Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

SIDC-Belgique

ICI en anglais ou ICI

L’activité de torche solaire était à de faibles niveaux au cours des dernières 24 heures avec seulement des éruptions de classe C de plusieurs groupes de taches solaires visibles sur le disque vu de la Terre. La plus grande éruption était une éruption de classe C4.0 du groupe 53 de Cataniasunspots (région active NOAA 3034) culminant à 11h20 UTC. Nous nous attendons principalement à des éruptions de classe C avec une petite chance d’éruptions isolées de classe M. niveaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pour les prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures.
La fluence des électrons était à des niveaux normaux à modérés et devrait rester normale à modérée au cours des prochaines 24 heures. . La magnitude du champ magnétique interplanétaire a montré des valeurs inférieures à 8 nT. La composante Bz du champ magnétique interplanétaire a fluctué entre -7,0 nT et 7,2 nT.
Deux trous coronaux (polarité négative) sont actuellement visibles sur le disque près du méridien central aux hautes latitudes. Les flux à grande vitesse provenant de ces deux trous coronaux peuvent influencer les conditions du vent solaire et contribuer à son amélioration au cours des 2 prochains jours.
Les conditions géomagnétiques étaient pour la plupart calmes avec de courtes périodes de conditions instables (NOAA Kp et local K-Belgium 1-3) . Les conditions géomagnétiques devraient rester essentiellement calmes au cours des prochaines 24 heures.
SOURCE SIDC ICI

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité de torche solaire était à de faibles niveaux au cours des dernières 24 heures avec seulement des éruptions de classe C provenant principalement du groupe de taches solaires de Catane 53 (région NOAAactive 3038). Actuellement, plusieurs taches solaires sont visibles sur le disque. La plus grande éruption était une éruption de classe C3.5 du groupe 53 de taches solaires de Catane (région active NOAA 3038) culminant à 23h36 UTC. Nous nous attendons principalement à des éruptions de classe C avec une petite chance d’éruptions isolées de classe M. niveaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pour les prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. La fluence des électrons était à des niveaux modérés et devrait revenir à des niveaux normaux dans les 550 km/s prochaines 24 heures.  . L’amplitude du champ magnétique interplanétaire a montré des valeurs inférieures à 8 nT. La composante Bz du champ magnétique interplanétaire a fluctué entre -6,2 nT et 6,5 nT. Deux trous coronaux (polarité négative) sont actuellement visibles sur le disque près du méridien central aux hautes latitudes. Les flux à grande vitesse provenant de ces deux trous coronaux peuvent influencer le vent solaire et contribuer à son amplification dans les 2 à 3 jours suivants. Les conditions géomagnétiques devraient continuer à perturber les conditions.  Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité de torche solaire était à de faibles niveaux au cours des dernières 24 heures avec seulement des éruptions de classe C provenant de différents groupes de taches solaires. Actuellement, plusieurs taches solaires sont visibles sur l’hémisphère ouest vu de la Terre et seules trois d’entre elles montrent une certaine activité de torche : groupe de taches solaires de Catane 45 (région active NOAA 3030), groupe de taches solaires de Catane 44 (région active NOAA 3031) et groupe de taches solaires de Catane 53 (région active NOAA 3038 ).
La plus grande éruption était une éruption de classe C5.6 du groupe 44 de taches solaires de Catane (NOAA activeregion 3031) à 16h21 UTC. Alors que le groupe 53 de taches solaires bipolaires complexées de Catane (région active NOAA 3038, configuration magnétique bêta-gamma) continue de croître, il n’a produit aucune éruption au-dessus de la classe C-1,9. Nous nous attendons principalement à des éruptions de classe C avec une petite chance d’éruptions isolées de classe M.
Les paramètres du vent solaire dans l’environnement terrestre sont lentement revenus au vent régime de vitesse lent. La vitesse du vent solaire a diminué d’environ 540 km/s à la valeur actuelle de 410 km/s. L’amplitude du champ magnétique interplanétaire  ont montré des valeurs inférieures à 8 nT. La composante Bz du champ magnétique interplanétaire dont le champ a fluctué entre -5 nT et 5 nT. Les conditions de vent solaire sont et devrait continuer à revenir lentement à des conditions de vitesse de vent faible dans le
jours suivants.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à déstabiliser (NOAA Kp et local K-Belgique 1-3). Les conditions géomagnétiques devraient être plutôt calmes avec d’éventuelles périodes sporadiques de conditions instables. Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité de torche solaire était à de faibles niveaux au cours des dernières 24 heures avec seulement des éruptions de classe C provenant de différents groupes de taches solaires. Actuellement, plusieurs taches solaires sont visibles sur l’hémisphère ouest vu de la Terre et seules trois d’entre elles montrent une certaine activité de torche : groupe de taches solaires de Catane 45 (région active NOAA 3030), groupe de taches solaires de Catane 44 (région active NOAA 3031) et groupe de taches solaires de Catane 53 (région active NOAA 3038 ). La plus grande éruption était une éruption de classe C4.5 du groupe 45 de taches solaires de Catane (NOAA activeregion 3030) à 16h10 UTC. supérieur à 10 MeV, le flux de protons était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a dépassé le seuil d’alerte de 1000 pfu en réponse à la vitesse élevée du vent solaire associée au trou coronal ces derniers jours. Il devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. L’électron-fluence était à des niveaux modérés et devrait le rester tant que la Terre restera sous l’influence du vent solaire associé au trou coronal. avec le trou coronal équatorial (polarité positive) qui a atteint le méridien central la semaine dernière. Durant la première période, la vitesse du vent solaire était supérieure à 500 km/s, et plus particulièrement le 20 juin entre 13:00 UTC et 18:00 UTC, le passage d’une structure de vent solaire (polarité négative) a été observé à une vitesse de 600-653 km /s. A partir du 20 juin vers 21h00 UTC, la vitesse du vent solaire a commencé à diminuer pour atteindre la valeur actuelle de 450-500 km/s.
La magnitude du champ magnétique interplanétaire a montré des valeurs élevées autour de 9-10 nT au début de la période, puis a diminué à des valeurs inférieures à 7 nT. La composante Bz du champ magnétique interplanétaire était principalement négative et a fluctué entre -6,25 nT et 4,5 nT. Les conditions de vent solaire devraient revenir lentement à un régime de vitesse de vent solaire lent dans les jours suivants. Les conditions géomagnétiques étaient pour la plupart calmes à déstabilisées (NOAA Kp et local K-Belgique 1-3). Des conditions actives (K_BEL = 4) ont été observées à partir de stations locales en Belgique entre 15h00 UTC et 21h00 UTC le 20 juin suite au passage de la structure du vent solaire et aux valeurs négatives prolongées de la composante Bz du champ magnétique interplanétaire. Les conditions géomagnétiques devraient être principalement calmes avec de possibles périodes sporadiques de conditions instables. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Outre le nombre de taches solaires sur le disque solaire faisant face à la Terre, l’activité de torche solaire était à de faibles niveaux. Plusieurs éruptions de classe C ont été observées à partir de différents groupes de taches solaires. Les plus grands étaient une classe C5.0 du groupe de taches solaires Catane 45 (région active NOAA 3030) à 01h34 UTC, et une classe C5.7 du groupe de taches solaires Catane 53 (région active NOAA 3038) à 06h18 UTC. Des éjections de masse coronale dirigées (CME) ont été détectées dans les images coronographiques disponibles au cours des dernières 24 heures. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester pendant les prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a dépassé le seuil d’alerte de 1000 pfu en réponse à la vitesse élevée du vent solaire associée au trou coronal ces derniers jours. Il devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. L’électron-fluence était à des niveaux modérés et devrait le rester. Les paramètres du vent solaire dans l’environnement terrestre ont continué d’être élevés en raison de l’influence des courants de vitesse du vent solaire rapide associés au trou coronal équatorial (polarité positive) qui a atteint le méridien central la semaine dernière. La vitesse du vent solaire variait entre 471 km/s et 629 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a montré des valeurs comprises entre 1,5 nT et 10,0 nT. La composante Bz du champ magnétique interplanétaire était principalement négative et fluctuait entre -5,4 nT et 6,1 nT. On s’attend à ce que les conditions de vent solaire renforcées persistent tant que la Terre reste sous l’influence du vent solaire associé au trou coronal. . Les conditions géomagnétiques devraient être calmes avec des périodes de conditions instables tant que la Terre reste sous l’influence du vent solaire associé au trou coronal. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité de torche solaire reste faible, avec seulement quelques éruptions de basse classe C signalées au cours des dernières 24 heures. Dans les heures à venir, nous pouvons nous attendre principalement à des éruptions de classe C, tandis que des éruptions isolées de classe M sont possibles mais pas probables. au cours des dernières 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était la plupart du temps autour de la valeur seuil de 1000 pfu, et nous prévoyons qu’il le restera dans les prochaines heures. La fluence électronique sur 24h est actuellement à un niveau normal à modéré et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24 heures.
La Terre est toujours sous l’influence prolongée du vent solaire rapide provenant du trou coronal équatorial de polarité positive. La vitesse du vent solaire reste assez élevée avec la valeur actuelle d’environ 590 km/s, et la magnitude du champ magnétique interplanétaire est de 6 nT. L’intervalle plus long de la valeur négative de la composante Bz du champ magnétique interplanétaire et la vitesse élevée du vent solaire ont induit l’intervalle de conditions géomatnétiques perturbées autour de minuit aujourd’hui. La station locale de Dourbes et la NOAA ont rapporté respectivement K=4 et Kp=4. Les conditions géomagnétiques sont actuellement instables à calmes et nous nous attendons à ce qu’elles le restent, bien que des intervalles isolés de conditions géomagnétiques actives soient encore possibles dans les prochaines heures. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire est faible, avec seulement de faibles éruptions de classe C et des éruptions de classe B signalées au cours des dernières 24 heures. Sur huit régions actives numérotées, situées du côté visible du Soleil vu de la Terre, la région la plus complexe est NOAA AR 3031 (groupes de taches solaires de Catane 44). Cette région active reste à avoir une configuration bêta-gamma de son champ magnétique photosphérique et elle est source possible d’activité . Dans les prochaines heures, nous pouvons nous attendre à des éruptions de classe C tandis que des éruptions isolées de classe M sont possibles mais peu probables. Les observations ne montrent pas les CME dirigées vers la Terre au cours des 72 dernières heures. Le NOAA AR 3031 s’approche du limbe solaire ouest et le de fortes éruptions et des éruptions plus importantes de cette région active peuvent être éventuellement associées à l’événement de particules. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était aux niveaux de fond, et le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était sous le seuil de 1000 pfu, et nous nous attendons à ce qu’ils restent à ces niveaux dans les heures à venir.
La fluence électronique sur 24h est à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire est encore assez élevée avec une valeur actuelle d’environ 590 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire reste à 6nT. Les conditions géomagnétiques sont actuellement instables à calmes et nous nous attendons à ce qu’elles le restent dans les prochaines heures. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Au cours des dernières 24 heures, plusieurs éruptions de classe C ont été signalées. La majorité de l’activité de torche provient de NOAA AR 3030 et NOAA AR3031 (groupes de taches solaires de Catane 45 et 44, respectivement). Le NOAA AR 3031 a toujours une configuration bêta-gamma de son champ magnétique photosphérique et, avec le NOAA AR 3030, il devrait être la source d’ éruptions de classe C et éventuellement isolées de classe M dans les prochaines heures.
Les observations ne montrent pas les CME dirigés vers la Terre au cours des dernières 48 heures. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond, et le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était sous le seuil de 1000 pfu, et nous nous attendons à ce qu’ils restent à ces niveaux dans le heures à venir.
L’électronfluence sur 24h est à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24h. La vitesse du vent solaire a progressivement augmenté au cours des dernières 24h et elle atteint actuellement environ 600 km/s. L’amplitude du champ magnétique interplanétaire reste d’environ 6 nT.
L’augmentation de la vitesse du vent solaire et l’intervalle de durée plus long de la composante négative Bz du champ magnétique interplanétaire ont induit des conditions géomagnétiques actives vers minuit le 16 juin 2022.
Les conditions géomagnétiques sont actuellement calmes à instables et nous nous attendons à ce qu’elles le restent dans les heures à venir. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’éruption la plus forte signalée au cours des dernières 24 heures était l’éruption GOES M1.6 (avec un pic à 03h53 TU ce matin). L’éruption impulsive provient de la région active actuellement la plus complexe observée sur la face visible du disque solaire, NOAA AR 3031, qui a encore une configuration bêta-gamma de son champ magnétique photosphérique. Dans les heures à venir, nous pouvons nous attendre à une activité d’éruption de niveau de la classe C, ainsi qu’à des éruptions isolées de classe M. Au cours des dernières 24 heures, aucune CME dirigée vers la Terre n’a été signalé. cette région active pourrait être associée à l’événement de particules. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond, et le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était sous le seuil de 1000 pfu, nous nous attendons à ce qu’ils restent à ces niveaux dans le dans les prochaines heures.
La fluence électronique sur 24h est à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle se maintiendra au cours des prochaines 24 heures.
Les conditions géomagnétiques sont actuellement calmes à instables et nous nous attendons à ce qu’elles le restent dans les heures à venir. Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Il existe actuellement sept régions actives numérotées observées sur le côté visible du disque solaire vu de la Terre. Deux régions actives (NOAAAR 3031 et 3032) ont une configuration bêta-gamma de leur champ magnétique photosphérique, et les six autres ont une configuration bêta. Cependant, l’activité d’éruption a été plutôt faible au cours des dernières 24 heures, avec seulement quelques éruptions de faible classe C signalées. Dans les heures à venir, nous pouvons nous attendre à une activité d’éruption au niveau de la classe C, ainsi qu’à des éruptions isolées de classe M. Au cours des dernières 24 heures, aucune CME dirigée vers la Terre n’a été signalé. Le flux de protons MeV était à des niveaux de fond, et le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était sous le seuil de 1000 pfu, nous nous attendons à ce qu’ils restent à ces niveaux dans les heures à venir.
La fluence électronique sur 24h est à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24 heures. Les observations in situ par DSCOVR montrent l’arrivée du choc, vers 04:00 TU ce matin. Cette onde de choc est associée à la CME qui a été observée pour la première fois dans le champ de vision SOHO/LASCO C2 à 01h48 UT le 13 juin. La vitesse du vent solaire est actuellement de 600 km/s et le champ magnétique interplanétaire est d’environ 8 nT. le vent provenant du trou coronal de polarité positive équatoriale est attendu sur Terre demain 15 juin. L’arrivée de l’onde de choc a induit des conditions géomagnétiques actives ce matin.
La station locale de Dourbes a rapporté K=4 et la NOAA a rapporté Kp=4. Les conditions géomagnétiques sont actuellement instables et nous nous attendons à ce qu’elles le restent dans les prochaines heures, mais les intervalles isolés des conditions actives sont possibles.
L’arrivée du vent solaire rapide du trou coronal équatorial qui est attendue demain, pourrait induire des conditions perturbatrices omagnétiques. ESTIMATION AUJOURD’HUI : 159, BASÉE SUR 23 STATIONS. INDICES SOLAIRES POUR LE 14 JUIN 2022 017
Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’éruption la plus forte signalée au cours des dernières 24 heures était l’éruption GOES M3.4 (avec un pic à 04h07 TU). L’éruption de longue durée provient du NOAAAR 3032 (non numéroté par Catane), situé à proximité des AR NOAA 3030 et 3033. Ces trois régions actives ont toutes la configuration bêta de leur champ magnétique photosphérique et elles devraient être la source de l’évasement de classe C. activité dans les prochaines heures. Les éruptions de classe M sont également possibles (avec une probabilité supérieure à 30 %), en particulier à partir de la NOAA AR 3032. L’éruption de classe M était associée au halo partiel rapide CME ayant la ligne projetée de la vitesse de visée d’environ 1 200 km/s ( tel que rapporté par le logiciel CACTUS). La CME avait une largeur angulaire d’environ 270 degrés et a été observé pour la première fois dans le champ de vision SOHO/LASCO C2 à 01h48 UT ce matin. 00 UT) du 14 juin. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond, et le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était sous le seuil de 1000 pfu, nous nous attendons à ce qu’ils restent à ces niveaux dans les heures à venir. L’électron fluence sur 24h est à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24h. 12 est probablement le vent solaire provenant des petits trous coronaux de polarité positive inégaux observés dans l’hémisphère nord du Soleil. Le trou coronal équatorial compact de polarité positive a traversé le méridien central au milieu de la journée du 12 juin. On peut s’attendre à ce que le vent solaire associé sur Terre le 15 juin en fin d’après-midi (vers 18h00 TU). L’augmentation de la vitesse du vent solaire (jusqu’à 560 km/s) et la valeur négative de la composante Bz du champ magnétique interplanétaire (jusqu’à -10 nT) ont induit l’intervalle de conditions géomagnétiques actives ce matin vers 03:00 UT. La station locale de Dourbes a rapporté K=4 tandis que la NOAA a rapporté Kp=5. La vitesse du vent solaire est encore assez élevée (environ 500 km/s), donc en combinaison avec l’intervalle plus long de la composante négative Bz, elle peut induire des conditions géomagnétiques perturbées dans les heures à venir. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité solaire était faible avec quelques éruptions à faible C. Les fusées éclairantes provenaient de la région active 3030 de la NOAA dans le nord-est. Le plus  significatifs était une éruption C1.8 de longue durée culminant vers 8h38 TU.
La région active 3029 de la NOAA s’est décomposée en plage et en propagation est décroissance a été observée dans la nouvelle région NOAA 3031. La plus grande région bipolaire NOAA 3030 reste la région la plus importante sur le disque.
Une éruption au niveau C est attendu avec encore une chance pour une fusée M isolée.
Aucune nouvelle CME dirigée vers la Terre n’a été enregistrée dans les données du coronographe.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond et  devrait le rester.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté inférieur à l’alerte au seuil de 1000 pfu.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux normaux et devrait être à des niveaux faibles à normaux.
Un trou coronal de polarité positive équatoriale transite par le centre méridien. Il devrait influencer le vent solaire près de la Terre à partir du 15 juin
Des conditions de vent solaire lent ont été observées. Bien qu’après 8UT la vitesse du vent solaire a connu une augmentation à environ 450 km/s. Le champ magnétique interplanétaire s’est également renforcée avec une magnitude atteignant maintenant 15 nT. Le nord-sud  était variable avec composante la Bz culminant à -11nT. L’angle phi maintenant indique une connexion avec un secteur positif (champ magnétique éloigné du Soleil).
Des conditions de vent solaire essentiellement lentes sont attendues au cours des prochains jours. Un
Une augmentation des conditions de vent solaire est attendue d’ici le 15 juin sous l’influence du flux à grande vitesse d’un trou coronal de polarité positive.
Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité solaire était faible avec une seule éruption C, une éruption C2.3 de la région active NOAA 3030 dans le nord-est, culminant au début de la période (14h32 UT). Ensuite, le flux de rayons X est resté inférieur au niveau C. La région active 3029 de la NOAA a presque disparu tandis que la région active 3030 de la NOAA est restée largement stable. Une nouvelle petite région bipolaire a émergé près de S38E45. Une éruption de classe C peut être attendu avec encore une chance pour une fusée M  isolée.
Aucun CME dirigé vers la Terre n’a été enregistré dans les données du coronographe.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu. La fluence des électrons sur 24h était à des niveaux normaux et devrait être à des niveaux faibles à normaux.
Des conditions de vent solaire lent ont été enregistrées avec une vitesse de vent solaire dans la plage de 300 à 330 km/s.
L’amplitude du champ magnétique interplanétaire est passée d’environ 7 nT à généralement moins de 5 nT avec une composante nord-sud variable. L’angle phi alternait entre la connexion avec un secteur négatif (champ vers le Soleil) et avec un secteur positif (champ éloigné du Soleil). des conditions de vent solaire sont attendues au cours des prochains jours.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp et KBelgium local 0-3).
Des conditions géomagnétiques calmes sont attendues au cours des prochains jours. Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était faible. Trois éruptions C se sont produites. La plus importante était une éruption C1.9 culminant à 10h18 UT depuis le limbe nord-est. Les autres étaient du groupe Catania 39 (NOAA active region 3029) (ou en fait plus précisément d’une nouvelle région qui a émergé dans la même zone). La région est une région bipolaire simple. Le flux de rayons X devrait principalement rester en dessous du niveau C avec une possibilité d’évasement C isolé. Il est dirigé vers le nord avec une extension angulaire d’environ 160 degrés. Il n’y a aucune activité identifiée sur le disque visible qui puisse être liée à cela, et la CME devrait être à l’envers. Un filament s’étendant sur le quadrant nord-ouest a décollé vers 18UT (8 juin). Vers 21 h 24 TU, un front faible le long du nord au nord-est est visible sur les images du coronographe SoHO LASCO C2. Il est actuellement difficile de savoir si cela est lié à l’éruption du filament ou s’il s’agit d’un revers. Cette CME sera analysée de plus près. Aucune autre CME dirigée vers la Terre n’a été enregistrée dans les données disponibles sur le coronavirus.Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond et devrait le rester. . La fluence des électrons sur 24h était à des niveaux normaux et devrait être à des niveaux faibles à normaux. Des conditions de vent solaire lent ont été enregistrées avec une vitesse de vent solaire principalement comprise entre 300 et 330 km/s et un champ magnétique interplanétaire d’environ 5 nT. L’orientation nord-sud du champ magnétique était variable tandis que l’angle phi indiquait une connexion avec un secteur négatif (champ éloigné du Soleil). Des conditions de vent solaire lent sont attendues au cours des prochains jours. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Toutes les régions du disque étaient simples et en décomposition, laissant le visible presque sans tache. Le flux de rayons X devrait rester en dessous du niveau C. Certaines éruptions de filaments sont visibles dans les images AIA 304 (avec des gradations correspondantes dans les images AIA 195) plus ou moins simultanément autour de 21 :30UT du quadrant nord-est et sud-est. D’après les images STEREO A COR 2, les éjectas associés semblent étroits et ne devraient pas affecter la Terre. Aucun autre CME dirigée vers la Terre n’a été enregistré dans les données du coronographe. Le flux d’électrons de 2 MeV est resté inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu. La fluence des électrons sur 24h était à des niveaux normaux et devrait continuer à diminuer jusqu’à des niveaux bas à normaux. Des vents solaires lents ont été enregistrés. La vitesse du vent solaire a diminué à 300 km/s. Le champ magnétique interplanétaire a été légèrement perturbé, atteignant un pic d’un peu plus de 10 nT, avec une orientation variable. Il n’est pas clair si les perturbations peuvent être attribuées à l’arrivée possible prévue d’une CME qui a quitté le Soleil le 4 juin. au cours des prochains jours. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 1-3 et KBelgium local 0-3). Les conditions géomagnétiques devraient être calmes à instables au cours des prochains jours. INDICES POUR LE 07 JUIN 2022. Source SIDC