Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2023

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

ANFR ARCEP DGE ARCOM

Copyright © 2022. All Rights Reserved.ANRPFD

ICI

ADHÉSION 2023

Pour les Radioamateurs et SWL Français

Only For French Ham Radio and SWL

Dès Maintenant

Bonjour à tous,, cer OM, YL, SWL

En début de cette nouvelle, c’est le temps des ADHÉSIONS 2023 (25€) ou  des ré-adhésions A L’ANRPFD pour les Radioamateurs et SWL Français! ICI
Si Vous vous intéressez de près ou de loin à la Radio venez à l’ANRPFD via différents médias et sites?
Vous avez été adhérent ou vous avez été adhérent en 2022 et ou futur adhérent.
Notre raison d’être c’est  rendre le maximum de services aux Radioamateurs, Écouteurs SWL et Auditeurs de Radiodiffusion en respectant le Ham Spirit des Radioamateurs.
Notre site de news et actualités est tous les jours actualisé. Beaucoup d’Om de tous les pays du monde entier (198 pays) :
http://www.radioamateurs.news.sciencesfrance.fr/
Notre association existe date depuis 6 juin 2012 et en 2022 nous avons fêtée notre 10ème anniversaire en 2022!
Venez nous rejoindre pour que nous puissions être nombreux, afin d’agir auprès de nos administration, pour la défense de nos bandes de fréquences et de la Réglementation Radioamateurs.
D’aider les futurs Radioamateurs dans leur formation pour la réussite de l’examen.
Voir l’article  complet le lien ci-dessous :
http://www.radioamateurs.news.sciencesfrance.fr/?p=142089
Voir la liste de tous nos groupes Radio sur Facebook :
:http://www.radioamateurs.news.sciencesfrance.fr/?page_id=6637
73 de toute l’équipe de l’ANRPFD et Bonne Année 2023 à tous. Nous comptons sur vous
Notre devise : Se réunir est un début, Rester ensemble c’est un progrès, Travailler ensemble c’est la réussite de notre Association ANRPFD!
Bon trafic et profiter de la propagation du cycle 25.
Le Président de l’ANRPFD F6HBN.

Nous vous offrons divers services :
L’ANRPFD  ICI :
Un site Radioamateurs de news actualités avec 43000 articles publiés depuis 2012 avec des millions de visiteurs de tous pays (198) et de pages visitées, nous sommes un des premiers site d’actualités à diffusion nationale et internationale!
Un site Tweeter de 4 222 abonnements 2 800 abonnés
ANRPFD Facebook:
Voici le lien de nos 44 groupes et 16 Pages sur Facebook! ICI
Entre autres:

  • Formation à l’examen HAREC de l’ANFR
  • Promotion du Radioamateurisme
  • Droits à l’antenne si complexe en France…!
  • Bureau et Service National QSL
  • Les Radioamateurs, Ecouteurs-SWL Francophones et Auditeurs de Radiodiffusion
  • Radioclubs Radioamateurs Écouteurs SWL…….
  • Technique, Logiciels et informatique, Modes numériques etc……
  • Publication Mensuelle de notre Chronique Ecouteurs-SWL et Auditeurs de Radiodiffusion très lue environ 10000 visites,
  • Un Bureau et Service QSL actifs depuis 2021 avec un transit important de QSL entrante et sortante. Nous sommes en partenariat avec l’EURAO pour la diffusion des QSL.
  • Notre tarif des adhésions n’a pas changé depuis 2012 et le nous sommes les  moins cher des associations (service QSL compris)!

Vu le contexte actuel nous vous offrons dès maintenant l’adhésion 2023.
Pour les Jeunes adhérents la cotisation est gratuite jusqu’à 20 ans.
Pour les nouveaux Indicativés nous faisons une demie-cotisation pour les encourager!
Toutes autres propositions seront étudiées par le Conseil d’Administration de l’ANRPFD Contact ICI .
Notre site Technique Radio et formation ICI
Notre Canal Youtube Promotion du Radioamateurisme ICI

73 QRO et 88 QRO aux YLs de la part du Conseil d’Administration et bienvenue dans notre association.
Copyright © 2023. All Rights Reserved.ANRPFD

Vers une couverture mondiale

des communications aéronautiques en bande VHF!

Les communications dans la bande VHF 117,975-137 MHz sont un des piliers des radiocommunications aéronautiques en courtes et moyennes distances, en particulier pour les échanges vocaux entre les pilotes et les services au sol.Fréquences VHF et zone aéronautiques
Chaque canal de fréquences VHF exploité dans ce cadre est affecté à un espace aérien. Les cartes de l’Organisation des aviations civiles internationale (OACI) qui suivent donnent des exemples de ces découpages et de l’attribution des fréquences. Ces cartes indiquent pour chaque zone la fréquence VHF pour échanger entre les pilotes et le contrôle aérien. Il appartient au pilote de changer de fréquence lorsqu’il passe d’une zone à une autre, en respectant la règlementation aérienne de chacune.
La figure 1 indique par exemple que l’espace aérien au nord de la ville de Brest requiert entre le sol et l’altitude de 1 500 pieds l’utilisation de la fréquence 120,100 MHz contrôlée par le CTR Bretagne. Source ANFR Actualités.

Conditions d’utilisation du WiFi à bord des véhicules

des précisions de la Commission

Suite à la CMR 19, la bande de fréquences 5150-5250 MHz a été ouverte en Europe pour l’utilisation du WiFi en mouvement : trains, avions et véhicules. Le cadre européen, adopté en février dernier, a également été renforcé en précisant l’obligation de mise en œuvre d’un mécanisme de détection et d’évitement des radars (dynamic frequency selection, DFS), non modifiable par l’utilisateur, dans les deux bandes en partage avec les radars, 5 250-5 350 MHz et 5470-5725 MHz.
En réponse à des questions de l’industrie automobile, la Commission vient de préciser les conditions d’utilisation du WiFi à bord des véhicules. En plus de la bande 5 150-5 250 MHz, la bande 5470-5725 MHz pourra être utilisée lorsque l’équipement WiFi reçoit les instructions d’un point d’accès pour la mise en œuvre du mécanisme DFS, cette fonction étant déjà normalisée. La détection des signaux des radars ne fonctionne pas en mouvement, mais cela permet les usages limités aux véhicules à l’arrêt, près d’un point d’accès WiFi par exemple, pour le téléchargement de données. Si la bande 5250-5350 MHz est limitée à un usage indoor du fait des contraintes de partage avec les systèmes satellites, l’utilisation de WiFi à bord de véhicules confinés dans des espaces intérieurs reste possible. Cette révision de la Décision européenne qui sera publiée dans les prochaines semaines est en phase de transposition dans le tableau national de répartition des bandes de fréquences.  L’Arcep devra évaluer comment intégrer ces éléments dans le cadre d’autorisation du WiFi  5GHz. Source ANFR.

La Réglementation du service Radioamateurs !

Les texte de Lois, Décrets, Arrêtés,

Décisions, Recommandations……..

Le Service Radioamateurs

  • Définition : art. 1.56 et 1.57 du Règlement des Radiocommunications (RR) ;
  • Dispositions relatives à l’identification des stations : art. 19 du RR ;
  • Interdiction de la transmission de communications internationales à de tierces personnes : art. 25 du RR.

Le Certificat d’opérateur des services d’amateurs

  • Pouvoir de vérification des aptitudes par les administrations : art. 25.5 et 25.6 du RR ;
  • Certificats d’opérateur radioamateur : recommandations TR 61/01 et TR 61/02 ;
  • Le ministère chargé des Communications électroniques détermine les certificats d’opérateur requis pour manœuvrer les différentes catégories d’installations radioélectriques d’émission : art. L42-4 ;
  • Conditions d’obtention des certificats d’opérateur des services d’amateur et équivalences : arrêté du 21 septembre 2000 modifié modifié par l’arrêté du 02 mars 2021 [applicable à Mayotte et dans les collectivités d’outre-mer dont la Nouvelle-Calédonie] ;
  • Organisation des examens donnant accès aux certificats d’opérateur des services Radioamateurs, délivrance des certificats et des indicatifs des séries internationales attribués aux stations radioélectriques des services d’amateur et procédure au retrait de ces dernier (article R20-44-11 14° du CPCE) : décret n° 2014-1621 du 24 décembre 2014

Exploitation et utilisation des Stations d’Amateurs

Sanctions pénales:

Source ANFR.

Le détail des missions ANFR vis à vis des Radioamateurs!

L’ANFR accompagne les Radioamateurs en toutes circonstances en métropole et outre-mer, de la délivrance des indicatifs à la protection de la qualité d’émission et de réception des stations.
Les Radioamateurs des collectivités d’outre-mer sont invités à se rapprocher des antennes de l’ANFR en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie française.
L’ANFR organise des sessions d’examen pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur dans les locaux de ses services régionaux et de ses antennes.
L’ANFR assure également la gestion administrative de l’activité radioamateur. Elle délivre les autorisations pour les indicatifs personnels, spéciaux, Radioclubs et Stations répétitrices. Ces activités sont assurées en métropole pour le compte du ministre chargé des communications électroniques.
Enfin, l’ANFR centralise les demandes d’instruction des cas de brouillage. Il convient de l’en informer pour que ceux-ci soient traités.

Nouvelle page d’aide APRS!

Vous voulez utilisez l’APRS analogique?  Oui c’est pas récent mais ca fonctionne super bien!  Vous avez un TNC ou un radio analogique qui supporte l’APRS?  Notre collègue associé Éric VA2CEG nous a préparé un aide mémoire avec quelques informations pour l’APRS et maintenant disponible sur notre site pour tous les Radioamateurs!

Configuration APRS analogique

Vous avez un TNC ou une radio analogique qui supporte l’APRS?  Voici quelques configurations de base d’APRS pour vous, remerciement à Eric VA2CEG pour le petit résumé

 
SECTION (APRS)
APRS TX TONE:OFF
DESTINATION CALL SIGN: VE2REH
DESTINATION ID: -3
YOUR CALL SIGN: TON INDICATIF
YOUR SSID: -14
PATH: WIDE2-2
SECTION (GPS RANGING)
GPS: ON
GET GET INFO: ON
TIME ZONE: GTM-5
RANGING INT: 30
DUSRANCE UNIT: METRIC
GPS TEMPLATE INFO: OFF
GPS MODE : GPS
Merci à Eric VA2CEG pour son compte-rendu ICI

Nouvelle répartition des bandes de fréquences spécifique

au « temps de crise » au 31 août 2022

TNRBF 07 septembre 2022

La Première ministre a arrêté le 31 août 2022 des modifications au tableau national de répartition des bandes de fréquences (TNRBF) relatives aux situations en temps de crise, proposées par la délibération n°2106-02 du conseil d’administration de l’ANFR le 17 juin 2021.
L’ANFR a élaboré ces dispositions particulières en concertation avec les affectataires des fréquences désignés au TNRBF, sur le fondement de l’arrêté du 30 août 2018, publié au Journal Officiel du 31 août 2018, qui fixe les objectifs à atteindre par l’ANFR pour l’application des régimes d’exception prévus par l’article L. 1111-2 du code de la défense, à savoir la guerre, l’état de siège, la mise en garde et, depuis la loi n° 2015-1501 du 20 novembre 2015, la déclaration de l’état d’urgence. L’arrêté de la Première ministre approuve l’insertion d’une nouvelle annexe 2 du tableau qui vise à accorder une priorité aux ministères des Armées et de l’Intérieur, pour l’attribution de fréquences, disponibles et inutilisées, au sein de certaines bandes de fréquences, pour répondre aux besoins supplémentaires nécessités par ces circonstances. Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a été étroitement associé à ces travaux.
La nouvelle annexe 2 du tableau définit les modifications à apporter au tableau national de répartition des bandes de fréquences dans des circonstances de temps de crise. Elle ne définit pas les conditions d’entrée en vigueur de ces modifications. Ces conditions relèveront le cas échéant de décisions prises par le pouvoir exécutif, dans l’exercice de ses attributions constitutionnelles, pour la mise en œuvre de l’article L. 1111-2 du code de la défense.
Elle précise notamment pour les ministères des Armées et de l’Intérieur (le Haut-commissaire de la République en Région 3) les services ouverts dans les bandes visées pour lesquels ils sont ajoutés en tant qu’affectataires autorisés dans ces circonstances. Lorsque la catégorie d’attribution est secondaire, elle devient alors primaire. Les Armées dans les 3 Régions (Tableau 1), l’Intérieur en Régions 1 et 2 et le Haut-commissaire de la République (HCR) en Région 3 (Tableau 2) prennent le statut « prioritaire » (PRIO) dans ces bandes, sauf quand ils ont déjà le statut « exclusif » (EXCL). L’Intérieur en Régions 1 et 2, le HCR en Région 3, obtiennent également l’accès à des bandes de fréquences supplémentaires qui seront coordonnées par le ministère des Armées dans ces circonstances de temps de crise (Tableau 3).
Le statut prioritaire conféré à ces affectataires régaliens permettra un déploiement accéléré des matériels dans ces circonstances. La protection des assignations existantes est maintenue, conformément aux règles en vigueur pour la gestion des assignations de fréquences (voir le chapitre 2 du TNRBF). L’entrée en vigueur des modifications préserve les dispositions de l’annexe 4 du TNRBF concernant les fréquences pour la détresse et la sécurité. Il convient en outre de souligner que les modifications proposées au TNRBF ne constituent pas des réquisitions, qui sont mises en œuvre le cas échéant dans un cadre distinct prévu aux articles R.1334-5 à R.1334-14 du code de la défense.
L’ANFR a élaboré ces dispositions particulières en concertation avec les affectataires des fréquences désignés au TNRBF, sur le fondement de l’arrêté du 30 août 2018, publié au Journal Officiel du 31 août 2018, qui fixe les objectifs à atteindre par l’ANFR pour l’application des régimes d’exception prévus par l’article L. 1111-2 du code de la défense, à savoir la guerre, l’état de siège, la mise en garde et, depuis la loi n° 2015-1501 du 20 novembre 2015, la déclaration de l’état d’urgence. L’arrêté du Premier ministre approuve l’insertion d’une nouvelle annexe 2 du tableau qui vise à accorder une priorité aux ministères des Armées et de l’Intérieur, pour l’attribution de fréquences, disponibles et inutilisées, au sein de certaines bandes de fréquences, pour répondre aux besoins supplémentaires nécessités par ces circonstances. Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a été étroitement associé à ces travaux.
La nouvelle annexe 2 du tableau définit les modifications à apporter au tableau national de répartition des bandes de fréquences dans des circonstances de temps de crise. Elle ne définit pas les conditions d’entrée en vigueur de ces modifications. Ces conditions relèveront le cas échéant de décisions prises par le pouvoir exécutif, dans l’exercice de ses attributions constitutionnelles, pour la mise en œuvre de l’article L. 1111-2 du code de la défense.
Elle précise notamment pour les ministères des Armées et de l’Intérieur (le Haut-commissaire de la République en Région 3) les services ouverts dans les bandes visées pour lesquels ils sont ajoutés en tant qu’affectataires autorisés dans ces circonstances. Lorsque la catégorie d’attribution est secondaire, elle devient alors primaire. Les Armées dans les 3 Régions (Tableau 1), l’Intérieur en Régions 1 et 2 et le Haut-commissaire de la République (HCR) en Région 3 (Tableau 2) prennent le statut « prioritaire » (PRIO) dans ces bandes, sauf quand ils ont déjà le statut « exclusif » (EXCL). L’Intérieur en Régions 1 et 2, le HCR en Région 3, obtiennent également l’accès à des bandes de fréquences supplémentaires qui seront coordonnées par le ministère des Armées dans ces circonstances de temps de crise (Tableau 3).
Le statut prioritaire conféré à ces affectataires régaliens permettra un déploiement accéléré des matériels dans ces circonstances. La protection des assignations existantes est maintenue, conformément aux règles en vigueur pour la gestion des assignations de fréquences (voir le chapitre 2 du TNRBF). L’entrée en vigueur des modifications préserve les dispositions de l’annexe 4 du TNRBF concernant les fréquences pour la détresse et la sécurité. Il convient en outre de souligner que les modifications proposées au TNRBF ne constituent pas des réquisitions, qui sont mises en œuvre le cas échéant dans un cadre distinct prévu aux articles R.1334-5 à R.1334-14 du code de la défense.
Pour en savoir plus :
Le nouveau TNRBF (du 31 août 2022) ICI
Modifications du TNRBF au temps de crise ICI
L’arrêté de la Première ministre en date du 31 août 2022 ICI

ANFR 40ème assemblée des parties de l’ITSO

Du 28 au 30 juin, la France a participé à la 40ème Assemblée des Parties (AP-40) de l’Organisation internationale des télécommunications par satellites (ITSO) organisée à Washington D.C. Présidée par le Directeur général de l’ANFR, Gilles Brégant, l’AP-40 avait notamment vocation à statuer sur la conservation même de l’ITSO. Le maintien de cette organisation internationale avait effectivement été remis en cause par certaines Parties lors de la précédente AP, et la question du maintien ou de la dissolution de l’ITSO avait été inscrite à l’ordre du jour de l’AP-40.
Créée en 1973, l’ITSO a pour objectif principal la mise à disposition de services de télécommunications à travers le monde sur une base non discriminatoire. Sur décision des Parties et compte-tenu de l’évolution du secteur des télécommunications par satellites, la structure a évolué en 2001 vers une entité privée, Intelsat, et une organisation internationale de supervision, l’ITSO. Les missions et le fonctionnement de l’ITSO sont définis dans un traité international, appelé « Accord ITSO ». L’ITSO a pour mission de surveiller le respect par Intelsat de ses obligations de service public mondial (couverture de régions isolées et fourniture de services à des prix raisonnables). L’ITSO a également pour mission la protection du « patrimoine commun des Parties », constitué de 23 positions orbitales et fréquences appartenant à l’ensemble des Parties. Deux administrations ont été choisies parmi les Parties pour gérer le patrimoine commun p vis-à-vis de l’Union Internationale des Télécommunications : les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Elles sont appelées « administrations notificatrices ». Le patrimoine commun est utilisé par Intelsat en contrepartie du respect de « l’Accord de Service Public » et du respect des obligations de financement de l’ITSO par Intelsat. Intelsat avait également souhaité la dissolution de l’ITSO avec un arrêt du financement de l’organisation.
Toute Partie peut se retirer volontairement de l’ITSO (article XIV), mais la dissolution de l’ITSO n’est pas prévue par « l’Accord ITSO ».

L’ANFR fête ses 25 ans !

Mardi 5 juillet, l’ANFR a fêté ses 25 ans au musée des Arts et Métiers à Paris.
Caroline Laurent, Présidente du conseil d’administration et Gilles Brégant, Directeur général, sont revenus sur l’histoire de l’Agence, à travers ses grandes dates mais également sur les challenges à venir, notamment celui des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de 2024. Cet anniversaire a été l’occasion de signer la convention établie entre l’ANFR et le Comité d’organisation des JOP de 2024, en présence de son Directeur général Etienne THOBOIS.
Au cours de ce quart de siècle, l’ANFR a joué un rôle prépondérant dans la bonne gestion du spectre des fréquences. Celui-ci étant de plus en plus sollicité, les femmes et les hommes de l’ANFR ont effectué un travail crucial pour répondre aux besoins des affectataires et des utilisateurs toujours plus nombreux, tout en veillant à son bon usage. Au fil des années, l’Agence s’est vue attribuer de nouvelles missions comme l’instruction des demandes de fréquences satellitaires, le contrôle de l’exposition du public aux ondes, la gestion de la diffusion du signal horaire ou  plus récemment, le renforcement du contrôle parental sur les moyens d’accès à internet.  Elle a aussi su relever des défis d’envergure, comme l’organisation des transferts d’usages des bandes  700 et 800 MHz vers le très haut débit mobile, pour permettre le déploiement de la 4G et de la 5G en France, ou encore la maîtrise de l’exposition du public aux ondes, par ses nombreux contrôles et la concertation menée avec l’ensemble des acteurs sur le sujet. Et comme le monde des fréquences est en mouvance permanente, les enjeux ne cessent de se renouveler :  une dynamique forte dans le domaine du spatial, la démultiplication des usagers des fréquences avec l’arrivée de nouveaux acteurs, la Conférence mondiale des radiocommunications de 2023, ou encore les prochains travaux de  simulation d’exposition du public aux ondes sur la France entière, pour apporter toujours plus de transparence dans ce domaine.

Une info qui commence à faire du bruit sur Internet :

Le 144-146 MHz Bande primaire exclusive Radioamateur (IUT) sera utilisée par les JOP. Ce qui est surprenant que l’IUT autorise cela
ANFR : ICI
Utilisation du spectre des fréquences dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024
La France s’apprête à accueillir sur son sol les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris en 2024.
L’Agence nationale des fréquences est en charge de l’élaboration du plan de fréquences et de l’attribution des fréquences dans le cadre des Jeux.
A cet effet, elle a œuvré avec tous les affectataires afin d’évaluer la quantité de spectre nécessaire à l’organisation et à la diffusion planétaire des Jeux. Dans ce contexte des bandes non dévolues de manière primaire aux utilisations PMR, PMSE audio et vidéo et à la gestion du score et du temps ont été identifiées, comme lors de précédentes éditions des JOP d’été, afin de répondre au besoin conséquent en ressources spectrales.
L’ARCEP, affectataire de la bande 144 – 146 MHz a ainsi autorisé, pendant les JOP qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août puis du 28 août au 8 septembre 2024 que celle-ci puisse être utilisée par le diffuseur officiel des Jeux et ses prestataires, entre autres parties prenantes. La bande permettra ainsi d’accueillir le service PMR voix (walkie-talkie) en canalisation simplex de 6.25 et 12.5 kHz, jusqu’à 1 W. Cette utilisation de la bande par les JOP de Paris a été autorisée sur les sites de compétitions et de non compétitions soit une quarantaine de sites situés majoritairement en France métropolitaine, sur le territoire francilien (Paris, Elancourt, Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines, Saint Denis, Le Bourget, La Courneuve, Clichy Sous-Bois, Villepinte, Vaires-sur-Marne), mais également en province à Lille, Lyon, Saint-Etienne, Marseille, Nice, Bordeaux, Châteauroux et Nantes. Des épreuves se dérouleront également en Polynésie Française sur le site de Teahupoo.
Par ailleurs, sur ces sites, les fréquences de la bande 430 – 440 MHz seront également utilisées pour accueillir le service PMR voix (walkie-talkie) en canalisation simplex de 6.25 et 12.5 kHz, jusqu’à 1 W.
La bande 1240 – 1260 MHz, ouverte au service d’amateur à titre secondaire, accueillera des équipements PMSE Audio de puissance inférieure ou égale à 50 mW et de canalisation inférieure ou égale à 200 kHz.
Enfin, dans les bandes entre 2300 – 2483.5 MHz, dont une partie est ouverte au service amateur à titre secondaire également, des liaisons vidéo mobiles jusqu’à 10 W pour une canalisation maximum de 20 MHz seront déployées.
Les fréquences seront mises à disposition du comité d’organisation des JOP de Paris 2024 pendant la période allant d’un mois avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques à une semaine après la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques, soit du 26 juin au 15 septembre 2024. Afin qu’elles soient utilisables dans de bonnes conditions, il nous paraît essentiel qu’à proximité des sites, leur usage par les Radioamateurs soit modéré durant cette période. Nous comptons pour cela sur tous les membres de la communauté des Radioamateurs.

Tableau national de répartition des bandes de fréquences
Annexe à l’arrêté du Premier ministre du 4 mai 2021
(publiée au Journal officiel du 7 mai 2021)
Version consolidée après la modification du 15 juillet 2022
(publiée au Journal officiel du 16 juillet 2022)

Nouvelles attributions dans l’ex bande CB :

  •  
  •  
  • AUXILIAIRES DE LA MÉTÉOROLOGIE 27,500

Un projet étudiant permet aux Radioamateurs

d’expérimenter dans la bande de 33 cm

La subvention ARDC permet aux étudiants de l’Université Bradley de développer un système d’émetteur-récepteur numérique open-source de 915 MHz.DAEMod-915 est un projet de l’Université Bradley dont le but est de concevoir un système d’émetteur-récepteur numérique pour l’expérimentation dans le bande de 33 cm sous-utilisée. La conception inclut la prise en charge de plusieurs normes de modulation FSK/ASK, et le matériel et les logiciels sont open-source.
Les concepteurs—Peter Handler, W9PLH ; Connor Dickey, KD9LSV ; et Philip Pierce, AC9YC—ont choisi la bande 33 cm pour plusieurs raisons : • C’est l’une des bandes les plus sous-utilisées,
• Elle est disponible pour une utilisation par les utilisateurs ISM sans licence et les radioamateurs agréés,
• Elle offre un bon équilibre entre le coût, la portée et le spectre disponible, et
• Il y a un manque de modules open-source et open-hardware disponibles pour mettre en œuvre des modes radio numériques dans cette bande.Une fois terminé, le projet DAEMod-915 réduira les obstacles à l’innovation dans les 33 bande de cm. La documentation détaillée du projet permettra aux Radioamateurs d’expérimenter des protocoles numériques sans dépenser beaucoup d’argent, et permettra aux développeurs – qu’ils soient des développeurs solo, d’autres établissements d’enseignement ou des clubs de radio amateur – de s’appuyer sur le matériel et les logiciels de base pour leur propre applications.
La documentation du projet DAEMod-915 se trouve ICI …………….

ANRPFD A 10 ANS CE JOUR 06 /06/2012 A 06/06/2022 ICI

ANRPFD = Association Nationale Radioamateurs Perfectionnement Formation et Développement  du Radioamateurisme

MERCI A TOUTE L’ÉQUIPE ET A TOUS CEUX QUI NOUS ONT FAIT CONFIANCE  (ADHÉRENTS, SWL, COLLABORATEURS…) ET QUI NOUS FERONS CONFIANCE DÛ AU TRAVAIL EFFECTUÉ.

  • Site de News actualités ICI avec Publication de 40800 articles  divers (à voir sur Twitter 2 814 abonnés 4 168 abonnements) ICI
  • Bureau Interaational et Service QSL  National F-70710 et F-70711 ICI
  • Un service informatique FE2950.
  • Visites 1150000 sur les compteurs
  • Site Écouteurs – SWL et Auditeurs de Radiodiffusion ICI
  • Présent sur divers Réseaux Sociaux : 38 Groupes Radio sur Facebook et 13 Pages concernant la Radio liste ICI
  • Site de Technique Radio ICI
  • Canal YouTube ANRPFD -TV   ICI  sur la Promotion du Radioamateurisme contenant des Dizaines  Vidéos sur les diverses activités Radioamateurs….
  • Application du RGPD sur tous nos sites.

A SUIVRE…. 73 à tous et 88 à toutes de l’ANRPFD et de l‘ensemble de CA et de son Président F6HBN

Si voulez rejoindre notre association Radio-aktive !  ICI

Madame Caroline Laurent est nommée

Présidente du conseil d’administration de l’ANFR!

Le Président de la République  a nommé Caroline Laurent Présidente du conseil d’administration de l’Agence nationale des fréquences (ANFR).Diplômée de l’École polytechnique et de Sup-Aéro, ingénieure générale hors classe de l’armement (2S), Caroline Laurent a fait une grande partie de sa carrière au sein de la Direction générale de l’Armement. Parmi les fonctions exercées, elle a été Directrice de programme du système de télécommunications par satellites militaires Syracuse, puis de l’ensemble des Réseaux opératifs et tactiques militaires. Elle a ensuite été à la tête des programmes aéronautiques puis des programmes espace et systèmes d’information opérationnels avant d’être nommée directrice de la stratégie de la DGA. Elle rejoint le CNES en qualité de directrice des systèmes orbitaux en septembre 2019, et est Directrice des systèmes orbitaux et des applications depuis janvier 2022.
Caroline Laurent est Officier de la Légion d’honneur, Officier de l’Ordre national du Mérite et décorée de la médaille de l’Aéronautique.
L’ensemble des membres du conseil d’administration se félicitent de cette nomination, qui vient renforcer les compétences et l’expertise de l’ANFR dans le domaine des communications sans fil. Ils remercient Jean-Pierre Le Pesteur, ingénieur général de 1ère classe de l’armement (2S) et administrateur, pour avoir assumé la présidence du conseil d’administration de l’ANFR depuis 2012 : son engagement à l’international et son écoute ont été précieux pour la qualité des débats au sein de conseil et pour le développement harmonieux des usages du spectre.
Le conseil d’administration, qui arrête les orientations générales des activités de l’Agence, est composé de dix-huit membres. Outre un représentant de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) et un représentant de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), il comprend des représentants des ministères attributaires de bandes de fréquences, ainsi que des personnalités choisies en raison de leurs compétences. Le président et les personnalités choisies en raison de leur compétence sont nommés par décret, les représentants des ministères étant désignés par arrêté du ministère chargé des communications électroniques sur proposition de chacun des ministères intéressés et l’Arcom et l’Arcep désignant chacun leur représentant. Les membres du conseil d’administration sont nommés pour une durée de cinq ans.

En savoir plus sur le conseil d’administration de l’ANFR ICI

Source ANFR ICI