Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

QTR UTC

Faire un don

News ANRPFD depuis 26/02/2017

WIMO

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Administrations de Tutelle

Position de la SARL sur la proposition française de la CMR-2023

La SARL (South African Radio League) a reçu plusieurs demandes de clarification et d’informations concernant la récente proposition française concernant l’extension des fréquences pour les services mobiles aéronautiques, y compris la bande de radio amateur de 2m .

La SARL répond comme suit:

Le partage de la bande 1 240 – 1 300 MHz avec le système de navigation par satellite Galileo et la proposition de la France d’étudier une gamme de fréquences, y compris la bande amateur de 144 MHz, pour de futures applications aéronautiques primaires ont été examinés à la Conférence européenne des postes et télécommunications. L’équipe de projet A des administrations de télécommunications (CEPT), l’un des groupes à la tête des préparatifs de la CMR-19. La réunion de la CEPT a examiné les points de vue selon lesquels la question Galileo ne justifiait pas actuellement un point de l’ordre du jour de la CMR-23 et devrait faire l’objet d’une première enquête au sein de la CEPT. La proposition de nouvelles fréquences aéronautiques comprenant 144 MHz n’a malheureusement pas été vivement opposée par les autres administrations et a été reportée à la réunion de haut niveau du CEPT-CPG en août de cette année.

La CEPT prendra ses décisions finales du 26 au 30 août 2019 lors de la réunion du groupe de planification de la conférence de la CMR-19 sur des propositions qui seront ensuite présentées à la CMR-19 de l’UIT en octobre. Si cela avait été convenu à la CMR, l’Union internationale des télécommunications (UIT) commencerait à les travailler en novembre 2019 et ce travail se poursuivrait de 2020 à 2023 pour la CMR-23.
Les différentes organisations de Radioamateurs dans les pays de la CEPT collaborent avec leurs autorités pour empêcher que la proposition ne soit inscrite à l’ordre du jour de la CMR-23. La région 1 de l’IARU a exprimé sa vive opposition lors de la réunion de l’équipe A du projet CEPT et continuera de le faire.

En Afrique du Sud, les points de l’ordre du jour de la CMR-19 et les propositions de points de l’ordre du jour sont examinés par le Groupe de travail national de préparation de la CMR-19, dirigé par le Département de la communication, et sur la position adoptée par l’Afrique du Sud. Les positions de l’Afrique du Sud sont sollicitées pour obtenir un soutien au niveau de la SADC, puis à l’approche de l’Union africaine des télécommunications pour l’Afrique du Sud, qui doit être adoptée en tant que position africaine. La SARL est un membre permanent du CTNP et participe à toutes les réunions et groupes de discussion. Le CTNP se réunira en septembre pour examiner les points de l’ordre du jour définitifs et soumettre sa position au Conseil des ministres pour approbation, devenant ainsi la position finale et un document de synthèse destiné aux délégués participant à la CMR-19 en Égypte. L’Afrique du Sud accueillera l’UAT APM4 à la fin du mois d’août, où la position africaine sur les points de l’ordre du jour sera finalisée. La SARL représente l’IARU lors de cette réunion.

« Il est compréhensible que les gens soient préoccupés par ces développements », a déclaré le président de la SARL, Nico van Rensburg, ZS6QL. La SARL est pleinement en contact avec les discussions et fera pression lors de la réunion du CNPT pour que l’Afrique du Sud vote contre la proposition française si elle est appuyée par la CEPT et présentée à la discussion pour en faire un point à l’ordre du jour de la CMR-23. a noté que si la proposition française faisait l’objet de l’ordre du jour de la CMR-23, plusieurs groupes d’étude seraient formés pour examiner la faisabilité de la proposition. La SARL fera pression pour que les autorités sud-africaines aient un membre du groupe d’étude concerné et le préviennent en conséquence.
Nico van Rensburg a déclaré comprendre parfaitement les préoccupations exprimées dans les différents médias, tout en mettant en garde contre la création d’un battage publicitaire excessif. « La SARL est parfaitement au courant de la situation. J’invite les radioamateurs à montrer comment ils valorisent le spectre de fréquences dont ils disposent en étant actifs sur le groupe. La bande en discussion par d’autres, la bande de 2 mètres, offre de nombreux défis et activités intéressants.Je vous exhorte à prendre part aux diverses activités, parler en ville, participer à une activité lointaine, utiliser un satellite avec le Yagi AMSAT SA 2 m / 70 cm récemment lancé, assister à l’atelier VHF qui se tiendra le 20 juillet 2019 au NARC.

« Les fréquences radio sont recherchées par de nombreuses organisations et intérêts commerciaux. Il existe des groupes qui surveillent l’occupation du groupe sur une base continue et recherchent des groupes où l’activité est faible. Mon conseil est de ne pas simplement écouter, mais d’être actif. que d’autres prétendent satisfaire leurs besoins en spectre. Soyez radioactifs, faites entendre votre voix sur les bandes. « 

La proposition française est une illustration claire, si jamais il en fallait une, pour que la radio amateur aux niveaux national et international puisse parler d’une seule voix, alors c’est maintenant. Une société nationale représentative forte est essentielle pour faire entendre cette voix. Si vous n’êtes pas encore membre de la SARL, inscrivez-vous maintenant et faites partie d’une voix nationale forte pour assurer l’avenir de la radio amateur. « 

La SARL travaille aux niveaux national et international pour contribuer à un résultat positif pour les prochains points de la Conférence mondiale des radiocommunications-19 et les propositions d’ordre du jour de la CMR-23.

South African Radio League

 

Bande 144 MHz – Le président de RSGB écrit à Ofcom

Le RSGB rapporte que son président, Dave Wilson M0OBW , a écrit à Ofcom à propos de la récente proposition aéronautique de la CMR-23 de la Conférence mondiale de la radio

Voir le post RSGB ICI
RSGB Special Focus Issues  ICI

L’ANFR publie une plaquette pédagogique sur la directive RED relative aux équipements radioélectriques

L’ANFR a pour mission d’effectuer la surveillance du marché des équipements radioélectriques sur le territoire français, c’est-à-dire s’assurer que les équipements radioélectriques commercialisés en France sont conformes aux exigences essentielles et administratives applicables au titre de la directive communautaire Radio Equipment Directive (RED) et de sa transposition en droit français.
La directive communautaire 2014/53/UE dite RED est une refonte importante de la directive R&TTE (directive 1999/05/CE du 9 mars 1999) qu’elle a abrogée depuis le 13 juin 2016. Elle harmonise les réglementations des États membres de l’Union européenne afin de permettre la libre circulation des équipements radioélectriques au sein de la communauté européenne. 
Tous les équipements radioélectriques émetteurs ou récepteurs que cela soit à des fins de communication ou de radiorepérage, y compris les équipements de radiodiffusion et de télévision sont concernés par la directive RED (voir à la fin de l’article les appareils qui ne sont pas concernés).
La directive RED prévoit des exigences essentielles (exigences techniques) et administratives qui doivent être respectées lors de la mise sur le marché communautaire par les acteurs économiques concernés : fabricant (ou son mandataire), importateur et distributeur. Chacun d’entre eux est  responsable des produits qu’il met sur le marché, met en service ou utilise. Ils peuvent voir leur responsabilité engagée en cas de non-conformités (formelles ou substantielles).
Les agents habilités et assermentés de l’ANFR interviennent de façon inopinée dans les espaces de vente ou les locaux professionnels selon une procédure réglementairement encadrée dans le cadre de l’article L. 40 et L. 43 du CPCE pour réaliser les contrôles nécessaires. 
Ces contrôles visent à s’assurer que les équipements radioélectriques mis en vente sont conformes aux exigences essentielles et administratives applicables. Différents types de contrôles sont réalisés auprès de n’importe quel opérateur économique détenant un équipement en vue de sa commercialisation. Ils peuvent être menés indépendamment ou être combinés entre eux : contrôle d’exigences administratives, contrôle du dossier technique et contrôle d’exigences essentielles. 
Les agents de l’ANFR peuvent demander à chacun de ces opérateurs économiques toutes les preuves nécessaires sur support papier ou par voie électronique démontrant la conformité de l’appareil aux exigences essentielles. 
Si l’ANFR constate que les équipements radioélectriques ne respectent pas les exigences essentielles et/ou administratives mentionnées aux articles R. 20-1 et suivants du CPCE, elle invite sans tarder l’opérateur économique concerné, ainsi que tous les acteurs économiques identifiés (amont et aval), à prendre, sous peine de sanction administrative et de possible poursuite pénale, toutes les mesures correctrices appropriées pour mettre les équipements en conformité, les retirer du marché ou encore les rappeler, dans un délai qu’elle détermine. 
Ne sont pas concernés par la directive RED les appareils qui sont couverts par d’autres directives : 

  • les équipements radioamateurs non vendus prêt à l’emploi ;
  • les équipements marins relevant de la directive 2014/90/EU ;
  • les équipements aéronautiques relevant de l’article 3 du règlement 216/2008/CE ;
  • les kits d’évaluation construits sur mesure destinés aux professionnels et utilisés uniquement dans des installations de R&D ;
  • les terminaux filaires de télécommunications, qui a contrario étaient couverts par la directive R&TTE. Ces équipements sont désormais couverts
  • notamment par les directives Compatibilité Electromagnétique (CEM) et  Basse Tension (DBT).

En savoir plus

 

La Brochure ANFR ICI

 Deux mètres: réallocation?

Radio Amateurs du Canada a reçu plusieurs demandes d’informations supplémentaires en réponse à des reportages sur certains sites Web et à des discussions sur des listes de courrier électronique concernant une proposition de réaffectation de 144 MHz-146 MHz du service Radioamateur au service mobile aéronautique.
Le texte suivant a été préparé par Bryan Rawlings, représentant du VE3QN RAC à la Conférence mondiale des radiocommunications et aux réunions nationales et internationales ayant précédé cette réunion.
Glenn MacDonell Président Radio Amateurs du Canada

Deux mètres: réallocation?
Il est compréhensible que la communauté des amateurs s’inquiète de la proposition française de réaffecter le service 144 à 146 MHz au service de navigation aéronautique afin de prendre en charge le nombre croissant d’aéronefs utilisant de nouvelles aides à la navigation et à la communication.

Voici un bref résumé de quoi et où cette proposition est…

L’administration française a proposé une nouvelle attribution principale au service mobile aéronautique dans la bande 144-146 MHz, soit l’intégralité de la bande de deux mètres d’amateur de la région 1 de l’UIT (Europe, Moyen-Orient et Afrique). Leur proposition a récemment été examinée lors d’une réunion à Prague d’un sous-comité du Conseil européen des postes et radiocommunications (CEPT). La CEPT comprend 48 États européens.
Ce qui est spécifiquement à l’étude, c’est qu’un point de l’ordre du jour à cet effet soit inclus pour la Conférence mondiale des radiocommunications provisoirement prévue pour 2023. L’ordre du jour de la CMR-23 sera décidé à la fin de la prochaine CMR, qui commencera le 28 octobre à Charm el-Cheikh. , Egypte.
L’ Union internationale des radioamateurs (IARU) était présente en tant qu’observatrice à la réunion de Prague et s’est vivement opposée à la proposition française. En l’occurrence, seule l’Allemagne parmi les délégués s’oppose à la proposition française. La question sera maintenant abordée lors d’une réunion de haut niveau de la CEPT en août. La Belgique a apparemment rejoint l’Allemagne dans l’opposition. Si le nombre d’administrations opposées à la proposition française atteint huit, la proposition ne pourra pas avancer. L’IARU et les amateurs européens recherchent maintenant activement le soutien d’autres administrations pour s’opposer à la proposition française.
Formellement, la proposition n’est à l’ordre du jour d’aucun autre groupe régional se préparant pour la CMR-19. Le RAC a fait savoir à son organisme de réglementation que nous soutenions l’opposition de l’IARU à la proposition française et à ses actions visant à défendre l’attribution primaire mondiale Radio amateur et que nous nous opposerions à toute proposition similaire de réallocation dans la région 2 (Amériques). La Commisión Interamericana de Telecomunicaciones (CITEL) de l’Organisation des États américains se réunira à Ottawa à la mi-août. L’IARU sera à nouveau un observateur et le RAC sera représenté dans la délégation canadienne.
Ce numéro illustre bien l’importance de la vigilance des amateurs et de leurs associations nationales et de leur participation aux conférences régionales et internationales de réglementation qui peuvent déterminer le sort de nos bandes les plus chères. Pour une description plus complète de ces processus, lisez l’article « L’importance de se montrer » dans le numéro de mai-juin 2019 de The Canadian Amateur.
Bryan Rawlings VE3QN Radio Amateurs du Canada (3 juillet 2019)

L’équipe de projet D du CEPT CPG se réunit en Suisse

La R1 était représentée à la réunion de l’équipe de projet D (PTD) du groupe de préparation à la conférence (CPG) de la CEPT, tenue à Yverdon-les-Bains, en Suisse, du 25 au 27 juin 2019
Cette réunion était la dernière des équipes de projet de la CEPT préparant des propositions communes européennes pour un certain nombre de points à l’ordre du jour de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) de l’UIT, qui s’est tenue en novembre 2019.
Du point de vue Radioamateur, le point 1.1 de l’ordre du jour de la CMR-19, qui traite de la possibilité d’une attribution dans la Région 1 de la bande de fréquences 50-54 MHz, était la principale question à résoudre.
PTD a approuvé le texte d’un PEC pour la CMR-19 qui, s’il était adopté à la CMR, figurerait dans le tableau international des attributions pour la Région 1 et attribuerait la bande de fréquences 50 – 52 MHz au service d’amateur à titre secondaire. . En outre, une note de bas de page relative au tableau international a été approuvée, qui permettrait aux différents pays de la CEPT d’introduire une attribution primaire nationale dans la sous-bande 50,0 – 50,5 MHz.
La réunion finale du groupe de préparation de la conférence (CPG) de la CEPT aura lieu dans la semaine du 26 août 2019 et mettra la dernière main à la contribution de la CEPT à la CMR-19. La R1 participera au CPG pour représenter les points de vue du service d’amateur.
Source ICI IARU Region 1 http://iaru-r1.org/
Les documents de la réunion peuvent être téléchargés ICI

144 MHz et le procédé WRC

Le RSGB a publié une déclaration concernant la proposition de service mobile aéronautique CEPT 144 MHz et les travaux en préparation en vue de la CMR-19 et de la CMR-23 de l’UIT
Le site Web RSGB dit:
Le RSGB est un élément clé des efforts conjoints de l’Union internationale des radio-amateurs (IARU) et s’emploie activement aux niveaux national et international à assurer un résultat positif pour les articles de la Conférence mondiale de radio-19 (CMR-19) (50 MHz, Wireless Power fréquences hyperfréquences, etc.) et les propositions d’ordre du jour de la CMR-23 (144-146 MHz et 23 cm).
En ce qui concerne la bande 144-146 MHz, afin d’éviter toute confusion, nous avons pris une part active à l’effort conjoint de l’IARU sur les futurs points de l’ordre du jour (qui inclut également 23 cm / Galileo). Si elle était adoptée et approuvée, une proposition française ajouterait un service mobile aéronautique à l’attribution globale de satellites amateurs de premiere à 144-146 MHz. Tel que proposé, il ne s’agit pas d’une expulsion ou d’une réallocation d’amateurs, mais est néanmoins importun et présente des défis importants. Contrairement aux autres groupes partagés par des amateurs, les applications aéronautiques sont parmi les plus difficiles en raison des altitudes et des longues distances en espace libre impliquées.
Lire le post complet ICI


Indicatifs téléphoniques à deux et trois lettres pour les nouveaux titulaires d’un examen avancé

Le 28 novembre 2018, le régulateur britannique Ofcom a précisé que ceux qui réussissaient l’examen avancé pouvaient demander un indicatif disponible avec n’importe quel préfixe de licence complète valide, y compris les appels « courts », par exemple M5xx ou même G2xx.

Dans la réponse de 2018 à une demande d’accès à l’information, Ofcom a déclaré:

« Lorsqu’il demande une nouvelle licence de Radioamateur, le demandeur peut choisir, pour le système de licence d’Ofcom, un indicatif d’appel pour lui. Dans ce cas, le système attribuera un indicatif commençant par« M7 »pour une licence Foundation». 2 # 0 ‘pour une licence intermédiaire et’ M0 ‘pour une licence complète. Toutefois, un demandeur peut demander tout indicatif d’appel disponible dont le format correspond à celui de la classe de licence demandée. Pour une licence complète, être un indicatif d’appel avec le préfixe «M5». Comme indiqué ci-dessus, nous avons répertorié les formats valides pour les différentes classes de licences au paragraphe 1.11 de nos Directives publiées. « 

Le tableau fourni dans la réponse FoI indique la vaste gamme de préfixes pouvant être appliqués, à condition que l’appel soit disponible. Ils comprennent les indicatifs G2, G3 et G5 avec deux ou trois lettres de fin.

Récemment, en juin 2019, Ofcom a confirmé que:
« Les demandeurs souhaitant demander un ancien indicatif d’appel de licence complète, avec deux ou trois caractères de fin, peuvent le faire s’il est dans le format correct. Nous considérons que les indicatifs d’appel abrégés sont valables, tant qu’ils disposent d’un Licence complète UK préfixe d’indicatif.  »
« Nous sommes en mesure de rendre les indicatifs d’appel abrégés disponibles sous les nouvelles licences complètes, car il s’agit d’un format utilisé par le passé, pour les indicatifs d’appel de licence complète. »
Il semble que cela s’applique aux nouveaux indicatifs des clubs ainsi qu’aux appels individuels.
Un exemple en est le indicatif G5LOW du club G-QRP.
La réponse de l’Ofcom en matière de liberté d’information ICI
Vous pouvez obtenir une licence complète auprès d’Ofcom en remplissant un formulaire de demande papier et en indiquant vos trois choix d’indicatif préférés.
Le formulaire OfW346 peut être téléchargé à partir du site Web de l’Ofcom.
On ligne ICI
Pdf file ICI
17 septembre 2018 Ofcom émet à nouveau des appels de préfixe M5 ICI

Nouvelle bande Radioamateur de 40 MHz recherchée aux États-Unis

L’ARRL signale qu’une pétition en faveur d’une réglementation demande à la FCC de créer une nouvelle bande de radio amateur de 40 MHz (8 mètres)

L’ARRL dit:
La FCC a publié un avis de consultation publique concernant une pétition en faveur de la réglementation (RM-11843) visant à créer une nouvelle attribution Radioamateur sur 8 mètres à titre secondaire. La pétition suggère de centrer la nouvelle bande sur un segment industriel, scientifique, médical (ISM) situé entre 40,51 et 40,70 MHz. Le spectre entre 40 et 41 MHz est actuellement attribué au gouvernement fédéral et relève donc de la compétence de la « National Information and Telecommunications Administration » (NTIA).
Michelle Bradley, membre de l’ARRL , KU3N , Maryland, a déposé la pétition en mai pour le compte de » REC Networks », qu’elle a fondée et décrite dans la pétition comme «un défenseur de premier plan de l’accès des citoyens au spectre», y compris le spectre Radioamateurs.
« REC estime que le moment est venu pour la Commission d’ouvrir un avis d’enquête et, éventuellement, un avis de proposition de réglementation, et en coopération avec la NTIA, cette nouvelle opportunité de création de groupe peut être mise à profit pour susciter la prochaine génération de » décideurs « dans le pays. domaines de la science, de la technologie, de l’éducation et des mathématiques (STEM), en particulier les femmes et les filles », a déclaré Bradley à la FCC dans la pétition. «Plus nous donnons d’opportunités de création, plus nous avons d’opportunités de constituer un groupe d’experts en STEM, ici même à la maison.»
Lisez l’histoire complète d’ARRL ICI
Pétition pour l’élaboration de règles (RM-11843) ICI

Les radioamateurs d’autres pays, tels que l’Irlande, ont déjà accès à 40 MHz.

 

CWIC 2019: Ofcom parle de 2,39 GHz

La conférence internationale Cambridge Wireless s’est tenue le mercredi 26 juin 2019 au centre de conférence Wellcome Genome Campus, Hinxton
Le directeur de la technologie de l’Ofcom, Mansoor Hanif , a assisté à la conférence.
Un tweet d’une diapositive de l’événement indique qu’il a suggéré d’utiliser le 10 MHz de l’attribution Radioamateur de 2390-2400 MHz pour:
• Réseaux privés 4G LTE / 5G (utilisation industrielle)
• Plans d’amélioration de la couverture:

**les communautés rurales
**en construction

Voir le tweet de la diapositive ICI
CWIC 2019 ICI

Pétition: une bande d’amateur de 2 mètres doit être conservée

Chris Garrod a lancé une pétition en ligne à l’attention du gouvernement britannique et de l’Ofcom afin de préserver la bande vitale de la radio amateur 144 MHz, menacée…
Voir la pétition ICI 
La France a proposé à la CEPT d’attribuer 144-146 MHz au service mobile aéronautique.
Il semble que l’Allemagne soit le seul membre de la CEPT à émettre des objections ICI
 Southgate infos : ICI

 

Ofcom approuve les modifications de licence de spectre pour aider à la prise en charge de la 5G

L’Ofcom a approuvé une demande des principaux opérateurs de réseaux de téléphonie mobile du Royaume-Uni visant à modifier techniquement leurs licences de spectre, ce qui facilitera le déploiement de services de téléphonie mobile ultrarapide.
EE, Hutchison, Telefónica et Vodafone verront leurs licences modifiées dans les bandes de 3,4 GHz, 3,5 GHz et 3,6 GHz. Ce sont des bandes importantes pour les futurs services 5G.
Ces modifications aligneront les licences sur une décision récente de l’UE sur les conditions techniques applicables au spectre dans ces bandes.
Ils permettront aux opérateurs de déployer des systèmes d’antennes actives. Ceux-ci peuvent aider à fournir des services mobiles de qualité supérieure dans les zones achalandées, en augmentant la capacité du réseau et en permettant au spectre d’être transmis plus directement aux dispositifs des utilisateurs, de sorte qu’ils obtiennent un signal plus puissant.
Les modifications entrent en vigueur le 26 juin 2019 ICI

 

Pas de forte opposition à la proposition de réallocation de 144–146 MHz lors de la réunion de la CEPT

Le rapport de l’ARRL sur la proposition française d’assigner 144-146 MHz au service mobile aéronautique.
Lors de la réunion de l’équipe de projet de la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications (CEPT) du 17 au 21 juin 2019, la France a présenté une proposition visant la bande 144–146 MHz dans le cadre d’une réflexion plus large sur le spectre attribué au service mobile aéronautique.
« Nous n’entendons qu’un seul administrateur (Allemagne) s’opposer à la proposition de 144 MHz – personne d’autre », a tweeté le groupe britannique Microwave, à l’issue de la réunion. Sinon, il a été reporté à la réunion du groupe de préparation à la conférence (CPG) à un niveau supérieur de la CEPT en août.
Lisez l’histoire complète d’ARRL ICI

Les examens en ligne du Royaume-Uni ont été présentés à Friedrichshafen

Le président de RSGB, Dave Wilson M0OBW, a présenté le nouveau système d’examen en ligne du Royaume-Uni à la 44ème émission de radioamateur internationale Ham Radio 2019, qui s’est tenue à Friedrichshafen les 21 et 23 juin 2019.
Un rapport publié par la société nationale suédoise, la SSA, dit:
Au Royaume-Uni, les dispositifs de test sont maintenant appliqués conformément aux systèmes d’examen en ligne. L’expérience est très bonne, car elle offre plusieurs avantages à toutes les personnes impliquées dans le processus. Pas de papiers nécessaires pour les questions et réponses. Cela élimine également le risque d’erreurs de frappe et donne plus de temps pour se concentrer sur les données. Les questions peuvent même être définies sous forme graphique pour traiter la bonne réponse. La correction est faite automatiquement et le résultat du test est rapporté directement avec un message pour chaque question.

Dave Wilson M0OBW présente les examens en ligne du Royaume-Uni à Wille SA6BET – credit SSA

Dave a montré des exemples de cela et d’autres choses lorsque Wille SA6BET s’est volontairement présenté à la manifestation en tant que candidat à l’obtention du diplôme. Les essais en ligne ont lieu dans plusieurs pays et nous souhaitons qu’ils deviennent bientôt une réalité en Suède.
Hans-Christian SM6ZEM
Source SSA  ICI

Bandes 144 et 1240 MHz – Informations RSGB

Les volontaires RSGB continuent de collaborer avec l’IARU et l’Ofcom sur les questions relatives à la CMR, notamment les bandes 144 MHz et 1240 MHz, ainsi que sur les points de l’ordre du jour de la CMR-19 dans les paragraphes CEPT-PTD (50 MHz, WPT, 5 GHz) et CEPT-PT1 (24/47). GHz)
Au niveau britannique, le RSGB est membre des groupes Ofcom IFPG qui traitent de ces questions.
Le RSGB a mis à jour sa page spéciale avec les derniers documents et les procès-verbaux des réunions de la CEPT. Voir les points proposés à l’ordre du jour de la CMR-23 ICI
21 juin – RSGB Update sur les menaces de bande 144 MHz et 1240 MHz ICI