Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

La NASA diffuse les dernières sorties dans l’espace

pour améliorer le système d’alimentation de la station spatiale


L’astronaute de la NASA Bob Behnken (à gauche) est photographié lors d’une sortie dans l’espace pour échanger les batteries et mettre à niveau les systèmes d’alimentation de la structure en treillis Starboard-6 de la Station spatiale internationale. Sur la photo en bas à droite, une palette externe, saisie par le bras robotique du Canadarm2, qui abritait les piles remplacées sur le laboratoire en orbite. Behnken a été rejoint lors de l’excursion de six heures et sept minutes par l’astronaute de la NASA Chris Cassidy (hors cadre). Crédits: NASA

Les astronautes de la NASA Chris Cassidy, KF5KDR et Robert Behnken effectueront une paire de sorties dans l’espace jeudi 16 juillet et mardi 21 juillet 2020 pour terminer un effort de 3,5 ans pour mettre à niveau le système d’alimentation de la Station spatiale internationale.
La couverture commencera chaque jour à 6 h HAE sur NASA Television et sur le site Web de l’agence . Les sorties dans l’espace commenceront vers 7 h 35 et pourraient durer jusqu’à sept heures.
Cassidy et Behnken remplaceront les batteries nickel-hydrogène vieillissantes par de nouvelles batteries lithium-ion livrées à la station par un cargo japonais en mai 2020. Les remplacements se feront sur le canal d’alimentation 3B de la poutre tribord 6.
Au cours de la sortie dans l’espace du 16 juillet 2020, ils prévoient de retirer cinq des six anciennes batteries au nickel-hydrogène pour le système d’alimentation de la ferme et d’installer trois nouvelles batteries au lithium-ion, ainsi que le matériel d’accompagnement. La dernière batterie nickel-hydrogène sera retirée de la ferme et rangée le 21 juillet, lorsque Behnken et Cassidy s’aventureront dans la 300e sortie dans l’espace impliquant des astronautes américains depuis qu’Ed White est sorti de sa capsule Gemini 4 le 3 juin 1965.
Au total, 12 sorties dans l’espace auront été effectuées depuis janvier 2017 pour remplacer les batteries de huit canaux électriques utilisés pour acheminer l’électricité à la station.
Lorsque les mises à niveau de puissance seront terminées, les astronautes changeront de vitesse et retireront deux appareils de levage utilisés pour le traitement au sol des panneaux solaires de la station avant leur lancement. Ils commenceront également à préparer le module « Tranquillité » pour l’installation d’un sas commercial fourni par NanoRacks et qui devrait arriver sur un vol cargo SpaceX plus tard cette année. Le sas sera utilisé pour déployer des expériences commerciales et parrainées par le gouvernement dans l’espace.
Behnken sera désigné membre d’équipage extravéhiculaire 1 pour les deux sorties dans l’espace et portera une combinaison spatiale à rayures rouges. Cassidy sera le membre d’équipage extravéhiculaire 2 pour les deux sorties dans l’espace, vêtu d’un costume sans rayures.
Ce seront les 230e et 231e sorties dans l’histoire de l’assemblage, de la maintenance et des améliorations de la station spatiale. Ils seront également les neuvième et dixième pour Cassidy et Behnken, qui rejoindront les anciens astronautes de la NASA Michael Lopez-Alegria et Peggy Whitson avec le plus de sorties dans l’espace des Américains.
Cassidy est arrivé à la station spatiale en avril, prenant le commandement de l’expédition 63. Behnken, qui est ingénieur de vol pour l’expédition, est arrivé à la station en mai avec un autre astronaute de l’équipage commercial Douglas Hurley à bord du vol d’essai du SpaceX’s Crew Dragon Demo-2. .
Pendant près de 20 ans, les humains ont vécu et travaillé en permanence à bord de la Station spatiale internationale, faisant progresser les connaissances scientifiques et démontrant de nouvelles technologies, rendant impossible des percées de recherche sur Terre qui permettront une exploration humaine et robotique de longue durée dans l’espace lointain. En tant qu’entreprise mondiale, 239 personnes de 19 pays ont visité le laboratoire de microgravité unique qui a hébergé plus de 2 800 recherches de chercheurs de 108 pays et régions.
Pour plus d’informations sur la Station spatiale internationale, ses recherches et son équipage ICI