Adhérer à l’ANRPFD

Calendrier des Salons Radio 2019

ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!

Faire un don

QTR UTC

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Votre Revue Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Petites Annonces

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Archives

Twitter infos

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Radioamateurs

European Astro Pi Challenge 2018/19: Mission Zero

Mission Zero offre aux étudiants et aux jeunes la possibilité de faire fonctionner leurs programmes informatiques dans l’espace sur l’ISS!
Les équipes écrivent un programme simple pour afficher un message aux astronautes à bord. Vous n’avez pas besoin d’équipement spécial ni de compétences en programmation, et tous les participants qui respectent les règles ont la garantie de pouvoir exécuter leurs programmes dans l’espace.
Vous recevrez également un certificat spécial indiquant l’emplacement exact de l’ISS lors de l’exécution de votre programme!
La date limite de soumission des inscriptions au défi « Astro Pi Mission Zero » le 20 mars 2019.
Plus d’informations ICI  Raspberry Pi Weekly, ANS

Es’hail-2 / P4A désigné Qatar-OSCAR 100 (QO-100)

Le 15 novembre 2018, Es’hail-2 / P4A a été lancée sur un lanceur Falcon 9 à partir du complexe de lancement spatial de la base aérienne de la base aérienne de Cape Canaveral 40 en Floride.
Es’hail-2 / P4A a été développé conjointement par QARS (Société de radio amateur du Qatar) et Es’hailSat (Société de satellites qataris), avec AMSAT-DL en tant que responsable technique, et constitue la première charge utile géostationnaire Radioamateur .
Le satellite a atteint sa position finale à 25,9 ° E et les transpondeurs à bande étroite et large bande ont été testés avec succès le 23 décembre 2018. Les transpondeurs devraient être ouverts à l’usage général en février 2019.
À la demande d’AMSAT Deutschland eV, de QARS et d’Es’hailSat, AMSAT désigne Es’hail-2 / P4A par Qatar-OSCAR 100 (QO-100).
Puisse le 100e satellite OSCAR servir de guide aux futurs satellites Radioamateurs et aux charges utiles en orbite géostationnaire et au-delà.
Drew Glasbrenner, KO4MA
Administrateur des opérations AMSAT VP / Numéro OSCAR

Site web Amsat

Contact ARISS prévu pour des étudiants à Lucerne, en Suisse

Un contact avec une école de la Station spatiale internationale est prévu pour David St-Jacques KG5FYI avec la Kantonsschule Musegg, Lucerne, Suisse.
L’événement est prévu le lundi 4 février 2019 à environ 15h20 UTC (16h20 CEWT).
La conversation se déroulera en anglais.
Le contact sera un direct exploité par HB9HSLU. Les signaux de liaison descendante seront audibles dans certaines régions d’Europe sur une fréquence de 145 800 MHz….

Prévisions de Propagation des Ondes de K7RA du 02/02/2019!

La semaine dernière, l’activité solaire a augmenté: le nombre quotidien moyen de taches solaires qui est passé de 5,3 à 19,6 et le flux solaire quotidien moyen de 69,8 à 74,5. Nous n’avons pas vu une aussi forte activité depuis le début de l’été dernier, quand ARLP016 en 2018 a signalé un nombre quotidien moyen de taches solaires de 22,6 et un flux solaire quotidien moyen de 75,3.
Mais les taches solaires n’ont persisté que du 22 au 30 janvier 2019 et ont disparu le 31 janvier 2019.
Le flux solaire prévu est de :  72 du 1er au 8 février, 69 du 9 au 12 février, du 13 au 27 février, 70 du 28 février au 3 mars, du 4 au 11 mars et du 12 au 17 mars.
L’indice planétaire A prévu est de : 18, 12, 10, 8, 12 et 8 du 1er au 6 février, 5 du 7 au 18 février, puis 12, 20, 12 et 8 du 19 au 22 février, 5 du 23 au 26 février. puis 8, 18, 10 et 8 du 27 février au 2 mars et 5 du 3 au 17 mars.
Le 31 Janvier 2019 à 23 h 14 UTC, le Centre australien de prévisions spatiales a émis un avertissement de perturbations géomagnétiques pour le lendemain, en raison d’un courant de vent solaire à grande vitesse provenant d’un trou coronal récurrent. Il y a un risque de tempête mineure vendredi.
Activité géomagnétique prévue pour la période du 1er au 27 février 2019 de FK Janda, OK1HH.
Le champ géomagnétique sera:

  • Calme les 4, 6, 8, 9, 14, 24 et 26 février
  • Calme à troublé les 7, 10, 17, 23 et 27 février
  • Tranquille à active les 2, 3, 13, 16, 18 et 21-22 février
  • Inoccupé pour être actif les 1er, 11-12, 15, 20 et 20 février
  • Actif à perturbé le 19 février
  • Le vent solaire s’intensifiera les 1er et 2 février 2019 (4, 7, 19, 20-21 février)

La parenthèse signifie une probabilité plus faible d’amélioration de l’activité……

Un panorama des appareils à faible portée ICI

 La notion d’appareil de faible portée (AFP) ou de dispositif à courte portée (DCP) renvoie aujourd’hui à des applications conventionnelles telles que les télécommandes, les appareils de télémesure, les alarmes ou des casques audio sans fil mais également à une large palette d’applications innovantes liées à l’Internet des objets, par exemple dans les secteurs de l’industrie, de l’automobile, de la domotique, de la logistique ou dans le domaine médical. Bien que les acronymes « AFP » ou « DCP » subsistent, ce qui suggère que ces usages restent à « faible portée », ces appareils peuvent être d’emploi plus large. En effet, l’Internet des objets a vu l’apparition de réseaux à couverture étendue – les réseaux dits LPWAN (Low Power Wide Area Networks) avec LoRa, Sigfox, etc. – pour répondre à de nouveaux usages : villes intelligentes (smart cities), maisons connectées (smart home) ou santé (smart health), par exemple.
Les décisions de l’Arcep permettent aux AFP/DCP d’utiliser des fréquences sous un régime d’autorisation générale. Ces appareils peuvent émettre librement, dès lors qu’ils respectent des paramètres techniques prédéfinis, comme la puissance et le temps d’utilisation. En revanche, les AFP/DCP ne bénéficient pas de protection vis-à-vis des autres utilisations autorisées.
Ces décisions s’appuient sur les droits dont dispose l’Arcep dans le tableau national de répartition des bandes de fréquences (TNRBF ICI), notamment son annexe 7 relative aux AFP. Des mises à jour régulières sont apportées par l’ANFR au TNRBF ICI  afin de spécifier les conditions de partage avec les services de radiocommunication et permettre la transposition nationale des mesures d’harmonisation élaborées au niveau européen.
La variété des appareils de faible portée est en croissance rapide du fait de l’essor de l’Internet des objets. Une fois mis sur le marché, les équipements peuvent librement circuler à travers l’Union européenne. Dans ce contexte, un cadre réglementaire harmonisé est indispensable au développement du secteur. L’ANFR s’investit dans les travaux européens qui élaborent ces réglementations (CEPT et Commission européenne). Elle permet également aux acteurs industriels français de contribuer à ce processus via ses comités de préparation nationale. L’Agence a ainsi récemment accompagné une société toulousaine dans l’élaboration d’un projet de réglementation pour une application de détection de personnes sur les chantiers (SaveX) dans la bande 442,2-450 kHz, déjà adoptée par la CEPT fin septembre 2018 (Recommandation ERC 70-03) et qui doit être incluse cette année dans la mise à jour de la décision de la Commission européenne sur les dispositifs à courte portée (2006/771/EC).
Les bandes pour AFP les plus connues se trouvent dans les gammes suivantes : 6,7 MHz, 13,56 MHz, 27 MHz, 40,7 MHz, 169,4 MHz, 433 MHz, 868 MHz, 2,4 GHz, 5,8 GHz, 24-24,25 GHz, 60 GHz, 122 GHz et 244 GHz. Ces bandes bénéficient d’une forte harmonisation et leur cadre réglementaire est adapté aux applications de type AFP/DCP.
L’utilisation de certaines autres bandes de fréquences par des AFP est également possible, mais limitée à des applications spécifiques et selon des conditions de partage plus strictes avec les services qui s’y trouvent déjà (y compris des utilisations gouvernementales). Des réglementations existent ainsi pour des applications de type RFID, implants médicaux, aides auditives, télépéage ou plus récemment pour la détection de personnes.
La mise à jour du cadre européen adoptée fin 2017 va par ailleurs permettre l’utilisation de systèmes conformes au standard IEEE 802.11ah dans la bande 863-868 MHz et d’applications LPWAN à 500 mW dans les canaux interrogateurs RFID de la bande 865-868 MHz, conformément aux propositions de la CEPT.
De même, la récente décision 2018/1538 (UE) de la Commission ouvre des fréquences additionnelles pour les applications RFID, 802.11ah et LPWAN dans les bandes 874-874,4 MHz et 915-919,4 MHz. Cette décision répond aux objectifs nationaux d’équilibre entre l’harmonisation communautaire AFP, les usages Défense et les futurs besoins du secteur ferroviaire. Elle concrétise plusieurs années de travaux dans lesquels l’ANFR s’est investie au niveau européen (CEPT et UE) au bénéfice de ces différents secteurs. Cette harmonisation obligatoire pour tous les Etats membres de l’UE donne en effet la visibilité et les garanties nécessaires pour les investissements industriels et va favoriser l’essor rapide de l’Internet des objets, où la French Tech se montre particulièrement innovante. L’ANFR s’est assurée que les conditions de cette harmonisation permettront également de planifier le futur système de radiocommunication ferroviaire et de préserver des usages Défense dans cette gamme du spectre.
Les applications à «bande ultra-large» (UWB, Ultra Wide Band) s’inscrivent également dans cette logique. Ces équipements, qui permettent la communication, la localisation ou l’imagerie radar, sollicitent des gammes de fréquences très étendues, et donc nécessairement déjà utilisées par des systèmes de radiocommunication aux caractéristiques très variées. Les récents travaux de la CEPT doivent conduire à une mise à jour de la réglementation européenne en 2019, incluant un relâchement de la réglementation générique applicable aux installations à bord de véhicules afin de permettre des systèmes avancés de clef électronique («vehicular access systems») ainsi qu’un élargissement du cadre existant pour applications UWB d’analyse de matériaux permettant notamment de couvrir des applications d’imagerie médicale.
Ces mises à jour du cadre réglementaire sont régulières et l’ANFR compte bien rester force de proposition au sein des groupes de travail européens. L’Agence présentera ainsi début février la candidature d’Adrien Demarez au poste de président du groupe de travail  en charge de la réglementation AFP/DCP au sein de la CEPT.
Pour aller plus loin
Outre la réglementation sur l’utilisation des fréquences radioélectriques, les normes harmonisées (publiées par l’ETSI en ce qui concerne les AFP) réglementent la mise sur le marché et complètent le cadre juridique applicable dans les pays de l’Union européenne.
Les Normes Harmonisées dont les références sont publiées au Journal Officiel de l’Union Européenne ICI  ().
Le respect de ces normes permet d’établir une présomption de conformité aux exigences essentielles référées à l’article 3 de la Directive 2014/53/UE (dite « RED »). Quand les Normes Harmonisées ne sont pas mises en œuvre ou lorsqu’elles le sont seulement partiellement, l’avis d’un organisme notifié est requis pour évaluer la conformité du produit.

Au TNRBF mis à jour le 14/12/2018 par arrêté du 1er ministre.

15. Radiocommunications professionnelles simplifiées

Bande de fréquences Puissance rayonnée Max Paramètres Références
446 à 446,100MHz 500 mW p.a.r Canalisation : 12,5kHz Décision ECC/DEC/(15)05
446,100 à 446,200 MHz 500 mW p.a.r Canalisation : 6,25 kHz ou 12,5 kHz Décision ECC/DEC/(15)05Applications numériques

Source ANFR

5555

NEXUS désigné  Fuji-OSCAR 99

Le 18 janvier 2019, NEXUS a été lancé sur un lanceur Epsilon à partir du « JAXA Uchinoura Space Center » au Japon.
NEXUS (Satellite NExt Generation X Unique) est un satellite développé conjointement par le Collège des sciences et technologies de l’Université Nihon et l’Association japonaise des satellites amateurs (JAMSAT).
NEXUS présente plusieurs nouvelles technologies de communication Radioamateur par satellite et comprend un transpondeur linéaire en mode V / U. La télémétrie a été reçue et décodée dans le monde entier depuis son lancement, et le transpondeur a été testé avec succès le 26 janvier 2019. Plus d’informations peuvent être trouvées ICI
À la demande du Collège universitaire de science et de technologie de l’Université Nihon et de JAMSAT, AMSAT désigne par la présente « NEXUS » par Fuji-OSCAR 99 (FO-99). Nous félicitons les propriétaires et les opérateurs de la FO-99, les remercions de leur contribution la communauté des satellites d’amateur et leur souhaitons de continuer à réussir sur ce projet et dans les projets à venir.
73, Drew Glasbrenner, KO4MA
Administrateur des opérations AMSAT VP / Numéro OSCAR
ANS

Réciprocité d’exploitation Radioamateur CITEL / CEPT

L’ARRL signale qu’un amendement vise à promouvoir la réciprocité d’exploitation Radioamateur CITEL / CEPT
Le Chili est récemment devenu le troisième pays à signer l’Amendement à la Convention inter-américaine sur l’utilisation d’une licence internationale Radioamateur (PIRA).
Une fois l’amendement en vigueur, le Chili et les autres signataires de la Commission inter-américaine des télécommunications (CITEL) peuvent offrir des privilèges réciproques Radioamateurs aux titulaires de licences Radioamateurs des pays membres de la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications (CEPT) qui ont mis en œuvre la recommandation T / R de la CEPT. 61-01 (licence radioamateur CEPT).
La Convention inter-américaine stipule que les Radioamateurs qui ont une licence des pays de la CEPT «jouiront des mêmes droits et privilèges que ceux dont bénéficient les titulaires du PIRA, à condition toutefois que la CEPT accorde à tous les titulaires du PRA les mêmes droits et privilèges que ceux du titulaire  CEPT. La Licence de radioamateur. L’Assemblée générale de l’Organisation des États américains (OEA) a approuvé le traité en juin dernier; La CITEL est placée sous l’égide de l’OEA.
En plus du Chili, la République dominicaine et l’Argentine l’ont signé.
Les IARP ne sont pas valables pour une opération sur le territoire du pays émetteur et sont valables un an. Un plan IARP de classe 1 autorise l’utilisation de toutes les bandes de fréquences attribuées aux services d’amateur et d’amateur par satellite et spécifiées par le pays où la station d’amateur doit être exploitée, conformément à la Recommandation UIT-R M.1544. Un plan IARP de classe 2 autorise l’utilisation de toutes les bandes de fréquences attribuées aux services d’amateur et d’amateur par satellite au-dessus de 30 MHz et spécifiées par le pays où la station d’amateur doit être exploitée.
Source ARRL  ICI

 
Résumé sur 24 heures MISE À JOUR au 29/01/2019 12h30 UTC

L’activité solaire a atteint de faibles niveaux au cours de la période. La Région 2733 (N04W71, Cao / beta) a produit une fusée éclairante C1 à 29/1034 UTC, ainsi que  plusieurs fusées de classe B, car il continuait à se désintégrer et à pivoter vers le membre occidental.
Trois CME ont été notées dans l’imagerie coronographe LASCO C2, s’éloignant du membre Est. Tous trois semblaient s’éloigner de la Terre, avec aucun impact attendu. Les images SDO AIA / 171 ont également observé des mouvements dans les lignes de champ magnétique juste au Sud de la région 2733. À la lumière de ce résumé, aucune signature CME n’est apparue sur l’imagerie coronographe, mais plus une analyse approfondie sera réalisée au fur et à mesure que l’imagerie se remplit.
temps, aucune CME dirigée vers la Terre n’a été observée dans les images coronographes disponibles.

Prévisions….
L’activité solaire devrait rester très faible, avec un léger risque que la classe C s’embrase au cours des trois prochains jours (29 au 31 janvier2019), comme la région 2733  continue à faire son chemin autour du membre occidental.

http://www.solarham.net/

 

425dxlog

Mauro Pregliasco

A.R.I. : Bulletin DX News 425 N°1447 du 26/01/2019!
===========================
*** 4 2 5  D X N E W S ***
****DX INFORMATION ****
===========================
Edited by  I1JQJ & IK1ADH
Direttore Responsabile I2VGW

 

L’expérience de télévision lente à balayage lent Radioamateur Inter-MAI sur la Station spatiale internationale doit être activée le 30 janvier au 1 er février sur une fréquence de 145,800 MHz.
Nous avons reçu des informations selon lesquelles l’Institut de l’aviation de Moscou mènerait leur expérience SSTV du 30 janvier au 1er février.
Il ressort de la planification que l’expérience ne sera active que pendant deux orbites survolant Moscou au lieu d’une opération continue. Les périodes approximatives d’activation semblent se situer entre 13h00 et 19h00 UTC. L’activité devrait se produire sur la liaison descendante traditionnelle à 145,800 MHz.
Source: Blog ARISS SSTV  ICI
Vous pouvez recevoir les images de l’ISS à l’aide du logiciel MMSSTV et d’une radio en ligne (WebSDR). Sélectionnez une fréquence de 145800,0 kHz et le mode FM:
• Farnham WebSDR quand ISS à portée de Londres ICI 
• R4UAB WebSDR lorsque l’ISS est au-dessus de la Russie ICI
Consultez le site N2YO pour voir quand l’ISS est à portée  ICI
Conseils et liens sur la télévision ISS Slow Scan (SSTV) ICI

Météoroïde frappe la Lune lors d’une éclipse lunaire.

Le 21 janvier, un météoroïde a percuté la Lune. Nous le savons parce que de nombreux astronomes amateurs ont assisté à l’explosion.
La boule de feu était visible sur le fond sombre d’une éclipse lunaire totale.
Visitez l’édition d’aujourd’hui de Spaceweather.com pour des images, une vidéo et l’histoire complète.

Vidéo Quartzfest 2019

Randy Hall K7AGE est l’un des nombreux Radioamateurs présents au Quartzfest de cette année en Arizona du 20 au 26 janvier 2019.

Regarder Quartzfest le 19 janvier 2019

 

 
 
QuartzFest une convention de spécialité ARRL ICI
Vidéos AI6TK  ICI

K7AGE vidéos  ICI