Site Associatif ANRPFD
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
CLUSTER F8BDX
nl
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF

Les règles de l’Ofcom sur les politiciens

à la télévision et à la radio!

On nous a récemment posé des questions sur les règles concernant les politiciens présentant et apparaissant dans des programmes télévisés.
Cela fait suite à plusieurs annonces récentes d’embauche de politiciens en service pour présenter leurs propres émissions de télévision.
Ces règles peuvent sembler compliquées, mais elles sont extrêmement importantes. Ils sont définis dans le Code de la radiodiffusion et sont là pour que les radiodiffuseurs les utilisent lors de la création de programmes.
Des règles particulières s’appliquent lors d’élections ou de référendums. En fait, il y a tout un article du Code de la radiodiffusion qui s’applique en période électorale et référendaire.
Les politiciens sont-ils autorisés à présenter des émissions de télévision et de radio ?
Oui, ils le sont – à quelques exceptions près.
Parce que le public s’attend à ce que les radiodiffuseurs appliquent le plus haut niveau d’impartialité aux programmes d’information (tels que les bulletins d’information), nos règles stipulent:
«Aucun homme politique ne peut être utilisé comme lecteur de nouvelles, intervieweur ou journaliste dans des programmes d’information à moins que, exceptionnellement, cela ne soit justifié sur le plan éditorial. Dans ce cas, l’allégeance politique de cette personne doit être claire pour le public.
Contenu non informatif
Cependant, en dehors des programmes d’information, aucune règle de l’Ofcom n’empêche un politicien ou un candidat politique en exercice d’animer ou d’apparaître dans une émission de télévision ou de radio – à condition qu’il ne se présente pas à une élection en cours ou sur le point d’avoir lieu.
Cela signifie que les politiciens sont autorisés à présenter des programmes d’actualité, tels que des appels téléphoniques, mais ils doivent s’assurer qu’un éventail de points de vue est reflété dans leur programme.
En période électorale et référendaire
Pendant une période électorale, les candidats politiques ou les personnes représentant des organisations participant à un référendum ne doivent présenter aucune émission de télévision ou de radio. Cela inclut les programmes qui n’ont aucune discussion sur la politique ou l’actualité.
Les candidats et les représentants au référendum sont autorisés à apparaître dans (mais pas à présenter) des programmes non politiques qui ont été planifiés ou programmés avant une période électorale ou référendaire, mais aucune nouvelle apparition ne doit être organisée et diffusée pendant cette période.
Quelles sont les règles de l’Ofcom qui s’appliquent pendant une période électorale ou référendaire?
Pendant une période électorale, les partis politiques – ainsi que les candidats indépendants – doivent être dûment pris en compte dans toute couverture télévisuelle et radiophonique.
Cela signifie qu’ils doivent recevoir le niveau de couverture approprié au cours d’une période électorale en fonction de leur soutien électoral passé et actuel. Les radiodiffuseurs doivent également envisager d’accorder une couverture appropriée aux partis et aux candidats indépendants ayant des opinions et des perspectives importantes. Des règles similaires s’appliquent à la couverture des référendums.
Si un candidat politique participe à une émission sur la circonscription, la région ou le quartier pour lequel il se présente, le radiodiffuseur doit également donner la possibilité aux autres candidats de cette circonscription électorale de participer également. Mais si d’autres candidats ne peuvent ou ne veulent pas participer, ils ne peuvent pas empêcher le déroulement du programme.
Si un candidat participe à un programme après le déclenchement d’une élection – même s’il ne s’agit pas d’un programme politique – il ne doit pas avoir la possibilité de discuter de points concernant la circonscription, la région ou le quartier dans lequel il se présente, sans autres candidats bénéficier d’une opportunité similaire.
Que se passe-t-il le jour des élections ?
Pendant que les bureaux de vote sont ouverts, les diffuseurs ne sont pas autorisés à rapporter des détails sur les problèmes de campagne ou d’élection. Et ils ne doivent pas publier les résultats des sondages d’opinion – cela ne peut se faire qu’une fois les sondages clos.