Adhérer à l’ANRPFD en 2020

RRF : Réseau Relais Français!

Calendrier des Salons Radio 2020

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Administrations de Tutelle

Contrôle du respect du règlement de l’UE sur la neutralité du Net – mise à jour 2019/20

L’Ofcom a publié aujourd’hui son quatrième rapport annuel  à la Commission européenne sur la surveillance de l’accès Internet ouvert, également connu sous le nom de «neutralité du net». 
Le rapport présente l’approche de l’Ofcom en matière de surveillance et d’application des règles de l’UE en matière de neutralité d’Internet de mai 2019 à avril 2020. 
En vertu de ces règles, les fournisseurs de services à large bande doivent traiter tout le trafic Internet sur leurs réseaux de la même manière et ne doivent pas accorder de traitement préférentiel à certains sites ou services. 
Notre travail de surveillance a identifié que: 
la qualité des services d’accès fixe à Internet s’est améliorée par rapport aux années précédentes;  les réseaux à large bande et mobiles du Royaume-Uni se sont adaptés pendant le pic de la pandémie de Covid-19, garantissant que les gens restent connectés; et  il n’y a pas eu de nouveaux cas de préoccupation concernant les pratiques de gestion du trafic des FAI, et nos codes de bonnes pratiques concernant la transparence des vitesses à large bande fonctionnent bien. 
Bien que le Royaume-Uni ait quitté l’Union européenne, l’Ofcom est toujours tenu par la loi britannique de produire un rapport annuel sur les règles britanniques de neutralité du Net et nous continuerons donc de surveiller la conformité et de publier les résultats dans ce domaine.  
De plus amples informations sur la neutralité du net sont disponibles sur le site Web de l’Ofcom.

Belgique: Registres radioamateurs et consultations d’examen

L’IBPT, le régulateur belge des communications, a publié deux consultations concernant les Radioamateurs.
Une traduction Google de l’article de l’UBA se lit comme suit:
1. Consultation sur un projet de décision du Conseil de l’IBPT concernant les règles concernant les stations et les indicatifs d’appel des radioamateurs.
Ce projet de décret fixe les règles d’attribution et d’utilisation des indicatifs d’appel pour les stations ordinaires, les stations sans pilote et les stations distantes.
Vous pouvez consulter ce projet de décision ICI
2. Consultation sur un projet de décision du Conseil de l’IBPT concernant les tests et examens pour les Radioamateurs.
Ce projet de décision détermine l’objet et la méthode d’examen pour les 3 types de licences (HAREC, CEPT NOVICE et licence de base).
Vous pouvez consulter ce projet de décision ICI
Les personnes qui commentent, suggèrent ou contestent les projets de décisions de l’UBA peuvent les porter à la connaissance de Rik ON7YD au plus tard le 29 juillet. Sur cette base, l’UBA préparera sa réponse à l’IBPT.
Vous pouvez bien entendu également contacter directement l’IBPT, notamment à   consultation.sg@bipt.be , à l’attention de Ben Deschacht, conseiller par intérim. La manière correcte de procéder est décrite sur le site Web de l’IBPT (suivez les liens ci-dessus). Si vous contactez directement l’IBPT, une copie de votre e-mail sera appréciée (également à Rik, ON7YD).
Source Société nationale de radio-amateur belge UBA
https://tinyurl.com/BelgiumUBA

Bienvenue au « Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire :Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM
du 09/07/2020 à 12h30 UTC

L’activité solaire était à des niveaux très bas et devrait le rester. Le soleil était impeccable. Deux éruptions de filaments ont eu lieu resp. à environ 20UT près S35W10 et peu après minuit près de N45W50. Une gradation coronale a été observée dans les deux cas. es ‘images coronagraphiques STEREO-A indique deux CME associés: a
un faible autour de 02UT (250 km / s) et un plus solide et plus rapide autour 03: 30UT (360 km / s). Sur la base de l’image limitée, au moins le premier CME peut avoir une composante dirigée vers la terre. Des effets géomagnétiques seront possibles vers le 13 juillet, mais en attente d’images supplémentaires pour une
évaluation.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV et l’électron supérieur à 2 MeV flux étaient à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devraient demeure ainsi.
Aucune éjection de masse coronale dirigée vers la Terre (CME) n’a été observée dans les images coronographiques.
La vitesse du vent solaire a poursuivi son déclin progressif d’environ 370 km / s à des valeurs actuelles proches de 325 km / s (DSCOVR). La composante Bz variait entre -4 et +3 nT, étant généralement négatif après 03UT. La direction du champ magnétique interplanétaire avec le  (angle phi) était dirigé loin du Soleil (positif secteur).
L’activité géomagnétique était à des niveaux calmes. Les conditions géomagnétiques devrait être généralement calme, avec une chance sur un intervalle instable plus tard
aujourd’hui ou tôt le 10 juillet si un coup d’œil du 5 juillet CME serait se concrétiser.
Source SIDC

Contrats et MoU de l’Ofcom avec le RSGB

Une récente demande d’accès à l’information portait sur les contrats et les protocoles d’accord que l’Ofcom a avec le RSGB!
1. Une liste des contrats que l’OFCOM a avec le RSGB.
L’Ofcom n’a pas de contrat avec le RSGB donc ces informations ne sont pas conservées.
2. Une liste de protocoles d’accord (MoU) OFCOM a avec RSGB.
L’Ofcom a un MoU documenté avec le RSGB qui concerne la conduite des examens Radioamateur.
3. Une liste des projets de protocoles d’accord de l’OFCOM avec le RSGB.
L’  L’Ofcom a un projet de protocole d’accord concernant le RGPD et le traitement des données, mais celui-ci est exempté de divulgation en vertu de l’article 44 de la loi, ce qui empêche la divulgation d’informations si une autre loi l’interdit. L’Ofcom considère que le texte en l’espèce est l’article 393 de la loi de 2003 sur les communications.
L’article 393 empêche l’Ofcom de divulguer des informations sur une entreprise particulière, à moins que l’Ofcom n’ait le consentement de cette entreprise ou que l’Ofcom ne considère que la divulgation favoriserait l’exercice de ses fonctions. Dans les circonstances de l’espèce, aucune passerelle vers la divulgation n’est engagée. L’article 44 est une exemption absolue et n’exige pas de critère d’intérêt public. D’autres exemptions peuvent s’appliquer.
4. Le texte des MoU OFCOM a avec RSGB.
Vous pouvez trouver le texte de notre MoU documenté avec le RSGB concernant les examens de radio amateur ICI
5. Le texte des projets de protocoles d’accord de l’OFCOM avec RSGB.
Comme à la question 3, nous ne sommes pas en mesure de divulguer le projet de protocole d’accord concernant le RGPD et le traitement des données.
Lisez la réponse complète d’Ofcom  ICI
Vous pouvez soumettre un Demande d’accès à l’information sur l’Ofcom  ICI

L’ICASA prolonge le délai de grâce pour le renouvellement des licences Radioamateur

À l’issue de discussions, l’ICASA a informé la SARL qu’aucune licence Radioamateur n’a expiré au 30 juin 2020. Le délai de grâce a été prolongé de plusieurs semaines pour permettre le paiement.
ICASA exploite toujours l’ancien système en parallèle avec le nouveau système en ligne qui est toujours dans sa phase de test bêta.
L’ICASA a informé la SARL que les factures avaient été postées. Bien que certains amateurs aient signalé avoir reçu une facture, il y aura des retards dans certaines régions en raison de l’énorme arriéré postal causé par le verrouillage. Il ne serait donc pas nécessaire de s’inscrire sur le nouveau système en ligne. Vous pouvez payer les frais de licence sans la facture, vous avez juste besoin de votre numéro de licence.
La Ligue des radios sud-africaines ICI

Le RSPG publie un rapport sur les résultats de la CMR-19 pour l’Union européenne

Le RSPG a joué un rôle-clé dans la préparation de la CMR -19.  Il a proposé à la Commission européenne des positions sur les points de l’ordre du jour pouvant influencer le droit de l’Union ou faisant l’objet d’une approche commune (harmonisation des bandes 5G, notamment).  Le Conseil a alors adopté une décision précisant les positions de l’UE pour la CMR -19. Le RSPG, en s’appuyant sur la CEPT, avait également publié pendant la Conférence un avis sur les procédures de coordination de l’Union.
Il était donc naturel que la Commission demande au RSPG un rapport sur les résultats de la CMR -19. 
Le rapport, adopté le 9 juin, constate que l’UE a fait valoir ses positions avec succès. Sur la protection de la bande passive vis-à-vis de la 5G dans la bande 26 GHz, il rappelle que les niveaux décidés par la CMR -19, quoiqu’en-deçà de ceux proposés par l’Europe, résultent d’un compromis et que l’UE conserve le droit de mieux protéger cette bande. La décision d’exécution de la Commission sur la bande 26 GHz, récemment révisée, applique ainsi les niveaux de protection renforcés dès le 1er janvier 2024 alors que la date proposée par la CMR -19 est le 1er septembre 2027. Les équipementiers sont ainsi incités à limiter sans attendre les rayonnements des stations de base et terminaux 5G dans la bande passive. 
Le rapport souligne également l’efficacité de la coordination européenne pendant la CMR . L’UE a notamment évité  toute duplication des travaux avec ceux de la CEPT. La fluidité de l’information a permis à la Commission et aux États membres de suivre les négociations sur chacun des points. L’organisation de l’UE a aussi été particulièrement utile pour coordonner les déclarations annexées aux actes finals. Le RSPG recommande de reconduire cette approche pour la CMR -23.
Le RSPG entame désormais les travaux de préparation de la CMR -23 en identifiant les politiques et acquis de l’UE susceptibles d’être impactés par l’ordre du jour. Le RSPG formulera alors de nouveau ses recommandations à la Commission.

Source ANFR

CMA, ICO et Ofcom lancent le Forum

de coopération sur la réglementation numérique!

L’Autorité de la concurrence et des marchés (CMA), le Bureau du commissaire à l’information (ICO) et l’Ofcom ont annoncé aujourd’hui le lancement d’un nouveau forum pour garantir le bon fonctionnement des services en ligne pour les particuliers et les entreprises au Royaume-Uni.
Le Forum de coopération sur la réglementation numérique renforce la collaboration et la coordination existantes entre les trois régulateurs. Il vise à exploiter leur expertise collective lorsque les données, la confidentialité, la concurrence, les communications et le contenu interagissent.
Une déclaration décrivant les objectifs du Forum et la manière dont les trois organisations travailleront ensemble pour soutenir une réglementation efficace et efficiente dans le paysage numérique a été publiée. Un communiqué de presse résumant l’initiative est également disponible.  

De nouvelles fonctionnalités pour l’appli OPEN BARRES

Depuis août 2018, l’application mobile Open Barres développée par l’ANFR est téléchargeable dans le Play Store de Google. Open Barres permet de mieux s’informer sur le fonctionnement des réseaux de téléphonie mobile : elle permet de visualiser et d’enregistrer le niveau de puissance du signal reçu, ce qui donne également une indication de la puissance émise par le téléphone.
Les fonctionnalités d’Open Barres s’étendent progressivement afin d’informer ses utilisateurs sur l’exposition aux ondes émises par les téléphones mobiles. En décembre 2019, l’application a évolué afin d’afficher les valeurs maximales de débit d’absorption spécifique (DAS) du téléphone mobile utilisé. Courant juillet, l’utilisateur pourra prendre connaissance des « bons comportements » pour réduire son exposition aux ondes émises par les téléphones mobiles » et publiés par le ministère en charge de la santé, le ministère en charge de l’environnement, l’Anses et l’ANFR.
De nouvelles évolutions d’Open Barres sont prévues pour que chaque utilisateur dispose, à partir de ces « bons comportements », d’une analyse de l’usage de son téléphone.

Source ANFR

Une plate-forme d’échanges AFNOR/ANFR

pour mieux répondre aux enjeux des normes ETSI radio

Depuis plus de 20 ans, le marché européen des équipements radioélectriques est déréglementé, favorisant la concurrence entre équipementiers et donc l’innovation. Ce cadre reste encore unique au monde.
Ailleurs, comme aux Etats-Unis par exemple, l’administration délivre toujours un accord préalable pour la mise sur le marché de tout équipement radio afin de s’assurer, entre autres, qu’il respecte les conditions d’utilisation des fréquences.
En Europe, l’acteur qui met l’équipement sur le marché (fabricant, importateur, distributeur) déclare simplement sa conformité aux règles applicables1. La cohérence de cette réglementation (Directive Equipements Radio – RED2) avec le cadre harmonisé d’utilisation des fréquences apparaît de plus en plus indispensable alors que l’usage des fréquences se densifie, que les utilisations en partage deviennent la règle ou que les équipements radioélectriques deviennent de plus en plus nomades, rendant les brouillages plus difficiles à traiter. Cela repose notamment sur la publication au JOUE de Normes Harmonisées (NH) ETSI radio3 élaborées par l’Institut européen de normalisation des télécoms (ETSI), situé dans la technopole de Sophia-Antipolis. Elles permettent de s’assurer que les équipements radios respectent les conditions de coexistence avec les autres utilisateurs des fréquences.
Afin de faciliter l’accès aux travaux sur les normes ETSI radio, l’ANFR et l’AFNOR ont mis en place une plate-forme d’échanges . Elle permet de mieux s’assurer au niveau national de la cohérence de ces normes avec le cadre radio et de la prise en compte le plus en amont possible des besoins des industriels.
Lors des derniers mois, l’ANFR y a exposé différents cadres réglementaires radio européens récemment publiés : appareils faibles puissance, RFID, Internet des objets, télécommandes, télémesures, bandes 5G (3,5 GHz, 26 GHz)   en soulignant en particulier les intérêts nationaux associés. Par exemple, les limites à respecter par les antennes actives (AAS) de la 5G pour protéger les radars du ministère des Armées dans la bande 3,4 GHz, du site de radioastronomie de Nançay dans la bande 2,6 GHz ou des satellites d’exploration de la Terre dans la bande 24 GHz. Pour les antennes actives, il n’est en effet plus possible de poser un simple filtre pour réduire des niveaux de rayonnements non désirés : la coexistence repose donc sur l’existence d’une norme permettant de démontrer a priori la conformité des équipements. Le contexte de coopération entre organismes de normalisation régionaux, dont l’ETSI fait partie, pour la spécification des systèmes mobiles (3G, 4G, 5G), qui repose sur le 3GPP, a aussi été exposé. L’exemple de l’effort concerté entre un industriel national et plusieurs administrations européennes pour y promouvoir le cadre radio européen pour les réseaux de sécurité et de protection civile (PPDR) y a également été décrit.
Du fait de la densification des usages des fréquences, les gestionnaires des fréquences, via la CEPT, sensibilisent de plus en plus l’ETSI sur les actions à mener pour mettre à jour les normes et tenir compte de l’évolution des usages harmonisés des fréquences. Par exemple, l’amélioration régulière des caractéristiques des récepteurs permet de les prémunir contre le risque de saturation. La plate-forme permet de mieux sensibiliser les industriels à ces enjeux et ainsi de se préparer aux débats normatifs à l’ETSI ou à l’adaptation de leurs produits. La plate-forme permet aussi de s’assurer que les normes produites par l’ETSI répondent bien aux attentes des intérêts nationaux et participent à la construction d’un climat de confiance pour tous les utilisateurs des fréquences.

100 ans de radio depuis la grande percée de Marconi

Ofcom résume les principaux changements en matière de radiodiffusion au Royaume – Uni depuis la diffusion Dame Nellie Melba de Chelmsford dans l’ Essex en 1920
Marconi est crédité d’être la première personne à faire des signaux radio d’émission, faisant sur une distance d’un mile et demi en 1895 à Lavernock Point dans le Vale of Glamorgan au Pays de Galles. Il a ensuite fondé sa « Wireless Telegraph and Signal Company à Chelmsford », en 1899.
Sa diffusion en 1920 a eu lieu à partir de là. Le 15 juin, un récital de chanson de Dame Nellie Melba a été diffusé à l’aide d’un émetteur téléphonie et a été entendu dans plusieurs pays.
Il est juste de dire que beaucoup de choses se sont passées à la Radio depuis la percée de Marconi.
Ici, nous jetons un coup d’œil à certains des événements majeurs.
Lisez l’article de l’OfcomICI

Inde: Pétition pour une licence Radioamateur

Rohit Bokade, VU3OIR , a lancé une pétition demandant une modification de la licence Radioamateur en Inde afin d’autoriser tous les grades de licence à utiliser les satellites Radioamateurs.
En Inde, les titulaires du grade de licence restreint (préfixe VU3) ne sont pas autorisés à utiliser des satellites Radioamateurs ou à communiquer avec la Station spatiale internationale.
AMSAT-UK, ANS

Inscrivez-vous au cours de formation Fondation gratuit en ligne!

Le prochain cours de formation en ligne gratuit de la Fondation Radioamateur , organisé par des bénévoles d’Essex Ham, commence le dimanche 5 juillet 2020.
L’épidémie de coronavirus et l’introduction par le RSGB d’examens en ligne qui peuvent être passés à la maison ont entraîné une augmentation de la demande de formation Radioamateur gratuite en ligne . Les cours tels que celui dirigé par Essex Ham.
Vous pouvez en savoir plus sur la formation en ligne et vous inscrire pour rejoindre un cours ICI
Essex Ham ICI
Twitter ICI

Un nombre record d’examens Radioamateur au Royaume-Uni

Vendredi 26 juin, le RSGB a annoncé que plus de 800 candidats avaient réussi leur examen Radioamateur en ligne Fondation et que plus de 650 examens avaient été réservés pour des dates futures. les réservations existantes sont effacées. Les examens complets se poursuivront de manière similaire en temps voulu.

Lisez le post RSGB complet  ICI
Qu’est-ce que la radio amateur? ICI
Cours de formation en ligne gratuits sur la radio amateur au Royaume-Uni ICI

Bienvenue au « Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire :Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM
du 27/06/2020 à 12h30 UTC

L’activité de fusée solaire était à des niveaux très bas. Un petit négatif au positif de taches solaires sont apparues et se sont décomposées dans l’hémisphère Nord-Ouest.
Pas de fusée éclairante importante n’a été enregistrées. L’activité solaire devrait rester à des niveaux très bas.
Aucune éjection de masse coronale dirigée vers la Terre (CME) n’a été observée les images coronographiques disponibles.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV et l’électron supérieur à 2 MeVle flux était au niveau de fond au cours des dernières 24 heures. Ils devraient et
le resteront dans les prochaines 24 heures.
La vitesse du vent solaire près de la Terre a oscillé entre 290 et 360 km / s (DSCOVR + ACE) tandis que la densité augmentait également. Nous semblons voir l’influence du CH traversant le méridien central le 23 juin 2020. La polarité du champ magnétique interplanétaire (FMI) était principalement orienté vers le Soleil (angle phi dans le secteur négatif), passant au positif lorsque certains des traits positifs transitoires ont traversé le disque. La composante Bz a fluctué entre -8 et +9 nT. L’amplitude du champ magnétique variait entre 1 et 11 nT.
Une éruption de filaments a été observée à SDO / AIA près du pôle sud et le méridien central le 26 juin 21: 18UT. Pour les prochaines 24 heures, le vent solaire dont la vitesse devrait continuer sur cette tendance.
Des conditions géomagnétiques calmes à instables ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures (K Dourbes et NOAA Kp valeurs enregistrées 1-3). Calme à instable (K Dourbes = 3) les conditions géomagnétiques sont attendues pour les prochaines 24 heures.
Source SIDC

Tous les créneaux d’examens Radioamateur RSGB pour juillet réservés

Tous les créneaux d’examens en ligne Radioamateur pour juillet qui étaient disponibles le 1er juin ont maintenant été réservés.
On pense que le RSGB a mis à disposition 600 créneaux d’examen pour juillet, mais la demande d’ examens en ligne a été si élevée que la dernière des créneaux a été réservée le 22 juin et les gens ont commencé à réserver les créneaux d’août. Des informations sur la façon de réserver un examen en ligne surveillé à distance que vous pouvez faire chez vous se trouvent dans la FAQ PDF ICI  Qu’est-ce que la radio amateur?  ICI
Cours de formation en ligne gratuits sur la radio amateur au Royaume-Uni ICI