Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

SARL engage ICASA à l’audience publique sur le spectre

La semaine dernière, la SARL a présenté les besoins en fréquences Radioamateur lors de l’audience publique de trois jours sur le projet de plan national de Radiofréquence.
Les principaux points de la présentation de la SARL concernaient la bande des 160 mètres et l’omission de l’attribution amateur dans la bande des 40 MHz. Hans van de Groenendaal, ZS6AKV a rappelé à l’ICASA un accord conclu il y a quelques années pour allouer 1 810 – 2 000 kHz au service amateur. Cela n’a cependant pas été repris dans un précédent projet de plan de fréquences sur lequel la SARL lors d’une des réunions de liaison ICASA/SARL a rappelé l’accord à l’ICASA. La SARL a été assurée que cela serait corrigé. Le projet actuel ne montre qu’une attribution amateur de 1 810 à 1 850 kHz. Actuellement, les Radioamateurs en Afrique du Sud ont toujours accès à la totalité de 1 810 à 2 000 kHz conformément à l’annexe I du Règlement sur les Radiofréquences en vigueur publié le 31 mars 2015.
L’autre grand point de discussion a été l’omission de la bande des 40 MHz. Les Radioamateurs disposent d’une allocation de 40 675 à 40 685 MHz pour la recherche sur la propagation. La SARL suggère qu’il s’agit peut-être d’un oubli et a demandé à l’ICASA de corriger cela. Bien que cela ne figure actuellement pas dans le projet de plan de fréquences, les Radioamateurs en Afrique du Sud sont toujours autorisés à utiliser la bande 40 MHz conformément à l’annexe I de la réglementation radio actuelle.
Dans sa présentation, ZS6AKV a déclaré à l’audience qu’actuellement, une balise fonctionne à Polokwane et que des rapports intéressants ont récemment été reçus d’une station au Royaume-Uni. Avec le nouveau cycle des taches solaires, cette fréquence est importante pour les études sporadiques d’E et d’autres modes de propagation. Récemment, la FCC aux États-Unis a délivré à deux amateurs des licences expérimentales pour effectuer des études de propagation. Actuellement, des discussions sont en cours avec les amateurs américains pour lancer un projet commun d’étude de propagation. Le groupe présente également un intérêt pour la réalisation d’études sur la diffusion de météores et l’application possible de la diffusion de météores pour surveiller les balises SARL Next Generation.
La SARL a également proposé à ICASA de reconsidérer la limite de puissance de 1 W EIRP sur 135,7 à 137,8 et 472 à 479 kHz et d’autoriser 26 dBW. Concernant la bande des 60 mètres, la SARL a demandé que pour plus de clarté les fréquences 5 350 – 5 450 kHz et 5 290 kHz soient indiquées sur le tableau principal et pas seulement dans la note de bas de page NF0 (NF zéro).
Le président de l’audience, le conseiller Peter Zimri, a remercié la SARL pour la présentation concise et claire. Il n’y a eu aucune question du panel ni du public. Il appartient maintenant à ICASA d’examiner la proposition de SARL. La prochaine étape sera la publication du Plan National des Radiofréquences final.