Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

QTR UTC

Faire un don

News ANRPFD depuis 26/02/2017

WIMO

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

IUT/ITU/UIT/BEREC/ECC/CEPT

Un nouveau document français de la CEPT veut toujours 144-146 MHz pour l’aéronautique

L’administration française a renouvelé son attaque contre la bande 144-146 MHz Radioamateur avant la réunion clé du CEPT ECC CPG à Ankara, du 26 au 30 août.

Dans un document qui sera examiné lors de la conférence, l’administration française a déclaré qu’elle ne cherchait pas pour le moment le statut primaire du service mobile aéronautique entre 144 et 146, mais qu’elle souhaitait toujours que l’aéronautique partage la bande de 2m en amateur.

Il est clair que, dans les cas où un tel partage aboutirait inévitablement, les opérations d’amateur dans la bande ne seraient tolérées que s’il n’y avait pas de brouillage causé par  Aeronautical Mobile. Les Radioamateurs pourraient être soumis à de fortes restrictions et à de faibles limites de PIRE.

On peut se faire une idée de l’intention à long terme de la France de 144 MHz grâce à son attitude dans la bande 1240-1300 MHz. Il a d’abord été dit que la constellation Galileo pourrait partager cette allocation à l’amiable et que le service radioamateur pourrait continuer, mais la France indique désormais que « l’utilisation non réglementée de la bande 1240-1300 MHz par le service d’amateur est une source sérieuse de brouillage préjudiciable pour les récepteurs du SRNS ». Voir ICI
Le document français CPG (19) 137 F – AI10 – Des informations générales non relatives à la sécurité sont disponibles ICI
Lisez l’histoire de « Save 2 Meter contre l’administration irlandaise à l’IARU » ICI 
Suivez Save 2 Meter  Twitter ICI
Les autres documents de la réunion d’Ankara sont disponibles ICI  .

La mayonnaise retombe !! Après avoir manipulé, désinformé …

Après avoir manipulé, désinformé le monde Radioamateur … alors qu’il ne suffisait que de s’informer à la source, publier les textes … et garder l’attention nécessaire à son juste niveau, certains ont voulu se faire remarquer, d’autres soulever la corde sensible …manipulation quand tu nous tiens !!!
RadioAmateurs France et ses partenaires ont, il y a 1 mois contacté l’ANFR et publié dans la revue l’intégralité du texte incriminé.
Lire : ICI 
L’ANFR nous communique :
« rien ne permet sur la base de la proposition française consolidée lors de la dernière réunion du CPG PTA de remettre en question des attributions dont bénéficient les Radioamateurs ni d’insérer des contraintes sur les attributions existantes… »
Retrouvez l’intégralité du texte dans la prochaine revue RAF à paraître le 1 sept 2019 et d’autres articles sur le sujet afin de connaître tous les enjeux, les propositions et conséquences de la CMR 2019.

Source le RAF (ANRPFD, RAF, BHAF, UIRAF, WLOTA…..)

Points saillants de la réunion préparatoire de la CITEL WRC: du 12 au 16 août à Ottawa

La CITEL , le comité des télécommunications de l’Organisation des États américains, a conclu une semaine de réunions le vendredi 16 août au Centre Shaw à Ottawa.
Ces réunions ont pour objectif principal de tenter de définir des positions communes sur les points de l’ordre du jour qui feront l’objet de mesures lors de la Conférence mondiale des radiocommunications ( CMR-19 ) qui se tiendra le lundi 28 octobre à Charm el-Cheikh, en Égypte.
Les Radioamateurs suivants étaient présents aux réunions de la CITEL et ont été chargés de surveiller les problèmes concernant le service de radioamateurs:

  • Bryan Rawlings, VE3QN – à la délégation canadienne et conseiller spécial Radio Amateurs du Canada aux conférences mondiales de Radiocommunication
  • George Gorsline, VE3YV – membre du comité exécutif de l’Union internationale des radioamateurs ( IARU-R2 )
  • Flavio Archangelo, PY2ZX – à propos de la délégation brésilienne et coordonnateur de la CITEL pour la région 2 de l’Union internationale Radioamateurs
  • Serge Bertuzzo, VA3SB, responsable des affaires internationales de Radio Amateurs du Canada
  • Jon Siverling, WB3ERA – à la délégation américaine et au responsable des relations techniques de la American Radio Relay League ( ARRL )

Voici les principaux points forts des activités de la semaine pour  les Radioamateurs:

  • Six mètres: il y a maintenant 14 signataires d’une position interaméricaine (PIA) qui n’émet effectivement aucune objection à une attribution au service d’amateur dans la bande 50 – 54 MHz dans la région 1 de l’Union internationale des télécommunications ( UIT ) (Europe, Moyen-Orient). et en Afrique).
  • Six Metres: Amateurs ont réussi à ajouter un libellé protégeant l’attribution primaire d’amateur entre 50 et 54 MHz d’une proposition américaine visant à étudier la mise en œuvre de radars de service d’exploration de la Terre basés dans l’espace afin d’exploiter une fréquence de 45 MHz ou à proximité.
  • 47 GHz: les amateurs ont réussi à faire en sorte que le Mexique supprime le segment de fréquences 47 – 47,2 GHz de leur proposition visant à étudier plusieurs gammes de fréquences supplémentaires pour le service fixe par satellite.
  • 47 GHz: un point d’accès Internet pris en charge par 11 États membres prend en charge l’absence de modification (NoC) de l’attribution existante (amateur principal) entre 47 et 47,2 GHz. En particulier, ne pas envisager de partager avec la téléphonie mobile internationale 5G.
  • WAS / RLAN à 5 GHz: un point d’accès Internet pris en charge par 12 États membres prend en charge les modifications existantes sans modification (NoC) des attributions existantes entre 5725 et 5850 MHz, tandis que 18 États membres prennent en charge l’absence de modification dans la plage de 5850 à 5925 MHz pour les points d’accès sans fil à haute puissance et extérieurs). Au Canada, l’attribution au secondaire d’amateur est comprise entre 5650 et 5925 MHz.
  • WPT (EV): Le libellé d’une contribution canadienne complétée par des ajouts de la délégation américaine a été ajouté à un point de l’ordre du jour de la CMR-19 visant à identifier les fréquences pour le chargement sans fil de véhicules électriques de moyenne et grande puissance. Le libellé souligne la nécessité de définir correctement les normes afin d’éviter les brouillages préjudiciables aux services radio des systèmes WPT (EV).

Note: La proposition française de considérer le partage 144 – 146 MHz avec le service mobile aéronautique n’était pas à l’ordre du jour de la CITEL. Il sera examiné ensuite lors d’une réunion de la CEPT à Ankara à la fin du mois d’août. Pour plus d’informations, veuillez visiter: ICI
C’était la dernière réunion de la CITEL avant la prochaine conférence de la CMR-19; Par conséquent, ce qui précède est une représentation fidèle du statut des différentes questions liées au sport amateur lors de cette réunion.
Restez à l’écoute de la page Web de la CMR-19 sur le site Web du CAR pour plus de mises à jour.
Bryan Rawlings, VE3QN
Conseiller spécial aux conférences mondiales des radiocommunications
RadioAmateurs du Canada

Menace sur le groupe de radio amateur 23cm

Un document conjoint devant être soumis à la réunion de la CEPT CPG à Ankara par la France, la Lituanie, Malte, la Slovénie et les Pays-Bas attaque l’utilisation continue des bandes RadioAmateurs et de notre bande 1240-1300 MHz
Il s’agit de la réunion finale du CPG-CEPT en vue de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 (CMR-19) de l’UIT, qui se tiendra à Charm el-Cheikh (Égypte) du 28 octobre au 22 novembre. Cette conférence définira les points de l’ordre du jour de la CMR-23.
Document AI10 – La proposition sur le RNSS AS indique:
La capacité opérationnelle de Galileo est presque complète et ses signaux E6 dans la bande 1260-1300 MHz prend en charge de nouveaux services tels que le service Galileo High Accuracy gratuit et une authentification robuste, qui devrait être utilisée par diverses applications, notamment véhicules autonomes et l’Internet des objets (IoT).
Plusieurs cas de brouillage causé aux récepteurs Galileo E6 par les émissions du service d’amateur se sont produits récemment, parfois à une distance importante, et ont pris plusieurs heures, voire plusieurs jours, pour être éliminés. Par conséquent, il est à craindre que plus les récepteurs Galileo E6 seront lancéset et utilisés plus largement, plus le nombre de cas de brouillage causés par des stations d’amateur augmentera rapidement.
Un point de l’ordre du jour de la CMR-23 est nécessaire pour résoudre ce problème pour les raisons suivantes:
1. L’utilisation non réglementée de la bande 1240-1300 MHz par le service d’amateur est une source grave de brouillage préjudiciable pour les récepteurs du SRNS. Ceci est démontré par l’expérience.
2. Le nombre de récepteurs Galileo dans la bande 1260-1300 MHz augmentera considérablement et les cas de brouillage se multiplieront s’ils ne sont pas réglés à temps.
3. Galileo et d’autres systèmes RNSS seront déployés à l’échelle mondiale, et le scénario de brouillage entre les émissions d’amateur et les récepteurs RNSS comprend les cas transfrontaliers. La question revêt donc un caractère international et doit être traitée dans le cadre de l’UIT.
4. Galileo est un atout majeur pour l’Europe et une décision à la CMR-23 est essentielle pour être compatible avec la feuille de route du déploiement des récepteurs Galileo dans cette bande.
Télécharger le document: AI10 – Proposition sur AS-RNSS ICI
Voir également le document de l’IARU: Proposition du RNSS WRC-19 AI 10 à la même adresse URL
Janvier 2006 – Interférence potentielle de Galileo causée par des opérations sur une bande de 23 cm par Peter Blair G3LTF ICI

Menaces sur les fréquences 144 et 1240 MHz: l’IARU soumet des articles

L’IARU a soumis deux documents à la réunion du groupe de préparation à la conférence (CPG) de la CEPT ECC qui se tiendra à Ankara, en Turquie, du 26 au 30 août 2019.
Des réunions régionales des régulateurs nationaux des communications ont lieu dans le monde entier en août en vue de la Conférence mondiale des Radiocommunications de l’UIT 2019 (CMR-19) qui se tiendra à Charm el-Cheikh (Égypte) du 28 octobre au 22 novembre 2019.

Les volontaires de RSGB ont contribué à ces deux articles :

  • AI10 – Vue sur 144-146 MHz sous B10-2
  • AI10 – Vue sur la proposition de GNSS amateur

Les documents et autres documents de réunion peuvent être téléchargés ICI

Chris Woolford , président du comité des communications électroniques de la CEPT chez Ofcom, indique que le CEPT CEC est à la recherche d’un nouveau président du groupe de travail du groupe de préparation à la conférence (WG CPG)
Le CEC cherche également un président du groupe de travail sur la gestion des fréquences (WG FM).
Dans un article sur le site CEPT ECC, Chris déclare:
La prochaine (52e) réunion plénière du CEC, au cours de laquelle la nomination aura lieu, se tiendra du 3 au 6 mars 2020 à Tallinn, en Estonie.
Je vous prie donc de bien vouloir me signaler tout candidat au poste susmentionné, y compris un bref Curriculum Vitae (CV), au plus tard le vendredi 31 janvier 2020, afin que les administrations aient le temps d’examiner le mérite des candidats.
Les candidatures reçues seront affichées sur le site Web du CEO dans le dossier de la 52ème réunion du CCE qui se tiendra à Tallinn.
L’adresse électronique de Chris et les détails complets de l’offre sont disponibles ICI

Les Barclay G3HTF SK (Silent Keys)

Le Professeur Les W. Barclay , célèbre Radioamateur d’Essex, est décédé le 31 juillet 2019 à l’âge de 85 ans.
Le rapport de l’Union internationale des télécommunications (UIT):
Le professeur Barclay a eu une très longue et brillante carrière dans le domaine des sciences de la radio et a apporté une contribution importante à l’UIT, notamment dans ses études sur la propagation des ondes radio. Depuis 1973, il a présidé de nombreux comités et conférences à l’UIT ou a représenté le Royaume-Uni.
Il a été élu président de la Commission d’études 6 du CCIR (propagation ionosphérique) de 1978 à 1993, président de la première Assemblée des Radiocommunications en 1993 et ​​président de la Commission d’études 3 de l’UIT-R (propagation des ondes radioélectriques) de 1993 à 1997. Par la suite, il est resté actif aux activités de la Commission d’études 3 de l’UIT-R et a été élu Président du Groupe de travail 3L (propagation des ondes Radioélectriques dans l’ionosphère et bruit Radioélectrique) de 2012 à 2016 et a continué de contribuer aux réunions de la Commission d’études 3 et des groupes de travail de l’UIT-R jusqu’en mai 2019. En outre, il a contribué de manière significative aux activités du Comité de coordination du vocabulaire (CCV) de l’UIT-R, dont il a été élu vice-président de 2007 à 2012.
Lisez l’avis de décès complet de l’UIT ICI

19ème symposium mondial des régulateurs

Les petits satellites, les stations de plate-forme de haute altitude (HAPS) et 47 GHz ont été parmi les sujets abordés lors du 19ème Symposium mondial des régulateurs organisé par l’UIT-D à Port Vila (Vanuata) du 9 au 12 juillet 2019.
Le document de base « Préparation à la CMR-19 – Comprendre les enjeux et l’impact des décisions à prendre » figurait parmi les documents de réunion dans lesquels la bande 47,0-47,2 GHz figurait parmi les bandes candidates des IMT-2020 (International Mobile Télécommunications) et 47,2-47,5 GHz pour les systèmes HAPS.
En ce qui concerne les petits satellites, le document dit:
À la CMR-15, une proposition concernant un nouveau point de l’ordre du jour de la CMR-19, intitulée «Examiner les modifications à apporter aux procédures de réglementation pour notifier les réseaux à satellite de manière à pouvoir accueillir des missions nanosatellite et picosatellite» a été soumise. La CMR-15 a décidé de ne pas inscrire cette question à l’ordre du jour de la CMR-19, car elle avait conclu que l’UIT-R pourrait mieux traiter cette question au titre du point 7 de son ordre du jour.
Étant donné que la taille d’un satellite est indépendante de la nature du service qu’il est censé fournir, un régime de réglementation simplifié doit être mis au point pour les satellites non OSG effectuant des missions de courte durée, indépendamment de la taille du satellite.
En outre, il est important de veiller à ce que tout fonctionnement par satellite des fréquences radioélectriques évite les brouillages préjudiciables aux systèmes et services existants et autorisés. Les deux bandes de fréquences au-dessous de 1 GHz envisagées pour l’attribution nouvelle ou améliorée au SOS (150,05-174 MHz et 400,15-420 MHz) sont utilisées pour une grande variété d’applications terrestres et spatiales, y compris à des fins de sécurité du ces bandes sont fortement utilisées de manière constante. Néanmoins, si de nouvelles attributions au SOS dans ces bandes de fréquences sont envisagées, elles ne devraient pas imposer de contraintes indues aux services en place.
Téléchargez le PDF ICI
Autres documents de réunion  ICI

Radioamateurs à l’honneur dans News Magazine de ITU!

Autoformation, enquêtes intercommunication et techniques: le service d’amateur au XXIe siècle
Le secrétaire de l’Union internationale de radioamateur (UIRA), David Sumner K1ZZ, a écrit un article de quatre pages sur les Radioamateurs pour le Magazine de nouvelles de l’UIT.
Il note:
« Les amateurs ont établi des communications bidirectionnelles répétées sur des liaisons de plus de 300 km à 47 GHz et de plus de 200 km à des fréquences plus élevées. Si une future Conférence mondiale de la radiocommunication (WRC) étend les attributions au-dessus de 275 GHz, il conviendrait de le faire. »
« En plus d’étendre les frontières de fréquence et de longueur d’onde, les amateurs affinent les protocoles de communication en optimisant le codage, la modulation et le traitement du signal numérique afin d’améliorer les performances en signal faible. »
Lisez son article à partir de la page 33 (PDF 34) ICI

Nouvelles de l’UIT et Radioamateur

Bien trop pour moi à inclure dans cette soumission – La dernière version du magazine Nouvelles de l’ UIT est une bonne nouvelle pour les Radioamateurs.
Premièrement, le service Radioamateur est mentionné en première page dans l’introduction de Mario Maniewicz, Directeur du Bureau des radiocommunications de l’UIT.
Dave Sumner, secrétaire de l’Union internationale des radioamateurs (IARU), couvre ensuite une page entière.
Le document dans son ensemble est un prélude à la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-19) qui se tiendra à Charm el-Cheikh (Égypte) en novembre 2019.
Les Nouvelles de l’UIT sont disponibles en 6 langues – Abonnez-vous ICI
A lire absolument pour tous les amateurs!
John G8MM

Défense de la bande de 23 cm par la SSA contre la menace de Galileo

La société suédoise Radioamateur suédoise, SSA, a envoyé une lettre supplémentaire au service de réglementation des communications PTS en prévision de la prochaine réunion du groupe de préparation à la conférence CEPT ECC (CPG-19)
La SSA dit:
Lors d’une précédente réunion de la CEPT (PTA), la France a proposé à la CMR-23 un point de son ordre du jour portant sur la question de la coexistence entre la navigation par satellite (Galileo, par exemple) et les Radioamateurs dans la bande 1240-1300 MHz. La proposition a été rejetée lors de la réunion préparatoire du PTA, mais la France à présent envoyé des lettres aux différentes autorités de télécommunication leur demandant de soutenir cette proposition lors de la prochaine réunion du CPG19-9. La SSA s’oppose à cela.
La SSA a donc envoyé une lettre supplémentaire à PTS à propos de notre bande amateur de 23 cm. Notre chef de section VUSHF SM6EAN explique le contexte et notre opinion sur les pages de cette section. Ici, vous pouvez également lire la nouvelle lettre à PTS.
Hans-Christian SM6ZEM
Le lien vers la lettre dans Google anglais ICI
La prochaine réunion du groupe de préparation à la conférence CEPT ECC, le CPG-19, aura lieu à Ankara, en Turquie, du 26 au 30 août 2019. Les documents de la réunion seront disponibles ICI
Janvier 2006 – Interférence potentielle de Galileo causée par des opérations sur une bande de 23 cm par Peter Blair G3LTF ICI

La Société irlandaise des émetteurs de radio souhaite rappeler à tous les opérateurs que les fréquences utilisées sur certains dispositifs de point d’accès personnel sont devenues un problème et qu’il est devenu nécessaire d’attribuer des fréquences spécifiques à leur utilisation.
Les deux fréquences recommandées sont 434.000 MHz et 438.800 MHz. Nous recommandons donc à toute personne utilisant un dispositif de point d’accès sans fil personnel d’envisager de reprogrammer leur appareil sur l’une de ces fréquences.
Merci de votre coopération dans ce domaine.
IRTS

Encore une attaque à nos QRG en bande partagée donc plus de TVA Télévision Amateur?

Menace dans la bande 144 – 146 MHz

La Société irlandaise des émetteurs  IRTS indique que les attributions du spectre radioélectrique sont convenues lors des conférences mondiales des radiocommunications qui se tiennent tous les quatre ans.
Les membres doivent savoir qu’avant la prochaine conférence, l’administration française a proposé d’étendre les attributions actuelles du service mobile aéronautique de la Région 1 à plusieurs bandes de fréquences supplémentaires, y compris la bande 144 – 146 MHz attribuée actuellement exclusivement à le service amateur.
Si elle était acceptée, cette proposition aurait des conséquences très graves pour les radioamateurs, compte tenu de l’importance de la bande des 2 mètres pour diverses applications.
La R1 des Radioamateurs  et ses sociétés membres, y compris l’IRTS, s’opposeront vigoureusement à cette proposition, voir ICI pour un aperçu complet du travail effectué par IRTS et la R1 sur ce développement.

Les enseignants et les élèves passent des examens de Radioamateurs

48 étudiants et deux enseignants de la « Telangana State Model School » ont réussi leurs examens de radioamateur
Telangana Today rapporte:
Démystifiant le mythe voulant que les Radioamateur soit limitée aux villes, deux enseignants et 48 étudiants de la « Telangana State Model School » dans le village de « Gundlapally », près du réservoir « Dindi, ont récemment passé l’examen de qualification limitée du certificat d’exploitant de radio amateur (ASOC).
Les opérateurs de Radioamateur nouvellement licenciés,, envisagent maintenant d’ouvrir un  Radioclub Radioamateur dans les locaux de l’école, peut-être le premier du genre dans une zone rurale de l’État.
Les Radioamateurs sous licence auront désormais le droit de gérer des ensembles radioélectriques très haute fréquence (VHF) ou très haute fréquence (HF) et d’établir une communication avec d’autres Radioamateurs du du monde entier. L’examen de l’ASOC a été effectué dans les locaux de l’école par les fonctionnaires du Département des télécommunications du ministère des Communications et de la Technologie de l’information.
Le gouvernement central devrait leur délivrer les licences dans une semaine environ. Une fois les licences reçues, ils prévoient de contacter le collectionneur de district, Gaurav Uppal, afin d’obtenir un soutien financier pour la création d’un Radioclub Radioamateurs dans leur école.
Lire l’histoire complète ICI

Nouveau règlement Radioamateur au Pérou

La région 2  signale l’entrée en vigueur d’une nouvelle réglementation Radioamateurs au Pérou. Les novices ne sont plus obligés de se mettre à niveau dans les 3 ans.
Un article sur le site  Region 2 dit:
Par un décret suprême signé par le Président de la République, le Ministère des transports et des communications du Pérou a approuvé le nouveau règlement concernant le service Radioamateur, qui remplace le précédent qui était en vigueur depuis 24 ans.
La nouvelle réglementation contribuera à l’expansion Radioamateur au Pérou, car la plupart de leurs modifications profitent aux nouveaux arrivants.
Les Radioamateurs de la catégorie novice ne sont plus obligés de passer à la catégorie suivante dans un délai de trois ans ou perdent leur licence. Maintenant, ils peuvent rester dans cette catégorie jusqu’à ce qu’ils prennent la décision de procéder à une mise à niveau.
Un autre point important est l’attribution des bandes pour la catégorie novice. Dans ce nouveau règlement, les radioamateurs peuvent utiliser l’intégralité des bandes de 2 mètres et de 70 cm, ce qui favorise l’expérimentation et les communications par satellite. En outre, les réglementations acceptent que les QSL requises pour les mises à niveau de catégories puissent être physiques ou virtuelles.
La réglementation comprend un article faisant référence aux permis temporaires ainsi qu’à la délivrance du PRAI. De même, ils réglementent l’accréditation d’une licence Radioamateur émise à l’étranger, qui aidera les Radioamateurs disposant d’une licence dans leur pays d’origine et qui décident de venir vivre au Pérou.
Enfin, il est important de souligner que ces nouvelles réglementations ne limitent pas l’utilisation des différents modes de transmission par catégorie, comme c’était le cas auparavant. Au contraire, ils indiquent que les Radioamateurs peuvent utiliser tous les modes de transmission actuels ou futurs, quelle que soit leur catégorie de licence.
Source  R2 ICI
Le Pérou a trois classes de licence:
• Classe C – Novice – 100 watts RMS en sortie sur les bandes 160, 80, 40, 30 et 6 m, ils ont maintenant gagné 144-146 MHz en plus des 146-148 précédents et une nouvelle bande de 70 cm
• Classe B – Intermédiaire – 250 watts RMS sur les bandes de 160, 80, 40, 30, 20, 15, 10, 6 et 2 m qu’ils ont maintenant gagnées de 70 cm
• Classe A – Supérieure – 1 000 watts RMS sur toutes les bandes.
Radio Club Peruano (société membre de R2) dans Google Anglais  ICI
Un exemplaire de l’ancien Règlement de 1995 sur la radio est toujours disponible.
Cliquez ICI
Les nouveaux règlements 2019 Decreto Supremo Nº 024-2019-MTC
Cliquez ICI
Annonce du ministère des Transports et des Communications
Cliquez ICI