Site Associatif ANRPFD

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

CLUSTER F8BDX

nl

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

ATTRIBUTION LES INDICATIFS
ET DES CERTIFICATS RADIOAMATEURS

(Suite au rapport annuel du 10/07/2022 ANFR)

L’ANFR assure la gestion administrative de l’activité radioamateur pour le compte du ministre chargé des communications électroniques.
Elle délivre les autorisations pour les indicatifs personnels ou spéciaux, pour les Radioclubs et les stations répétitrices.
Elle organise des sessions d’examen pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur dans les locaux de ses services régionaux et de ses antennes locales.

  • 14 704 radioamateurs enregistrés (14 317 en 2021)
  • 387 licences enregistrées en 2022
  • 427 radio-clubs actifs (407 en 2021)
  • 1154 stations répétitrices (1 103 en 2021)

Depuis la gratuité du passage du certificat d’opérateur Radioamateur depuis 2021, le nombre de candidats a doublé, soit 441 candidats inscrits en 2022.
Les nouvelles dispositions d’examen pour l’obtention du certificat radioamateur, issues de l’arrêté radioamateur publié le 2 mars 2021, pénalise moins le candidat en cas de mauvaise réponse. Le pourcentage de réussite à l’examen s’améliore ainsi avec un taux de 81 % qui n’avait encore jamais été aussi élevé! Source Rapport Annuel ANFR 2022 paru le 10/072023.

ANRPFD : Canal TV sur Youtube sur la

Promotion du Radioamateurisme!

F6GPX : Mise à jour et téléverser Exam1!

Bonjour à tous,
Je viens de téléverser la nouvelle base de données des questions d’Exam1
Vous pouvez mettre à jour votre version d’Exam1 de cette manière :
 – pour la version Windows : il vous faut télécharger la nouvelle base de données ICI  et la décompresser (double cliquez sur le fichier pour lancer la décompression, cochez « Overwrite » et décochez « Open folder » puis cliquez sur « Extract »).
 – pour la version web, il n’y a rien à faire puisque tout est déjà en ligne.
 – pour la version Android, il vous faut cliquer sur les options du menu (trois petits points verticaux en haut à droite de l’écran) et sélectionner « mise à jour des questions ». C’est la même procédure qu’au premier lancement : l’application va alors télécharger (30 Mo de data) et installer automatiquement sur votre smartphone la nouvelle base de données des questions de la version web. Cela peut prendre un peu de temps si votre connexion Internet n’est pas optimale. L’application a besoin de 70 Mo disponibles sur votre matériel pour pouvoir être installée.
Lors de ce trimestre, j’ai reçu 4 comptes rendus qui m’ont permis de créer 11 nouvelles questions (référencées 20906 à 20910 en technique et 35082 à 35087 en réglementation). Pas de grandes nouveautés dans ces nouvelles questions. La présentation de la question n° 20879 (qui m’avait interpelée lorsqu’elle avait été remontée la première fois en juillet 2022) est confirmée :
Question :Composant ne figurant pas dans un bloc d’alimentation ?
Réponses proposées :
a) Filtre à condensateur
b) Filtre à inductance
c) Une bobine – bonne réponse ?
d) Une diode
Pour moi les 4 réponses peuvent se trouver dans un bloc alimentation : les deux filtres pour éliminer les retours HF ou lisser les alternances redressées, la diode pour le redressement et la bobine pour lisser le courant de sortie (dans les vieux postes à lampes, on se servait de la bobine alimentant le HP qui n’était pas à aimant permanent). Puisqu’il y a un choix à faire, je choisirai la bobine (qui, seule, ne peut servir de filtre RL) mais sans grande conviction…
Si l’un d’entre vous a une meilleure idée (et a compris différemment le piège tendu par l’équipe qui crée les questions à l’ANFR), je suis preneur de vos remarques éclairées !
Enfin, je vous informe que, depuis fin mai, les nouveaux indicatifs attribués en France Continentale commencent par F4Lxx, signe que nous sommes de plus en plus nombreux. La série des F4Jxx avait débuté il y a 2 ans (en juillet 2021), juste après le changement du cacul des points aux épreuves (suppression du point négatif en cas de mauvaise réponse). C’est donc près de 700 nouveaux radioamateurs que nous comptons dans nos rangs (26 x 26 = 676 pour la seule France Continentale).
Continuez à m’envoyer vos comptes rendus les plus complets possible des questions qui vous auront été posées, c’est le seul moyen d’améliorer la base de données d’Exam1 et d’aider ceux qui vous suivront dans cette belle aventure.
73 de F6GPX Jean Luc

Ça a  chauffé au DAØHQ

‘Nous avons beaucoup transpiré à 30°C’, rapporte le responsable de la station DAØHQ Ben Bieske, DL5ANT. Il faisait probablement référence à l’opération Radio pour le championnat du monde IARU HF et aux températures dans le shack. ‘Mais plus important encore, il n’y a pas eu d’orages ni de grains qui auraient affecté nos opérations Radio’, a poursuivi DL5ANT. Sur les bandes QSO comme sur des roulettes. ’59 28′ a été entendu d’innombrables fois.
‘Un total de 22 000 QSO Radio sont dans le journal (comme l’année dernière), soit 30 millions de points – plus d’un million de plus que l’année dernière, ce qui est dû à une proportion plus élevée de connexions intercontinentales’, se réjouit DL5ANT. « Nous avons atteint notre résultat record de 2014. L’augmentation de l’activité solaire en est la base. Nous sommes donc globalement satisfaits et nous verrons ce que la concurrence a du  souffrir », conclut DL5ANT. La couverture télévisée a également été redonnée, a rapporté dimanche le MDR dans le Thüringen-Journal sur les activités à Ilmenau.
Tom Kamp, DF5JL

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire.
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

en anglais ICI

Régions solaires actives et d’éruptions : l’activité d’éruption solaire était modérée niveaux au cours des dernières 24 heures avec une éruption de fond de classe C et un M2.4-flare, heure de début 03h29 UTC, heure de pointe 03h55 UTC et heure de fin 04h22 UTC le 10 juillet, depuis la région active NOAA 3366 (bêta). La région précédemment produit plusieurs fusées éclairantes de classe C, y compris un impulsif C6.8-flare, heure de pointe 23h20 UTC le 9 juillet et continue à afficher un faible niveau d’activité d’éruption. Il y a douze régions actives visible sur le  disque solaire, comprenant une région active non numérotée (bêta) près de S15E70. La plus grande région active, NOAA 3363 (alpha), n’a produit qu’une classe C0 isolée d’éruption au cours de la nuit UTC et a maintenant diminué sa complexité magnétique.
La deuxième région la plus grande et la plus complexe du disque visible, NOAA 3361 (bêta-gamma-delta), a augmenté sa complexité magnétique, mais produit seulement une éruption C9.4 impulsive isolée avec une heure de pointe à 01h58 UTC le 10 juillet 10e. L’éruption occasionnelle de classe C a été produit par NOAA AR 3359 (bêta), qui présentait une certaine désintégration, par le nouveau numéro NOAA AR 3368 (bêta), ainsi que
par NOAA AR 3367 (bêta), qui a montré une certaine croissance. Le reste actif les régions ont été relativement simples et inactives. L’éruption solaire
l’activité devrait se situer à des niveaux faibles à modérés au cours des prochains jours avec l’éruption probable de classe M et quelques chances de d’éruption isolé de classe X de NOAA AR 3361. Des Éjections de masse coronale : une éjection de masse coronale (CME) partielle rapide par halo a été observée pour la première fois dans l’imagerie du chronographe LASCO/C2 à 00:12 UTC le 22  mai. La CME a estimé la vitesse projetée à environ 1000 km/s et est lié aux éruptions de classe M de NOAA AR 3366. Émission radio de type II a été détecté à 03h41 UTC pendant l’activité de d’éruption. Alors que l’essentiel de l’éjecta devrait manquer la Terre, une analyse préliminaire suggère qu’un coup d’œil pourrait être attendu sur Terre dans l’après-midi UTC du 12 juillet.
Une analyse plus poussée est en cours pour mieux déterminer l’orientation de la CME de propagation et impacts attendus sur Terre. Aucun autre CME dirigé vers la Terre ont été détectés dans les images coronographiques disponibles.
Trous coronaux : Trous coronaux : Un trou coronal de latitude moyenne à polarité négative réside actuellement sur le méridien central. Une grande vitesse associée stream devrait arriver sur Terre dès le 13 juillet.
Vent solaire : Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) a enregistré des conditions nominales de vent solaire lent. Le vent solaire dont la vitesse était inférieure à 400 km/s. Le champ magnétique interplanétaire était faible avec une valeur maximale de 6,6 nT et un Bz minimal de -3,7 nT. Le champ B était principalement dans le secteur positif (dirigé loin du Soleil). Les conditions de vent solaire devraient rester à des niveaux nominaux au cours des 48 heures suivantes et pourrait enregistrer d’éventuelles améliorations après en cas de Coup d’œil à l’arrivée de l’ICME.
Géomagnétisme : Les conditions géomagnétiques des dernières 24 heures étaient
globalement calme et calme à instable localement sur la Belgique. Calme à
des conditions géomagnétiques instables devraient prévaloir jusqu’au 12 juillet.
Des conditions calmes à actives avec des risques de tempêtes mineures isolées pourraient être prévues fin UTC le 12 juillet si un coup d’œil potentiel du halo partiel CME du 10 juillet atteint la Terre.
Niveaux de flux de protons : Au cours des dernières 24 heures, les plus de 10 MeV GOES, le flux de protons a montré quelques améliorations mineures en réponse à la classe M évasement et éjection de masse coronale rapide associée. Malgré ces améliorations, le flux de protons GOES supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux et est devrait le rester au cours des prochaines 24 heures.
Flux d’électrons à GEO : le flux d’électrons GOES 16 supérieur à 2 MeV a été s’approchant du seuil de 1000 pfu, mais restaient en dessous de celui-ci, tandis que supérieur à 2 MeV GOES 18 flux d’électrons a brièvement dépassé les seuil s1000 pfu autour de 21 UTC le 9 juillet. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV devrait rester proche du seuil de 1000 pfu au cours des prochaines 24 heures et pourrait retraverser les prochains jours. La fluence électronique 24h était à niveaux nominaux et devrait le rester au cours de la journée suivante et pourrait augmenter à des niveaux modérés . Source SIDC.

En entrant  dans le monde fantastique des Radioamateurs

De 8 à 97 ans

Apprenez : La Réglementation des Communications en cours, la Théorie de la Radio, la Propagation des Ondes, la Technique (construction électronique…..), les Mesures, le Trafic Radioamateurs en contactant les Radioamateurs du Monde entier …….

FORMATION RADIOAMATEUR

Vous n’êtes pas encore Radioamateur? Que diriez-vous de rejoindre cette communauté française et internationale!  Notre association fait la promotion de la relève Radioamateur et veut vous aider à devenir Radioamateur. Nous mettons à la disposition des intéressés toutes les ressources requises ICI pour préparer et obtenir avec succès, la réussite de votre examen d’état de l’ANFR
Cela vous intéresse mais vous n’êtes pas certain de comprendre que font les Radioamateurs? ICI
Maintenant que vous êtes certain de bien vouloir vous lancez dans cette aventure, allez-y et  félicitations!!! (Voir les liens ci-dessous)

Préparez-vous à l’examen d’État d’Opérateur Radioamateur!


L’ANRPFD vous donne quelques conseils pour devenir Radioamateur! :

  • La formation Programme Officiel ICI
  • La préparation à l’examen d’Etat d’Opérateur Radio qu’un groupe, de Radioamateurs, a mis au point(suite ci-dessous)

Ces cours ont prouvé  leur l’efficacité, de très nombreux Radioamateurs  qui ont été formé et  entrainé en suivant les cours et la préparation à l’examen de l’ANFR.

Sites de Formation et de Préparation à l’Examen d’Opérateur Radio

  • F5AXG (SK)  Logiciels et Questionnaires + Réponses ( les mises à jours sont toujours effectuées par F6GPX)
  • F6GPX   Formation par Vidéo

Sites de Formation d’Opérateur Radio sur le site Technique Radio ICI

Établir et exploiter une station Radioélectrique Radioamateur nécessite une certaine formation technique minimale et réglementaire. Tout ceci dans le but d’établir la construction et la mise au point d’une Station Radio tout en respectant les Normes en vigueur.

Dans les Radioclubs Formateurs à l’Examen d’Opérateur Radio de l’ANFR, ceux-ci peuvent vous aider dans votre Formation avec des animateurs compétants.
Si vous n’avez pas de Radioclubs Formateur près de chez vous, vous pouvez vous adresser à un Radioamateur pour vous aidez dans votre Formation ou venir sur le groupe Facebook de la formation HAREC ICI
Nos sites ANRPFD :

  • Portail des sites  ICI
  • ANRPFD  ICI
  • Radioamateurs News ICI
  • Site Technique ICI
  • Nos 16 pages et 54 groupes sur Facebook  ICI concernant uniquement la Radio!

ANRPFD = Association Nationale Radioamateurs, la Formation,  la Promotion, le Développement du Radioamateurisme.

N’hésitez plus et Bon courage pour cette Formation développant la curiosité!

Prévisions de Propagation des Ondes de K7RA ICI

Propagation Mise à jour 07/07/2023


Le nombre moyen de taches solaires quotidiennes pour juin 2023 était le plus élevé en 21 ans, selon Spaceweather.com.
Extrait d’une alerte par e-mail du 3 juillet de Spaceweather.com :
« LE NOMBRE DE TACHES SOLAIRES A ATTEINT UN SOMMET EN 21 ANS : C’est officiel : Le nombre moyen de taches solaires en juin 2023 a atteint un sommet en 21 ans. Le cycle solaire 25 a dépassé son prédécesseur, le cycle solaire 24, et pourrait être sur le point de rivaliser avec certains des cycles les plus puissants du 20e siècle.
Pourrions-nous voir un autre cycle 19, le plus grand de l’histoire enregistrée, avant même la naissance de la radio ?
Il n’y a pas si longtemps, nous avons entendu dire que ce cycle devrait culminer à l’été 2025. Plus tard, cela a été révisé à 2024. Maintenant, je vois des références occasionnelles à un pic de cycle à la fin de cette année.
D’après mes propres archives, le nombre moyen de taches solaires quotidiennes d’avril à juin 2023 était de 93,7, 125,8 et 143,9, une belle tendance à la hausse.
Certains médias populaires semblent confus par la différence entre le nombre de taches solaires et le nombre de taches solaires, et ont cité une autre moyenne plus élevée.
Voici la différence. S’ils ne font que compter le nombre total de taches solaires pour le mois, cela est très différent du nombre moyen de taches solaires quotidiennes. Le nombre de taches solaires est quelque peu subjectif, mais il obtient dix points pour chaque groupe de taches solaires et un point pour chaque tache solaire de ces groupes.
Mais je maintiens mes chiffres. Ils proviennent tous de la NOAA et apparaissent à la fin de chaque bulletin.
Mais ils peuvent faire référence au numéro international des taches solaires, qui peut être différent des numéros SESC de la NOAA.
Voici un exemple de confusion entre le nombre de taches solaires et le nombre de taches solaires : https://bit.ly/3NCQCAl
Celui-ci est également déroutant, indiquant qu’il y avait 163,4 taches solaires en juin. https://bit.ly/3PMu6Ym
mais qu’est ce que ça veut dire? Il peut s’agir de 163 ou 164 taches solaires, mais pas d’un nombre fractionnaire, à moins qu’il n’exprime une moyenne. Le nombre minimum de taches solaires est de 11. Il s’agirait d’un groupe de taches solaires contenant une tache. Ce sont toujours des entiers entiers et non des fractions entières.
Il y avait une nouvelle région de taches solaires (groupe) le 30 juin, trois autres le 1er juillet, une de plus le 2 juillet, une autre le 4 juillet et une de plus le 5 juillet.
Les données sur les taches solaires et le flux solaire encore cette semaine n’ont pas suivi ensemble. Le nombre moyen de taches solaires quotidiennes a diminué de 170 à 126,1, tandis que le flux solaire quotidien moyen a légèrement augmenté de 160,3 à 164,5.
Les indicateurs géomagnétiques étaient plus faibles, avec un indice planétaire A moyen quotidien passant de 10,7 à 7,3 et des moyennes de latitude moyenne de 9,9 à 8.
Le flux solaire prévu est de 155 le 7 juillet, 150 du 8 au 10 juillet, puis 155 le 11 juillet, 160 du 12 au 13 juillet, 175 du 14 au 18 juillet, 170 du 19 au 21 juillet, 160 les 22 et 23 juillet, 155 les 24 et 25 juillet, 160 les 26 et 27 juillet, 165 les 28 et 29 juillet, puis 170, 170 et 165 du 30 juillet au 1er août, 155 du 2 au 6 août, puis 160, 165 et 170 le 7 août au 9 et 175 du 10 au 14 août.
L’indice planétaire A prévu est 5, 12 et 8 du 7 au 9 juillet, 5 les 10 et 11 juillet, puis 20 et 30 les 12 et 13 juillet, 8 du 14 au 22 juillet, 5 du 23 au 30 juillet, 8 le juillet 31 au 1er août, puis 5 du 2 au 4 août, 12 et 8 les 5 et 6 août, puis 5, 20 et 30 du 7 au 9 août, et 8 du 10 au 18 août.
Notez que ces grands nombres sont séparés d’environ une rotation solaire, soit environ 27,5 jours.
Commentaire hebdomadaire sur le Soleil, la magnétosphère et l’ionosphère terrestre du 6 juillet 2023 de F. K. Janda, OK1HH. Lorsque le 25e cycle solaire actuel a commencé en décembre 2019, les astronomes solaires pensaient qu’il s’agirait d’un cycle faible similaire à son prédécesseur immédiat, le cycle solaire 24. Mais nous avons maintenant un pic de vingt et un ans. Et nous nous attendons à une augmentation continue pendant environ deux ans.
Le malheur est que les changements globaux en cours réduisent le taux d’ionisation de l’ionosphère. Pourtant, les conditions actuelles de propagation des ondes courtes ou décamétriques ne correspondent pas à la quantité d’activité solaire – elles sont pires.
Mais ce n’est pas tout. Non seulement le cycle solaire 25 est susceptible de rivaliser avec certains des cycles les plus puissants du 20e siècle, mais nous sommes susceptibles de voir des éruptions solaires et des orages magnétiques encore plus puissants. L’histoire se répète cycliquement, et il suffit de penser à la grande tempête d’Halloween de 2003, dont la plus forte éruption solaire jamais enregistrée en rayons X (X45).
Le groupe de taches solaires géantes AR3354 (seulement environ quatre fois plus petit que le groupe de taches solaires géantes de début septembre 1859) a fait sa dernière apparition le 2 juillet avec une éruption de classe X. Deux jours plus tard, il s’est éclipsé.
Nous ne perdrons pas la source des éruptions les plus fortes, cependant – l’AR3359 en croissance, avec sa configuration magnétique Beta-Gamma, a traversé le méridien central vers les longitudes occidentales actives le 6 juillet et continuera de croître. Avec son activité plus élevée prévue, nous pourrions voir une augmentation de l’activité du champ magnétique terrestre dès le milieu de la semaine prochaine.
Les nombres de taches solaires du 29 juin au 5 juillet 2023 étaient de 112, 187, 119, 126, 117, 121 et 101, avec une moyenne de 126,1. Le flux à 10,7 cm était de 162,2, 158,6, 165,5, 170,2, 173,2, 167,2 et 154,6, avec une moyenne de 164,5. Les indices planétaires A estimés étaient de 17, 8, 5, 5, 5, 4 et 7, avec une moyenne de 7,3. L’indice A de latitude moyenne était de 13, 8, 6, 8, 7, 5 et 9, avec une moyenne de 8. SOURCE ARRL/K7RA.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire.
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

en anglais ICI

Régions solaires actives et d’éruptions: L’activité d’éruption solaire a été faible niveaux, plusieurs éruptions de classe C ayant été détectées au cours des dernières 24 heures.
La plus grande éruption était une éruption C4.2, culminant à 01h44 le 08 juillet, associé à NOAA AR 3361 (classe bêta-gamma). Cette région est actuellement la région active la plus complexe du disque et était le principal moteur de la activité d’éruption observée au cours des dernières 24 heures. Classe C de bas niveau d’éruption a également été produit par NOAA AR 3358 (classe bêta), NOAA AR 3359 (bêta classe), NOAA AR 3360 (classe alpha) et par NOAA AR 3366 (classe bêta). Autres les régions sur le disque ont une configuration simple de leur photosphère champ magnétique (alpha et bêta) et n’a pas montré d’éruption significatif d’activité. L’activité d’éruption solaire devrait être à de faibles niveaux dans les prochaines 24 heures avec des fusées éclairantes de classe C probables et des fusées éclairantes de classe M possibles. Les Éjections de masse coronale : une éjection de masse coronale (EMC) a été observée dans SOHO/LASCO-C2 vers 20h12 UTC le 06 juillet, probablement lié à un petite éruption filamentaire dans le quadrant nord-est (N27E47). La CME est dirigée vers le nord-est et ne devrait pas arriver sur Terre. Aucun autredes CME dirigés vers la Terre ont été détectés dans les images du  coronographe disponible.
Vent solaire : Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE etDSCOVR) étaient légèrement élevés. La vitesse du vent solaire a montré une tendance à la baisse, passant de 480 km/s à des valeurs autour de 400 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire variait entre 5 et 7 nT. Le
composante sud du champ magnétique interplanétaire a fluctué entre -6 nT et 5 nT. Les paramètres du vent solaire devraient être légèrement élevés au cours des prochaines 24 heures en raison de l’influence de la polarité positive CH HSS.
Géomagnétisme : Au cours des dernières 24 heures, les conditions géomagnétiques étaient calmes à des niveaux actifs à l’échelle mondiale (NOAA KP 1-4). Localement calme à instable les conditions ont été observées sur la Belgique (K-Bel=2-3). Conditions géomagnétiques sont attendues à des niveaux calmes à actifs au cours des prochains jours, en raison de l’influence du HSS .
Niveaux de flux de protons : Le proton supérieur à 10 MeV était au niveau nominal des niveaux au cours des dernières 24 heures. Le flux de protons devrait rester en dessous du seuil de 10 pfu le jour suivant, avec une petite chance qu’un événement particulaire se produit en association avec une éruption de classe X ou une coronale d’éjection massive.
Flux d’électrons à GEO : Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au Seuil de 1000 ufp. Il devrait rester inférieur au seuil des 24 heures suivantes. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux modérés et il devrait rester à des niveaux modérés au cours des prochaines 24 heures.

Appel à candidatures pour le poste de directeur
et de vice-directeur de l’ARRL

Attention aux membres à part entière de l’ARRL dans les divisions Atlantique, Dakota, Delta, Grands Lacs et Midwest. Vous avez la possibilité de choisir un administrateur et un directeur adjoint pour vous représenter pour un mandat de 3 ans à compter du 1er janvier 2024.
ARRL L’Association nationale des Radioamateurs est régie par son conseil d’administration. Un directeur votant est choisi au scrutin par les membres à part entière (licenciés) de l’ARRL dans chacune de ses 15 divisions. Les vice-directeurs, qui siègent en l’absence du directeur lors d’une réunion duconseil d’administration et succèdent au poste de directeur en cas de vacance, sont choisis en même temps. Des élections ont lieu dans cinq divisions par an. Il suffit de 10 membres à part entière dans une division pour nommer un candidat à l’un ou l’autre poste.
Qualifications
L’éligibilité des candidats aux postes de directeur et de vice-directeur de l’ARRL sera examinée par le comité d’éthique et des élections, composé de trois administrateurs non soumis à élection cette année : Kristen McIntyre, K6WX ; Carl Luetzelschwab, K9LA, et Jeff Ryan, KØRM. Un candidat doit être âgé d’au moins 21 ans et doit avoir été licencié et membre à part entière de l’ARRL pour une durée continue d’au moins 4 ans précédant immédiatement la nomination. Chaque candidat doit fournir des informations concernant son emploi, sa propriété et ses intérêts d’investissement, ainsi que d’autres arrangements financiers pour garantir le respect de la politique sur les conflits d’intérêts (voir l’article 12 des statuts de l’ARRL et le règlement 46, disponibles sur www.arrl.org/ informations générales). Les qualifications de directeur et de vice-directeur sont identiques. Tous les pouvoirs du directeur sont transférés au vice-directeur en cas de décès, de démission, de révocation, de mutation hors de la division ou d’empêchement du directeur.
Procédure de nomination
Étape 1 : Obtenir les formulaires officiels de pétition de nomination. Tout membre à part entière résidant dans une division où il y a une élection peut demander un dossier de pétition de nomination officielle par écrit, soit par lettre ou par e-mail à ICI . La demande doit parvenir au secrétaire de l’ARRL au plus tard à midi HAE le vendredi 11 août 2023. Si vous envisagez sérieusement de vous présenter ou de nommer quelqu’un pour vous présenter, veuillez ne pas attendre la dernière minute pour demander les formulaires ; la date limite pour soumettre un formulaire de pétition dûment rempli est juste 1 semaine plus tard.
Étape 2 : Obtenir les signatures et remplir le questionnaire. Seul le formulaire officiel peut être utilisé. Pour être valide, une pétition de mise en candidature doit nommer le candidat et doit porter les signatures lisibles de 10 membres à part entière de la Division. Le candidat doit remplir le questionnaire du candidat, fournir les informations nécessaires pour déterminer l’éligibilité, certifier son exactitude et accepter d’assumer le poste s’il est élu.
Étape 3 : Soumettre le formulaire de pétition. Le formulaire dûment rempli doit parvenir au secrétaire au plus tard à midi HAE le vendredi 18 août 2023. La soumission peut être effectuée par transmission électronique d’images (c’est-à-dire au format .jpg d’au moins 200 dpi en pièce jointe à un courriel) ou par télécopieur fourni que, sur demande, les documents originaux soient reçus par le Secrétaire dans les 7 jours suivant la demande. Une personne qui est nominée à la fois au poste d’administrateur et de vice-directeur peut choisir de refuser la nomination au poste d’administrateur ; sinon, la nomination au poste de directeur sera maintenue et celle au poste de vice-directeur sera nulle.
Le lundi 21 août 2023, le secrétaire communiquera à chaque candidat le nom et l’indicatif d’appel de chacun des autres candidats au même poste. Les candidats auront ensuite jusqu’au vendredi 1er septembre 2023 pour soumettre une déclaration de 300 mots et une photographie, s’ils le souhaitent, pour accompagner le bulletin de vote, conformément aux instructions qui seront fournies.
Scrutin
S’il n’y a qu’un seul candidat éligible pour un poste, il sera déclaré élu par le Comité d’éthique et des élections. S’il y a plus d’un candidat éligible à un poste, les membres à part entière de cette division qui sont en règle au 10 septembre 2023 auront la possibilité de voter. Les bulletins de vote papier officiels et les déclarations des candidats seront postés et mis à la disposition des membres qui ont le droit de voter au plus tard le 1er octobre 2023. Les bulletins de vote remplis doivent être reçus à l’adresse désignée dans l’enveloppe fournie ou voter par voie électronique avant midi. Heure de l’Est le vendredi 17 novembre 2023. Le candidat recevant le plus de votes sera déclaré gagnant.
Votes par correspondance
Un membre à part entière qui réside temporairement en dehors de sa division d’origine, y compris à l’étranger, peut prendre des dispositions pour voter dans sa division d’origine en avisant le secrétaire avant le 10 septembre 2023, en donnant son adresse postale actuelle telle qu’elle figure dans les registres des membres de l’ARRL (c. adresse postale TVQ) et la raison pour laquelle une autre division est considérée comme domicile. Les membres ayant des adresses militaires à l’étranger doivent prendre particulièrement note de cette disposition ; à défaut d’informations contraires reçues, des bulletins de vote leur seront envoyés sur la base de leur adresse postale. Source ARRL.

L’activité solaire est faible, plusieurs éruptions C et une éruption M1 ont été observées au cours des dernières 24 heures. Il existe sept régions de taches solaires avec des configurations magnétiques simples à complexes visibles sur le disque solaire visible. Une nouvelle région au sud-est présente un intérêt particulier. bord du soleil. La vitesse du vent solaire est légèrement augmentée, l’activité géomagnétique est calme. Les autres perspectives : faible risque d’éruption (M 30%, X 05%, Proton 01%) ainsi qu’un géomagnétique de plus en plus agité à partir de demain soir.

DK0W CY SWPC/NOAA SANSA FWBST-EU/DF5JL NNNN – Explications sous météo radio (PDF). Source DARC.

AR3354, une tache solaire dangereuse

La tache solaire géante AR3354 n’est plus directement face à la Terre, mais elle est toujours dangereuse. La tache solaire a un champ magnétique «bêta-gamma-delta» qui abrite de l’énergie pour de fortes éruptions solaires de classe X. Même une explosion latérale pourrait affecter notre planète avec des coupures de courant Radio et des CME.
Le soleil fait la fête comme en 2002. C’est la dernière fois que le nombre de taches solaires était aussi élevé qu’aujourd’hui. Le nombre moyen mensuel de taches solaires pour juin 2023 était de 163, selon le Centre d’analyse des données sur les influences solaires de l’Observatoire royal de Belgique .
On ne s’attendait pas à ce que le cycle solaire 25 soit aussi fort. Lorsqu’il a commencé en décembre 2019, les prévisionnistes pensaient qu’il s’agirait d’un cycle faible semblable à son prédécesseur immédiat, le cycle solaire 24. Si cette prévision s’était avérée exacte, le cycle solaire 25 serait l’un des cycles solaires les plus faibles depuis un siècle.
Au lieu de cela, le cycle solaire 25 a dépassé le cycle solaire 24 et pourrait être sur le point de rivaliser avec certains des cycles les plus forts du 20e siècle. La dernière fois que le nombre de taches solaires était aussi élevé, le soleil était sur le point de lancer les grandes tempêtes d’Halloween de 2003, qui comprenaient la plus forte éruption solaire à rayons X jamais enregistrée ( X45 ), des aurores aussi loin au sud que le Texas et un CME si puissant , il a finalement été détecté par le vaisseau spatial Voyager aux confins du système solaire. Source Spaceweather ICI

Séminaire DARC ‘Fondamentaux de la transmission de messages numériques pour SDR’ le 4 novembre Séminaires DARC

Le 4 novembre, le séminaire DARC ‘Fondamentaux de la transmission de messages numériques pour SDR’ aura lieu au centre Radioamateur de Baunatal. Le conférencier est Gerrit Buhe, DL9GFA. Alors que le traitement du signal était autrefois analogique à l’aide de matériel spécialisé, il est aujourd’hui principalement effectué numériquement à l’aide d’algorithmes logiciels. Le séminaire aborde des sujets tels que le théorème d’échantillonnage, le domaine temps/fréquence, les filtres numériques ainsi que le traitement du signal en quadrature à l’aide de simulations avec Octave et en temps réel avec GNU Radio. . Source DARC.