Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

Perturbations Radioélectriques

Pourquoi les taches solaires ont-elles disparu pendant 70 ans?!

Eos rapporte que cinq décennies de données ont révélé qu’une étoile subit une pause d’activité magnétique similaire à ce que le Soleil a connu il y a près de 400 ans.
Tous les 11 ans, le nombre de taches parsemant la surface du Soleil augmente et diminue comme une horloge. Les astronomes suivent le cycle des taches solaires de 11 ans depuis plus de 400 ans, l’utilisant pour mieux comprendre le champ magnétique chaotique émis par le Soleil. (Le cycle solaire actuel, numéro 25, a commencé en 2019.) Le calendrier du cycle solaire est remarquablement cohérent : le nombre de taches solaires monte et descend, monte et descend… sauf qu’elles ont disparu et n’ont pas été revues depuis 70 ans. .
Cette période, de 1645 à 1715, est connue sous le nom de minimum de « Maunder », du nom des astronomes britanniques du XIXe siècle Edward et Annie Maunder.
Les astronomes ne comprennent toujours pas pourquoi le Soleil a cessé de produire des taches solaires pendant 70 ans, mais une nouvelle analyse de plus de 5 décennies de mesures d’étoiles proches en a identifié une qui pourrait subir son propre minimum de type Maunder. L’étoile, HD 166620, pourrait aider les scientifiques à comprendre cette mystérieuse période de repos de l’histoire du Soleil et à débloquer des indices sur le fonctionnement de la dynamo solaire. qu’elle était », a déclaré Jason Wright, astronome à l’Université d’État de Pennsylvanie à University Park et co-auteur de la nouvelle analyse. ‘Mais nous pouvons trouver un analogue et étudier son minimum de Maunder.’
Lire l’article Eos  ICI

Belgique : Utilisation militaire des fréquences 50 MHz

IARU Région 1 signale l’utilisation prévue de deux fréquences dans la bande Radioamateur 50 MHz par l’armée belge le 18 juin 2022. L’autorité belge des télécommunications IBPT informe qu’un exercice militaire aura lieu à Elzenborn près de l’Allemagne- frontière belge jusqu’au 18 juin 2022, durant laquelle deux fréquences de la bande des 6 mètres seront utilisées : 50,200 MHz et 51,075 MHz. Il est donc demandé aux Radioamateurs de garder ces fréquences dégagées ou de les observer pendant ce temps avant d’y émettre.
Le Radioamateur  a un statut secondaire dans cette bande, tandis que la radio militaire a un statut primaire. Source IARU Region 1 ICI

La surveillance à distance sauve la mise !

Le service de gestion du spectre Radio de Nouvelle-Zélande indique comment la surveillance à distance peut être utilisée pour détecter une source d’interférence Radio. Nous avons récemment eu l’occasion de tester l’un de nos nouveaux capteurs RF à distance. Un titulaire de licence à Whanganui subissait des interférences intermittentes et il était difficile de les retrouver.
Après plusieurs voyages, « JR », notre enquêteur radio à Wellington, a décidé qu’il était temps d’adopter une nouvelle approche. Il a installé l’un de nos capteurs RF nouvellement achetés dans les locaux du client ; cela nous a permis de surveiller et d’enregistrer le spectre à distance. Dans un court laps de temps, le client a appelé pour dire que l’interférence était de retour ; JR a pu se connecter au récepteur et analyser le spectre. Il a pu déterminer qu’une transmission à proximité était active chaque fois que l’interférence se produisait. Grâce à ces informations, le client a pu localiser l’émetteur incriminé et installer les filtres appropriés. Ce fut un excellent résultat à la fois pour le client et RSM, et un exemple fantastique de la façon dont la surveillance à distance du spectre peut réduire le temps de résolution des interférences.
La gestion du spectre radio est responsable pour la gestion du spectre radio en Nouvelle-Zélande ICI

Bulletin d’information IARUMS

Brouilleurs possibles opérant dans 7 et 14 MHz. Le bulletin d’information de la région 1 du système de surveillance IARUMS (IARUMS) signale d’éventuelles stations de brouillage transmettant avec une bande passante de 8 kHz dans les bandes radioamateurs 7 et 14 MHz.
Parmi les intrus opérant régulièrement dans nos bandes, des radars ont été encore une fois, en termes de nombre, de durée et de puissance de leurs émissions, les intrusions les plus dommageables, comme le montre le graphique de la base de données IARUMS.
Suivi des transmissions de type FSK CIS-## et d’autres modes militaires, nous avons également reçu quelques émissions pirates, principalement dans la bande 10 m, en plus des transmissions gênantes de plusieurs stations de radiodiffusion dans la bande 40 m. System (IARUMS) Region 1 April 2022 newsletter ICI 
Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être trouvé sur le Signal Identification Guide Wiki  ICI
Recepteur SDR ICI
IARU Monitoring System (IARUMS ) ICI

Newsletter IARUMS – Intrus militaires

dans les bandes Radioamateurs

Le bulletin d’information de la région 1 du système de surveillance de l’IARU (IARUMS) rapporte en mars, probablement en raison de la situation militaire actuelle, qu’ils ont remarqué une augmentation des transmissions dans des modes inconnus dans les bandes Radioamateur HF
Dans de nombreux cas, leur fonction la plus probable était d’agir comme des brouilleurs (signaux transmis intentionnellement sur d’autres transmissions afin de perturber ou d’annuler leur réception).
Nous avons également reçu à plusieurs reprises un signal dont la fonction possible, compte tenu de son comportement (émission de rafales courtes mais puissantes sautant de manière organisée et répétitive le long du spectre radio), pourrait être de faire office d’ionosonde (radar utilisé pour scruter l’ionosphère en afin de déterminer la fréquence optimale pour la transmission des signaux dans les bandes HF).
De plus, des modes militaires que nous n’avions pas observés depuis longtemps, comme le mode numérique russe T-230-1A, également connu sous le nom de ‘Mahovik’, ont été copiés.
Le bulletin d’information de mars 2022 du système de surveillance de l’Union internationale des radioamateurs (IARUMS) de mars 2022 peut être lu ICI
Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être trouvés sur le wiki du guide d’identification des signaux ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI
Système de surveillance IARU (IARUMS) ICI

D’étranges signaux d’impulsions lentes dans la bande 11m BC

Depuis un mois, j’entends d’étranges signaux d’impulsions, avec un taux de répétition de 4 par seconde, sonnant comme une horloge. Ils sont répartis uniformément sur 25,8 MHz à 26,1 MHz dans la bande de diffusion de 11 mètres. Remarquablement, ils ont une chute très nette sur les bords du signal, avec un changement de 10 kHz, ces impulsions disparaissent. Je ne peux même pas deviner quel est le but de ces signaux, aucun changement audible n’a été noté, juste la décoloration habituelle à de telles fréquences. Ces signaux sont entendus localement à Cork, et du « Twente SDR », ils ne sont donc pas locaux. Quelqu’un peut-il deviner quel est le but de ces 4 impulsions par seconde transmises sur une bande passante de 300 kHz continuellement ? Les niveaux de signal ne sont pas forts. Être dans la région de 25 MHz signifie une propagation diurne avec peu de risques d’interférences avec d’autres signaux. Un mystère !
Des Walsh EI5CD

L’IARU-R1 répond à la stratégie d’énergie solaire de la CE

Dans sa réponse à la stratégie d’énergie solaire de la Commission européenne, l’IARU Région 1 a mis en évidence le niveau de pollution RF pouvant être causé par les optimiseurs solaires PV utilisés dans les installations de panneaux solaires. Un message sur le site de l’IARU-R1 indique :IARU R1 PRC, en collaboration avec le comité CEM de la région, a soumis un document à un récent appel à témoignages de la Commission européenne concernant la stratégie de l’énergie solaire. Les systèmes d’énergie solaire, qui incluent le solaire photovoltaïque, sont une technologie progressive dont l’utilisation doit être encouragée. Cependant, il y a certaines mises en garde à noter dans le déploiement et l’utilisation continue. Les préoccupations de l’IARU ne concernent pas la technologie solaire en soi, mais la pollution potentielle des soi-disant optimiseurs. L’article qui a été soumis détaille les éléments de la recherche et de la surveillance en cours par le comité EMC dans ce domaine. ICI

Radio Interference Service

Keeping The Airwaves CleanLewis M3HHY a publié une vidéo qui revient sur l’ancien « Radio Interference ServiceWatch » « The Radio Interference Service – Keeping » The Airwaves Clean

Suivez Lewis M3HHY  Twitter ICI

Présentation d’Engineers Ireland

Jeffrey, EI7IRB, nous informe que la division Incendie et Sécurité « d’Engineers Ireland « présente une conférence de l’ingénieur Diarmuid Moran, intitulée ‘Sécurité des radiofréquences, y compris les stations de base 5G sur le toit’. Cette conférence pourrait intéresser les Radioamateurs car la présentation passe en revue et explore les exigences et les normes de sécurité applicables aux stations de base et aux structures d’antennes sur les toits.
Des exemples d’identification des dangers et de contrôle des risques liés à l’exposition professionnelle et publique aux champs électromagnétiques (EMF/CEM) et à la sécurité RF seront également abordés. La présentation aura lieu sur la plateforme Zoom et est prévue le jeudi 24 mars 2022 à 19h : 00 h
Pour réserver une place à cet événement gratuit, visitez le site Web ICI
IRTS

Nouveau bulletin IARUMS maintenant disponible

Le bulletin d’information de la région 1 du système de surveillance de l’IARU (IARUMS) rend compte des actions réussies contre les intrus dans les bandes de radio amateur 3,5 et 7 MHz  ICI
Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être trouvés sur le Wiki du Guide d’identification des signaux ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI 
IARU Monitoring System (IARUMS) ICI

Les Radioamateurs brésiliens recherchent une plus grande protection du spectre

En 2021, la société nationale Radioamateurs du Brésil a eu des discussions avec le gouvernement fédéral, des agences techniques nationales et internationales, visant à maintenir et à étendre les bandes Radioamateurs un grand nombre de contributions institutionnelles lors des consultations publiques menées par le gouvernement fédéral, les agences techniques nationales et internationales visant à maintenir et à étendre les portées des Radioamateurs, ainsi qu’une plus grande protection du spectre vis-à-vis des interférences générées par des sources non intentionnelles. révision du plan d’attribution des bandes de fréquences (PDFF) il a été préconisé le maintien des gammes existantes, les notes internationales liées, l’augmentation du service primaire à 70 cm, l’extension de 4 mm (suivant le Règlement des radiocommunications de l’Union internationale des télécommunications – UIT) et une nouvelle gamme 4 m (bas d’expériences dans la RÉGION 1 de l’UIT), demandes encore en cours d’évaluation.
En ce qui concerne la consultation sur les procédures opérationnelles de déclaration de conformité des produits avec la marque Anatel, il a été préconisé que les produits commerciaux d’émission involontaire, l’une des principales causes d’interférences radio, respectent les exigences de compatibilité électromagnétique (CEM).
Dans la consultation sur la structure et fonctionnement des CBC (commissions brésiliennes des communications), il a également été renforcé les études et le confinement des émissions non intentionnelles entre les actions des groupes de déclaration respectifs.
En ce qui concerne Inmetro, LABRE et a participé tout au long de l’année à plusieurs discussions sur la révision de la réglementation technique complexe sur les systèmes photovoltaïques prônant l’insertion de critères de compatibilité électromagnétique, avec des contributions à des consultations tant internes que publiques, avec le soutien de l’IARU (Union Internationale des Radioamateurs Amateurs) en apportant, lors de réunions spécifiques, les informations demandées par LABRE sur le contexte international du secteur  par rapport à la CEM.
La même chose a été développée pour une autre consultation d’Inmetro, pour la consolidation des ordonnances relatives aux exigences métrologiques des compteurs d’énergie électrique, indiquant l’insertion des limites d’émissivité de ces équipements et systèmes conformément aux réglementations internationales.
Ces deux suggestions sont en cours d’évaluation par les autorités. Le groupe a également participé aux réunions des commissions CEM de la Cobei (Commission brésilienne de l’électricité, de l’électronique, de l’éclairage et des télécommunications) qui ont traité de la nationalisation des normes dans le domaine par l’ABNT (Association brésilienne des techniciens Standards), dont CISPR-32 et 35 (CEM pour équipements multimédia), IEC 61000-6-3, 6-4 et 6-8 (normes génériques d’environnement).
Toujours par l’intermédiaire du Cobei, il a été possible de participer aux consultations de la CEI (Comité électrotechnique international) sur la révision et la mise à jour des normes techniques, en pouvant, par exemple, exprimer son opposition à l’assouplissement des limites de perturbation aux basses fréquences. LABRE/GDE est également resté actif au sein des Commissions brésiliennes des communications (Anatel/CBC), lors de leurs réunions préparatoires aux réunions des groupes d’étude de l’UIT et du CITEL (Comité interaméricain des télécommunications).
Dans ces groupes, les points de l’ordre du jour de la Conférence mondiale de 2023 sont discutés. , qui mettent à jour le Règlement des Radiocommunications en tant que nouvelles parts et attributions entre les services les plus différents. LABRE surveille, intégré à l’équipe de l’IARU, plusieurs éléments qui affectent directement ou indirectement la radio amateur, exigeant une protection pour des bandes telles que 6 m, 23 cm et 3 cm.
D’autres éléments font également l’objet d’un suivi car leurs développements, au cours du cycle d’études, peuvent affecter d’autres gammes. Dans les commissions d’études de l’UIT, de nouveaux rapports et recommandations sont également examinés ou élaborés. Le LABRE/GDE participe à l’élaboration d’une nouvelle question d’études sur les brouillages de sources non intentionnelles, d’un nouveau rapport sur les RFI des appareils électroménagers, à l’examen des recommandations sur les caractéristiques de service, ainsi qu’au suivi d’autres documents pouvant avoir un impact sur le spectre, tels que en tant que recommandations sur le WPT (Wireless Power Transfer).
Le LABRE/GDE est également actif en interne à l’IARU dans la coordination des affaires CITEL, le comité du plan de bande (BPC) et le comité de coordination des fréquences satellitaires. Cette année, il a été possible de contribuer aux consultations internes au BPC sur les bandes VHF et supérieures, et aux propositions de révision du Plan Bandes qui visent une harmonisation mondiale dans certaines bandes. Source LABRE ICI 

Les compagnies aériennes américaines mettent en garde
contre une perturbation 5G imminente des vols

Les 10 plus grandes compagnies aériennes américaines ont averti que l’activation imminente des services de téléphonie mobile 5G entraînerait une ‘perturbation majeure’ des vols. , provoquerait une « calamité économique totalement évitable ». Les compagnies aériennes craignent que les signaux 5G en bande C ne perturbent pas les systèmes de navigation des avions, en particulier ceux utilisés par mauvais temps.
Les compagnies aériennes, « Delta Air Lines et United Airlines » ont été rejointes par d’autres pour dire : ‘Une intervention immédiate est nécessaire pour éviter une perturbation opérationnelle importante des passagers aériens, des expéditeurs, de la chaîne d’approvisionnement et de la livraison des fournitures médicales nécessaires’, y compris la distribution de vaccins.
La BBC a vu le lettre décrivant leurs préoccupations urgentes. Il a été envoyé au secrétaire aux Transports Pete Buttigieg, ainsi qu’au chef de la Federal Aviation Administration (FAA), au président de la Federal Communications Commission et au directeur du National Economic Council.
La BBC comprend que les négociations se poursuivent au plus haut niveau. du gouvernement américain sur ce qui a été décrit comme une ‘situation très fluide’. ICI

Pollution provenant des installations de panneaux solaires

Le magazine PV rapporte que « SolarEdge, Growatt » ont été trouvés en violation des règles électromagnétiques suédoises, certains produits ont été interdits de vente ses exigences en matière de compatibilité électromagnétique (CEM) – l’arrêt de leur vente dans le pays.
SolarEdge a exprimé sa surprise devant l’interdiction et affirme que les plaintes déposées auprès de l’Agence de sécurité électrique provenaient d’une poignée d’opérateurs Radioamateurs.
L’Agence suédoise de sécurité électrique a statué que certains optimiseurs « SolarEdge » et un onduleur à chaîne de Growatt ne répondent pas à sa compatibilité électromagnétique aux exigences (EMC/CEM)  – arrêt de leur vente dans le pays.
L’agence avait récemment inspecté les onduleurs et les optimiseurs de onze fournisseurs différents d’électronique de puissance photovoltaïque. Les inspections ont été effectuées pour vérifier si l’équipement répond aux exigences de compatibilité électromagnétique (CEM) du pays. L’agence a constaté que trois entreprises n’étaient pas en conformité avec les règles CEM actuelles de la Suède. En conséquence, les fabricants ont été interdits de vendre les produits qui se sont avérés être en infraction dans le pays.
L’inspection a été déclenchée par plusieurs rapports reçus par l’agence de sécurité électrique, dans lesquels les systèmes photovoltaïques auraient perturbé les communications radio de la police, les avions et l’armée.
L’interdiction s’applique au fournisseur israélien d’électronique de puissance SolarEdge pour un certain nombre de ses optimiseurs. Le fabricant chinois Growatt s’est également avéré avoir été victime des régulateurs, pour sa série d’onduleurs 8000TL3-S, qui sont distribués en Suède par Sunnytek Solar Sweden AB, et une deuxième société qui n’a pas encore été identifiée.Lire l’article complet ICI

Appareils bon marché émettant des interférences radio

Noël approche à grands pas, la WIA, notifiée par le régulateur allemand via notre comité de régulation, nous avertit d’être au courant des interférences radio. Un effet secondaire malheureux de la célébration de Noël est le dumping sur notre marché d’appareils bon marché émettant des interférences radio.
À l’heure actuelle, les chargeurs de batterie USB et les caméras d’action sont particulièrement visibles auprès de l’Agence fédérale allemande des réseaux. À première vue, de nombreux produits électriques sont de très bonnes affaires. En réalité, cependant, ce sont des produits de qualité inférieure qui provoquent des interférences radio.
Ces dernières semaines, l’Agence fédérale des réseaux a trouvé de plus en plus de produits LED de toutes sortes, mais surtout d’éclairage de Noël, qui ne répondent pas aux exigences légales. Le spectre s’étend des simples lampes à LED aux encastrés et plafonniers à LED en passant par l’éclairage extérieur (projecteurs à LED). Les éclairages de Noël à changement de couleur et autres pour l’intérieur et l’extérieur sont également des articles populaires à acheter à l’approche de Noël. Les prix de ces produits sont généralement nettement inférieurs à ceux des produits de marques bien connues, en particulier dans la vente au détail en ligne. Cela peut être une indication d’infériorité et de sous-cotation des exigences légales.
Le conseil d’administration a décidé de créer un comité informatique présidé par le membre du conseil d’administration Peter Schrader VK4EA. Le comité sera initialement composé de Marc Hillman (VK3OHM) et Robert Broomhead (VK3DN). Nous sommes toujours intéressés d’avoir des nouvelles d’amateurs intéressés qui souhaitent contribuer. L’objectif des comités est d’examiner les systèmes existants et de formuler un plan pour améliorer les lignes directrices en matière de technologie de l’information et de faire rapport au conseil d’administration avec des recommandations.
Les Radioamateurs comme vecteur d’alphabétisation technologique
Nous savons que les Radioamateur fournissent une source immédiate de capacité de communication d’urgence. La WIA pense que le moment est venu pour l’Australie de récolter les fruits offerts par les Radioamateurs en tant que véhicule pour favoriser la future culture technologique.
Un article de Burger et van de Groenendaal, évalué par des pairs, exploration Radioamateur en tant que véhicule d’entrée de gamme pour les futurs technologues en herbe. Les auteurs soutiennent que les Radioamateur fournissent la formation et l’équipement d’individus ayant les compétences et l’expérience nécessaires pour développer, installer et gérer de futures infrastructures de télécommunications sophistiquées.
Harmonisation du programme des Radioamateurs
Au cours de la dernière décennie, il y a eu une normalisation considérable des licences internationales Radioamateurs. L’initiative la plus importante a été l’adoption de la recommandation de la Conférence européenne des postes et télécommunications (CEPT). Cette recommandation prescrit un programme standard pour l’examen des Radioamateurs.
Les administrations qui acceptent et mettent en œuvre la CEPT peuvent délivrer un certificat d’examen harmonisé pour les Radioamateurs (HAREC) à leurs titulaires de licence. L’émergence du HAREC comme mécanisme simple d’alignement des programmes globaux. Par conséquent, les nations peuvent former et licencier leur population amateur, en utilisant du matériel de formation disponible gratuitement sur le Web. Le HAREC est accepté presque partout sur les territoires des pays participants. C’est-à-dire la majeure partie de l’Europe, les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou et l’Afrique du Sud.
Bravo et 73 pour l’instant de Phil VK2CPR

Les observations d’interférences radar au-dessus de l’horizon (OTH)

sur les bandes amateurs dépassent toutes les autres

Le volume de rapports d’interférences radar au-dessus de l’horizon (OTH) provenant d’observateurs travaillant avec le système de surveillance de la région 1 (IARUMS) de l’Union internationale des radioamateurs (IARU) éclipse celui de toutes les autres sources d’interférences, rapporte le bulletin d’information de novembre de l’IARUMS.
Près de 800 radars OTH ont été observés au cours du seul mois de novembre et le nombre total de rapports pour l’année est supérieur à 4 500, bien que ce nombre inclue probablement plusieurs rapports des mêmes systèmes radar OTH.
Alors que l’observateur d’intrus se concentre sur la région IARU 1, une grande partie des interférences majeures qu’il raconte peuvent affecter les bandes amateurs dans les deux autres régions IARU du monde. L’IARUMS a suivi la plupart des signaux radar OTH vers des sites en Russie et en Chine, mais un rapport récent a indiqué que l’Inde disposait d’un système radar OTH en préparation. L’IARUMS qualifie le système  « préoccupant », bien qu’on ne sache pas quelles fréquences il peut utiliser.
Du 17 au 21 novembre, l’IARUMS a signalé un ‘signal étrange, quelque peu délavé’ d’environ 7 kHz de large, qui ‘dérivait lentement d’avant en arrière’ sur 40 mètres et moins.
Le bulletin d’information de l’IARUMS est disponible sur le site Web de la région 1 de l’IARUMS ICI .

SARL