Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2022
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Twitter
Prévisions Météo

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption  solaire au cours des dernières 24 heures était à des niveaux très bas, aucune activité d’éruption significative. Il y a trois régions de taches solaires numérotées sur le disque visible et quelques simples non numérotées dans le quadrant sud-est. NOAA 3040 (bêta) est toujours la plus grande région active sur le disque visible, mais est restée stable et inactive. NOAA 3042 s’est décomposé en plage. NOAA 3045 et la région active nouvellement numérotée NOAA3046 ont montré une certaine désintégration et sont maintenant classées comme alpha de type magnétique.
L’activité d’éruption des rayons X au cours des prochaines 24 heures devrait être à des niveaux très faibles à faibles. (CME) ont été détectés dans l’imagerie coronographe disponible au cours des dernières 24 heures.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV revient aux niveaux de fond, bien en dessous du seuil de 1000 pfu et devrait rester en dessous du seuil de 1000 pfu au cours des prochaines 24 heures.
La fluence électronique sur 24h était à des niveaux modérés et devrait diminuer vers les niveaux nominaux au cours des prochaines 24 heures. Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) ont enregistré l’arrivée d’une ICME lente. Il pourrait s’agir d’une arrivée tardive du halo partiel lent CME lié à l’éruption du filament dans le quadrant sud-ouest le 26 juin. L’arrivée a été précédée d’une discontinuité mineure vers 09 UTC le 1er juillet, suivie d’une augmentation de la densité, d’une rotation douce du champ magnétique vers 23h30 UTC le même jour et de l’amplitude du champ magnétique interplanétaire atteignant près de 14 nT tout au long du 2 juillet. la composante sud Bz a enregistré une période prolongée avec des valeurs négatives, atteignant -13 nT tôt UTC ce matin. La vitesse du vent solaire au cours des dernières 24 heures a montré de très légères fluctuations de l’ordre de 316 km/s à 366 km/s.
Les paramètres du vent solaire devraient rester légèrement élevés tout au long de la journée et revenir à des conditions de vent solaire lent de fond d’ici demain. Un trou coronal de polarité positive a traversé le méridien central et le flux à grande vitesse associé pourrait atteindre la Terre le 5 juillet. Les conditions géomagnétiques des dernières 24 heures ont enregistré quelques périodes actives et une petite tempête isolée en réponse à l’arrivée de l’ICME. des conditions géomagnétiques sont attendues au cours des prochaines 24 heures avec d’éventuelles périodes actives isolées sous l’influence décroissante de l’ICME. Source SIDC.