Adhérer à l’ANRPFD
Calendrier des Salons Radio 2019
ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!
QTR UTC
Faire un don
News ANRPFD depuis 26/02/2017
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Petites Annonces
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Mise à jour de la CMR-19: Semaine 2

Bryan Rawlings, VE3QN – Conseiller spécial de RAC
La Conférence mondiale des radiocommunications 2019 (CMR-19) se tiendra à Charm el-Cheikh (Égypte) du 28 octobre au 22 novembre 2019.

L’exécutif de l’Union internationale des radioamateurs avec le secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications, Houlin Zhao, à la CMR-19.
De gauche à droite: Ole Garpestad, vice-président de l’IARU, LA2RR; Le président de l’IARU, Tim Ellam, VE6SH; Le secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao; et le secrétaire de l’IARU, David Sumner, K1ZZ
Bryan Rawlings, VE3QN, conseiller spécial de RAC aux Conférences mondiales des Radiocommunications, a fourni la mise à jour suivante. Nous publierons également un rapport sur les débats et les résultats de la CMR-19 dans un prochain numéro du magazine « The Canadian Amateur » .
La Conférence mondiale des radiocommunications a commencé depuis deux semaines et voici un résumé rapide de l’état d’avancement des problèmes des Radioamateurs que j’ai décrit dans mon article paru dans le numéro de novembre-décembre 2019 de « The Canadian Amateur » .
Six mètres pour la région 1 de l’UIT
Une allocation dans six mètres est en train de prendre forme. Le processus a été long et frustrant et n’est pas encore terminé. Une fois que c’est «dans le sac», je devrais pouvoir vous donner un résumé définitif de ce à quoi cela va ressembler. Rappelez-vous, notre meilleur scénario a été que les amateurs de la région 1 de l’UIT ont une attribution primaire de 4 MHz similaire à celle disponible depuis des décennies dans les deux autres régions de l’UIT.
Cependant, un certain nombre de considérations rendent ce résultat difficile et improbable. L’allocation espérée, cependant, devrait protéger tous les arrangements existants tout en officialisant de nouvelles options dans toute la région 1. Espérons qu’il sera bientôt possible de fournir des informations supplémentaires.
Téléphonie mobile 47 GHz et 5G
Le choix des bandes de fréquences pour la téléphonie mobile internationale 5G continue de prendre beaucoup de temps aux délégués à la Conférence. La bonne nouvelle, cependant, et comme indiqué précédemment, est que la Conférence a signé «No Change» pour notre attribution principale dans les 47 mètres à 47,2 GHz.
Systèmes d’accès sans fil à 5 ​​GHz
Notre attribution secondaire de 6 cm en Région 2 est comprise entre 5650 et 5925 MHz. Remarque: dans les deux autres régions, la limite supérieure est de 5850 MHz.
Pour le segment 5850 – 5925 MHz, la Conférence a choisi «Pas de changement», ce qui est un bon résultat pour les amateurs. Le même résultat est souhaité pour le segment 5725 – 5850 MHz, mais il s’agit encore d’un travail en cours, diverses exceptions faisant l’objet d’une note de bas de page étant en cours de discussion. Certains de ces résultats sont probables pour les amateurs, car ils limitent les nouvelles attributions mobiles aux utilisations intérieures et à une faible puissance (200 mW PIRE).
D’autres propositions sont moins bien accueillies et nous espérons que le verdict final sur ce segment est soit « Pas de changement » comme dans la proposition inter-américaine de la CITEL, soit limité aux changements tolérables du type mentionné ci-dessus.
Transfert de puissance sans fil pour véhicules électriques
Ce point de l’ordre du jour ne demande pas d’allocation pour le transfert de puissance sans fil pour les véhicules électriques (WPT (EV)). Au lieu de cela, il demande que des études identifient les gammes de fréquences qui pourraient être utilisées avec le moins de risque de causer des brouillages préjudiciables aux services radio.
La Conférence a accepté les gammes de fréquences proposées, 19-25 kHz pour une puissance «élevée» et 79-90 kHz pour une puissance «moyenne», ainsi que le libellé de la proposition soulignant la nécessité de poursuivre les études sur le potentiel de brouillage de cette technologie pour la radio. services à leurs fréquences de fonctionnement et au-dessus de celles-ci. Essentiellement, ce résultat a atteint les objectifs de la communauté des amateurs.
Ordre du jour des futures conférences (CMR-23 et CMR-27)
S’écartant du processus suivi lors des conférences précédentes, un examen des propositions de la prochaine conférence prévu pour 2023 et, dans certains cas, de la conférence suivante – provisoirement prévue pour 2027 – a débuté tôt et avec la participation des délégations à la conférence. .
L’Union internationale des radioamateurs (IARU), en particulier, a suivi de près la proposition de la CEPT, l’association européenne, d’étudier la compatibilité de l’attribution secondaire en amateur entre 1240 et 1300 MHz avec les récepteurs utilisés avec le système Galileo RNSS (GPS). Il y a eu au moins un cas de ce type d’ingérence.
La communauté des amateurs préférerait de loin que ce cas d’ingérence soit traité à l’aide des processus d’atténuation existants – comme il l’a été – plutôt que quatre années d’étude sur le bien-fondé de l’attribution amateur. Le verdict reste à savoir si ce point de vue prévaudra.
L’IARU a également examiné avec attention une proposition 2023 concernant un système de satellites d’exploration de la Terre (SETS) utilisant des radars spatiaux dans la bande 40 – 50 MHz. Bien que la proposition de protection fasse référence à des propositions, nous craignons que les nouveaux radars protègent correctement le travail effectué par les amateurs dans notre bande adjacente de 50 mètres à 54 MHz.
Enfin, malgré le lieu exotique de cette conférence à Charm el-Cheikh, en Égypte, par rapport au lieu habituel à Genève, en Suisse, il convient de mentionner que les WRC sont une expérience éprouvante pour tous les délégués, y compris ceux qui défendent ici les Radioamateurs. Le temps passé au centre de conférence peut normalement aller de 8 à 12 heures par jour, samedi et dimanche inclus. Il convient toutefois de souligner, comme je l’ai souligné dans mon article « L’importance de la révélation », que la radio amateur ne survivrait probablement pas sous sa forme actuelle si les amateurs amateurs n’avaient pas la volonté et la capacité de participer à ces processus.
Et, bien que j’y revienne à la fin de la CMR-19, je tiens à souligner que, comme lors de toutes les conférences précédentes de l’UIT, la délégation canadienne a fait preuve de courtoisie et d’accommodement envers moi et notre travail pour les RadioAmateurs. et pour cet amateur canadien sont vraiment bénis.
Les amateurs canadiens rendent cela possible grâce au Fonds pour la défense des Radioamateurs ( DARF ), afin de pouvoir couvrir les frais de transport et de subsistance de notre délégué aux conférences mondiales des Radiocommunications et aux réunions préparatoires tenues à Genève les années suivantes. Essayez de penser à cela lorsque vous renouvelez votre adhésion à RAC ou lorsque votre club dispose de fonds supplémentaires.
Ma’a Salama de la CMR-19 à Charm el-Cheikh, en Égypte.
Bryan Rawlings, VE3QN Conseiller spécial RAC