiées. Nous examinerons les réponses à nos propositions d’attribution des bandes de spectre de 700 MHz et 3,6-3,8 GHz. Nous conclurons par une décision sur la manière de procéder à l’attribution et de définir ceci dans une déclaration, en vue de terminer le prix au début de l’été 2020.  »
La consultation se termine le 25 février.
Téléchargez le plan de travail proposé par l’Ofcom 2020/21 ICI

L’Ofcom ne sait pas si les interférences sont éliminées

Une demande d’accès à l’information demandait à l’ Ofcom combien de cas d’ingérence Radioamateurs avaient fait l’objet d’une enquête par l’Ofcom et avait abouti à l’élimination de l’interférence – l’Ofcom a admis qu’il ne savait pas?
Il semble que si l’Ofcom passe simplement par ce qu’il considère comme la procédure appropriée pendant l’enquête sur l’ingérence, il marquera le dossier comme étant «résolu» ou «acquitté», que l’ingérence ait été éliminée ou non.
La réponse de l’Ofcom FoI dit:
« Veuillez noter que » résolu « ou » effacé « pour nos besoins signifie que nous avons accompli toutes les actions que nous pouvons. Cela ne peut pas dire supprimer les interférences car la source d’interférences peut être non identifiable, identifiée mais physiquement inaccessible ou identifiée et dans un emplacement que le propriétaire du site ne veut pas autoriser l’entrée, et il peut être jugé disproportionné de demander un mandat pour forcer l’entrée.  »
Lire la réponse FoI qui contient le nombre de cas Ofcom enquêtés en 2017-18 et 2018-19 ICI
Ofcom Publication des réponses à la page des demandes d’accès à l’information ICI

L’Ofcom publie la base de données des indicatifs  Radioamateur

Suite à une demande d’accès à l’information de Roger Howell, l’ Ofcom a mis à disposition sa base de données d’indicatifs  Radioamateur en téléchargement
La base de données, publiée sous forme de feuille de calcul contenant 141296 lignes, montre l’état des indicatifs d’appel amateurs britanniques au 12 août 2019.
Il peut être utile pour les personnes souhaitant demander un indicatif spécifique car il doit affiché tous les indicatifs qui ne sont pas disponibles.
L’Ofcom a clarifié la signification de leur champ d’état de l’indicatif d’appel, par exemple «réservé» signifie que l’indicatif a été utilisé au cours des deux dernières années, bien qu’il ne soit plus, et soit en train de se «refroidir». Il n’est donc actuellement pas disponible pour une affectation à quelqu’un d’autre, mais les opérateurs pourront le demander à nouveau après l’expiration de la période de deux ans.
Réponse d’Ofcom FoI ICI
Base de données des indicatifs d’appel de l’Ofcom au 12 août 2019 ICI
Dans une lettre ultérieure de l’Ofcom concernant la publication de la base de données, ils ont déclaré: « Concernant la publication périodique des données, c’est quelque chose que nous envisageons activement. » ICI
https: //www.whatdo  ICI
Ofcom Publication des réponses à la page des demandes d’accès à l’information ICI

L’émetteur « premier ministre Christian Radio TX en ondes après la démolition d’un bâtiment

L’un des émetteurs du « Premier Christian Radio » est hors antenne depuis juillet 2019, après la démolition du bâtiment qui alimentait en électricité.
L’Ofcom a donc conclu que la station n’avait pas fourni un service conforme à son format.
La station de radio a déclaré qu’un certain nombre de facteurs indépendants de sa volonté l’empêchaient de reprendre la transmission sur le site de Bow, qui fournit des programmes à 1332 kHz.
Il a déclaré avoir été informé par son système de télémétrie que le site était hors ligne en juillet 2019 et qu’il s’était rendu sur place immédiatement pour enquêter. Il a constaté que la société qui avait fourni l’alimentation électrique du site avait démoli le bâtiment qui avait fourni l’électricité sans préavis au premier ministre Christian Communications.
Le fournisseur a par la suite décidé qu’il ne serait pas en mesure de fournir à « Premier Christian Communications » l’électricité au site de transmission de Bow à l’avenir.
Le Premier ministre Christian Communications a déclaré que ses sous-traitants avaient informé l’Ofcom au moment où le problème avait été détecté pour la première fois. Il a également déclaré qu’il étudiait différentes options afin de résoudre la situation et était toujours déterminé à trouver une solution pour reprendre la transmission depuis le site.
L’Ofcom a déclaré qu’il ne considérait pas que la notification d’un tiers concernant les problèmes affectant le site de transmission de Bow auquel le licencié fait référence dans sa réponse constituait une notification du licencié de son incapacité à diffuser le service pour lequel il est autorisé.
«Il n’y avait aucune référence au service sous licence ou au titulaire de licence lui-même dans cette notification. Il est de la seule responsabilité du Licencié lui-même d’informer l’Ofcom de tout manquement à fournir le service pour lequel il est autorisé », a déclaré le régulateur.
La station reste hors antenne et l’Ofcom a averti la station que cette violation de sa licence sera envisagée pour l’imposition d’une sanction statutaire.
La station diffuse sur 1305, 1332, 1413 et 1566 à Londres et Surrey, DAB à l’échelle nationale, Freeview et en ligne ICI

Radars de passage à niveau ferroviaire de 5 watts à 24 GHz

L’Ofcom a publié des propositions de nouvelles réglementations concernant l’utilisation de certains appareils sans fil à courte portée, y compris les systèmes de radar radar de passage à niveau de 5 watts dans la bande 24,100-24,350 GHz.
Les appareils à courte portée comprennent les babyphones, les cartes d’entrée sans clé, les alarmes et certains systèmes Wi-Fi, qui dépendent tous du spectre. Nous nous consultons sur l’élaboration d’une nouvelle réglementation concernant les fréquences et les exigences techniques pour l’utilisation de ces appareils dans les bandes de spectre 874 à 876 et 915 à 921 MHz. Cela met en œuvre une décision de la Commission européenne d’harmoniser ces bandes pour les appareils à courte portée.
L’Ofcom mène également des consultations sur la révocation d’une exemption de licence existante pour les systèmes de capteurs radar de passages à niveau ferroviaires. Ces systèmes sont utilisés par « Network Rail » pour surveiller les intersections ferroviaires et détecter les obstacles susceptibles d’endommager les trains en mouvement. L’Ofcom propose d’introduire une licence nationale pour ces systèmes, ce qui leur permettra d’être utilisés à plus d’endroits sur le réseau ferroviaire.
L’Ofcom accueille favorablement les réponses à cette consultation d’ici le 17 janvier 2020.
Le document de consultation ICI

L’Ofcom lance un appel à candidatures pour de nouvelles licences de spectre partagé

Les petites entreprises pourront accéder aux ondes dont elles ont besoin pour configurer leurs propres réseaux sans fil, car l’Ofcom invite les demandes de nouvelles licences de spectre partagé dès aujourd’hui.

En juillet, nous avons annoncé un nouveau cadre de partage du spectre pour aider à soutenir l’innovation en permettant à un plus large éventail d’entreprises d’accéder plus facilement au spectre. Dans le cadre, le spectre est disponible pour une utilisation locale dans des bandes de fréquences qui ne pouvaient auparavant être utilisées que par certaines parties.
Les organisations peuvent désormais demander une nouvelle licence d’accès partagé pour utiliser le spectre dans des bandes allant de 1,8 GHz à 26 GHz. Ces ondes sont idéales pour la mise en place de réseaux sans fil locaux, qui pourraient bénéficier à de nombreux secteurs différents à travers le Royaume-Uni – de l’agriculture aux usines.
Il existe deux types de licences partagées disponibles pour prendre en charge différentes utilisations:

  • Licence de faible puissance. Sous cette licence, toute personne développant des réseaux sans fil locaux peut utiliser autant de stations de base qu’elle le souhaite dans un rayon de 50 mètres, sans autre autorisation de l’Ofcom.
  • Licence de puissance moyenne. Cela prend en charge les réseaux à plus longue portée et n’est généralement disponible que pour les zones rurales, afin de garantir la disponibilité du spectre pour les utilisateurs à faible consommation.

Une fois que nous aurons reçu les demandes de licence, nous coordonnerons l’accès au spectre partagé selon le principe du premier arrivé, premier servi pour chaque emplacement.
Les parties intéressées peuvent demander les nouvelles licences d’accès partagé à partir d’aujourd’hui, où des conseils sur le processus de demande sont également disponibles.
Libération du spectre dans la bande des 8 GHz
Par ailleurs, l’Ofcom a travaillé avec le MOD pour identifier 168 MHz de spectre entre 7,9 GHz et 8,4 GHz, qui n’est pas utilisé dans divers endroits et pourrait aider à répondre à la demande de services sans fil fixes.
En conséquence, les organisations peuvent désormais demander une licence de liaison fixe dans la bande des 8 GHz à l’aide du formulaire de demande de licence de liaison fixe point à point de l’Ofcom. Nous avons également publié des directives sur où et comment le spectre est rendu disponible

Décision du comité électoral de l’Ofcom sur le débat sur le climat de Channel 4 News

Le comité des élections de l’Ofcom a examiné une plainte du parti conservateur concernant le débat sur le climat sur  « The Channel 4 News ».
Les radiodiffuseurs ont la liberté éditoriale de déterminer le format de tout débat électoral. Selon les circonstances, ils peuvent choisir de procéder sans l’accord préalable de la participation d’un parti politique ou d’un politicien particulier, à condition qu’ils prennent les mesures nécessaires pour que le programme respecte les règles d’impartialité et d’élections qui nous sont propres.
Dans ce cas, le comité des élections a conclu que, grâce aux techniques éditoriales de « Channel 4 » utilisées dans le débat d’une heure et dans une émission de presse subséquente, le point de vue des conservateurs sur les questions climatiques et environnementales était correctement reflété et pris en compte.
Le comité a également tenu compte du fait que la sculpture de glace  n’était pas une représentation personnelle du Premier ministre et qu’elle n’avait reçu que peu d’attention éditoriale, que ce soit visuellement ou par des références faites par le présentateur ou les participants au débat.
Le Comité a donc estimé que ce programme, y compris l’utilisation de la sculpture de glace, ne soulevait pas de problèmes qui justifieraient une enquête plus approfondie en vertu des règles d’impartialité et des élections qui nous incombent. La décision du comité est disponible dans son intégralité. ICI

Impact des interférences VDSL sur le service Radioamateur

En novembre, l’Ofcom a publié les résultats d’enquêtes techniques sur les effets des émissions électromagnétiques émises par les câbles « Openreach » transportant des services VDSL , mais leur conclusion semblait nettement différente de celle du RSGB.
Le rapport RSGB – Détermination de l’impact des interférences VDSL sur le service de radioamateur – est disponible au téléchargement ICI
Les diapositives de la présentation ICI
Qu’est-ce qui doit être fait par « BT Openreach » pour réduire les interférences RF?
Le RSGB dit:
• Améliorer le solde des lignes si nécessaire – nous avons un mécanisme en place pour demander le solde des lignes voisines via le comité CEM, mais cela améliore les cas <10%.
• Nettoyer les installations auto-installées – difficile pour une propriété voisine mais « Openreach » doit équiper le NTE5C avec une plaque avant Mk4, ce qui améliore également les vitesses de connexion haut débit et augmente l’immunité.
• Supprimez les interférences dans la bande amont en sélectionnant la bande de garde de 10,1 à 10,15 MHz de manière universelle et en augmentant la bande de protection de D1 à U1 afin de toujours protéger les fréquences d’urgence de 3,7 à 3,8 MHz
• Décochez de manière sélective les bandes d’amateur en aval (notamment dans la bande des 14 MHz) dans les locaux affectés.
• Réacheminez les câbles aériens de manière à les éloigner des antennes des Radioamateurs si nécessaire.
• Fournir FTTP au lieu de FTTC aux endroits problématiques
RSGB rencontre Ofcom pour discuter des problèmes de VDSL  ICI
Rapport Ofcom: Analyse d’assurance du spectre du BT Openreach VDSL ICI

Suisse: l’OFCOM rejette les indicatifs Radioamateurs

L’USKA , société nationale suisse Radioamateurs, a rendu public le compte rendu de la réunion du conseil d’administration du 18 novembre 2019
Bien que le compte rendu intégral de la réunion ne soit disponible que pour les membres de l’USKA, les points saillants indiquent les résultats d’une réunion avec le régulateur des communications, l’OFCOM:
– Les modes WSPR et FT8 ne peuvent pas être exécutés sans surveillance!
– la demande d’autoriser des indicatifs d’appel spéciaux pour la formation en ondes, telle qu’utilisée en Allemagne, a été rejetée!
L’USKA poursuivra le traitement d’une proposition de nouveau règlement de formation.
Source USKA  ICI

Ofcom: analyse de l’assurance du spectre du BT Openreach VDSL

BT Openreach VDSL a provoqué une pollution du spectre RF qui a gâché le plaisir de la radio pour de nombreuses personnes. Un nouveau rapport d’Ofcom vient de paraître
Pour le rapport 2017, les officiers ingénieurs d’Ofcom Spectrum ont mené des enquêtes sur trois sites, où les membres du RSGB avaient rencontré des problèmes liés au déploiement du VDSL et où BT Openreach s’était déjà rendu.
L’Ofcom a publié une mise à jour à la suite d’enquêtes techniques complémentaires sur les effets des émissions électromagnétiques émises par les câbles « Openreach » offrant des services VDSL (ligne d’abonné numérique à très haut débit). Cette enquête a été commandée pour évaluer l’efficacité des mesures correctives prises par Openreach afin d’atténuer tout impact sur la réception radio.
Le RSGB a nommé six stations affectées gérées par leurs membres aux fins de cette enquête. Des représentants de leur comité CEM ont agi en tant qu’observateurs.
Téléchargez le rapport 2017 et la mise à jour de novembre 2019 ICI

Clarification technique des directives « d’identification de lligne  » de l’Ofcom

L’Ofcom consulte actuellement une clarification technique de ses directives «d’identification de  lignes (guideslines)».
Ces directives sont conçues pour aider les compagnies de téléphone à se conformer à nos exigences, à savoir que les informations acheminées par un appel – et les numéros affichés aux destinataires – doivent être valides, pouvant être numérotées et identifier de manière unique l’appelant.
Ces informations peuvent aider les utilisateurs à filtrer les appels entrants provenant de numéros qu’ils ne reconnaissent pas. Cela peut également aider les régulateurs à localiser les personnes responsables des appels importuns.
Plus de détails sur les modifications proposées aux directives sont disponibles ICI .
Nous recherchons des points de vue avant le 6 décembre 2019.

Demande de Secklow Sounds de modifier ses engagements clés

Nous consultons à la demande de la station de radio communautaire basée à « Milton Keynes », « Secklow Sounds », en vue de modifier ses «clés d’engagements ».
Les clés d’engagements d’une station font partie de sa licence de radiodiffusion. Ils incluent la nature du service, la programmation requise et la responsabilité vis-à-vis des auditeurs locaux.
La demande de « Secklow Sounds » comprend des propositions visant à réduire de manière significative ses heures de programmation originale et à modifier sa liste de lecture pour y inclure de la musique à partir des années 1960, au lieu des années 1930 comme elle le fait actuellement.
Bien que nous souhaitions approuver ces changements, nous recherchons d’abord les points de vue des parties intéressées ou concernées, y compris les auditeurs de la région de « Milton Keynes », avant de prendre notre décision finale. Les réponses doivent être soumises au plus tard le 8 novembre 2019 à 17 heures.
Lire la suite

Source ICI

Examen des licences de service restreint à court terme

L’Ofcom cherche aujourd’hui à connaître l’avis sur sa proposition de modifier deux éléments de sa politique d’octroi de licences («SRSL») « Service restreint à court terme ».
Des licences de radio à court terme sont accordées pour des services analogiques diffusant vers des lieux définis ou pour couvrir des événements particuliers tels que des festivals musicaux ou religieux ou des événements sportifs.
Dans nos propositions, nous avons l’intention de lever les restrictions actuelles pour permettre au même demandeur d’obtenir plus de deux SRSL au cours d’une seule année. La nouvelle approche que nous prévoyons permettrait également d’attribuer des SRSL à des services offrant un contenu similaire aux stations de radio commerciales et communautaires existantes dans la même région.
Nous sollicitons l’avis des parties intéressées ou concernées avant le 31 octobre 2019 avant de prendre notre décision finale.
Lire la suite

Source ICI