Adhérer à l’ANRPFD
Calendrier des Salons Radio 2019
ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!
QTR UTC
Faire un don
News ANRPFD depuis 26/02/2017
WIMO
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Petites Annonces
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

La transmission de l’énergie sans fil provoque une discussion au sein de la Commission d’études de l’UIT-R

La technologie de transmission de puissance sans fil (WPT) et les applications associées ont fait l’objet d’un examen plus approfondi lors de la réunion de mai / juin de la Commission d’études 1 du Secteur des radiocommunications de l’Union internationale des télécommunications ( UIT-R ) et de ses groupes de travail. Les participants ont conclu lors de leurs sept jours de sessions à Genève le 7 juin avec le président de la région 1 de l’Union internationale de la radio amateur ( IARU-R1 ), Don Beattie, G3BJ, représentant l’IARU. La principale préoccupation concernant WPT est centrée sur son potentiel de brouillage.

“Les rapports WPT à 100 – 148,5 kHz pour la charge à faible consommation d’appareils portables, à WPT pour les véhicules électriques (WPT-EV) à environ 20, 60 et 85 kHz et pour le faisceau« à faisceau »à distance ont progressé. en charge », a rapporté la région IARU 1. « Toutes ces technologies risquent de causer des brouillages préjudiciables aux services de radiocommunication si elles ne sont pas gérées avec soin, en particulier les harmoniques des systèmes WPT. »
L’IARU a soumis des études officielles sur l’impact du WPT sur le service d’amateur. Celles-ci ont été incorporées dans un seul rapport complet et serviront de base à une nouvelle recommandation sur les émissions de WPT en cours d’élaboration.
Elle préconise des «limites d’émission appropriées» pour protéger les services Radio et collabore avec d’autres utilisateurs du spectre et des administrations partageant les mêmes préoccupations.
Les réunions de l’UIT ont porté sur les propositions émergentes du Comité international spécial sur les perturbations radioélectriques ( CISPR ) concernant les limites d’émission pour le WPT-EV, où il est à craindre que ces limites ne fournissent pas la protection nécessaire aux services de radiocommunication. Fondée en 1934, la CISPR établit des normes de contrôle des interférences électromagnétiques dans les appareils et équipements électriques et électroniques.
Le numéro de WPT-EV est le point 9.1.6 de l’ordre du jour de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 (CMR-19).
En octobre dernier, ARRL avait déposé des observations auprès de la FCC dans lesquelles elle s’opposait à une pétition de réglementation ( RM-11815 ) déposée par plusieurs constructeurs automobiles, invitant la Commission à «adopter des limites de champ permettant aux technologies de charge sans fil à plus forte puissance de fonctionner dans la bande 79 – 90 kHz». «gamme» pour permettre ce que les pétitionnaires ont appelé le transfert de puissance sans fil «nouvelle génération» pour les véhicules électriques.

Source ARRL ICI