Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2021

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

IUT/ITU/UIT/BEREC/ECC/CEPT

Interférence WPT : les Radioamateurs allemands

répondent à la consultation de la CEPT ECC

La « société nationale de radio amateur allemande » DARC a répondu à la consultation CEPT ECC sur les applications de transmission d’énergie sans fil (WPT) sans faisceau autres que WPT-EV fonctionnant en dessous de 30 MHz
Le rapport préliminaire 333 de l’ECC évalue la compatibilité entre les applications de transmission d’énergie sans fil (WPT) sans faisceau inductif dans diverses bandes de fréquences inférieures à 30 MHz et les services de Radiocommunication tels que les services d’amateur.
Une traduction du message du DARC se lit comme suit :
La DARC commente le projet de rapport 333 de la CEPT, actuellement en consultation publique. Dans son avis, la DARC exprime son soutien aux valeurs limites d’émissions indésirables énoncées à la section 4.4.1 du rapport et dans l’introduction du rapport. Les valeurs limites d’émission garantissent un niveau de protection sûr pour tous les services de radiocommunication. Le DARC attend avec intérêt de poursuivre les travaux sur l’inclusion de ces valeurs limites dans la recommandation ECC ERC 74-01 en temps voulu.
La procédure suivante produit des résultats acceptables que tous les utilisateurs prendront en considération. Cela évite les définitions de valeurs limites étendues, souvent incorrectes, liées aux exigences. Le terme perturbation cumulative (interférence) est utilisé pour discuter du phénomène où l’interférence peut provenir de plusieurs sources.
Les perturbations cumulées ne peuvent pas toujours être déterminées avec précision. Par conséquent, une définition de valeur limite typique liée à un seul appareil doit être définie par un certain facteur de puissance inférieur à l’intensité du champ d’interférence supposée par l’UIT comme typique selon les spécifications de l’UIT pour les différents environnements « rural », « zone résidentielle – résidentiel » et « urbain / industriel – et industriel urbain ».
Le DARC e.V. préconise donc une valeur limite de « 10 dB en dessous des intensités de champ d’interférence ITU pour les zones rurales », dans chaque cas sur la base de l’appareil individuel, mesurée dans des conditions de laboratoire définies pour les zones rurales. Cela rendrait également justice aux différents environnements. La ‘valeur fixe, 10 dB en dessous de la valeur de référence UIT pour les zones rurales’ garantit et continue ainsi à maintenir la spécification UIT de trois environnements différents. D’une part, la densité d’appareils en zone résidentielle ou en ville est plus élevée qu’en zone rurale ; d’autre part, les valeurs de référence de l’UIT pour les intensités de champ de brouillage attendues sont fixées en conséquence plus haut.
Source DARC  ICI
Projet de rapport du CEC 333 ICI Page de consultation publique du CEC ICI

ITU : bande Radioamateur 23cm et coexistence sat-nav

Au cours de la période du 20 au 29 octobre 2021, l’IARU a continué à participer aux travaux préparatoires du point 9.1b de l’ordre du jour de la CMR-23 au sein du Groupe de travail 4C de l’UIT-R (WP4C).
Les rapports de la Région 1 de l’IARU indiquent :
Le groupe de travail examine les simulations fournies par deux administrations pour estimer la zone brouillée qui pourrait exister autour d’un émetteur du service d’amateur dans la bande de 23 cm. Un certain nombre de configurations de stations d’amateur sont à l’étude, identifiées comme « Station d’accueil 1 », « Station d’accueil 2 » et « Station permanente » (par exemple, une station de répéteur) sur la base des caractéristiques développées et apportées par l’IARU. Les émissions à bande étroite et à large bande sont prises en compte. Deux autres scénarios sont inclus dans lesquels « Home Station 1 » fonctionne avec une antenne relevée en tant que station de liaison montante par satellite amateur et dans lequel « Home Station 2 » fonctionne avec une antenne relevée en tant que station E-M-E.
Les représentants de l’IARU ont contribué à une discussion par courrier électronique hors ligne pour s’assurer que les paramètres de la station d’amateur utilisés sont plus représentatifs que ceux qui avaient été proposés dans les documents de contribution originaux. Les études ont été révisées sur la base de ces négociations au cours de la réunion et sont reflétées dans le projet de document de travail. Les résultats intermédiaires montrent des distances de brouillage allant jusqu’à plusieurs kilomètres selon l’antenne et le niveau de puissance supposé. Les travaux sur ces études se poursuivront jusqu’à la prochaine réunion.
D’autres campagnes de mesures étudient l’effet du décalage de la fréquence de transmission de divers signaux amateurs par rapport à la fréquence centrale du signal RNSS et l’impact de la bande passante du récepteur RNSS.
L’IARU s’efforce de garantir que les services d’amateur sont représentés de manière réaliste dans les études à mesure qu’ils avancent et restent cohérents avec les informations développées dans le WP5A. Il demeure essentiel que les communautés nationales d’amateurs présentent leurs points de vue sur l’importance de cette bande à leurs régulateurs nationaux d’une manière consolidée et cohérente.
Les travaux sur ce sujet se poursuivront tout au long de l’année à la fois à l’UIT-R et dans les organisations régionales de télécommunications et l’IARU s’engage à faire en sorte que chaque groupe entende la position des amateurs sur cette importante bande micro-ondes.
Le rapport de synthèse de la réunion du WP4C est disponible   ICI
Les travaux parallèles de la CEPT SE40 suivent l’activité de l’UIT-R et se trouvent à un stade de développement similaire. Cela relève également de la compétence de la R1 SRLC.
Source Région 1 ICI 

États-Unis : projets de position du Comité consultatif de la CMR-23

L’ARRL a déclaré à la FCC qu’elle était d’accord avec deux projets de position du Comité consultatif (WAC) de la Conférence mondiale des radiocommunications (WRC) sur les points de l’ordre du jour de la CMR-23, mais avec des conditions
L’ARRL dit :
L’ARRL a fondé son soutien sur des dispositions selon lesquelles les attributions Radioamateur sont protégées et les opérations d’amateur ne sont pas limitées. Les deux éléments examinent les besoins en spectre pour le service d’exploration Terre via satellite (actif) et les résultats des études relatives aux capteurs météorologiques spatiaux.
L’ARRL a soutenu le point 1.12 de l’ordre du jour du projet de recommandation du WAC que les États-Unis soutiennent les études et l’examen éventuel d’une nouvelle attribution au service d’exploration  Terre via satellite (actif) à titre secondaire dans la gamme de fréquences 40 – 50 MHz pour les sondeurs radar spatiaux. Le projet du comité comprend une déclaration reconnaissant la nécessité de protéger et de ne pas imposer de contraintes aux services titulaires dans les bandes de fréquences adjacentes.

‘Notre soutien au projet de recommandation est conditionné à l’inclusion explicite dans la recommandation de la nécessité de fournir une protection et de ne pas imposer de contraintes aux services historiques dans les bandes de fréquences adjacentes’, a déclaré l’ARRL dans ses commentaires. « Notre attente est que de telles études identifieront la capacité et les moyens adéquats pour protéger les opérations de signal faible du service Radioamateur sur la bande adjacente 50 – 54 MHz sans imposer aucune restriction à ces opérations, si la nécessité d’utiliser ce spectre pour les satellites radars sondeurs est confirmée.
L’ARRL a noté que l’utilisation du 50 – 54 MHz par les Radioamateurs a été récemment étudiée et documentée dans le rapport UIT-Radiocommunication M.2478-0. ICI
L’ARRL a également exprimé son soutien au projet de recommandation du WAC concernant le point 9.1 de l’ordre du jour, sujet A, concernant les capteurs de météorologie spatiale. Le projet de recommandation du WAC a déclaré que les États-Unis devraient être d’avis que les modifications du Règlement des Radiocommunications ne relèvent pas du champ d’application du point 9.1 de l’ordre du jour et a appelé les États-Unis à exprimer leur soutien à « la réalisation des études demandées dans la Résolution 657 (Rév. CMR-19) » et s’engagent à contribuer « aux travaux requis en vertu de la résolution ».
L’ARRL a noté le champ d’application extrêmement large de la résolution 657, qui couvre les fréquences de 13 kHz à au moins 15 GHz, affectant potentiellement pratiquement toutes les opérations de Radioamateur. L’ARRL a en outre déclaré que l’UIT-R a entrepris des études relatives aux caractéristiques techniques et opérationnelles et aux besoins en spectre des capteurs de météorologie spatiale et que l’achèvement et la prise en compte de ces études sont essentiels pour atteindre l’objectif souhaité consistant à ne pas imposer de contraintes supplémentaires aux services en place. ‘
Lire l’histoire complète ICI
Appel aux commentaires de FAC ICI

CEPT à la recherche de documents de licence de radio amateur électronique

Le CEPT WGFM RadioAmateur Forum Group a été chargé d’élaborer une étude de faisabilité pour les certificats électroniques de radio amateur et les documents de licence
Résumé de la proposition originale Oct 2020:
L’administration roumaine propose d’adopter au niveau WGFM la possibilité de délivrance pour tous les certificats et licences avec équivalence CEPT pour les Radioamateurs, en format électronique.
Gardant cela à l’esprit, l’administration roumaine propose également au WGFM de diffuser un questionnaire aux États membres de la CEPT afin de parvenir à un consensus sur l’utilisation des certificats et licences Radioamateurs au format électronique, au niveau européen.
Par conséquent, l’administration roumaine s’efforce de délivrer des certificats et des licences au format électronique sous forme de fichiers PDF, dûment signés numériquement. Cette approche permettra une compatibilité totale avec le contrôle officiel en ligne et permettra aux titulaires d’emporter leurs documents partout où ils vont, puisque ces documents peuvent être facilement stockés sur les smartphones, tablettes et autres appareils portables ou mobiles.
Nous considérons qu’il sera utile d’étudier ce sujet au sein du « FM Radio Amateur Forum Group » afin d’en effectuer une analyse détaillée et de développer des modèles et des orientations pour la délivrance des certificats et licences d’amateurs au format électronique.
Le procès-verbal du WGFM n°98 février 2021 notait :
Le rapport résumait les résultats du questionnaire (FM(21)003rev2) concernant les propositions d’harmonisation de la documentation électronique de licence et de certification amateur et de développement d’une base de données CEPT correspondante. Les réponses positives au questionnaire de la majorité des répondants ont été notées et la réunion a convenu d’aller de l’avant avec une proposition du RA-FG pour envisager une étude de faisabilité afin de comprendre les éléments détaillés et la portée des travaux nécessaires avant un engagement total.
Le WG FM a chargé RA-FG de développer une nouvelle proposition d’élément de travail pour une étude de faisabilité pour la prochaine réunion du WG FM #99
CEPT Groupe de travail sur la gestion des fréquences WGFM#97 19-23 oct. Docs d’entrée ICI
CEPT WGFM#98 8-12 février compte rendu de réunion ICI
Compte rendu de la réunion du CEPT WGFM n°99 du 24 au 28 mai ICI
Groupe du forum des radioamateurs de la CEPT (RAFG) ICI

Liste des attributions Radioamateurs de la CEPT!

Le DARC a mis à disposition une liste complète des allocations Radioamateur pour les licences CEPT Classe 1 et CEPT Novice dans tous les pays signataires de la CEPT
La licence CEPT est basée sur l’idée de base que les opérations Radioamateurs peuvent être effectuées pendant un court séjour dans un autre pays sans avoir à demander une licence d’invité pour ce pays. Il existe deux recommandations de la CEPT à cet effet, qui ne s’appliquent toutefois dans le pays concerné que si elles y ont été mises en œuvre dans le droit national.
La recommandation CEPT T/R 61-01 décrit la licence Radioamateur CEPT. Elle correspond à la classe allemande A. La recommandation CEPT ECC/REC/(05) 06 concerne la licence CEPT Novice Radio Amateur. Il correspond à la classe allemande E.
La liste contient les paramètres de fonctionnement (gammes de fréquences, classes de puissance, modes de fonctionnement, etc.) pour un fonctionnement à court terme dans les pays concernés.
Téléchargez la liste ICI
En plus du CEPT Class 1 (equiv USA Extra) et du CEPT Novice (equiv USA Général) de nombreux pays membres de la CEPT ont également mis en œuvre l’équivalent de la licence de niveau d’entrée de la CEPT (équiv. Technicien américain) qui est couvert dans le rapport ECC 89 ICI
Bien que le Royaume-Uni ne se soit pas encore joint à d’autres pays pour autoriser les opérations réciproques de niveau amateur ou de novice, les titulaires de licence UK Foundation et Intermediate peuvent opérer lorsqu’ils sont en vacances dans de nombreux autres pays s’ils contactent d’abord le régulateur national par e-mail et demandent la permission.

L’IARU dans les groupes de travail de la CEPT

Les bénévoles de l’IARU ont participé aux groupes de travail CEPT FM et SE s’occupant des intérêts des services d’amateur et d’amateur par satellite. CEPT WG-SE #88 a eu lieu en avril et WG-FM #99 a eu lieu fin mai!
Un rapport sur le site IARU Région 1 dit :
Les équipes de projet de WG-FM s’attaquent à un large éventail d’applications du spectre civil et développent d’importants livrables réglementaires relatifs au transfert de puissance sans fil et au sujet de la coexistence RNSS dans la bande 23 cm, entre autres. Les travaux sur ces deux sujets sont en cours.
Le CEPT « Radio Amateur Forum Group » (RAFG) est hébergé par WG-FM et est présidé par l’IARU pour le moment. Sa tâche principale est la pourmaintenir les recommandations CEPT TR61-01 et TR61-02. Une proposition de fusion des activités du RAFG dans l’équipe de projet FM58 (Maritime) a été faite mais la décision finale a été reportée à la prochaine réunion du WG-FM. Le RAFG a été chargé lors de cette réunion d’un nouvel élément de travail pour examiner la faisabilité de développer une base de données électronique de la documentation de licence amateur à l’échelle de la CEPT. Cela a été soutenu par six administrations. ICI …..

Documents ETSI relatifs aux Radioamateurs!

Le document Ofcom IR 2028 contient les exigences pour la licence et l’utilisation des Radioamateurs et il fait référence à plusieurs documents ETSI Ces documents ETSI apparaissent dans le « RSGB Bandplan » sous Information d’Elements (10-11):  

  • EN 301 783-1
  • EN 301783-2
  • EN 301 489-1
  • EN 301 489-1

Alors qu’une URL est donnée pour le « RSGB Bandplan », il n’est pas immédiatement clair où les autres documents peuvent être trouvés.
Le site ETSI dispose d’une fonction de recherche et la saisie du numéro de référence approprié ou simplement la recherche de « Radioamateur » fera apparaître les fichiers appropriés à télécharger, ICI
ETSI TR 103088 V2.1.1 (2019-07) Compatibilité électromagnétique et spectre radioélectrique (ERM); L’utilisation de la série EN 301 489 de normes CEM fournit des conseils sur l’utilisation de la série ETSI EN 301 489 [i.2] de normes CEM harmonisées produites par ETSI ERM ICI

2300-2320 MHz en Finlande

La société nationale de radioamateur SRAL de Finalnd a fait part de ses préoccupations concernant 2300-2320 MHz auprès du régulateur des communications FICORA
FICORA a proposé:
Il a été proposé de modifier le décret gouvernemental sur les fréquences afin d’inclure deux bandes de fréquences réservées à l’utilisation des réseaux de communications locaux. Au sens de l’article 6 de la loi sur les services de communications électroniques (917/2014), il serait possible de mener des activités locales de télécommunications publiques mineures sur un réseau mobile dans une zone limitée au sens du nouveau paragraphe 4 de la loi sur les services de communications électroniques (917/2014). Le règlement attribuerait les bandes de fréquences 24,25-25,1 GHz et 2300-2320 MHz en tant que telles bandes.
La modification du règlement tiendrait compte des propositions du gouvernement visant à modifier le règlement gouvernemental sur les fréquences concernant ces bandes dans le règlement sur le spectre radioélectrique de l’Agence finlandaise des transports et des communications. La disposition prévoirait également d’autres utilisations des bandes. En plus de la téléactivité mobile locale à faible restriction, la bande de fréquences 2300-2320 MHz aurait été attribuée aux réseaux radio locaux basés sur la technologie des communications mobiles pour un circuit d’utilisateur pré-restreint et une bande de fréquences de 24,25-25,1 GHz pour des terminaux similaires. systèmes adaptés à la fourniture de services de communications électroniques (réseaux privés fermés). « 
Une traduction du message SRAL se lit comme suit:
L’association a émis un avis le 8 avril 2021 concernant l’utilisation de la bande de fréquences 2300-2320 MHz.
« La bande de fréquences est également attribuée avec des droits secondaires au trafic radio amateur. Dans sa déclaration, le SRAL a souligné le droit des utilisateurs existants de la bande de continuer à utiliser la bande. »
En réponse à l’avis de SRAL, l’Agence finlandaise des transports et des communications déclare:
« Les radioamateurs peuvent également continuer à utiliser la bande de fréquences 2300-2320 MHz, en tenant compte des règlements de l’Agence finlandaise des transports et des communications 4 (réglementation des radiofréquences) et 6 (amateur régulation radio). « 
Demande d’avis ICI
Réglementation des radiofréquences mise à jour ICI
Avis sur le projet de règlement sur le spectre radioélectrique (M4)ICI
Cliquez sur ce lien
Annexe ICI
Source SRAL  ICI

L’UIT publie une vidéo sur la Journée mondiale des Radioamateurs

L’UIT célèbre la Journée mondiale des Radioamateurs (WARD) aujourd’hui 18 avril avec cette vidéo
ITU News a rencontré Otava Tuomi pour apprendre ce que sont les Radioamateurs et que cela signifie pour lui en tant que jeune opérateur Radioamateur, et son rôle – et sa renaissance – au milieu de la pandémie COVID-19 .
Regardez « à la maison mais jamais seul »

 

Préparatifs de l’IARU et de la CEPT WRC-23

Le président de l’IARU Region 1 Spectrum Affairs, Barry Lewis G4SJH, rend compte de la réunion de l’équipe de projet A du groupe préparatoire à la conférence (CPG PTA) du 23 au 25 mars 2021
Sur le site IARU-R1, il écrit:
L’IARU a poursuivi son engagement dans les préparatifs de la CMR-23 dans le RTO de la CEPT en mars 2021 lors de la deuxième réunion de l’équipe de projet A du groupe préparatoire à la conférence (CPG PTA). Cette équipe de projet développe les Briefs CEPT WRC pour plusieurs points de l’agenda scientifique et réglementaire du WRC qui présentent un intérêt particulier pour la communauté amateur. Une attention particulière est accordée aux points 1.12, 1.14 et 9.1a de l’ordre du jour de la CMR-23.
L’IARU a fourni une contribution mettant en avant les positions préliminaires convenues de l’IARU pour ces points de l’ordre du jour. L’objectif général de l’IARU est de sauvegarder les attributions aux services d’amateur et d’amateur par satellite dans les bandes de fréquences co et adjacentes dans le cadre de chaque point de l’ordre du jour. Les mémoires de la CEPT ont une section spécifique dans laquelle les points de vue de toutes les organisations internationales et régionales reconnues peuvent être placés et les points de vue de l’IARU sont maintenant dans cette section des projets de mémoires pour chacun de ces points de l’ordre du jour:
1.12 Service (actif) d’exploration de la Terre par satellite (EESS) pour les sondeurs radar spatiaux dans la gamme de fréquences autour de 45 MHz.
Position de l’IARU: S’assurer que les services d’amateur de la bande 50 MHz adjacente sont protégés.
Position CEPT: Pas encore définie.
1.14 Nouvelles attributions de fréquences primaires possibles à l’EESS (passif) dans la gamme de fréquences 231,5−252 GHz.
Position de l’IARU: Aucun changement aux attributions primaires 248 – 250 GHz et aux attributions secondaires 241 – 248 GHz.
Position de la CEPT: soutient la proposition EESS.
9.1A Désignations des services radio pour les capteurs de météorologie spatiale.
Position de l’IARU: Des contraintes supplémentaires sur les services d’amateur doivent être évitées.
Position CEPT: Pas encore définie.
Voir le tableau ICI
Le Comité de liaison IARU Spectrum & Regulatory Liaison (SRLC) continue à être actif au sein de la PTA et de toutes les équipes de projet de la CEPT chargées de la préparation de la CMR. CPG PTA est le groupe qui examinera également les propositions de points de l’ordre du jour à présenter pour la CMR-27.
Les documents de la réunion du CPG PTA peuvent être téléchargés ICI
Page IARU-R1 WRC-23 ICI
Positions préliminaires de l’IARU sur les points de l’ordre du jour de la CMR-23 ICI

Indicatif d’appel Radioamateur français modifié pour les ressortissants britanniques

ANFR – Agence Nationale des FRequences – le régulateur français des télécoms, a publié l’actualité suivante sur son site internet
«Suite à la demande du Royaume-Uni de ne plus faire partie de l’Union européenne, les ressortissants britanniques qui viennent pour la première fois en France pour un séjour temporaire se voient désormais attribuer un code de type F4W (CEPT hors UE).»
ANFR :  ICI
• Nos remerciements à Paul, G4MWO , rédacteur en chef de The 5 MHz Newsletter, pour avoir repéré cet article

Interview de Pierre Courbon – membre du conseil d’administration de l’ETSI

Vous avez été élu, lors de la dernière assemblée générale (AG), membre du conseil d’administration de l’ETSI (European tééecommunications standards institute) pour un mandat de 3 ans. L’ETSI, c’est l’un des trois organismes de standardisation reconnus par l’Union Européenne, ouvert à plus de 900 organisations venant de plus de 65 pays des 5 continents, de la start-up américaine à la multinationale asiatique. Ce conseil d’administration contribue à la gouvernance de l’institut, assiste ou supervise une partie des actions du Directeur général, met en œuvre les décisions de l’AG et prépare les principales orientations stratégiques soumises à l’assemblée suivante.

1/ Selon vous, quels sont les enjeux de la normalisation européenne et internationale et l’intérêt d’y contribuer activement ? … ICI

2/ Quels sont les apports de la normalisation dans votre domaine d’expertise, qui est celui des obligations légales des opérateurs de communications (exemple : appel d’urgence, système d’alerte à la population, interceptions et prestations annexes) ? ICI

3/A travers votre participation au Conseil d’administration de l’ETSI, quelles thématiques de normalisation structurantes et associées aux technologies radio avez-vous identifiées ? ICI

Bande de 23 centimètres dans la région 1 en discussion avant la CMR-23

Avant la 23e Conférence mondiale des Radiocommunications (CMR-23), l’attribution aux Radioamateurs à 1240-1300 MHz (23 centimètres) reste à l’honneur dans la région 1 de l’Union internationale des télécommunications (UIT) (Europe, Moyen-Orient et Afrique). Le président de l’Union internationale des radioamateurs ( IARU ), Région 1, Affaires du spectre, Barry Lewis, G4SJH, a indiqué que les travaux préparatoires se sont poursuivis pendant la réunion du 15 au 19 février  2021 du Groupe de travail 4C de l’UIT-R. Ole Garpestad, LA2RR, représentait également l’IARU, avec d’autres membres de l’IARU présents au sein des délégations nationales d’Australie, du Brésil, du Canada et des États-Unis.Le point de l’ordre du jour de la CMR de 23 centimètres a lancé des études techniques axées sur la coexistence entre les services d’amateur et le GPS Galileo (service de radionavigation par satellite ou RNSS). L’IARU a participé à la réunion et a fourni des informations clés sur les activités amateurs dans cette bande hyperfréquence.
«Cette information est vitale pour garantir aux services amateurs qu’ils soient représentés de manière réaliste dans les études à mesure qu’ils progressent», a déclaré Lewis. «Il demeure essentiel que les communautés nationales d’amateurs présentent leur point de vue sur l’importance de cette bande à leurs organismes de réglementation nationaux d’une manière consolidée et cohérente. Pour apporter son aide, la Région 1 de l’IARU élabore du matériel d’appui auquel les sociétés membres peuvent se référer lorsqu’elles abordent le sujet avec les régulateurs nationaux.
Les travaux sur ce sujet se poursuivront tout au long de l’année et au-delà, tant à l’UIT-R que dans les organisations régionales de télécommunications (RTO). Le compte-rendu de réunion Rapport pour la réunion du Groupe de travail 4C dit: « La seule administration qui peut être considéré comme favorable vers le traitement approprié des services d’ amateur dans ce travail est l’ Allemagne. » Il a encouragé le soutien de l’extérieur de l’Europe. Le Groupe de travail 4C se réunira à nouveau en juillet. – Merci à AMSAT News Service et AMSAT-UK

Le ministère français de la Défense cherche des récepteurs radio, des brouilleurs

Le ministère français de la Défense a lancé un appel d’offres pour les brouilleurs radio pouvant être montés sur des drones. L’Agence gouvernementale pour l’innovation en matière de défense a lancé un appel à propositions à la recherche d’un petit appareil de guerre de faible puissance capable de trouver des émetteurs de communication radio lorsqu’ils sont montés sur un drone à voilure fixe ou tournante et éventuellement de désactiver les signaux par brouillage. Les propositions étaient dues au plus tard le 18 janvier et des démonstrations de prototypes suivront au cours des sept prochains mois.
On s’attend à ce que les dispositifs soient capables de détecter n’importe quel nombre d’émetteurs fonctionnant entre 30 MHz et 6 GHz et capables de transmettre leurs résultats en temps réel à une station de réception au sol. Les appels d’offres sont limités aux entreprises de l’Union européenne.
ICQ Podcast ICI
ARNewlines ICI
Aerospace    ICI 

Préparation CMR-23

Les préparatifs du rapport ARRL se poursuivent de la part IARU pour représenter les intérêts des services d’amateur et d’amateur par satellite à la Conférence mondiale des radiocommunications 2023 (CMR-23)
L’Union internationale des télécommunications (UIT) parraine les CMR, généralement tous les 4 ans, pour examiner les révisions du Règlement international des Radiocommunications qui définit les attributions de fréquences pour divers services de Radiocommunication.
«En tant que service radio en place avec des allocations à intervalles sur tout le spectre radio, le service amateur est confronté à des défis à chaque CMR», a déclaré le secrétaire de l’IARU, David Sumner, de K1ZZ. «Le succès de la défense de notre accès actuel au spectre est une réalisation importante à n’importe quel CMR, mais il est parfois possible également d’améliorer nos allocations existantes. La CMR-19 a abouti à des améliorations majeures des attributions de 50 MHz dans la Région 1. Sans aucun doute, cela n’aurait pas pu se produire sans les efforts concertés de dizaines de volontaires de l’IARU au cours de plusieurs années.
Lisez l’histoire complète de l’ARRL ICI