Site Associatif ANRPFD
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
CLUSTER F8BDX
nl
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire.
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

en anglais ICI

Régions solaires actives et éruptions : L’activité de d’éruption solaire était faible à
limites modérées au cours des dernières 24 heures avec plusieurs classes C élevées d’éruptions principalement de NOAA AR 3372 (bêta-gamma), qui a encore tourné,de près du limbe nord-est devenant la deuxième plus grande région active sur disque solaire visible. La plus forte activité produite par cette région a été une C9.4-flare impulsive avec heure de début 05:05 UTC, heure de pointe 05:21 UTC et fin heure 05:28 UTC le 13 juillet. L’activité d’éruption notable restante était produite par NOAA AR 3361 (bêta-gamma), qui se rapproche maintenant du membre de l’ouest . NOAA AR 3363 (bêta-gamma-delta) est actuellement le plus grand et le plus région active complexe sur le disque solaire visible. Pourtant il est resté silencieux. NOAA AR 3367 (bêta-gamma) a présenté une légère désintégration et est resté calme. Les régions actives restantes ont été relativement simples et inactives. L’activité d’éruption solaire devrait être faible à modérée aux niveaux au cours des prochains jours avec probable des éruptions  isolées de classe M et
chances restantes pour  isolé de classe X.Éjections de masse coronale : un halo partiel faible et relativement lent vers l’ouest l’éjection de masse coronale (CME) a ​​été observée pour la première fois dans les données du coronographe LASCO/C2 à 22h12 UTC le 12 juillet. La CME n’a pas de disque clair de signatures et est réputé être du côté basque. Aucune nouvelle CME dirigée vers la Terre n’a été détecté dans les images coronographiques disponibles.
Vent solaire : Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) a enregistré l’arrivée d’un transitoire de vent solaire vers 19h30 UTC le 12 juillet, peut-être comme un précurseur précoce du coup d’œil attendu l’Arrivée ICME du halo partiel de juillet 10e CME. La vitesse du vent solaire stable autour de 300 km/s. Le champ magnétique interplanétaire a montré des améliorations et continue d’augmenter, actuellement à 9,5 nT. Le nord- la composante sud Bz était majoritairement positive avec une valeur minimale de -5,7 NT. Le champ B est resté majoritairement dans le secteur positif (dirigé loin du soleil). Les conditions de vent solaire devraient être élevées en raison de l’éventuelle arrivée d’ICME et d’une vitesse élevée attendue et l’arrivée du flux au cours des prochaines 24h.
Géomagnétisme : Les conditions géomagnétiques des dernières 24 heures étaient globalement calme et calme à instable localement sur la Belgique. Calme à actif des conditions géomagnétiques avec des risques d’orages mineurs isolés sont attendues pour les prochaines 24h. Des conditions calmes à des niveaux de tempête mineurs sont attendues pour 14 et 15 juillet avec quelques risques d’orages modérés isolés.
Niveaux de flux de protons : Au cours des dernières 24 heures, les plus de 10 MeV GOES le flux de protons était à des niveaux nominaux et devrait se maintenir ainsi au cours de la les prochains jours, en attendant aucune forte activité solaire éruptive sur le disque. Chances pour les flux de protons améliorés restent en particulier dus au torchage possible et continué activité pilotée par NOAA AR 3372 et NOAA AR 3363.
Flux d’électrons à GEO : le flux d’électrons supérieur à 2 MeV tel que mesuré par GOES 16 était inférieur au seuil de 1000 pfu, tandis que le flux d’électrons mesuré par GOES 18 a brièvement dépassé les 1000 pfu autour20h00 UTC le 12 juillet. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV devrait être majoritairement sous le seuil de 1000 pfu dans les prochains jours. Le 24h dont la fluence des électrons était à des niveaux nominaux et devrait le rester sur les jours suivants. Source SIDC .