Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

Prévisions Solaires Géomagnétiques et Electromagnétiques

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Les satellites déclassés sont-ils vulnérables aux pirates ?

Au début de la grande course à l’espace, l’URSS a lancé Spoutnik en orbite

Rapport de propagation de Hannes Coetzee ZS6BZPApril 24/04/2022

Hannes Coetzee, ZS6BZP, rapporte que l’activité solaire devrait être à des niveaux modérés. Il y a actuellement six taches solaires avec des configurations magnétiques simples à complexes visibles.
Il y a une forte probabilité pour les classes C et M Si vous souhaitez faire vos propres prédictions de fréquence, le nombre de taches solaires effectives prévu pour la semaine sera d’environ 76.
Les bandes de 10m à 30 m seront particulièrement en fin d’après-midi, fourniront un bon plaisir DXVeuillez visiter le site Web ICI pour plus d’informations

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité de fusée solaire était modérée. Une éruption M de magnitude M3.4 a culminé à 13:25 UT du groupe de taches solaires de Catane 81 (région active NOAA 2993). reste une source très probable de fusée intense. Catania sunspot group 82 (NOAA activeregion 2994) simplifié car il n’affiche plus les polarités mixtes dans la section intermédiaire. Les autres régions sur le disque sont relativement insignifiantes.
Les fusées éclairantes au niveau M sont probablement encore une chance pour une fusée X. La fusée M a été associée à une rafale radio de type II, mais les images coronographiques ne montrent aucun signe d’une CME associée. Pas de  CME dirigée vers la Terre identifiée dans les données du coronographe. Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond. Il existe un risque d’événement de protons car les groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAA AR 2993 et ​​2994) se trouvent maintenant dans l’hémisphère occidental.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux normaux et devrait être à des niveaux normaux les jours suivants. La vitesse du vent solaire a été légèrement élevée dans la plage de 425 à 500 km/s avec une tendance à la hausse lente. L’amplitude du champ magnétique est restée stable à 5 nT. L’orientation du champ magnétique indique une connexion à un secteur de polarité positive. La vitesse du vent solaire devrait rester lentement augmentée au cours des prochains jours.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (à la fois NOAA Kp et KBelgium 1-3 local).
Les conditions géomagnétiques devraient être calmes avec des périodes isolées instables. source SIDC. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité de fusée  solaire était modérée. Toute l’activité de fusée provenait des groupes de taches solaires de Catania 81 et 82 (région active de la NOAA 2993 et ​​2994), la fusée la plus forte n’étant qu’une fusée M1.1 culminant à 5h14 UT. Les groupes de taches solaires de Catania 81 et 82 (région active de la NOAA 2993 et ​​2994) restent complexes groupes avec configuration bêta-gamma de leur champ magnétique photosphérique. Les champs de polarité mixte se trouvent principalement autour du point de tête du groupe Catane 81 (région active NOAA 2993) et dans la section intermédiaire du groupe Catane 82 (région active NOAA 2994).
Ces régions restent la principale source de Fusée au cours des prochains jours. Il y a un risque croissant d’un événement proton car les groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAAAR 2993 et ​​2994) tournent vers l’ouest.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté inférieur au seuil d’alerte de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24h était à des niveaux normaux et devrait être à des niveaux normaux les jours suivants. Des conditions de vent solaire en légère augmentation mais toujours lentes ont été enregistrées.
La vitesse du vent solaire est passée de 400 km/s à environ 475 km/s. L’amplitude du champ magnétique a atteint un maximum de 10 nT au début de la période, mais a ensuite diminué jusqu’à une valeur de fond de 5 nT. La composante Bz était variable et l’orientation du champ magnétique indique une connexion à un secteur de polarité positive.
Des conditions de vent solaire lent sont attendues au cours des prochains jours.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 0-3 et local KBelgium 1-3). devrait être calme avec des périodes isolées non réglées. Source SIDC .

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Les conditions de torche étaient modérées. La torche provenait des régions complexes du nord-est, les groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (région active NOAA 2993 et ​​2994), y compris les éruptions de 2 M avec la plus forte une éruption M9.6 culminant à 1:59 UT de Catane 81 (NOAA AR 2993). Les groupes de taches solaires 81 et 82 Catane (région active NOAA 2993 et ​​2994) tournent maintenant vers le méridien central et restent des groupes complexes avec une configuration bêta-gamma de leur champ magnétique photosphérique. Les champs à polarité mixte se trouvent principalement autour du point de tête du groupe Catania 81 (région active NOAA 2993) et dans la section intermédiaire du groupe Catania82 (région active NOAA 2994). Ils restent la principale source de fusée au cours des prochains jours. Les éruptions au niveau M sont probablement et également très importantes pour les Xfusée. Il y a un risque croissant d’événement protonique car les groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAAAR 2993 et ​​2994) tournent vers l’ouest. vers minuit. La fluence de 24 électrons a atteint des niveaux modérés mais devrait maintenant être à des niveaux normaux les jours suivants.
La vitesse du vent solaire est restée stable à un peu plus de 400 km/s avec une tendance à la hausse lente. L’amplitude du champ magnétique était comprise entre 5 et 10 nT avec une tendance générale à la hausse.
L’orientation du champ magnétique était variable. Des conditions de vent solaire essentiellement lentes sont attendues au cours des prochains jours. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp et K local Belgique1-3). Source SIDC

L’activité solaire s’intensifie Aujourd’hui, le soleil a déclenché une autre éruption solaire de classe X, provoquant une profonde panne de radio en Ondes Courtes sur l’Asie du Sud-Est et l’Australie. L’intensification de l’activité solaire a entraîné plus de 19 éruptions au cours des dernières 24 heures seulement. Même les taches solaires de la face cachée entrent en scène. Histoire complète Spaceweather.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité de torche solaire était élevée. Une  torche le plus fort provenait de Catane groupe 76 (région active NOAA AR 2992) situé sur le flanc Ouest. Ce produit 2 fusées M et une fusée X. Les plus puissants étaient les fusées éclairantes M7.2 culminant à 1h36 UT et l’éruption X2.2 culminant à 3h57 UT. Plus d’évasement appartenait aux groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAA AR 2993 et ​​2994) dans le nord-est, y compris deux éruptions mineures M1 du groupe de taches solaires de Catane 82 (NOAA AR 2994).
Les régions du nord-est continuent d’afficher une structure complexe du champ photosphérique, avec des concentrations de flux de polarité opposée près du point de repère du groupe de taches solaires de Catane 81 (NOAA AR 2993) et près du tache de fuite du groupe de taches solaires de Catane 82 (NOAA AR 2994). Flux supplémentaire. On observe une émergence entre les deux régions. Catane groupe de taches solaires 84 (NOAA AR 2995) était une région unipolaire forte mais semble développer une petite tache traînante maintenant. D’autres régions sur le disque étaient insignifiantes (disparues ou étaient en décomposition).
Les éruptions globales au niveau M sont probables avec également une chance très importante pour les fusées X, des régions de l’est.
Les deux plus grosses torches, les torches M7.2 et X2.2, étaient associées aux  Ondes EUV et gradations hors disque. Et un sursaut radio de type II a été associé avec la fusée X. Les images du coronographe SoHO/LASCO montrent deux CME associés vers l’ouest à partir de 2:00UT et 4:12UT dans le champ de vision C2.
Une éruption de filament peut également être vue sur les images SDO 304 autour de 19UT vers le sud-est et un CME associé est vu dans le coronographe images SoHO / LASCO vers 20:12UT.
Aucun de ceux-ci ne semble être suffisamment large pour s’attendre à une arrivée sur Terre.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond. Il y a des risques limités d’un événement proton (une combinaison d’un risque décroissant du Groupe Catane 76 (région active NOAA AR 2992) alors qu’il s’éloigne à la face cachée, et un risque croissant des groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAA AR 2993 et ​​2994) se déplaçant vers l’ouest).
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV atteint à nouveau au-dessus de l’alerte de 1000 pfu au seuil maximum diurne. La fluence électronique 24h atteint modéré niveaux et devrait être normal à modéré, suite à la vitesse élevée conditions de vent solaire des jours précédents. Une tendance à la baisse est devrait s’installer à partir d’après-demain.
Un retour à des conditions de vent solaire lent a été observé. Vitesse du vent solaire réduit à 400 km/s. Le champ magnétique interplanétaire était d’environ 5nT avec une composante nord-sud variable et banale, et l’orientation indiquant la connexion à un secteur de polarité positive.
Il n’y avait aucun signe d’un possible coup d’œil du CME du matin du 17 avril, et on ne l’attend plus.
Des vents solaires lents sont attendus au cours des prochains jours.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 0-3 et K local Belgique 1-3).
Les conditions géomagnétiques devraient être calmes avec des perturbations isolées périodes. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité de fusée solaire était modérée. Deux éruptions M se sont produites. Un culminant au niveau M1.9 à 17h24 UT du groupe de taches solaires 76 de Catane (région active NOAA2992) qui contourne maintenant le flanc ouest. L’autre était un flarepeak M1.0 à 4h50 UT ce matin du groupe de taches solaires de Catane 81 (NOAA active la region 2993) dans le nord-est. dans le nord-est font maintenant l’objet d’une attention particulière. Les deux groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (région active NOAA 2993 et ​​2994) sont des régions assez grandes avec une configuration bêta-gamma du champ magnétique photosphérique. La majeure partie de l’émergence de flux et du champ magnétique mixte se trouve dans la région située entre les taches principales des deux groupes. Il existe deux groupes de taches solaires supplémentaires marqués à l’est de ces régions, le groupe de taches solaires de Catane 84 étant le plus significatif. Il est actuellement marqué comme unipolaire mais cela reste à confirmer car la région tourne plus loin sur le disque.
La CME de l’après-midi du 17 avril, se propageant vers le sud-ouest comme indiqué hier ne devrait pas avoir de composante dirigée vers la Terre. Aucune autre direction vers la Terre Des CME ont été identifié dans les images coronographes.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond et devrait le rester. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV a brièvement dépassé le seuil de 1000 pfu avec alert au maximum diurne. La fluence électronique sur 24h a atteint des niveaux modérés et devrait être normale à modérée, suivant les conditions de vent solaire à grande vitesse.
Le vent solaire a montré un déclin lent mais régulier des conditions de courant à grande vitesse. La vitesse du vent solaire est passée d’environ 550 km/s à moins de 500 km/s.
Le champ magnétique interplanétaire était d’environ 5nT avec une composante nord-sud variable et sans particularité, et l’orientation indiquant une connexion à un secteur de polarité positive. Cela pourrait encore se produire plus tard dans la journée, mais les chances sont faibles. Un retour régulier à des conditions de vent solaire lent est attendu. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp et K local Belgique1-3). Mais ils pourraient atteindre des conditions actives si un coup oblique du CME du matin du 17 avril se produisait encore. Source SIDC.