Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2021

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

SIDC-Belgique

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité solaire était à des niveaux faibles avec quelques éruptions de classe C1 au cours des dernières 24 heures. Les 2 régions actives visibles sur le disque solaire sont toutes deux en configuration de champ magnétique alpha. On s’attend à ce que l’activité solaire soit principalement faible avec une possible éruption de classe C dans les prochaines 24 heures.
La CME qui a éclaté le 22 janvier à 10 h 36 TU (largeur angulaire d’environ 90 degrés) était principalement dirigé vers le nord-est. Il pourrait avoir une composante dirigée vers la Terre, avec une arrivée prévue le 26 janvier.
La fluence d’électrons supérieure à 2 MeV était à des niveaux modérés au cours des dernières 24 heures et devrait se situer entre des niveaux nominaux et modérés au cours des prochaines 24 heures.
La vitesse du vent solaire sur Terre est d’environ 300 km/s et le champ magnétique interplanétaire d’environ 1 nT et 6 nT.
Les flux à grande vitesse du trou coronal  équatorial (polarité positive) qui traversent le méridien central le 21 janvier pourraient améliorer les paramètres du vent solaire près de la Terre aujourd’hui et demain. Les conditions géomagnétiques étaient calmes localement (K_Bel 0 – 2) et aux niveaux planétaires (Kp 2 – 3).
La CME du 20 janvier peut encore arriver sur la Terre dans les prochaines 24 heures, augmentant les conditions géomagnétiques à des niveaux de tempête actifs ou même mineurs. Les conditions géomagnétiques devraient également devenir instables plus tard aujourd’hui et demain en réponse à l’arrivée des flux à grande vitesse d’un trou coronal équatorial (polarité positive) Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

 Il y a 2 régions actives visibles sur le disque solaire, mais aucune n’a produit d’éruptions de classe C ou plus au cours des dernières 24 heures. Les régions actives qui ont produit l’essentiel de l’activité ces derniers jours ont disparu sur le limbe Ouest. L’activité solaire devrait être faible au cours des prochaines 24 heures. Une CME a éclaté de NOAA AR 2934 vers 10h00 UT le 21 janvier, il a été dirigé principalement vers l’Est et ne devrait pas affecter la Terre (bien qu’une arrivée de choc ne puisse pas être écartée vers le 24 janvier). Un trou coronal (polarité positive) a traversé le méridien central le 21 janvier, sa vapeur à grande vitesse associée peut être attendue sur la Terre les 24 et 25 janvier.
Le proton supérieur à 10 MeV est inférieur au seuil de 10 pfu. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu (mais proche de celui-ci) et devrait rester proche du seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux modérés et devrait le rester dans les prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire sur Terre est d’environ 420 km/s et le champ magnétique interplanétaire d’environ 4 nT. Une petite perturbation a été observée vers 13h00 TU le 21 janvier, avec une augmentation de la vitesse du vent solaire et du champ magnétique (mais pas un choc) très probablement liée à la  CME du 18 janvier, sans autre conséquence. Des vents solaires lents sont attendus pour les prochaines 24 heures.
Les conditions géomagnétiques ont atteint des niveaux actifs localement (K_Bel 2 – 4) et étaient calmes à instables aux niveaux planétaires (Kp 2 – 3). La CME du 20 janvier 2022 a une faible probabilité d’arriver sur la Terre demain, augmentant les conditions géomagnétiques à des niveaux de tempête actifs ou même mineurs. Source SIDC

Il y a 2 régions actives visibles sur le disque solaire, mais aucune n’a produit d’éruptions de classe C ou plus au cours des dernières 24 heures.
Les régions actives qui ont produit l’essentiel de l’activité ces derniers jours ont disparu sur le limbe Ouest.
L’activité solaire devrait être faible au cours des prochaines 24 heures. Une CME a éclaté depuis la NOAA AR 2934 vers 10h00 UT le 21 janvier, il a été dirigé principalement vers l’est et ne devrait pas affecter la Terre (bien qu’une arrivée de choc ne puisse pas être écartée vers le 24 janvier 2022).
Un trou coronal (polarité positive) a traversé le méridien central le 21 janvier, sa vapeur à grande vitesse associée peut être attendue sur la Terre les 24 et 25 janvier.
Le proton supérieur à 10 MeV est inférieur au seuil de 10 pfu. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu (mais proche de celui-ci) et devrait rester proche du seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux modérés et devrait le rester dans les prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire sur Terre est d’environ 420 km/s et le champ magnétique interplanétaire d’environ 4 nT.
Une petite perturbation a été observée vers 13h00 TU le 21 janvier, avec une augmentation de la vitesse du vent solaire et du champ magnétique (mais pas un choc) très probablement liée à la  CME du 18 janvier 2022, sans autre conséquence.
Des vents solaires lents sont attendus pour les prochaines 24 heures. Les conditions géomagnétiques ont atteint des niveaux actifs localement (K_Bel 2 – 4) et étaient calmes à instables aux niveaux planétaires (Kp 2 – 3).
La CME du 20 janvier a une faible probabilité d’arriver sur la Terre demain, augmentant les conditions géomagnétiques à des niveaux de tempête actifs ou même mineurs. Source SIDC.

Il y a 5 régions actives visibles sur le disque solaire, mais aucune n’a produit d’éruptions de classe C ou plus au cours des dernières 24 heures. La NOAA AR 2929 et 2930, qui ont produit la majeure partie de l’activité ces derniers jours, tournent sur le flanc Ouest, et les autres diminuent en taille et en complexité. Des éruptions de classe C peuvent encore être attendues dans les prochaines 24 heures.
Aucune CME dirigée vers la Terre n’a été observée au cours des dernières 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a augmenté légèrement au-dessus du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester proche du seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux modérés et devrait le rester dans les prochaines 24 heures.
La vitesse du vent solaire sur Terre a diminué à environ 420 km/s, et le champ magnétique interplanétaire autour de 4 nT.
Des conditions de vent solaire lent sont attendues pour les prochaines 24 heures. Les conditions géomagnétiques étaient calmes (K_Bel 0 – 2 et Kp 1 – 2).
La CME du 18 janvier  2022 pourrait arriver sur Terre dans les prochaines 24 heures, augmentant les conditions géomagnétiques à des niveaux de tempête actifs ou même mineurs.

Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 20/01/2022.

Il y a 4 régions actives visibles sur le disque solaire. NOAA AR 2929 produit une fusée éclairante M5.5 culminant à 06h01 TU (et plusieurs fusées éclairantes de classe C). Cette région est sur le point de tourner sur le flanc ouest, mais il peut encore produire une C .
Les éruptions de classe M (et les événements de protons sur Terre).
L’arrondi décrit ci-dessus était lié à un CME d’une largeur angulaire d’environ 100 degrés, dirigé vers le nord-ouest avec des vitesses d’environ 1000 km/s.
Comme la région source était proche du limbe, une composante dirigée vers la Terre est peu probable (mais une arrivée choc ne peut pas être écartée les 22-23 janvier 2022).
En conséquence de l’éruption CME et M5.5, le proton supérieur à 10 MeV dont le flux a dépassé le seuil de 10 pfu, il est maintenant proche de 20 pfu. Le meilleur supérieur à 2 MeV le flux d’électrons a été légèrement au-dessus de l’alerte de 1000 pfu seuil et devrait rester proche du seuil au cours de la prochaine 24 heures. La fluence électronique sur 24h était à des niveaux modérés et devrait le rester dans les prochaines 24 heures.
La vitesse du vent solaire sur Terre a diminué à environ 470 km/s, et le champ magnétique interplanétaire autour de 5 nT. Les conditions de vent solaire lent sont prévu pour les prochaines 24 heures.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables tant au niveau local que planétaire. de niveaux (K_Bel 1 – 3, Kp 1 – 3). Des conditions similaires sont attendues pour les prochaines 24 heures, avec conditions actives possibles si le CME à partir du 18 janvier 2022 arrive sur Terre (attendu tard le 21 janvier).

Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 19/01/2022.

Il y a 4 régions actives visibles sur le disque solaire. NOAA AR 2929 a produit une éruption M1.5 culminant à 17h44 TU le 18 janvier 2022.  Cette région s’est désintégrée dans une configuration de champ magnétique bêta, la région 2930 peut également produire une activité d’évasement.
Des fusées éclairantes de classe C peuvent être attendues dans les prochaines 24 heures, d’autres fusées éclairantes de classe M sont possibles. Dans le cas de grandes éruptions, puisque ces régions actives sont situées près du limbe ouest, un événement proton est possible sur la Terre.
L’éruption décrite ci-dessus était liée à une CME d’environ 90 degrés de largeur, dirigée vers le nord-ouest avec une vitesse de 900 km/s. Un coup d’œil possible sur la Terre peut être attendu le 21 janvier 2022.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures (avec une condition d’avertissement due à d’éventuelles éruptions M proches de la branche ouest).
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a augmenté légèrement au-dessus du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester proche du seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux modérés et devrait le rester dans les prochaines 24 heures. Des vitesses de vent solaire élevées proches de 700 km/s avecla composante  Bz atteignant -9 nT ont été observées pendant la nuit.
Les augmentations initiées lors d’un écart de données dans les données DSCOVR / ACE vers 23h00 UT Le 18 janvier, il pourrait y avoir un choc dans cet écart.
Ces perturbations marquent très probablement l’arrivée des CME du 15 au 16 janvier, jusqu’ici constituées d’un simple coup d’éclat. La vitesse du vent solaire sur Terre est maintenant d’environ 620 km/s et le champ magnétique interplanétaire d’environ 4 nT.
Le vent solaire devrait rester perturbé pendant les prochaines 24 heures. En raison des perturbations mentionnées ci-dessus, les conditions géomagnétiques ont atteint des niveaux d’orage mineurs en Belgique (K_Bel = 5) au cours des dernières 24 heures, et des conditions d’orage modérées ont été atteintes aux niveaux planétaires (Kp = 6 ).
Des périodes instables à actives sont principalement attendues pour les prochaines 24 heures, avec des conditions de tempête jusqu’à modérées possibles.

Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 18/01/2022.

Il y a 7 régions actives visibles sur le disque solaire. NOAA AR 2929 a évolué vers la configuration bêta-gamma. Néanmoins, l’activité de fusée était concentré sur NOAA AR 2930, le plus fort était une éruption C2.8 culminant à 14h15 TU le 17 janvier. On peut s’attendre à plus de fusées éclairantes de classe C au cours des  prochains 24heures, des fusées éclairantes de classe M sont possibles.
L’arrondi décrit ci-dessus était lié à un CME étroit dirigé vers le nord, qui ne devrait pas affecter la Terre. Aucune CME dirigée vers la Terre n’a été observé au cours des dernières 24 heures.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des  dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures. Le plus grand que flux d’électrons de 2 MeV a légèrement augmenté au-dessus du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester proche du seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux normaux et devrait augmenter dans les prochaines 24 heures.
La Terre est toujours sous l’influence d’un flux à grande vitesse (HSS) avec des vents solaires proches de 550 km/s et un champ magnétique interplanétaire autour de 4 NT. L’angle phi du champ magnétique interplanétaire était principalement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil) sur les dernières 24 heures. Environ 21:00 UT le 17 janvier, le champ magnétique a augmenté jusqu’à 8 nT avec plusieurs heures depuis la composante  Bz négatifve(avec un pic à -7 nT), il pourrait s’agir de légères signatures de passage du CME à partir du 14 janvier (ceci s’est produit pendant une période contenant des lacunes dans les données et avec des changements de source de données entre ACE et DISCOVR).
La vitesse du vent solaire devrait diminuer au cours des prochaines 24 heures.
Les conditions géomagnétiques ont atteint des niveaux actifs en Belgique (K_Bel = 4) dans dernières 24 heures, et des conditions de tempête mineures ont été atteintes au niveau planétaire (Kp = 5). Des conditions principalement instables attendues pour les prochaines 24 heures, si
les CME du 15-16 janvier 2022 arrivent (prévus 19-20 janvier) puis jusqu’on peut s’attendre à des conditions de tempête mineures. SIDC.

 

Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 18/01/2022.

Il y a 7 régions actives visibles sur le disque solaire (configurations de champ magnétique alpha et bêta). Trois éruptions de classe C se sont produites au cours des dernières 24 heures, la plus forte était une éruption C2.6 de NOAA AR 2929, culminant à 20h21 UT. D’autres éruptions de classe C peuvent être attendues dans les prochaines 24 heures, des éruptions de classe M sont possibles. Il y a eu deux CME faibles et lents le 15 janvier et un le 16 janvier, liés à des éruptions autour de NOAA AR 2929.
Les éruptions étaient principalement dirigées vers le nord, mais comme la région active était proche du méridien central, une composante dirigée vers la Terre ne peut pas être écartée (il n’y a que peu de données STEREO disponibles), avec une heure d’arrivée estimée autour du 19-20 janvier.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a augmenté légèrement au-dessus du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester proche du seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence d’électrons sur 24 h était à des niveaux normaux et devrait augmenter au cours des prochaines 24 heures. sous l’influence d’un High Speed ​​Stream (HSS) avec des vents solaires proches de 600 km/s au cours des dernières 24 heures (aujourd’hui autour de 550 km/s) et un champ magnétique interplanétaire autour de 5 nT.
L’angle phi du champ magnétique interplanétaire était principalement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil) au cours des dernières 24 heures. La vitesse du vent solaire devrait diminuer au cours des prochaines 24 heures. Les conditions géomagnétiques ont atteint (brièvement) des niveaux de tempête mineurs en Belgique (K_Bel = 5) au cours des dernières 24 heures, et des conditions actives ont été atteintes aux niveaux planétaires (Kp = 4).
La CME du 14 janvier pourrait arriver sur la Terre dans les prochaines 24 heures, on peut alors s’attendre à des conditions de tempête plus actives à mineures. Source SIDC

 

Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 16/01/2022.

L’activité de torchage solaire était à des niveaux faibles au cours des dernières 24 heures, avec quatre éruptions de classe C détectées, toutes en dessous du niveau C2. La région active de la NOAA (AR) 2932 a produit deux des fusées éclairantes, tandis que les AR de la NOAA 2924 et 2930 (Cataniagroups 1 et 7) ont produit les deux autres. Sur les huit AR maintenant visibles sur le disque solaire, seuls les AR NOAA 2924, 2927, 2930 (groupes Catania 1, 4, 7) et NOAA AR 2932 devraient produire plus d’éruptions de classe C au cours des prochaines 24 heures.
NOAA AR 2932 a également produit des fusées éclairantes de classe M dans un passé récent, il y a donc une petite chance de produire un isolé même dans les prochaines 24 heures.
Une éjection de masse coronale (CME) a ​​été détectée sur les données LASCO-C2/SOHO à 15/106 :12. Il semble être une CME inversée, mais plus d’informations seront rapportées au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester inférieur à ce seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence à 24 helectrons était à des niveaux nominaux et devrait le rester. ) le 13 janvier. La vitesse SW est passée de 440 à 640 km/s puis a chuté à 500 km/h au cours des dernières 24 heures. Le champ magnétique total (Bt) est passé à 14 nT et a depuis 3 nT.
La composante Bz variait entre -10 et 11 nT. L’angle du champ magnétique interplanétaire phi était principalement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil) au cours des dernières 24 heures. Les effets du HSS sur le vent solaire sont maintenant terminés et on s’attend à ce qu’il revienne lentement à un régime de vent lent au cours des prochaines 24 heures. -24h00 TU.
Au cours de la même période, les conditions locales étaient au niveau actif (indice K BEL 4).
Depuis, les conditions sont progressivement revenues à des niveaux modérés globalement (NOAA Kp index 3) et calmes localement (K BEL index 2).
Ils devraient revenir à des niveaux calmes à la fois globalement et localement dans les prochaines 24 heures.

 

Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 15/01/2022.

L’activité de fusée solaire était faible mais fréquente au cours des dernières 24 heures. Les régions actives (AR) 2924 et 2925 de la NOAA (groupes de Catane 1 et 2) ont produit chacune une éruption de classe C et l’AR qui devait tourner en vue de la Terre à N30 a produit cinq éruptions de classe C au cours des dernières 24 heures.
De nombreux AR sont maintenant visibles sur disque : NOAA ARs 2924-2931 (Catania groupes 1-8) et Catania groupe 9. Cependant, seuls les NOAA ARs 2924, 2925, 2927 ont une bonne chance de produire des fusées éclairantes de classe C dans les prochaines 24 heures. L’AR attendu (éventuellement NOAA AR 2918 revenant à la vue de la Terre) reste actif et est capable de produire une ou plusieurs éruptions de classe M et a une petite chance pour une éruption de classe X pour les prochaines 24 heures.
Une éjection de masse coronale dirigée vers la Terre (CME ) a été détecté par LASCO-C2/SOHO et CORR2/STEREO-A le 14 janvier à 13h40 TU, il a une vitesse estimée à 1100 km/s et devrait arriver sur Terre tard le 17 janvier 2022.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester inférieur à ce seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence de 24h  des électrons était à des niveaux nominaux et devrait le rester. Les conditions de vent solaire (SW), telles que mesurées par DSCOVR et ACE, sont sous l’influence d’une éjection de masse coronale interplanétaire (ICME) arrivée à 14/1 14:00 UT .
La vitesse SW est passée de 350 à 400 km/s au cours des dernières 24 heures. Le champ magnétique total (Bt) est passé à 18 nT avant l’arrivée de l’ICME et est maintenant tombé à 2 nT. Sa composante Bz a chuté à -18 nT avant l’arrivée puis a varié entre -10 et 10 nT.
L’angle phi du champ magnétique interplanétaire était majoritairement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil) au cours des dernières 24 heures.
Les conditions de vent solaire devraient revenir lentement à un régime de vent lent au cours des prochaines 24 heures. Une tempête géomagnétique mondiale modérée (indice NOAA Kp 6) a été détectée pour la période synoptique du 14 janvier 21:00-24:00 UT, puis a diminué à un tempête géomagnétique globale mineure (NOAA Kp index 5) pour la période synoptique du 15 janvier 00:00-03:00 UT. Au cours de la même période, les conditions locales étaient au niveau d’une tempête mineure (K BEL index 5).
Depuis lors, les conditions sont revenues à des niveaux calmes à la fois globalement et localement (indices NOAA Kp et K BEL 2) et devraient rester à des niveaux calmes pour les prochaines 24 heures.Source SIDC

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 13/01/2022.

L’activité de torche solaire a été faible au cours des dernières 24 heures, avec seulement une éruption doubleC2 détectée. Les régions actives NOAA (AR) 2924-2927 (groupes de Catane 1 à 4), le nouveau NOAA AR 2928 (groupe 5 de Catane) et le groupe 6 de Catane se sont décomposés au cours des dernières 24 heures et n’ont produit aucune activité de Fusée au-dessus du niveau de classe B. La double éruption de classe C a été produite par un AR encore occulté par le limbe solaire à N32 (probablement l’ancien AR 2921 de la NOAA revenant à la vue). Pour les prochaines 24 heures, il y a de bonnes chances de voir plus d’activité de classe C très probablement par l’AR attendue.
Bien que plusieurs éjections de masse coronale (CME) aient été détectées parLASCO-C2/SOHO au cours des dernières 24 heures, elles ont toutes AR derrière le limbe solaire oriental et ils ne sont pas jugés géo-efficaces.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté en dessous du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester en dessous de ce seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence de 24 électrons était à des niveaux nominaux et devrait le rester. Les conditions du vent solaire (SO) ont reflété un régime de vent solaire lent au cours des dernières 24 heures. La vitesse SW était d’environ 400 km/s au cours des dernières 24 heures.
Le champ magnétique total (Bt) variait entre 2 et 8 nT et sa composante Bz variait entre -4 et 6 nT, au cours des dernières 24 heures. L’angle phi du champ magnétique interplanétaire était dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil) au cours des dernières 24 heures. Les conditions de vent solaire devraient continuer à présenter un régime de vent lent pendant les prochaines 24 heures. Les conditions géomagnétiques étaient globalement et localement calmes (NOAA Kp 0-1 et indice KBEL 0-2). Les conditions géomagnétiques devraient rester calmes au cours des prochaines 24 heures. Source SIDC.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 12/01/2022.

L’activité de torche solaire était très faible au cours des dernières 24 heures, et aucune torche plus brillante que la classe B n’a été détectée. Les régions actives (AR) de la NOAA 2924, 2925 et 2927 se sont encore dégradées au cours des dernières 24 heures. NOAA AR 2926 a augmenté sa complexité magnétique au cours des dernières 24 heures, mais pas de manière significative.
Pour les prochaines 24 heures, aucun des RA ci-dessus n’est très susceptible de produire des fusées éclairantes de classe C. Cependant, le NOAA AR 2921 devrait bientôt revenir à la vue de la Terre et il semble être actif. Par conséquent, il y a de fortes chances que des éruptions de classe C de cette région soient détectées au cours des prochaines 24 heures.
Aucune éjection de masse coronale dirigée vers la Terre (CME) n’a été observée dans les données des coronographes disponibles.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à la valeur nominale. niveaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté en dessous du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester en dessous de ce seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence de 24 électrons était à des niveaux nominaux et devrait le rester. Les conditions du vent solaire (SO) ont reflété un régime de vent solaire lent au cours des dernières 24 heures. La vitesse SW a varié entre 420 et 350 km/s au cours des dernières 24 heures.
Le champ magnétique total (Bt) a varié entre 3 et 8,5 nT et sa composante Bz a varié entre -4 et 7 nT, au cours des dernières 24 heures. L’angle phi du champ magnétique interplanétaire était presque exclusivement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil) sur la dernières 24 heures.
Les conditions de vent solaire devraient continuer à présenter un régime de vent lent au cours des prochaines 24 heures. Les conditions géomagnétiques étaient globalement calmes (NOAA Kp 0-2) et localement calmes modérées (indice K BEL 0-3).
Les conditions géomagnétiques devraient se calmer au cours des prochaines 24 heures. Source SIDC.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 11/01/2022.

L’activité solaire était à de faibles niveaux au cours des dernières 24 heures.
La NOAA Region Active (AR) 2927 a produit la seule activité de torche au-dessus du niveau de classe B (un C1 aujourd’hui à 08:59 UT).
Les NOAA ARs 2924 et 2925 n’ont produit aucune activité notable et ont continué à se désintégrer. Pour les prochaines 24 heures, une éruption de classe C isolée est probable, très probablement de la NOAA AR 2927.
Aucune éjection de masse coronale dirigée vers la Terre (CME) n’a été observée dans les données du coronographe disponible.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours de la dernières 24 heures et devrait le rester pour les prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté en dessous du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait rester en dessous de ce seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence de 24 électrons était à des niveaux nominaux et devrait le rester.
Les paramètres du vent solaire (tels que mesurés par DSCOVR et ACE) reviennent progressivement à un schéma de vent solaire lent typique, suite à la perturbation due à l’arrivée d’un flux à grande vitesse (HSS) le 17 TU Jan 08.
La vitesse du vent solaire a diminué progressivement de 450 à 380 km/s au cours des dernières 24 heures.
Le champ magnétique total (Bt) variait de 1 à 6 nT et sa composante Bz variait entre -4 et 3 nT, au cours de la dernières 24 heures.
L’angle phi du champ magnétique interplanétaire était principalement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil).
Les conditions de vent solaire devraient progressivement revenir à un régime de vent lent typique au cours des prochaines 24 heures.
Les conditions géomagnétiques étaient globalement calmes (NOAA Kp 1-2) et localement calmes modérées (indice K BEL 0-3).
Les conditions géomagnétiques devraient se calmer au cours des prochaines 24 heures.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 10/01/2022.

Une éjection de masse corona halo (CME) a ​​été observée par LASCO-C2/SOHO le 9 janvier 23:12 UTC. Comme cela semble être une FMC à contre-courant, on ne s’attend pas à ce qu’elle soit géo-efficace.
Source SIDC

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM 09/01/2022.

L’activité solaire était à des niveaux très bas.
NOAA Active Region 2924 (Cataniagroup 1) a produit des fusées éclairantes de classe B de faible niveau.
NOAA AR 2925 (Catania groupe 2) était stable. Une nouvelle région près du méridien central (NOAA AR 2926 N30E02) a commencé à émerger mais est magnétiquement simple. Une région active de retour a tourné sur le disque solaire (S10E75) et a été numérotée NOAA AR2927.
L’activité solaire devrait être à de faibles niveaux avec des éruptions de classe C possibles et une légère chance d’une éruption de classe M. Aucune éjection de masse coronale dirigée vers la Terre (CME)n’a été observée dans les données du coronographe disponibles.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a dépassé le seuil de 1000 pfu et devrait être inférieur à ce seuil au cours des prochaines 24 heures.
La fluence des électrons sur 24 heures était à des niveaux normaux à modérés et devrait être à des niveaux normaux au cours des prochaines 24 heures.
Les paramètres du vent solaire ont montré l’arrivée du « High SpeedStream » (HSS) attendu à partir de 17 TU le  08 janvier . La magnitude totale du champ magnétique oscillé a atteint 20 nT avec une période prolongée de Bz négatif de 17 à 21 UT. L’angle phi du champ magnétique interplanétaire est passé du secteur positif au secteur négatif (dirigé vers le Soleil).
La vitesse du vent solaire est passée progressivement d’environ 310 à 560 km/s. La vitesse du vent solaire devrait continuer à être améliorée les 9 et 10 janvier, car la Terre reste sous l’influence du HSS. Les conditions géomagnétiques étaient pour la plupart calmes à instables avec deux périodes de conditions de tempête mineures (NOAA Kp = 5) à partir de 18 UT, en raison de l’augmentation négative de la composante Bz avant l’arrivée du HSS.
On s’attend à ce que les conditions géomagnétiques soient pour la plupart instables avec des intervalles actifs possibles les 9 et 10 janvier, en raison de l’influence du HSS. Source SIDC.