Adhérer à l’ANRPFD en 2020

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Faire un don

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

SDR

DL35 Indicatif spécial Allemagne

Le DARC honore 35 ans de technologie SDR avec un indicatif spécial et un DOK spécial. Afin de reconnaître la grande importance du traitement numérique du signal pour les technologies de communication en général et  Radioamateur en particulier, une station d’indicatifs spéciaux « DL35SDR » sera active dans la grande région de Munich tout au long de l’année 2020. Le Special-DOK «35SDR» a été émis pour cette station.
Aujourd’hui, le traitement du signal numérique via la radio définie par logiciel (SDR) est la norme généralement acceptée pour le décodage et la génération de signaux Radio.
Les services commerciaux utilisent cette technologie depuis longtemps et de nos jours les Radioamateurs n’est pas imaginable sans SDR.
Prof. Dr.- Ing. habil. Ulrich L. Rohde, DJ2LR / N1UL , a été le premier à décrire les possibilités et les perspectives de la SDR lors d’une conférence au congrès de la « Troisième conférence internationale sur les systèmes et techniques de communication HF » à Londres en février 1985 (classée). Le titre était: « Un échantillon de techniques ».
DJ2LR / N1UL, membre du DARC Amateur Radio Club Munich South (C18) est reconnu comme l’un des pionniers de la technologie SDR il y a 35 ans.
Page Facebbok ICI
OPDX

Il se déroulera du lundi 17 au vendredi 21 février 2020 sur le site du CCAS EDF « La Ville-du-Bois ».
La formation est gratuite, destinée en priorité aux moins de 30 ans (Radioamateurs ou « futurs indicativés ») désireux de comprendre et de mettre en œuvre la « radio logicielle » (SDR). Pour l’hébergement en pension complète, une participation aux frais d’un montant maximum de 250 euros sera demandée.
A l’issue de cette semaine « interactive » les participants seront en mesure de fabriquer et de programmer leur propre « récepteur SDR » et d’en comprendre les différents modules. Une animation du RC-NEG permettra également de découvrir le Radioamateurisme grâce à la présence du véhicule équipé F8EGF et de Jean-François F1EUQ
Pour plus d’information :

Source  ICI

              Andy Carpenter de SDR PLAY

Première démonstration britannique du récepteur SDRPlay RSPdx

Jon Hudson et Andy Carpenter de SDR PLAY participeront à la journée portes ouvertes commune Nevada, Waters & Stanton, pour donner la première démonstration au Royaume-Uni de leur NOUVEAU récepteur RSPdx SDR .
Il était attendu avec impatience avec les premières livraisons prévues pour la fin novembre.
Ce sera une occasion idéale de voir le SDR en action et de poser des questions au SDRplay «Top Brass».
La journée portes ouvertes se déroule dans notre entrepôt de Portsmouth, code postal PO6 1TT – de 10h à 16h ce dimanche 17 novembre
Mike Devereux
Directeur général
Groupe Nevada

 

Ceci est une séquence exclusive de HamRadioConcepts du tout nouvel Icom IC-705 présenté à Tokyo Hamfair 2019. Imaginez combiner votre IC7300 et votre IC9700 pour une solution portable alimentée par batterie pour POTA, SOTA, QRP, Field Day, etc. Grand écran tactile, SDR, tout comme ses contreparties 7300 et 9700, mais avec un coupleur d’antenne intégré, une batterie interne pouvant être chargée via USB et le reste visible dans cette vidéo d’aperçu.

NEW!! Icom IC-705 HF/50MHz/144MHz/430MHz SDR

Émetteur récepteur SDR HackRF One : radio logicielle de 1 MHz à 6 GHz

La radio logicielle (SDR) permet de créer des récepteurs ou même des émetteurs pour n’importe quel signal radio. Il suffit d’un périphérique connecté à votre ordinateur personnel, tel que que HackRF One,  lequel est connecté via USB. Il reçoit ou émet des signaux de 1 MHz à 6 GHz. Conçu pour l’essai et la mise au point de circuits radio modernes et de nouvelle génération, HackRF One est une plate-forme à matériel et logiciel ouverts. Il peut également être programmé pour un fonctionnement autonome.Vidéos éducatives.
Si la SDR vous intéresse mais que vous vous sentez mal à l’aise, vous devriez commencer par la vidéo ci-dessous (et les quatre suivantes) de Michael Ossman qui est aussi le créateur de HackRF One. Ses vidéos hautement éducatives vous feront découvrir le logiciel HackRFOne, y compris GNU Radio, et vous apprendront les principes de base du traitement numérique de signal nécessaires pour tirer pleinement parti de la SDR.

Si vous êtes à l’aise avec le sujet, sautez cette étape et commencez par la deuxième vidéo intégrée ci-dessous.

Source et la Suite  sur Elektor ICI

Banc d’essai : LimeSDR Mini – émetteur-récepteur SDR de poche

Premier essai avec le LimeSDR Mini
Quand vous travaillez sur un projet, il arrive que vous souhaitiez voir le spectre produit par votre propre circuit. D’autres fois, on voudrait s’assurer que le récepteur intégré est en mesure de recevoir un signal donné. On apprécie aussi de disposer d’un bon outil chaque fois que l’on essaye d’analyser des perturbations afin de mieux les supprimer.
C’est pour ce genre de tâches que l’on utilisera volontiers un outil du genre SDR RTL.
Cette solution réputée polyvalente et bon marché fonctionnera, selon le tuner utilisé, entre 24 MHz et 1700 MHz. C’est assez flexible mais trop limité pour l’expérimentation. La bande passante, ou ici le taux d’échantillonnage, est aussi généralement de l’ordre de 2,4 MS/s et couvre donc un spectre maximum de 2,4 MHz.
Outre la relative surdité du SDR RTL que je viens de signaler, il faut préciser qu’il vous limite à la seule réception ; pas d’émission de signaux possible, alors qu’elle serait pourtant souhaitable lors du test de certains projets en cours d’étude……

Source Elektor ICI

Démo de ma mise en oeuvre du récepteur régénérateur toutes bandes à 12 tubes CC (12AU7) basé sur un desing original de Thomas et Kosmos.

 

 

LimeSDR et la télévision amateur numérique

Le site de Lime Microsystems publie un rapport sur les travaux du président du BATC, Dave Crump G8GKQ, et du projet de transmetteur ATV de Portsdown.
La marche de la technologie a amené Crump à entrer dans le monde des systèmes de radio à logiciel défini (SDR) et de transmission pilotée par PC.
«Nous avons lancé le projet ‘Portsdown’ il y a deux ans dans le but de ré-intéresser les membres qui transmettaient auparavant la télévision amateur analogique et qui avaient ensuite été choqués par la complication de la télévision numérique. J’avais construit un émetteur de télévision numérique pour la maison à partir de pièces conçues pour fonctionner avec des ordinateurs de la taille d’un ordinateur « , se souvient-il, » et j’avais entendu dire qu’un Radioamateur  français – Evariste Coujard, F5OEO – avait construit une version utilisant un Raspberry Pi. un écran tactile.
«Les capacités et le potentiel futur probable de LimeSDR nous ont incités à le choisir», explique Crump à propos de la décision du BATC de développer davantage Portsdown autour de la famille ouverte de radios définies par logiciel LimeSDR. «Nous avions besoin de quelque chose pour générer un signal complexe sur des fréquences comprises entre 70 et 2450 MHz à un niveau de puissance raisonnable (> 0 dBm). Le fait qu’Evariste ait été l’un des premiers à s’être adopté a fait pencher la balance.
Lire l’article ICI
Le British Amateur Television Club (BATC) offre gratuitement cinq années de cyber adhésion aux étudiants poursuivant des études à temps plein. ICI 

Doppler avec le logiciel LimeSDR Mini!

Dan Maloney KC1DJT écrit sur Hackaday à propos du travail de Luigi Freitas PU2SPY qui montre comment même les débutants peuvent expérimenter dans le spectre au-dessus de 1 GHz avec l’émetteur-récepteur LimeSDR-Mini
Dan écrit:
Vous souhaitez explorer le monde du radar mais vous vous laissez intimider par les mystères de l’électronique des radiofréquences? Ne soyez plus découragé et abstenez-vous des complexités RF avec ce tutoriel sur les SDR par logiciel.
S’inspirant de notre propre Gregory L. Charvat N8ZRY , dont les nombreux projets de radar ont déjà fait la une de nos pages, la plongée de Luigi Freitas dans le radar est frêle du point de vue budgétaire, mais riche en opportunités d’apprentissage.
La partie avant du radar est presque entièrement contenue dans une LimeSDR Mini, une dopler par logiciel qui peut émettre et recevoir. Les seuls composants supplémentaires sont une paire d’antennes pour boîtes à soupe et un LNA bon marché pour le côté réception.
Le reste du système fonctionne sous GNU « Radio Companion » sous Raspberry Pi; le tout est alimenté par  USB et qui vit dans un sac en plastique. Luigi a configuré le SDR pour la bande des 2,4 GHz et la vidéo ci-dessous montre que celle-ci est calibrée avec des véhicules passant à des vitesses connues.
Lire le post de Dan’s Hackaday ICI
Tutoriel sur le radar défini par logiciel Luigi Freitas PU2SPY ICI
LimeSDR Mini a été développé par la société Lime Microsystems basée à Guildford ICI

 Sur la chaîne YouTube « Rate My Radio »ICI  a mis en ligne un ensemble de trois vidéos montrant comment utiliser un SDRplay RSP2 comme analyseur de spectre à faible coût pour mesurer la distorsion inter modulation (IMD) des radios compatibles TX. Le test ne peut être effectué que sur des radios dont la performance IMD est inférieure à celle du RSP2, de sorte que les radioamateurs  ne peuvent pas être testées à très haut niveau .

  RTL SDR

La Radio définie par logiciels

Nous avons pris la liberté de traduire  » Software Defined Radio (SDR)  » par l’expression  » Radio Définie par Logiciels (RDL) « . Remerciements à Don, N2IRZ et à CQ Magazine pour l’autorisation de reproduire le schéma.
Une radio définie par logiciels (RDL) est caractérisée par la prise en charge d’une ou plusieurs de ses fonctions par des circuits numériques ; ces circuits sont gérés par des programmes informatiques qui analysent les signaux. Elle est physiquement constituée de deux parties : Un ensemble de circuits de transformation du signal radio en signal audio (c’est ce que le commerce offre actuellement) et votre ordinateur qui fait tout le reste (détection, filtrage et affichage). Les contrôles se font via l’écran du PC, qui est donc la façade de la radio.
Beaucoup d’appareils récents font déjà appel aux traitements numériques des signaux (Digital Signal Processing ou DSP). Ces procédés permettent d’atteindre et même de dépasser en efficacité nos bons vieux appareils qui fonctionnent de manière analogique. Par des décompositions spectrales savantes, les bruits de fond peuvent être isolés et éliminés pour faire ressortir les informations utiles de signaux très faibles……

Par Pierre VE2PID

Emetteur-récepteur Homebrew SSB

Al Williams WD5GNR écrit sur Hackaday à propos des vidéos de Charlie Morris ZL2CTM montrant la conception et la construction d’un émetteur-récepteur radio SDR SSB amateur
Il s’agissait d’un RTX  homebrew signifiant quelque chose de simple. Un couple d’appareils actifs qui pourraient envoyer en CW. Peut-être un récepteur avec un VFO. Mais seuls les constructeurs les plus avancés pourraient s’attaquer à un émetteur-récepteur SSB à large gamme.
Aujourd’hui, cet objectif n’est toujours pas trivial, mais il est beaucoup plus facile grâce aux circuits intégrés spécialisés, à l’accès facile au traitement numérique du signal à haute vitesse et aux progrès des techniques radio définies par logiciel « SDR ». Charlie Morris ZL2CTM a décidé de construire une plate-forme SSB qui intègre ces technologies et il a partagé l’ensemble du processus de la conception à l’exploitation dans une série de neuf vidéos.
Hackaday post  ICI
Chaîne YouTube de Charlie ZL2CTM ICI

Plusieurs bandes avec des ordinateurs à un seul panneau de faible coût

Merci à Michael (dg0opk) (site web ICI) qui a écrit et qui voulait partager les détails de son système de surveillance SDR complet pour les modes HF à signaux faibles . Sa configuration comprend neuf mini-PC ARM (tels que Banana Pi, Raspberry Pi et Odroid), plusieurs SDR incluant plusieurs RTL-SDR, un Airspy Mini, un FunCube Dongle et un SDR-IQ, ainsi que des filtres et un ampli à large bande. Pour les logiciels, il utilise Linrad ou GQRX comme récepteur, et WSJTx ou JTDX comme logiciel de décodage, tous fonctionnant sous Linux.
Michael note également que son moniteur SDR Bananapi FT8, JT65 et JT9 a été mis en place et fonctionne de manière stable depuis maintenant six mois. Les Bananapi sont des alternatives moins chères aux célèbres ordinateurs monocarte Raspberry Pi, il est donc bon de noter qu’un système de surveillance de signaux faiblex permanentx peuvent être mis en place avec un budget très bas. Vraisemblablement, même les moins chers qu’Orange Pi fonctionneraient aussi bien.
Avec sa configuration, il est capable de surveiller en continu FT8, JT65 et JT9 sur plusieurs bandes simultanément sans avoir besoin d’attacher des radios plus chères. Ses résultats peuvent être vus sur PSKReporter . Une vidéo de son décodeur FT8, JT65 et JT9 RTL-SDR Raspberry Pi 3 peut être trouvée ici .