DGE Suite Réunion du 22/06/2018

Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2018

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

Faire un don

QTR UTC

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Votre Revue Nationale ANRPFD 2017

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Archives

Twitter infos

Cluster Dx Fun

Propagation Bandes HF

Twitter

Météorites-Astéroïdes

Astéroïde visiteur surprise

Avec un petit avertissement, le dimanche 15 avril 2018, un astéroïde de la classe Tunguska, de la taille d’un terrain de football, a survolé le système Terre-Lune.
2018 GE3 a été découvert la veille en plongeant vers l’intérieur de la ceinture d’astéroïdes. Un astronome amateur à la réflexion rapide en Europe a pu enregistrer une vidéo de l’astéroïde au passage.
Visitez Spaceweather ICI  pour voir le film et en savoir plus sur ce visiteur surprise.

Ce soir et demain, admirez l’essaim d’étoiles filantes Léonides
L’été a ses Perséïdes, l’automne n’est pas en reste avec les Léonides. Le maximum de ce bel essaim, c’est ce soir et demain soir 03 au 04/04/2018.

Source Futura Sciences

Éphémérides d’Avril 2018 : le ciel du mois

Nous voici en avril avec des jours de plus en plus long. Que cela ne vous empêche pas d’observer un beau rapprochement entre Saturne et Mars, un alignement planétaire, une lumière cendrée de la Lune et les Lyrides. Et on notera comme toujours divers rapprochements entre des planètes, des étoiles et notre satellite naturel. Très bonnes observations !

À voir dans le ciel sur Futura sciences ICI  ➤

Dans le ciel de ce mois de février 2018

Bien que février soit le mois le plus court de l’année, il peut nous réserver des surprises. En plus d’une éclipse partielle de Soleil, malheureusement invisible en Europe, on notera Cérès en opposition, un bel alignement planétaire, la lumière cendrée de la Lune, une occultation d’Aldébaran par la Lune, les delta-Léonides, et divers rapprochements entre la Lune et des planètes ou des étoiles. Bonnes observations !…. article de Futura Sciences

Astéroïde interstellaire vérifié par la technologie alien

Un projet cherchant une vie intelligente dans le cosmos va vérifier le premier astéroïde interstellaire connu par des signes de technologie extraterrestre.
L’objet de forme étrange a été détecté alors qu’il se dirigeait vers le Soleil le 19 octobre 2017.
Ses propriétés suggèrent qu’il a été créé autour d’une autre étoile, ce qui en fait le premier corps à être repéré dans notre voisinage cosmique.
Une initiative soutenue par le milliardaire Yuri Milner utilisera un radiotélescope pour en écouter les signaux.
Les efforts de l’équipe débuteront mercredi, les astronomes observant l’astéroïde, qui s’éloigne actuellement de notre système solaire, à travers quatre bandes de fréquences différentes.
La première série d’observations au télescope Robert C Byrd Green Bank en Virginie-Occidentale devrait durer 10 heures.
Visiteur interstellaire donné un nom
Forme bizarre de l’astéroïde interstellaire
Les observations précédentes de l’objet, appelé ‘Oumuamua, ont noté sa forme étrange et allongée, le faisant ressembler un peu à un cigare.

Voir ICI

   Crédit image Spaceweather.com

Une «comète de roche» s’approche de la Terre

Vous avez entendu parler des comètes. Mais avez-vous déjà entendu parler d’une comète de roche?
Ils existent, et un gros s’approche de la Terre cette semaine.
Phaethon 3200 survolera notre planète le 16 décembre à seulement 10 millions de kilomètres.
Mesurant environ 5 km de diamètre, il est assez grand pour que les astronomes amateurs puissent photographier à travers des télescopes. De plus, cet objet étrange est le parent de la pluie annuelle de météorites des Geminides, qui arrivent également cette semaine.
Les observateurs de ciel peuvent voir des douzaines de Géminides par heure les 13 et 14 décembre 2017 pendant que les morceaux graveleux de la comète de roche se désintègrent dans la haute atmosphère de la Terre.
Visitez l’édition d’aujourd’hui de Spaceweather.com ICI  pour savoir comment observer les Géminides et leurs progénitures dans les nuits à venir!

Les principaux essaims d’étoiles filantes

NOM INTERVALLE D’ACTIVITE PIC D’ACTIVITE NOMBRE MAX. PAR
HEURE(actu)
VITESSE (km/s)
Quadrantides (radiant : Bouvier) 1er janvier – 5 janvier 2 – 3 janvier 120 40
Lyrides 15 avril – 28 avril 21 – 22 avril 15 50
êta Aquarides 19 avril – 28 mai 5 – 6 mai 60 65
Perséides 17 juillet – 24 août 11 – 12 août 80 60
Orionides 2 octobre – 7 novembre 20-21 octobre 25 65
Léonides 14 novembre – 21 novembre 17-18 novembre 15 70
Géminides 7 décembre – 17 décembre 13-14 décembre 120 35
Ursides 17 décembre – 26 décembre 21-22 décembre 15 30

Alerte Géminides 2017: spectacle en vue !

Ne ratez cela sous aucun prétexte : les conditions sont idéales pour observer les étoiles filantes des Géminides, autour du 14 décembre  2017!
Les étoiles filantes sont parfaites pour faire de l’astronomie à l’œil nu et en famille, alors pourquoi s’en priver ? Et justement en décembre, les Géminides sont une excellente occasion pour en profiter…
En effet, les conditions sont idéales pour observer cet essaim semblant généré par l’astéroïde (3200)Phaeton qui orbite en un peu plus d’un an autour du Soleil. Ce corps qui serait une comète « usée » laisse encore échapper des poussières et comme sa période de révolution est courte, il alimente régulièrement l’endroit du nuage traversé par la Terre. Pour nous, c’est la garantie que les étoiles filantes qui en sont issues chaque année seront toujours au rendez-vous !
On peut voir des Géminides entre le 7 et le 17 décembre, mais c’est au matin du 14 que le maximum sera atteint. Les nuits précédant et suivant le moment du maximum devraient également être favorables. La vitesse des Géminides est relativement lente comparée à celle d’autres essaims (35 km/s) ce qui rend leur repérage plus facile. De plus, la constellation des Gémeaux où est situé le radiant restant visible toute la nuit à cette période, on peut en observer à tout moment ! La Lune visible en très fin croissant le matin ne gênant quasiment pas les observations de cette année, les conditions sont donc idéales et il faut en profiter : le nombre maximum d’étoiles filantes devrait en effet atteindre, voire dépasser les 120 par heure, soit 2 par minute !
Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’oubliez pas qu’un ciel sombre et bien dégagé, une météo favorable (pas de nuages ni de voile nuageux) et un poste d’observation confortable (transat et équipement pour rester au chaud) sont les clés de la réussite. Pour davantage de détails, lisez notre dossier ci-dessous et… espérez une météo favorable ! On vous souhaite de faire des dizaines de vœux à cette occasion !…. Source

Astéroïde à proximité de la Terre cette semaine

Il y a quatre ans, un astéroïde de la taille d’une maison a déchiré l’atmosphère au-dessus de Tcheliabinsk, en Russie, et a explosé. Les ondes de choc ont brisé les fenêtres et ont renversé les spectateurs alors que des fragments de la roche de l’espace se désagrégeaient dans la campagne de l’Oural.
Cette semaine, un astéroïde de la même taille s’approche de la Terre. Cela ne va pas frapper notre planète, mais ça arrive très près.
Aujourd’hui 12 octobre 2017, la « speeding space rock », baptisée «2012 TC4», passera juste au-dessus de la zone des satellites de communications géosynchrones de la Terre et deviendra brièvement une cible pour les télescopes amateurs.
En savoir plus sur le flyby sur l’édition d’aujourd’hui de Spaceweather.com

Eclipse solaire totale aux USA

Nouvelles prédictions pour l’éclipse solaire

Le lundi 21 août prochain, la Lune passera directement devant le soleil et produira une éclipse solaire historique  aux États-Unis.
Des millions de personnes suivront le chemin de la totalité de l’éclipse vont prendre un aperçu de l’atmosphère extérieure du soleil, la coronal. Dans les siècles passés, l’apparence de la coronal était imprévisible d’une éclipse à l’autre. Mais maintenant, les chercheurs ont développé des codes de superordinateur pour prévoir sa forme.
De nouvelles prédictions pour la « Great American Solar Eclipse » sont mises en évidence sur l’édition d’aujourd’hui sur  Spaceweather.com .

Chaque année, le spectacle des étoiles filantes des Perséides se reproduit. Voici l’essentiel pour comprendre et en profiter en 2017!
Photo réalisée lors du maximum des Perséides en 2013, en Croatie. En réalité, il est très rare de voir plusieurs étoiles filantes en même temps; mais le photographe a voulu suggérer l’abondance d’étoiles filantes en combinant plusieurs prises de vue. Et montrer que leurs trajectoires convergent vers un point du ciel situé dans la constellation de Persée.Crédit: Petr Horálek
Quand exactement ?
La période s’étend du 17 juillet au 24 août, et s’intensifie particulièrement du 10 au 14 août. Le maximum pour 2017 est officiellement prévu dans la nuit du 12 au 13 août. Attention, ce soir-là la Lune se lève vers 23h30 (heure de Paris) et sa lumière assez forte constitue une gêne. Il faut donc profiter au maximum des étoiles filantes en début de soirée puis, une fois la Lune levée, s’abriter autant que possible de sa lumière derrière un bâtiment ou un arbre. L’éclat de la Lune illuminera une grosse partie du ciel si bien que seules les étoiles filantes suffisamment brillantes seront visibles.

Combien d’étoiles filantes ?
Selon les années, de 70 à 110 étoiles filantes se produisent par heure au moment du maximum. En théorie, cela fait donc plus d’une étoile filante par minute ! En théorie seulement car, comme certaines sont peu lumineuses, et qu’il n’est pas possible d’observer tout le ciel à la fois, on en rate beaucoup. Heureusement, avec un peu de patience, le spectacle est garanti: il est bien rare qu’en observant attentivement pendant un quart d’heure on n’observe pas au moins une ou deux belles étoiles filantes ! Les plus chanceux peuvent même en voir plusieurs à la fois, ou bien des étoiles filantes particulièrement longues et lumineuses: on parle alors de météore, voire de bolide lorsqu’un gros morceau de roche se consume pendant plusieurs secondes et émet une très vive lumière……

Les nuits des étoiles se tiendront cette année les vendredi 28, 29 et dimanche 30 juillet 2017.

Le rassemblement est gratuit, ouvert à tous et présent dans de nombreux endroits en France ainsi que dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique (consultez la carte des lieux participants).
Ainsi, que vous soyez un habitué, un débutant friand d’explications et de nouvelles expériences, ou un curieux n’ayant jamais observé, ne ratez pas cet événement qui vous permettra de profiter au mieux des beautés du ciel d’été…..

Des nuages ​​de météorite givré ondulent maintenant sur Europe

A la tombée de la nuit est censé apporter l’obscurité. Cette semaine dans certaines parties de l’Europe, la nuit a apporté quelque chose de différent: une lueur électrique-bleu causée par des nuages de météorite givrée sur le continent.
Ces « nuages ​​noctilucent » d’été (NLC) ont été beaucoup plus brillants que d’habitude et semblent même causer des échos radio étranges au-dessus du cercle polaire arctique.
L’intensification soudaine des NLC pourrait annoncer des observations plus répandues en Europe et en Amérique du Nord dans les nuits à venir.
Visitez Spaceweather.com ICI  pour observer des astuces et plus d’informations.

Ce vendredi et samedi, vous pourrez observer une impressionnante pluie d’étoiles filantes dans le ciel. Selon les scientifiques, jusqu’à 55 météores par heure sont attendus.
Un phénomène qui a lieu tous les ans mais dont on ne se lasse jamais de regarder. Dans la nuit de vendredi à samedi et de samedi à dimanche, la pluie de météores « êta aquarides » atteindra son pic d’activité. A cette occasion, vous pourrez observer dans le ciel un très grand nombre d’étoiles filantes.
Les êta aquarides sont visibles cette année du 19 avril au 28 mai ; leur intensité sera particulièrement forte ce week-end puisque sont attendues jusqu’à 55 météores par heure, rapporte le site Démotivateur. La pluie d’étoiles filantes sera encore visible quelques jours après ce week-end mais plus faiblement……
Afin d’avoir la meilleure vue possible, il est conseillé de se lever à l’aube, de se placer dans un lieu éloigné de toute pollution lumineuse et de regarder en direction du Sud-Est…..Article de Salomé Garganne de Planètes.fr ICI 

 


Deux pluies de météores vont illuminer le ciel d’octobre par Gentside Découverte