Adhérez à l’ANRPFD

Faire un don

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

QTR UTC

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Votre Revue Nationale ANRPFD 2017

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Calendrier activités

Twitter – Facebook

Catégories

Archives

Twitter infos

Cluster Dx Fun

Propagation Bandes HF

Twitter

Administrations de Tutelle

L’Ofcom publie une mise à jour du programme d’autorisation à 700 MHz

L’Ofcom a publié une mise à jour sur les progrès accomplis dans le domaine de la compensation du spectre dans la bande des 700 MHz, afin de le rendre disponible pour l’utilisation du haut débit mobile.

En novembre 2014, nous avons décidé de rendre le spectre dans la bande des 700 MHz disponible pour les données mobiles dès que possible. Cela implique la compensation d’une partie du spectre actuellement utilisé par les titulaires de licences de télévision numérique terrestre (TNT) et de programmation et événements spéciaux (PMSE). En octobre 2016, à la suite de consultations avec les intervenants, y compris le gouvernement, nous avons confirmé que le programme devrait être terminé d’ici le deuxième trimestre de 2020.
Depuis que nous avons confirmé les délais pour la livraison du travail d’autorisation à 700 MHz, nous avons examiné les progrès du programme.
Bien que le programme soit un projet d’ingénierie complexe soumis à des risques qui pourraient retarder l’achèvement, l’examen a révélé que tous les travaux sont actuellement sur la bonne voie. Le programme devrait donc être achevé en 2020 comme prévu.
Ce document résume les constatations et conclusions de l’examen ICI

ANFR : Accueil d’une délégation du Qatar

Les experts de l’ANFR ont reçu une délégation en provenance du Qatar du 3 au 6 octobre, dans le cadre d’une formation organisée en collaboration avec l’opérateur du ministère des Armées, Défense Conseil International (DCI).
En premier lieu, les experts français ont présenté les missions de l’ANFR ainsi que le cadre légal de la gestion des fréquences en France et, en particulier, la répartition des compétences en matière d’assignation des fréquences, notamment entre l’ANFR et les affectataires de fréquences.
Ont ensuite été abordées les thématiques de la coordination et de la gestion des fréquences, accompagnées d’une présentation des outils utilisés dans ce domaine.
La délégation a enfin été reçue au Service régional de Villejuif afin de lui présenter les activités et les équipements de l’Agence en matière de contrôle du spectre.

Source ANFR ICI

RSGB : Rapport du Comité des normes d’examen 2017

Le rapport 2017 du Comité des normes d’examen de RSGB peut être téléchargé. Il comprend unpassage à  l’examen équivalent de la Fondation des cadets de l’Air!
Une comparaison de l’examen 2016 de la RSGB avec les chiffres de la FCR pour 2005 montre une baisse du nombre de licences aux niveaux de la Fondation et de l’Intermédiaire.

  2005 2016
Fd 1892 1438
Int   727 661
Adv 196 290

 
L’Organisation des cadets de l’Air (ACO) effectue un examen qui est considéré par l’Ofcom comme l’équivalent de la Fondation RSGB. Le rapport du Comité des normes:
«Il est à noter que 39 examens au niveau de la Fondation ont été attribués aux cadets de l’Air en 2016, qui ont ensuite demandé une licence à l’Ofcom, mais ces chiffres ne sont pas inclus dans les statistiques.
Cela suggère que 43% (29) des cadets de l’Air qui ont réussi l’examen ont choisi de ne PAS solliciter la licence de la Fondation Amateur gratuite.
La soumission ACO dans le rapport dit:
En 2016, 151 cadets se sont inscrits à l’examen, dont 53 ont été annulés. Il est fort probable que lorsque les cadets ont réalisé qu’ils pouvaient obtenir un badge au niveau de l’opérateur radio plutôt que de faire une fondation, ils sont allés chercher au plus facile et se sont arrêtés à ce moment-là.
• Cadets prenant l’examen: 98
• Cadets Passant l’examen: 68 (69,3%).
• La note de passage moyenne étant de 83,88%
L’analyse des documents montre que la zone qui cause le plus de problèmes sont les conditions de licence amateur.
Télécharger le rapport 2017 du Comité des normes d’examen ICI
ACP 44 – Organisation des cadets de l’air Programme de communications radio Instructions et exercices 1er juin 2015 ICI

Mesure de DAS : publication de nouvelles mesures de DAS réalisées par l’ANFR

sur 49 téléphones portables

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’Agence nationale des fréquences réalise des vérifications sur les téléphones portables mis sur le marché français. Elle procède à des prélèvements inopinés d’appareils sur les lieux de vente. Ces téléphones font ensuite l’objet de mesures de contrôle par des laboratoires accrédités, qui permettent à l’ANFR de s’assurer que les DAS sont conformes à la réglementation de l’Union européenne.
Pour compléter l’information du public sur cette mission, l’ANFR publie aujourd’hui les mesures de débit d’absorption spécifique (DAS) de 49 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France entre janvier et juin 2017. Cette publication s’inscrit dans la continuité des résultats de mesures DAS publiés en juin dernier sur près de 400 téléphones portables. 
Au premier semestre 2017, les nouvelles mesures ont surtout porté sur le « DAS tronc », qui correspond à un usage du téléphone porté près du tronc, par exemple dans la poche d’une veste ou dans un sac. Ces mesures ont ainsi permis de vérifier la conformité des téléphones aux nouvelles exigences européennes concernant le « DAS tronc », plus restrictives, qui s’appliquent progressivement en France depuis le 25 avril 2016. En effet, tous les appareils dont le dossier de mise sur le marché est postérieur à cette date sont désormais évalués à une distance maximale de 5 mm, au lieu de 25 mm auparavant.
Sur les 49 téléphones contrôlés, 40 ont ainsi été testés à une distance maximale de 5 mm. Cela correspond à 82 % des téléphones vérifiés alors que les précédentes mesures publiées en juin dernier comprenaient moins de  4 %  de téléphones testés à cette distance. 9 téléphones restent évalués entre 10 et 25 mm, leur dossier de mise sur le marché étant antérieur au 25 avril 2016. Ce type d’équipement  disparaîtra progressivement des points de vente car tout réassort sur le marché européen doit désormais respecter la nouvelle réglementation.
L’ensemble des mesures réalisées sur ces 49 téléphones a montré une conformité à la réglementation, soit moins de 2 W/kg aux distances retenues. La valeur moyenne des « DAS tronc » mesurés est de 1,1 W/kg, les niveaux variant de 0,293 W/kg à 1,84 W/kg.
Enfin, dans le cadre de l’évolution de la réglementation européenne, l’ANFR dispose désormais, depuis juin dernier, de compétences renforcées avec la possibilité d’infliger des amendes en cas de manquement à cette réglementation.

Pour en savoir plus :
Les mesures de DAS sur notre site data.anfr.fr
Le communiqué de presse
La liste des nouvelles mesures DAS en PDF

Exposition du public Publication de l’étude annuelle de l’ANFR

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) publie son étude annuelle portant sur l’analyse de près de 3 000 mesures d’exposition du public aux ondes réalisées en 2016. Elle montre que l’ensemble de ces mesures respecte les valeurs limites réglementaires d’exposition du public et que les niveaux mesurés demeurent faibles, avec un niveau de champ médian de  0,38 V/m.
Cette étude s’inscrit dans le cadre du dispositif national de surveillance de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, mis en place le 1er janvier 2014.  Ce dispositif permet à chacun de faire mesurer gratuitement l’exposition aux ondes électromagnétiques, aussi bien dans son lieu d’habitation que dans des lieux accessibles au public.
Pour l’ensemble des mesures réalisées, les valeurs limites réglementaires d’exposition, qui vont de 28 V/m à 87 V/m selon la fréquence, sont respectées. Les niveaux mesurés demeurent faibles : le niveau de champ médian est de 0,38 V/m, c’est-à-dire que la moitié des résultats obtenus sont inférieurs à cette valeur. 
Cette étude montre également que 90 % des niveaux mesurés sont inférieurs à 1,4 V/ m. Ces niveaux sont légèrement plus élevés en milieu urbain (1,5 V/m) qu’en milieu rural (0,90 V/m), et plus élevés à l’extérieur (1,9 V/m) qu’à l’intérieur (1,2 V/m). 
Dans près de 60 % des cas, la téléphonie mobile constitue la principale source d’exposition. En milieu rural, cette tendance est toutefois moins marquée avec seulement 41 % des cas pour lesquels la téléphonie mobile domine. 
Par rapport aux résultats obtenus les deux années précédentes (près de 3 000 mesures en 2014 et plus de 3 500 mesures en 2015), les caractéristiques des mesures demandées et les niveaux d’exposition relevés apparaissent stables. 
Pour en savoir plus :
Le dossier d’analyse

Réponse de RSGB à Ofcom sur les plans du 5 GHz

Le RSGB a répondu aux propositions de l »Ofcom d’autorisation de l’utilisation à l’accès sans fil à large bande dans les principales allocations pour les satellites amateurs et amateurs sur 5725-5850 MHz

La réponse de la société comprenait les contributions du UK Microwave Group (UKuG), de l’AMSAT-UK et du « British Amateur Television Club » (BATC).

Le RSGB souligne que les Radioamateurs ont un passe-temps qui favorise l’expérimentation et l’innovation dans les techniques et la propagation radio. En dépit de certaines restrictions injustifiées sur les licences d’amateur spécifiques au Royaume-Uni, la bande amateurs de 5 GHz abrite une quantité importante et croissante d’innovations qui devraient être autorisées à prospérer et ne pas subir d’interférences nuisibles.

La Société a également répondu à l’appel d’entrée Ofcom concernant l’accès au spectre téléphonique 5G. La gamme de fréquences globale considérée est de 24,25 à 86 GHz et est associée au point 1.13 de l’ordre du jour de la CMR-19. Les derniers détails donnent aux RSGB des préoccupations particulières concernant les allocations primaires amateurs à 24 et 47 GHz.

Lisez les deux réponses RSGB ICI

Les derniers pirates DJs britanniques!

Dans les années 1980, une nouvelle génération de stations de radios pirates a explosé sur les ondes FM britanniques. Contrairement à leurs précurseurs de 60 ans, ces pirates diffusent des propriétés et des blocs de touristes de Londres pour créer une plate-forme pour la musique noire à une époque où la radio juridique a été fermée et ignorée par l’industrie de la musique traditionnelle.
Présenté par Rodney P, dont la carrière personnelle de rappeur n’aurait pas été possible sans la vitalité de l’airplay radio pirate, ce film présente également une histoire alternative de la Grande-Bretagne dans les années 1980 – une période d’entreprenariat et de bouleversement social – avec des archives et de la musique qui célèbre un côté très différent de Thatcher’s Britain.
Doté d’interviews avec des DJ, des propriétaires de stations et des agents chargés de la DTI – ainsi que certains ingénieurs qui ont eu l’arme secrète de l’arsenal des pirates – c’est l’histoire incalculable de la façon dont la plus grande génération de radiodiffuseurs pirates de Grande-Bretagne a changé la bande-son de la Grande Bretagne pour toujours. ICI

Les nouveaux droits de licence de spectre ont pris effet le 1er octobre 2017

Le nouveau régime simplifié de tarifs du spectre radioélectrique de la Nouvelle-Zélande est entré en vigueur le 1er octobre 2017.
Les titulaires de licences trouveront qu’ils ont été transférés automatiquement dans l’une des quatre nouvelles catégories de frais avec les modifications reflétées par factures et dans le Registre des fréquences radioélectriques.
Voir les nouvelles catégories de frais ICI

Drones: Le projet de l’ANFR bientôt opérationnel

Le projet « drones » de l’ANFR s’inscrit dans sa stratégie d’ingénierie des moyens de contrôle visant à développer des outils et des méthodes performants pour la conduite de ses missions de surveillance et de contrôle du spectre radioélectrique. L’utilisation de drones permet d’accéder à des endroits difficilement accessibles mais intéressants pour effectuer des mesures ou des contrôles.
Le Service Régional de l’ANFR basé à Nancy, en charge du projet drones, a réalisé des expérimentations de contrôle de conformité de stations radioélectriques et de mesure de champ électromagnétique.
Le 28 août dernier, l’ANFR a procédé à Serres, Bathlemont et Mazerulles dans le département de Meurthe-et-Moselle, à des tests d’utilisation de drones à voilure tournante pour contrôler la conformité de stations radioélectriques.
Le 26 juin dernier, l’ANFR avait également mené, à Epinal et à Remiremont dans le département des Vosges, des tests de mesure d’exposition aux ondes à l’aide d’une sonde de mesures de champ embarquée sur un drone à voilure tournante, qui évoluait du sol au sommet d’un immeuble, afin de faire des mesures en différents points proches de la façade. Ces mesures permettent d’accroître la connaissance en matière de variabilité spatiale de la mesure de champ électromagnétique et de comparer les valeurs de champ relevées et celles simulées avec un logiciel de modélisation.
Un drone a notamment pu effectuer des prises de vue des antennes en tournant de haut en bas autour du pylône. Un autre, équipé d’un analyseur de spectre, a pu effectuer des mesures spectrales en se positionnant près de la parabole d’émission du faisceau et dans son lobe principal.
Les investigations et les expérimentations de l’Agence continueront, avec notamment pour objectif des mesures supplémentaires de puissance de sortie d’antenne. De plus, l’Agence est en cours d’acquisition de ses propres drones et un pilote est en formation.

Source ANFR ICI

Bande 700: Signature de nombreux accords avec les pays frontaliers pour la TNT

Afin de permettre la libération progressive de la bande 700 en faveur des opérateurs de téléphonie mobile, les relais de la TNT doivent modifier leurs fréquences. Ces réaménagements doivent se dérouler par grandes régions, d’octobre 2017 à juin 2019, en respectant le calendrier inscrit dans le tableau national de répartition des bandes de fréquences (TNRBF) et dans les autorisations des opérateurs mobiles. L’ensemble des canaux choisis constitue le plan de fréquences, maillage élaboré permettant à chaque émetteur à la fois de diffuser toutes les chaînes de la TNT et d’éviter d’être brouillé par un émetteur voisin. L’Agence, en collaboration avec le CSA , coordonne les fréquences du plan avec les pays proches, dans les régions frontalières.
L’Agence finalise actuellement ces négociations avec ses homologues à l’étranger. Cette étape, aboutissement d’un travail de plusieurs années, est nécessaire pour permettre la mise en œuvre des réaménagements français dans de bonnes conditions de sécurité juridique. 
En 2016, des accords avaient été signés avec les pays pour lesquelles la négociation avait été la plus rapide : le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Irlande. En juin 2017, de nouveaux accords ont permis de conclure les négociations avec la Suisse, l’Espagne et la principauté d’Andorre.
De prochaines réunions permettront de finaliser avant la fin de l’année les accords avec la Belgique, Monaco, le Vatican, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Cette échéance est en effet inscrite dans la décision du Parlement européen et du Conseil sur la bande 700 MHz (Décision UE 2017/899)  qui, dans son article premier, impose aux Etats-membres de conclure les accords de coordination pour l’utilisation de la bande 700 MHz par les services mobiles au plus tard le 31 décembre 2017.

Source ANFR Actualités

Le chef de FCC dit à Apple d’ouvrir la puce de l’iPhone en Radio FM!

À la suite de la dévastation des ouragans récents, le président de FCC, Ajit Pai, dit que Apple devrait «s’accrocher à la plaque» et mettre la sécurité des Américains d’abord.
À la suite de trois ouragans majeurs qui ont effacé les communications pour des millions de personnes au cours du mois écoulé, Pai a publié une déclaration demandant mardi à Apple, l’un des plus grands fabricants de téléphones cellulaires aux États-Unis, de «reconsidérer sa position, compte tenu de la dévastation causée par les Hurricanes Harvey, Irma et Maria « .
Les radios FM qui sont déjà incluses dans chaque téléphone pourraient être utilisées pour accéder à des «informations vitales» pendant les catastrophes, a-t-il déclaré.
Lire l’article complet ICI

La 5G : quelles fréquences au-dessus de 24 GHz?

L’ UIT est activement engagée dans la préparation de la prochaine conférence mondiale des radiocommunications (CMR19) qui devra décider de l’identification des fréquences au-dessus de 24 GHz pouvant répondre aux besoins de grandes largeurs de bande pour la 5G. Le groupe d’action 5/1 (GA5/1) en charge des études préparatoires sous le point 1.13 de l’ordre du jour  de la CMR 19  s’est réuni du 19 au 28 septembre à Abu Dabi, Emirats arabes unis (EAU). Plus de 250 experts des administrations et de l’industrie ont débattu de 80 contributions. L’ANFR a activement contribué aux travaux et défendu la position française. En particulier, elle a soumis plusieurs études élaborées par ses experts et adoptées comme contribution française à cette réunion.
Le GA 5/1 se réunira encore à trois reprises en 2018. Toutefois, parmi la dizaine de bandes à l’étude, de grandes tendances commencent à se dessiner. La bande 26 GHz, soutenue par l’Europe et en voie d’harmonisation européenne d’ici 2018, s’annonce d’ores et déjà comme celle présentant les meilleures perspectives d’harmonisation internationale. Les bandes 37-43,5 GHz et 66-71 GHz recueillent un fort intérêt alors que les études pour la bande 32 GHz font apparaître des incompatibilités entre le service de radionavigation déjà attribué dans cette bande et la 5G.

Source ANFR

Protocole de mesure : Publication d’une nouvelle version

L’ANFR publie la nouvelle version du protocole de mesure des ondes électromagnétiques, ainsi que la synthèse de la consultation publique associée qui avait été lancée le 15 mai dernier
Une des missions de l’ANFR est de veiller au respect des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques, fixées par un décret du 3 mai 2002. Pour mener à bien cette mission, elle élabore un protocole de mesure de l’exposition et l’actualise en fonction des évolutions technologiques. Ce protocole constitue le texte de référence des laboratoires accrédités qui réalisent des mesures sur le terrain. Il est publié au Journal Officiel.
L’ANFR publie ce jour la nouvelle version  du protocole de mesure. Les évolutions concernent principalement la prise en compte des objets connectés dont les compteurs communicants.
L’évolution de ce protocole a fait l’objet d’une consultation publique préalable dont les contributions sont mises à disposition ci-dessous, dans un objectif de transparence.
Pour en savoir plus :

  • La version 4 du protocole de mesure
  • La synthèse de la consultation publique
  • Les contributions à la consultation

Source ANFR ICI

Ouragan Irma: état de la couverture mobile à Saint-Martin et Saint-Barthélémy au 25/09/2017
Depuis le passage de l’ouragan Irma au-dessus de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy, l’ANFR participe aux travaux de la cellule de crise pour évaluer les dégâts et favoriser la remise en service rapide des réseaux vitaux.
Après la remise en service d’une radio FM, la priorité de l’Agence est d’aider à remettre en état les réseaux de téléphonie fixe et mobile.
À date du 25 septembre, vingt-cinq stations mobiles ont été remises en service (dix-huit sur Saint-Martin, sept sur Saint-Barthélémy).
A la demande du Centre Opérationnel Zonal (COZ), l’ANFR met à votre disposition des cartes de couverture des deux îles, qui seront mises à jour au fur et à mesure des réparations des antennes-relais par les opérateurs. Ces cartes apporteront une indication aux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy sur la possibilité d’utiliser leurs téléphones mobiles pour des SMS, des appels vocaux ou Internet.
Le nombre de personnes pouvant simultanément utiliser leurs téléphones avec ces stations dépendra beaucoup du type d’usage qui en sera fait.
Les cartes de couverture (mises à jour le 25/09/2017)
Ces cartes proposées ci-dessous sont données à titre indicatif. Elles ne reflètent pas précisément la réalité exacte du terrain, mais donnent une bonne appréciation des couvertures suite à l’ouragan Irma.
Les couleurs des cartes sont à interpréter de cette manière :

  • Les couvertures en bleu foncé sont médiocres mais possibles
  • Les couvertures en bleu clair sont correctes
  • Les couvertures en vert clair ou vert sont bonnes
  • Les couvertures en jaune et rouge sont excellentes
  • Les fichiers kmz peuvent être ouverts avec le logiciel Google Earth.

Orange Caraïbes

  • Les informations cartographiques au format kmz
  • Les cartes de couverture mobile sur les deux îles
  • Dauphin Télécom

Les informations cartographiques au format kmz
Les cartes de couverture mobile sur les deux îles 

Digicel

  • Les informations cartographiques au format kmz
  • Les cartes de couverture mobile sur les deux îles

Source ANFR ICI

 Le ministère des Télécommunications de Tunisie a approuvé et promulgué un décret organisant l’activité de Radioamateur en Tunisie. Il est maintenant possible pour les amateurs tunisiens de postuler, passer un examen et obtenir leurs propres licences de radioamateur. C’est ce qu’a rapporté, dans un récent communiqué, l’Association des Radioamateurs en Tunisie. Ceux qui ont déjà une licence étrangère peuvent obtenir des licences sans passer un examen. Les étrangers résidents peuvent également postuler.
Les Radioamateurs, selon Wikipedia, sont des personnes qui pratiquent, sans intérêt pécuniaire, un loisir technique permettant d’expérimenter les techniques de transmission et par conséquences d’établir des liaisons radio avec d’autres Radioamateurs du monde entier.
Source African Manager.com ICI
NDLR :Merci d’utiliser l’image de l’ANRPFD Association Nationale Radioamateurs pour la Promotion, la Formation et le Développement du radioamateurrisme. ICI
73 à tous du Président de l’ANRPFD F6HBN