Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

Prévisions Solaires Géomagnétiques et Electromagnétiques

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pouBr l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire a été plutôt faible au cours des dernières 24 heures, avec seulement quelques éruptions de faible classe C signalées. La majorité des éruptions provenaient du NOAA AR 3151 (Catane groupe 5) qui a actuellement une configuration bêta de son champ magnétique photosphérique. Nous pouvons nous attendre à ce que l’activité de torchage reste au niveau de la classe C, dans les prochaines heures. d’environ 100 degrés), et ne devrait donc pas arriver sur Terre. le flux d’électrons était sous le seuil de 1000 pfu, et nous nous attendons à ce qu’ils restent à ces niveaux dans les heures à venir. L’électronfluence sur 24h est à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24h. La Terre est actuellement à l’intérieur du vent solaire lent avec une vitesse d’environ 300 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire s’élève actuellement à 2 nT. Le vent solaire provenant du petit trou coronal de polarité positive, qui a tourné à travers le méridien central le 22 novembre 2022, pourrait être attendu sur Terre le 25 novembre. Un autre petit trou coronal de polarité positive traverse actuellement le méridien central. Le vent solaire provenant de ce trou coronal équatorial est attendu sur Terre fin novembre 26. Au cours des dernières 24 heures, les conditions géomagnétiques étaient calmes et nous nous attendons à ce que ces conditions géomagnétiques persistent dans les heures à venir. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pouBr l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’éruption la plus forte signalée au cours des dernières 24 heures était l’éruption GOES C7.0 (avec un pic à 07h27 TU ce matin). La région source de cette éruption était le NOAA AR 3151 nouvellement apparu et en développement rapide (groupe Catane 5). Les observations de coronographe actuellement disponibles ne montrent qu’une seule image de la  CME associée. D’autres informations seront rapportées lorsque les données supplémentaires du coronographe seront disponibles. Aucun autre CME dirigée vers la Terre n’a été détecté dans les observations de coronographes disponibles au cours des dernières 24 heures. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV est resté au niveau de fond et le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur à la valeur seuil de 1000 pfu.
La fluence électronique sur 24h est actuellement à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire est actuellement d’environ 380 km/s et la magnitude du champ magnétique interplanétaire est de 4 nT. Le vent solaire provenant du petit trou coronal de polarité positive, qui a tourné à travers le méridien central hier, pourrait être attendu sur Terre le 25 novembre. Au cours des dernières 24 heures, les conditions géomagnétiques étaient calmes et nous nous attendons à ce que ces conditions géomagnétiques persistent dans les heures à venir. Source SIDC.

DIMORPHOS A TOUJOURS UNE QUEUE :

Plus de 2 mois après que le vaisseau spatial DART de la NASA a percuté l’astéroïde Dimorphos, les débris de la collision sont toujours visibles. « Dimorphos a toujours une queue », rapporte l’astronome amateur de l’Arizona Eliot Herman, qui a photographié l’astéroïde battu le 20 novembre et l’a ajouté à sa chronologie post-impact : lorsque la NASA a envoyé DART pour frapper Dimorphos, l’agence spatiale espérait changer la position de l’astéroïde. trajectoire. Il a fait cela et plus encore. Une comète est née dans la foulée. Les débris d’impact de DART ont formé une queue étonnamment durable de plus de 10 000 km de long. ‘Il sera très intéressant de voir les dégâts lorsque la sonde de suivi atteindra Dimorphos’, déclare Herman. Dans quatre ans, le vaisseau spatial européen Hera visitera l’astéroïde pour inspecter le site d’impact. Hera devait initialement arriver avant que DART ne frappe, mais des retards ont fait dérailler la mission. Tout est bien qui finit bien. Le retard donne à Hera une chance d’examiner les dégâts une fois la poussière retombée.plus d’images :
Images de Graziano Ventre d’Italie ICI    

Source Spacweather.com

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pouBr l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

Il existe actuellement plusieurs régions actives observées sur la face visible du disque solaire, mais aucune d’entre elles n’a une configuration de champ magnétique photosphérique complexe (uniquement les configurations alpha et bêta).
Au cours des dernières 24 heures, seules plusieurs éruptions de classe C ont été signalées, la plus grande étant l’éruption GOES C2.9 culminant à 03h42 UT ce matin.
La région source de la majorité des éruptions signalées était le NOAA AR 3149 (Cataniagroup 2). Nous nous attendons à ce qu’une activité d’éruption aussi faible persiste dans les prochaines heures.
En raison des régions actives en développement dynamique observées sur le côté visible du Soleil, les éruptions isolées de classe M sont toujours possibles mais non probables. était au niveau de fond au cours des dernières 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était la plupart du temps inférieur à la valeur seuil de 1000 pfu, et nous prévoyons qu’il le restera dans les prochaines heures.
La fluence électronique sur 24h est actuellement à un niveau normal et nous prévoyons qu’elle le restera dans les prochaines 24 heures. À partir du petit matin du 20 novembre, la vitesse du vent solaire augmente lentement, passant d’environ 300 km/s à la valeur actuelle de 400 km /s.
La magnitude du champ magnétique interplanétaire a été quelque peu élevée (jusqu’à 12 nT) à partir de la mi-journée du 18 novembre, et sa valeur actuelle est d’environ 7 nT.
Au cours des dernières 24 heures, les conditions géomagnétiques étaient actives à instables. Un intervalle de conditions actives (K =4) a été signalé par la station locale de Dourbes, vers 18 TU le 20 novembre.
Les conditions géomagnétiques sont actuellement instables à calmes. Nous nous attendons à ce que de telles conditions géomagnétiques persistent dans les prochaines heures.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pouBr l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire a atteint des niveaux modérés avec une éruption isolée M1.6 de la région NOAA 3150 culminant à 12h56 UTC. Seules 2 autres éruptions C ont été enregistrées, toutes deux également de la région 3150. Une propagation des points de pied a été observée dans cette région, ce qui s’est globalement simplifié.
Pour les trois autres régions de l’hémisphère oriental : la région active 3149 de la NOAA dans le nord a montré une nouvelle émergence de taches et s’est développée, tandis que la région active 3147 de la NOAA était relativement stable et la région active 3148 de la NOAA dans le sud perd ses taches principales.
Une éruption au niveau C est attendu. Les images coronographes ne montrent que de petites et faibles signatures de CME vers l’ouest liées à l’éruption C8.3 signalée hier, et une signature plus large mais clairement dirigée vers le nord liée à l’éruption filamentaire subséquente également signalée hier. Les deux sont jugés trop éloignés de la ligne Soleil-Terre pour influencer la Terre.
L’éruption M1.6 a été associée à des sursauts radio et à une atténuation et une signature d’une CME est visible dans les images SoHO/LASCO C2 de 13:25UTC. La CME est dirigé vers le Nord-Ouest et a une étendue angulaire d’environ 90 degrés et ne devrait pas influencer la Terre. Dans les images EUV, une éruption de filament est enregistrée à partir de l’hémisphère sud à haute latitude vers 1:00 UTC avec des signatures de CME ultérieures dans les images coronographes. Il est également trop au sud pour influencer la Terre.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu au cours des dernières 24 heures et devrait rester sous le seuil de 1000 pfu au cours des prochaines 24 heures.
La fluence des électrons était à des niveaux normaux et devrait rester à des niveaux normaux au cours des prochaines 24 heures. Un trou coronal de polarité négative dans l’hémisphère sud a maintenant terminé son transit du méridien central et devrait commencer à influencer les conditions actuelles du vent solaire.
Le Vent solaire lent conditions ont été enregistrées. La vitesse du vent solaire a de nouveau diminué jusqu’à près de 300 km/s, tandis que l’amplitude du champ magnétique interplanétaire est également revenue à une valeur de 5nT. Depuis 8h00 UTC, nous constatons cependant une nouvelle augmentation lente mais régulière de la vitesse et du champ magnétique jusqu’à 340 km/s et 8 nT.
L’orientation du champ magnétique interplanétaire indiquait une connexion à un secteur négatif (champ vers le Soleil) et sa composante nord-sud était principalement vers le nord. conditions de flux liées au trou coronal dans l’hémisphère Sud. Les conditions géomagnétiques ont été calmes (NOAA Kp entre 0+-1+ et K Dourbes local 0-2). Les conditions géomagnétiques devraient être calmes à actives avec une chance d’atteindre des niveaux de tempête mineurs dans les prochaines 48 heures.
Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pouBr l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était faible, la plupart des éruptions, ainsi que les éruptions les plus importantes, provenant de la région nouvellement apparue dans le quadrant Nord-Ouest, la région active 3150 de la NOAA. la région active 3150 est apparue assez rapidement comme une région bipolaire de taille moyenne. Les trois autres régions qui étaient déjà sur le disque montraient toutes la formation de taches supplémentaires et les régions actives NOAA 3147 et 3148 produisaient également un évasement C de bas niveau.
Un évasement au niveau C est probable. L’évasement C8.3 était associé à une atténuation des images EUV indicatives de l’initiation du CME. Et ce fut peu de temps après également suivi par l’éruption d’un filament du quadrant nord-est. Nous attendons les images correspondantes du coronographe pour évaluer tout éjecta dirigé vers la Terre. ). Ceux-ci proviennent tous deux d’au-delà du limbe ouest et ne devraient pas affecter la Terre. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. le flux était inférieur au seuil de 1000 pfu au cours des dernières 24 heures et devrait rester inférieur au seuil de 1000 pfu au cours des prochaines 24 heures.
La fluence des électrons était à des niveaux normaux et devrait rester à des niveaux normaux au cours des prochaines 24 heures, renforcée avec en particulier l’amplitude du champ magnétique atteignant 12 nT tandis que la vitesse augmentait avec un saut à un peu moins de 400 km/s vers 22 h 30 UTC.
Au cours de cette accumulation, la composante nord-sud du champ magnétique interplanétaire a évolué progressivement de prononcée vers le sud à prononcée vers le nord. L’orientation du champ magnétique indiquait brièvement un champ magnétique vers l’extérieur (loin du Soleil) mais indique maintenant clairement la connexion à un secteur négatif (champ vers le Soleil). La vitesse du vent solaire devrait augmenter à nouveau et dépasser 500 km/s plus tard aujourd’hui avec le début des conditions attendues de flux à grande vitesse liées au trou coronal dans l’hémisphère sud.
Les conditions géomagnétiques ont été calmes à instables avec une période active locale (NOAA Kp entre 0+-3 et K local Dourbes 0-4), calme à actif avec possibilité d’atteindre des niveaux de tempête mineurs dans les prochaines 24 à 48 heures. Source SIDC.

Prévisions de Propagation des Ondes de K7RA ICI

Propagation de K7RA

K7RA

À 03h34 UTC le 18 novembre, le Centre australien de prévision de la météo spatiale a émis cet avertissement de perturbation géomagnétique : ‘Un trou coronal modérément grand tournera vers une géolocalisation d’ici le 19 novembre. Combinée à une possible faible interaction glancingof CMEs récents, une activité géomagnétique est attendue dans les prochains jours.’UNE ACTIVITÉ GÉOMAGNETIQUE ACCRUE EST PRÉVUE EN RAISON DU FLUX DE VENT À GRANDE VITESSE DU TROU CORONAL DU 19 AU 20 NOVEMBRE 2022.’Le nombre de taches solaires et le flux solaire ne semblent pas corréler cela semaine.Le flux a augmenté, tandis que les taches sont tombées.Le nombre quotidien moyen de taches solaires a diminué de 79,8 à 72,3, mais le flux solaire moyen est passé de 129,9 à 137,2.Cela suggère que le nombre et la surface des taches solaires étaient moindres, mais le rayonnement de 10,7 cm de ces taches a augmenté.A une nouvelle tache solaire est apparue le 10 novembre, une autre le 13 novembre et deux autres le 16 novembre, le dernier jour de notre semaine de reportage, qui va du jeudi au mercredi suivant. Un autre groupe de taches solaires a émergé le lendemain, le 17 novembre. Comment ce cycle de taches solaires progresse-t-il ? Il y a un an, dans notre bulletin, le nombre moyen quotidien de taches solaires n’était que de 36,4, le flux solaire était de 89,1, donc si la dernière activité semble un peu terne, nous pouvons voir le cycle progresser régulièrement. Le cycle solaire 25 devrait culminer vers juillet 2025, dans environ 32 mois. Alors, pourquoi nous soucions-nous de ces chiffres ? Nous obtenons une meilleure propagation HF à des fréquences plus élevées lorsque les rayons X du Soleil sont plus intenses, et ils sont en corrélation avec le nombre de taches solaires et le rayonnement de 10,7 cm. Ce rayonnement charge l’ionosphère, augmentant la densité. En 1957-59, au sommet du cycle solaire 19, le rayonnement était tel que (on m’a dit) 10 mètres étaient ouverts dans le monde entier, 24 heures sur 24. Le cycle solaire 19 a eu de loin le nombre de taches solaires le plus élevé de l’histoire enregistrée, sans rien de tel avant ou depuis. -21, 120, 122 et 122 du 22 au 24 novembre, 115 du 25 au 26 novembre, puis 120 et 125 du 27 au 28 novembre, 130 du 29 au 30 novembre, 135 du 1er au 12 décembre, 120 et 110 du 13 au 14 décembre , puis 105 du 15 au 18 décembre, 110 du 19 décembre et 115 du 20 au 23 décembre, puis de nouveau à 135 avant le Nouvel An. 28, 12 et 8 les 18-22 novembre, 5 les 23-24 novembre, puis 15, 18, 12 et 8 les 25-28 novembre, 5 les 29-30 novembre, puis 12, 18 et 8 les 1er-3, 5 décembre les 4-7 décembre, 8 les 8-9 décembre, 5 les 10-11 décembre, 10 les 12-13 décembre, 5 les 14-16 décembre, 15 le 17 décembre, puis 18 les 18-19 décembre, et 5, 8, 15, 18, 12 et 8 du 20 au 25 décembre.
Le nombre de taches solaires du 10 au 16 novembre 2022 était de 79, 57, 65, 74, 77, 69 et 85, avec une moyenne de 72,3. Le flux de 10,7 cm était de 138,7, 137,6, 138,2, 137, 141,5, 134,2 et 132,9, avec une moyenne de 137,2. Les indices planétaires A estimés étaient de 2, 9, 5, 7, 4, 2 et 2, avec une moyenne de 4,4. L’indice A de latitude moyenne était de 2, 9, 3, 6, 3, 2 et 2, avec une moyenne de 3,9. Source ARRL K7RA.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pouBr l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire a été faible, plusieurs éruptions de C ayant été enregistrées au cours des dernières 24 heures. Les plus forts provenaient de la région NOAA active 3145, avec le plus fort pic au niveau C5.5 à 9:14UTC. éruptions observables. La région active NOAA 3148 a évolué vers une région unipolaire. La région active NOAA 3146 s’est décomposée tandis qu’une nouvelle formation de taches est observée au sud-ouest de celle-ci. Les régions actives de la NOAA 3147 et 3149 sont toutes deux restées calmes.Une éruption de classe C est attendue. Aucune nouvelle de la CME dirigée vers la Terre n’a pas été observée dans les données du coronographe.Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieurs à 2 MeV était inférieur au seuil de 1 000 ufp au cours des dernières 24 heures et devrait rester inférieur au seuil de 1 000 ufp au cours des 24 prochaines heures. La fluence des électrons était à des niveaux normaux et devrait rester à des niveaux normaux au cours des prochaines 24 heures. Un trou coronal de polarité négative dans l’hémisphère sud transite par le méridien central et devrait influencer les conditions de vent solaire à partir du 19 novembre. Les conditions de vent solaire lent ont été enregistré, avec une vitesse de vent solaire d’environ 320 km/s et une amplitude du champ magnétique interplanétaire d’environ 6 nT. L’orientation du champ magnétique interplanétaire a montré la plupart du temps une connexion avec un secteur négatif (champ vers le Soleil). La composante Nord-Sud du champ magnétique a eu tendance à être négative ce matin. Les vents solaires lents devraient se poursuivre jusqu’à demain avec l’apparition prévue d’un flux à grande vitesse provenant du grand trou coronal à polarité négative dans l’hémisphère sud. Les conditions géomagnétiques ont ont été calmes à instables (NOAA Kp entre 0-1+ et K local Dourbes 0-3). Les conditions géomagnétiques devraient être calmes à instables dans les prochaines 24 heures, suivies d’une activité géomagnétique accrue pouvant atteindre des niveaux de tempête mineurs sous l’influence du haut prévue dont le flux « speed stream » conditions. Source SIDC