Adhérez à l’ANRPFD

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

QTR UTC

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Votre Revue Nationale ANRPFD 2017

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Calendrier activités

Twitter – Facebook

Offrer l’adhésion ANRPFD à un ami

Catégories

Archives

Twitter infos

Cluster Dx Fun

Propagation Bandes HF

Twitter

Astronomie-Radioastronomie

L’Eclipse solaire du 21 août 2017 ICI

Le 21 août 2017, une éclipse solaire totale traversera les États-Unis de l’Oregon à la Caroline du Sud en un peu plus de 90 minutes. Elle sera l’une des plus marquante traversant le continent depuis 100 ans. Son ombre entraînera également des changements de l’ionosphère qui affectera la propagation des ondes radio. La contribution des Radioamateurs sera demandée lors de ce phénomène. Voici un article écrit par Nathaniel W2NAF.
Une introduction :
En observant la carte de la figure1, bien que les effets ionosphériques des éclipses solaires aient été étudiés depuis plus de 50 ans, de nombreuses questions sans réponse subsistent. Certains incluent, quelle partie de l’ionosphère est affectée par l’éclipse solaire, pour combien de temps et pourquoi est-ce le cas ?
Le site HamSCI
HamSCI ( Ham Radio Science Citizen Investigation) est une plate-forme pour la publicité et la promotion de projets qui font progresser la recherche et la compréhension scientifiques par le biais d’activités de radio amateur. Elle encourage le développement des nouvelles technologies pour soutenir cette recherche et fournir des possibilités d’éducation à la communauté amateur ainsi qu’au grand public.
Il invite les opérateurs de radio amateurs à participer à une expérience à grande échelle qui analysera la question ionosphérique de l’éclipse solaire totale du 21 août 2017 et ciblera des questions ouvertes en physique ionosphérique…..

L » e_Missourian rapporte que les opérateurs Radioamateurs de la ville de « Pacific MO » se préparent à fournir une communication d’urgence lors de l’éclipse solaire totale du 21 août 2017.
L’intendant Steve Myers a demandé aux Radioamateurs locaux d’être présents pendant l’éclipse au cas où quelqu’un aurait besoin d’une ambulance ou d’une police lors d’une surcharge de la tour de cellule.
Au cours de la réunion du conseil d’administration du 18 juillet 2017, Myers a déclaré que la demande Radioamateur n’est qu’une mesure de précaution.
Le nombre de visiteurs prévoyait de converger sur le Pacifique pour regarder l’éclipse de 5 000 à 20 000. La ville essaiera de diriger les observateurs d’éclipse vers « Liberty Field » ou le parc de la ville comme le meilleur endroit pour voir l’éclipse. Une station Radioamateur sera installée dans chaque parc avec une station au « Pacific City Hall ».
Lisez l’histoire complète ICI

Nous venons d’entrer cette semaine dans la périodes des Perséïdes. Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont un essaim de météores (ou pluie d’étoiles filantes) visible dans l’atmosphère terrestre constitué de débris de la comète Swift-Tuttle et dont la taille est comprise entre celle d’un grain de sable et celle d’un petit pois. Bien que les premières traces d’observation datent de l’an 36, ce n’est qu’entre 1864 et 1866 qu’il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d’étoiles filantes est issue (Wikipédia). La pointe d’activité devrait se situer sur la période du 11 au 13 août.
Les radioamateurs se sont intéresser au phénomène des 1953 et ont utilisé les météores pour établir des contacts entre eux. La technique utilisée permet la réalisation de communications à longue distance en VHF jusqu’à 2.500 km. Il s’agit des liaisons Meteor Scatter (MS).

« Avant d’émettre il faut écouter », c’est ce que me disait un vieil OM de mes amis. Et bien, il est possible d’écouter l’échos des météores grâce au site livemeteors.com et de visualiser sur un waterfall les échos grace à sa chaîne You Tube : Meteor Echoes Live Stream.

Pour bien approcher le sujet, je vous invite à vous rendre sur l’excellent site LUXORION, un site scientifique dont une partie est consacrée à notre passion ou vous trouverez bon nombre de réponse à vos question. Merci à Thierry, LX4SKY pour sa brillante réalisation…..

Je vous invite vraiment à aller voir, vous découvrirez un monde passionnant et peut-être pratiquerez-vous le Meteor Scatting….

Bonne découverte et bon trafic

73 Richard F4CZV

Des nuages ​​de météorite givré ondulent maintenant sur Europe

A la tombée de la nuit est censé apporter l’obscurité. Cette semaine dans certaines parties de l’Europe, la nuit a apporté quelque chose de différent: une lueur électrique-bleu causée par des nuages de météorite givrée sur le continent.
Ces « nuages ​​noctilucent » d’été (NLC) ont été beaucoup plus brillants que d’habitude et semblent même causer des échos radio étranges au-dessus du cercle polaire arctique.
L’intensification soudaine des NLC pourrait annoncer des observations plus répandues en Europe et en Amérique du Nord dans les nuits à venir.
Visitez Spaceweather.com ICI  pour observer des astuces et plus d’informations.

30 juin 2017 @ 16:30 UTC Possible CME dirigé vers la Terre
Une éjection de masse coronale faible (CME) observée le 28 juin devrait permettre en un coup d’oeil sur notre champ géomagnétique d’ici le 2 juillet. Une perturbation géomagnétique mineure peut être possible à des latitudes plus élevées. Plus de mises à jour dans les jours à venir.

Résumé sur 24 heures MISE À JOUR 30 Juin 2017 1230 UTC

L’activité solaire était à des niveaux très bas. Région 2664 (N18W46, Cso / beta) a continué sa tendance de décomposition et n’a produit aucune activité de retournement au cours des 24 heures.
Une CME partiellement en halo, observé pour la première fois dans l’imagerie SOHO / LASCO C2 au 28/1612 UTC, a été modélisé. Les résultats de WSA Enlil ont suggéré un Composant avec arrivée tard le troisième jour (02 juil.).
.Prévisions…
L’activité solaire devrait se poursuivre à des niveaux très bas avec une légère Chance pour les éruptions de classe C tous les trois jours (30 juin-2 juillet 2017).

Premier Site ICI

Deuxième site ICI

Troisième site ICI

Les mondes fascinants de TRAPPIST-1

                            Les sept planètes du système TRAPPIST-1 image NASA

Une découverte extraordinaire
La nouvelle a fait sensation: le 22 février 2017, la NASA tenait une conférence de presse pour annoncer la découverte de 7 planètes remarquables gravitant autour d’une étoile située à 40 années-lumière. Pourquoi ces planètes (qu’on appelle exoplanètes car situées en dehors de notre Système solaire) sont-elles si intéressantes ?

D’abord, ces planètes sont toutes rocheuses (et non pas gazeuses), et de tailles comparables à la Terre. Elles sont situées dans une zone où la présence d’eau liquide est possible: ni trop près de l’étoile, ni trop loin. Parmi les sept planètes, trois sont idéalement placées, ce qu’on appelle la zone habitable où la probabilité de trouver de l’eau liquide est élevée…… sur StelVision

Evénements célestes des comètes visibles aux jumelles !

Rares sont les comètes observables avec une simple paire de jumelles (10X50). Alors profitons de ces comètes accessibles avec un peu de patience et de bonnes cartes de repérage:

  • comète 2P/Encke, fin février / début mars 2017 en tout début de soirée.

Visitez notre page spéciale pour tout savoir:

  • comète 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak (41P/TGK), en mars/avril 2017 une grande partie de la nuit (page spéciale prochainement)
  • comète 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova (45P/HMP), en février en 2ème partie de nuit. Cette comète a fait parler d’elle mais elle reste difficile; des infos sur ce site…. sur StelVision

Source Newsletter StelVision

Qu’est-ce que la comète Encke ?

La comète Encke est un petit corps de 4,8 km de diamètre en orbite autour du Soleil, dont elle fait le tour en 3,30 ans. L’orbite étant une ellipse, elle passe relativement près du Soleil à 50 millions de km à son périhélie (point de l’orbite le plus proche du Soleil), puis repart beaucoup plus loin, à plus de 600 millions de km, approchant de l’orbite de Jupiter. Lorsqu’elle s’approche du Soleil et de la Terre, tous les 3,30 ans, elle devient intéressante à observer. C’est le cas en février/mars 2017.

La comète Encke. Une comète est formée de glace et de poussières. En approchant du Soleil, une comète s’échauffe, se vaporise en partie, et déploie derrière elle une immense queue pouvant mesurer plusieurs millions de km, ce qui lui donne sa forme caractéristique. crédit: Gerald Rhemann, NASA

Quand l’observer ?

Du 20 février au 5 mars 2017, la comète est en principe suffisamment brillante pour être observée aux jumelles, par bon ciel (préférer un site de campagne sans pollution lumineuse). L’idéal étant la période 27 février-5 mars. Il y a toutefois une difficulté: la comète n’est visible que quelques minutes juste après le coucher du Soleil, avant de se coucher à son tour à l’horizon Ouest ! Il faut donc bien choisir son moment, juste quand le ciel devient assez sombre pour envisager une observation (aux alentours de 19h30 en France métropolitaine). La Lune sera absente jusqu’au 27 février, et donc ne gênera pas les observations. A partir du 28 février, un fin croissant de Lune apparaît au-dessus de l’horizon Ouest: sa lumière n’est pas trop gênante, l’ensemble sera plutôt esthétique avec Vénus et Mars à proximité !
Que voit-on ? avec quel instrument ?…… sur StelVision

Source Newsletter Stelvision

La plus grosse super Lune depuis 1948  aura lieu le 14 novembre 2016

luneLa Pleine Lune de lundi battra tous les records depuis le début du XXIe siècle. Un spectacle lunaire comme on n’en a pas vu depuis 68 ans. Découvrez comment l’observer et quelles sont les raisons de ce phénomène.

Lundi 14 novembre 2016, la Pleine Lune sera au périgée, à quelque 356.509 km de nous seulement, ce qui promet un disque lunaire plus imposant que d’habitude, une super Lune exceptionnelle comme on n’en a pas vu depuis 68 ans.
 
La Pleine Lune du lundi 14 novembre 2016 sera plus imposante que d’habitude. Ce sera la plus grande depuis celle du 26 janvier 1948, il y a 68 ans ! Techniquement, l’astre sera en périgée-syzygie, c’est-à-dire au point de son orbite elliptique le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). Ces dernières années, le terme de super Lune (supermoon pour les Anglo-saxons) s’est imposé pour qualifier ce phénomène qui n’est pas aussi exceptionnel qu’il n’en a l’air.

En effet, la Pleine Lune d’octobre était aussi présentée comme une super Lune et cela se produit en moyenne 4 à 6 fois par an. Néanmoins, celle du 14 novembre bat tous les records depuis le début du XXIe siècle…….La suite ICI    sur Futurasciences           

ISS-international-space-station-iss-2011Un contact radio Station spatiale internationale a été prévu pour l’ astronaute Shane Kimbrough KE5HOD avec Istituto Comprensivo ‘Marco da Melo’, Mel, Italie.

L’événement est prévu Vendredi 4 Novembre 2016 au environ 08h47 UTC.
Ce sera un contact radio direct, exploité par IQ3FL. Le signal de liaison descendante sera audible dans certaines parties de l’Europe sur 145.800 MHz FM à bande étroite.

Présentation:
Notre école est une école d’Etat qui est destiné aux élèves âgés de 6 à 14 ans. Elle compte environ 250 étudiants. Son nom « Marco da Melo » vient d’un d’un caractère historique (un peintre) du 16ème siècle. L’école est située dans une large vallée, Val Belluna (la vallée de Belluno). Tous les sujets inclus dans les réglementations nationales pour cette tranche d’âge sont enseignés: italien, histoire, géographie, sciences, mathématiques, langues étrangères, Art, Musique et IT. Certains ateliers technologiques ont été lancés depuis trois ans et seulement pour les étudiants de la dernière année scolaire avec l’aide des radioamateurs de la section locale de Feltre. Les thèmes relatifs aux télécommunications sont traitées et les expériences de Electro-physiques sont effectuées ainsi que des tests de CW. Vidéos et diapositives liées au monde de la radio sont présentées.

Les participants demanderont autant des questions suivantes que le temps le permet:

1. Qu’est-ce que vous aimez le plus sur la vie dans l’espace?
2. Quand avez-vous décidé de devenir un astronaute?
3. Comment gardez-vous en forme dans l’espace?
4. Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez regardé la planète Terre pour la première fois?
5. Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez entré la station?

6. Est-il difficile de se habituer à vivre dans l’espace?
7. Quelle planète préférez-vous pour visiter, si vous pouviez, et pourquoi?
8. Quel genre de nourriture que vous mangez dans l’espace?
9. Croyez-vous qu’il ya une vie sur d’autres planètes?
10. Comment avez-vous atteindre la station et combien de temps faut-il?

11. Quelle était votre ambition quand vous étiez jeune?
12. Comment pensez-vous que cette expérience vous changera?
13. Comment avez-vous été sélectionné pour le programme spatial?
14. Quels sacrifices avez-vous dû faire pour devenir astronaute?
15. Qu’est-ce que la planète terre ressemble à partir de là?

16. Avez-vous déjà rencontré des problèmes au cours de cette expédition?
17. Combien de temps resterez-vous dans l’espace?
18. Que voyez-vous à partir de là?
19. Aimeriez-vous à atterrir sur la lune et pourquoi?
20. Quelle est la taille de l’ISS?

21. Quelle est l’expérience la plus intéressante que vous avez eu dans votre travail?
22. La Station spatiale confortable?
23. Qui était votre inspiration quand vous avez décidé de devenir astronaute?
24. Si je voulais devenir astronaute, que suggérez-vous que je devrais faire?

ARISS est un programme international de sensibilisation éducative associant le soutien des bénévoles et le leadership de l’ AMSAT et IARU sociétés dans le monde entier avec les agences spatiales ISS partenaires: NASA, l’ Agence spatiale russe, ESA, CNES, JAXA et CSA.

ARISS offre une occasion pour les étudiants de découvrir l’excitation de la radio amateur en parlant directement avec les membres d’équipage à bord de la Station spatiale internationale. Les enseignants, les parents et les communautés voient, première main, comment la radio et les membres d’équipage amateur sur ISS peuvent dynamiser l’intérêt des jeunes pour la science, la technologie et l’apprentissage.

Gaston Bertels – ON4WF
ancien président ARISS

essaim de méteoriteLes Orionides à observer le 21 octobre Quelques jours plus tard, ce sera au tour des Orionides de ravir les astronomes. Cette pluie de météores connaitra son pic d’activité le 21 octobre mais la Terre est d’ores et déjà en train de traverser le nuage de débris dont elle provient. Celui-ci est issu de la célèbre comète de Halley, qui est également associée à la pluie des Êta Aquarides (survenant en mai). Les Orionides doivent leur nom à la constellation d’Orion dont elles semblent provenir. Plus précisément, elles semblent généralement provenir de Bételgeuse, l’une des étoiles les plus lumineuses de la constellation. D’après la NASA, jusqu’à 20 météores par heure peuvent être observés lorsque les conditions sont réunies. Ils sont connus pour être rapides et plutôt brillants.

En savoir plus : ICI 


Deux pluies de météores vont illuminer le ciel d’octobre par Gentside Découverte

AFRIQUE SOLAIRE ECLIPSE: les observateurs d’AFRIQUE SOLAIRE ECLIPSE Sky dans plus de 50 pays africains sont sur le point d’assister à une éclipse solaire. Le jeudi, 01 Sept, la Lune va passer devant le soleil, couvrant jusqu’à 97% du disque solaire. Cliquez sur l’image pour voir une carte de l’éclipse animée créée par Larry Koehn de ShadowandSubstance.com:

eclipsemap-africa

Ce n’est pas une éclipse totale, mais plutôt un annulaire un, dans lequel une couverture maximale laisse une mince bande de soleil qui brille autour du limbe lunaire. Le chemin étroit des serpents annularité à travers Gabon, République du Congo, République démocratique du Congo, la Tanzanie, le Mozambique et Madagascar. Pour autant que trois minutes, les gens dans ces pays peuvent voir le « cercle de feu »:

Source Spaceweather  ICI

Survolez les sublimes paysages de Pluton  Source et par Futura-Sciences