Consultation DGE 2018

Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2018

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

Faire un don

QTR UTC

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Votre Revue Nationale ANRPFD 2017

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Archives

Twitter infos

Cluster Dx Fun

Propagation Bandes HF

Twitter

Technique Technologie

Plusieurs bandes avec des ordinateurs à un seul panneau de faible coût

Merci à Michael (dg0opk) (site web ICI) qui a écrit et qui voulait partager les détails de son système de surveillance SDR complet pour les modes HF à signaux faibles . Sa configuration comprend neuf mini-PC ARM (tels que Banana Pi, Raspberry Pi et Odroid), plusieurs SDR incluant plusieurs RTL-SDR, un Airspy Mini, un FunCube Dongle et un SDR-IQ, ainsi que des filtres et un ampli à large bande. Pour les logiciels, il utilise Linrad ou GQRX comme récepteur, et WSJTx ou JTDX comme logiciel de décodage, tous fonctionnant sous Linux.
Michael note également que son moniteur SDR Bananapi FT8, JT65 et JT9 a été mis en place et fonctionne de manière stable depuis maintenant six mois. Les Bananapi sont des alternatives moins chères aux célèbres ordinateurs monocarte Raspberry Pi, il est donc bon de noter qu’un système de surveillance de signaux faiblex permanentx peuvent être mis en place avec un budget très bas. Vraisemblablement, même les moins chers qu’Orange Pi fonctionneraient aussi bien.
Avec sa configuration, il est capable de surveiller en continu FT8, JT65 et JT9 sur plusieurs bandes simultanément sans avoir besoin d’attacher des radios plus chères. Ses résultats peuvent être vus sur PSKReporter . Une vidéo de son décodeur FT8, JT65 et JT9 RTL-SDR Raspberry Pi 3 peut être trouvée ici .

L’annonce officielle a été faite le 18 mai ( cliquez ici ), un nouveau SDRplay : RSPduo est arrivé.
Il s’agit d’un récepteur double tuner 14 bits , similaire en apparence mais complètement différent du point de vue du design, comparé aux trois autres RX produits par la maison anglaise. Mais il conserve la même philosophie de marché, celle d’offrir un produit de bonne qualité à un prix acceptable: 239,94 livres TTC, ce qui équivaut à 274,44 euros au taux de change actuel (19 mai 2018).
Un récepteur avec deux syntoniseurs qui permet, s’ils sont utilisés tous les deux, d’offrir une réception simultanée sur deux bandes différentes, dans la gamme 1 kHz – 2 GHz. Chaque bande reçue peut atteindre au plus 2 MHz de largeur de bande . Comme si dire: ondes longues et moyennes avec un d’accord et 144 MHz entre eux … en même temps.
Mais le double tuner permet également d’autres utilisations plus exigeantes , notamment:

  1. Mixage et appariement des applications simultanément (par exemple, numérisation ADS-B et ATC)
  2. Démodulation cohérente en phase et en temps de deux récepteurs

Utilisé à la place de la manière traditionnelle, RSPduo permet d’afficher jusqu’à 10 MHz de bande, mais il faut se souvenir que la résolution ADC 14 bits présente jusqu’à une bande passante maximale de 6 MHz, au-dessus de 12 bits.
Le tuner 1 possède 2 antennes (High Z et 50 Ohm), la seconde d’une seule antenne 50 Ohm…..
Pour un premier regard sur ce récepteur, cette vidéo peut être utile (en anglais):

SOTA-LINK est un back-channel expérimental pour soutenir les activations de SOTA ( Summits on the Air ), et faciliter les discussions de groupe entre les passionnés de SOTA du monde entier.
Le projet utilise la salle WIRES-X 44050, qui est connectée à la passerelle Macclesfield System Fusion MB6SO (144,8375 MHz).
Ceci est lié au serveur Brandmeister DMR TG973, permettant ainsi l’accès via DMR. On espère être en mesure de permettre la connexion en utilisant d’autres modes vocaux numériques à l’avenir.
Le projet en est à ses premiers stades de développement, mais a déjà vu des utilisateurs de C4FM et de DMR se connecter et faciliter les QSO SOTA.
Notez que les QSO pour les récompenses SOTA doivent être directs et non pris en charge par les réseaux de répéteurs et les passerelles, donc les communications via SOTA-LINK elles-mêmes ne compteraient pas.
Merci à Richard G3CWI d’ avoir conçu et développé le projet SOTA-LINK.

Un super site Technique de F6EVT!

Grâce à la science, l’impossibilité d’hier sera la banalité de demain .
Through science, the impossibility of yesterday will be commonplace tomorrow. Arsene d’Arsonval 1881

OCXO Part5: un OL 1268 MHz pour le 23cm par F6TEM!

Cette dernière partie, liée à l’implantation d’un OCXO ADRET 10 MHz pour piloter la station VHF/UHF, est de loin la plus intéressante et presque la moins encombrante en termes d’électronique. Elle est néanmoins pluridisciplinaire par la mise en œuvre de connaissances et savoir-faire liés aux techniques Radiofréquence, impulsionnelles ainsi qu’à l’intérêt porté au monde de l’Usinage.
Enfin, elle rappelle l’importance de l’auto-instruction expérimentale, mot clé de notre passion. Ce sera donc l’occasion de survoler certains principes du monde des impulsions sub-nanoseconde voire picoseconde et comment l’on peut assez facilement réaliser des multiplicateurs de fréquence x12 efficaces: souvenirs d’une autre vie.
1 Les parties constituantes de cet oscillateur local 1268 MHz (IF=28 MHz) sont donc:-) l’excellent module DB6NT MKU XO 1 PLL délivrant 0 dBm (1 mW/ 50Ω) @ 105.666 MHz Faible bruit de phase.
Ce module est verrouillé sur l’OCXO ADRET 629C 10 MHz, comme pour les précédentes applic ations.-) un ampli BFR91/BFR96S délivrant environ 3.5Vpp/50Ω en début de compression à P max. Le niveau de la 12ème harmonique mesurée sur un analyseur de spectre se situe autour de -38 dBm(Scope TEKTRONIX 475 BW=200 MHz)… la tâche va donc être rude en une seule étape!-)…..

Article de  Jacques Durand F6TEM

C4FM et le système « Fusion » de YAESU c’est quoi ?
 

Après D-STAR (1999), puis le DMR (2012), YAESU a lancé en 2013 une « Invitation to the future » avec un système C4FM. mais avant d’accepter cette invitation, il est peut être prudent de faire le point.  
D’abord sur le plan commercial, quels sont les appareils existants. Ensuite sur le plan technique, C4FM est-ce meilleur et pourquoi ? Est-ce que ce système va nous permettre de satisfaire à notre définition de radioamateur ? Est-ce qu’on va pouvoir développer quelque chose (hardware ou software) dans ce domaine ?
Documents disponibles :
Digital Communication Guide un document assez généraliste, mais écrit par YAESU et on ne dira pas les inconvénients, les limites et les défauts de C4FM (évidemment …).
Invitation to the Future , un petit catalogue des produits Fusion … magnifique sur du papier glacé !
Amateur Radio Digital Standards la seule présentation technique plus ou moins sérieuse qui donne quelques éléments de la modulation et sur le protocole.
Liste des relais Fusion en Belgique 
Voir aussi
site officiel de YAESU avec la page C4FM et Fusion
les radio numériques de YAESU (le site de YAESU U.K.)
un site belge digitalvoice.be  (mais tout est en néerlandais)
WIRES, c’est le système Wide-coverage Internet Repeater Enhancement System qui permet la connexion entre autre des relais Fusion
liste des identifiants WIRES-X
liste des nodes reliés par WIRES
liste des « room » reliés (« room » = une sorte de réflecteur comme en D-STAR … )
relais Fusion en Grande Bretagne 
relais Fusion en Suisse
Pour l’instant, on retiendra d’abord que C4FM est un mode de modulation du type modulation de fréquence avec 4 porteuses en continu. Le mot fusion rappelle tout d’abord un processus de chimie ou de métallurgie. Dans le présent contexte, il s’agirait plutôt d’une fusion progressive d’un système analogique vers un système numérique………

Nous savons qu’en utilisant un Boucle magnétique c’est une solution de rechange pour tout le monde ceux qui ne le font pas ils ont assez d’espace pour installer un dipôle demi-onde simple et moins cher.
L’efficacité de cette antenne est proche de celle d’un dipôle seulement si deux éléments sont pris en compte: la section du tube de cuivre et le diamètre de la boucle.
Dans le cas où nous traitons, j’ai utilisé un tube de cuivre de 22 mm, longueur ou circonférence de 6,28 mètres puis 2 mètres de diamètre . En 20 mètres son rendement est d’environ 98% (presque égal à celui d’un dipôle bien positionné la 100% de rendement), Dans 40 mètres le rendement tombe à 60%, tandis que dans 80 le rendement tombe beaucoup. Vouloir avoir une excellente performance sur 80 mètres la boucle doit avoir un diamètre d’environ 3-4 mètres et une section de tuyau de 30-42 mm. Rappelez-vous que le diamètre de la petite boucle doit être égal à 1/5 du principal.
Sans ces prémisses pratiques, sans encombrer les maths, passons à la description du projet:
J’ai utilisé un Condenseur à vide variable 10/500 pF. pour une excursion de 40 tours par minute, isolation de 10000 volts. Je me souviens qu’une différence de potentiel très élevée est créée aux extrémités du condensateur. Dans 20 mètres, avec une puissance de 1000 watts, vous avez un ddp d’environ 9000volt. Alors que dans 40 mètres avec seulement 500 watts, vous aurez un ddp de 10000 volts. Par conséquent, veillez à ne pas dépasser ces limites afin de ne pas endommager le condenseur avec des décharges internes.
J’ai utilisé un motoréducteur 12 volts de 7 tours par minute; un potentiomètre 2kΩ: de zéro à 2kΩ en 10 tours; un engrenage en acier avec un rapport de 1: 4 (voir www.conrad.it art. 231754 et art. 231797); boîte étanche, 30 X 22 X18 cm……

Découvrons le VU-mètre, cet indicateur gradué qui donne l’intensité du signal audio pour fins d’optimisation.

Je vous explique la construction et l’usage de cet appareil à échelle logarithmique.

 Guide mis à jour pour configurer un APRS RX uniquement avec un Raspberry Pi, un dongle RTL-SDR et une image pré-compilée.
Ce message est une version mise à jour de l’ article original que j’ai écrit en février 2017. Il utilise Raspbian Stretch plutôt que Raspbian Jessie, a Direwolf 1.4 au lieu de Direwolf 1.3 et la méthode utilisée pour démarrer la passerelle qui a changé. Direwolf fonctionne maintenant comme un service et peut être facilement démarré, arrêté, redémarré, activé ou désactivé à l’aide de simples commandes. Il a été testé sur un Raspberry Pi Zero, un Pi Zero W, un Pi 2 et un Pi 3. Bien que je n’ai pas pu tester avec le nouveau Raspberry Pi 3+, ça devrait marcher. Il vous suffit maintenant de modifier un fichier pour obtenir une passerelle fonctionnelle, sauf si vous voulez sélectionner une fréquence différente de 144.800 MHz, vous devrez alors effectuer une modification supplémentaire.
La plupart des instructions sont identiques à mon post précédent sauf le processus de démarrage automatique de Direwolf qui a été simplifié. Même si vous connaissez l’image précédente, veuillez vous assurer de lire l’intégralité de l’article…..   de g6nhu

« Electronic circuits manual » de F6EVT!

Une référence OCXO 10 MHz pour la station / Part 4
F6TEM 10/04/2018

Tout au long de cet ensemble de descriptions, nous avons vu comment s’articule le pilote à quartz de précision dans l’architecture globale de la station. En effet, l’OCXO ADRET 629C pilote actuellement:
-) la station 144 MHz CW/SSB/AM/FM via le module PLL DB6NT 116 MHz.
-) la partie mesure du shack, en partie via le synthétiseur Low Noise ADRET 3310A. Avec ses compagnons, le VNA
hp8754 et le VVM hp8405 (Vector voltmeter), la capacité de mesure s’étend de la BF jusqu’à 1 voire 1,35 GHz. çaoccupe déjà bien du temps de loisirs.
C’est donc icila partie 4 de cet ensemble qui sera présenté.
Une ultime partie sera consacrée au pilotage de l’oscillateur local pour la base 1296/28 MHz…..