Adhérer à l’ANRPFD
Calendrier des Salons Radio 2019
ADHEREZ ANRPFD – PAYPAL Facile!
QTR UTC
Faire un don
News ANRPFD depuis 26/02/2017
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Petites Annonces
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Menace sur le groupe de radio amateur 23cm

Un document conjoint devant être soumis à la réunion de la CEPT CPG à Ankara par la France, la Lituanie, Malte, la Slovénie et les Pays-Bas attaque l’utilisation continue des bandes RadioAmateurs et de notre bande 1240-1300 MHz
Il s’agit de la réunion finale du CPG-CEPT en vue de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 (CMR-19) de l’UIT, qui se tiendra à Charm el-Cheikh (Égypte) du 28 octobre au 22 novembre. Cette conférence définira les points de l’ordre du jour de la CMR-23.
Document AI10 – La proposition sur le RNSS AS indique:
La capacité opérationnelle de Galileo est presque complète et ses signaux E6 dans la bande 1260-1300 MHz prend en charge de nouveaux services tels que le service Galileo High Accuracy gratuit et une authentification robuste, qui devrait être utilisée par diverses applications, notamment véhicules autonomes et l’Internet des objets (IoT).
Plusieurs cas de brouillage causé aux récepteurs Galileo E6 par les émissions du service d’amateur se sont produits récemment, parfois à une distance importante, et ont pris plusieurs heures, voire plusieurs jours, pour être éliminés. Par conséquent, il est à craindre que plus les récepteurs Galileo E6 seront lancéset et utilisés plus largement, plus le nombre de cas de brouillage causés par des stations d’amateur augmentera rapidement.
Un point de l’ordre du jour de la CMR-23 est nécessaire pour résoudre ce problème pour les raisons suivantes:
1. L’utilisation non réglementée de la bande 1240-1300 MHz par le service d’amateur est une source grave de brouillage préjudiciable pour les récepteurs du SRNS. Ceci est démontré par l’expérience.
2. Le nombre de récepteurs Galileo dans la bande 1260-1300 MHz augmentera considérablement et les cas de brouillage se multiplieront s’ils ne sont pas réglés à temps.
3. Galileo et d’autres systèmes RNSS seront déployés à l’échelle mondiale, et le scénario de brouillage entre les émissions d’amateur et les récepteurs RNSS comprend les cas transfrontaliers. La question revêt donc un caractère international et doit être traitée dans le cadre de l’UIT.
4. Galileo est un atout majeur pour l’Europe et une décision à la CMR-23 est essentielle pour être compatible avec la feuille de route du déploiement des récepteurs Galileo dans cette bande.
Télécharger le document: AI10 – Proposition sur AS-RNSS ICI
Voir également le document de l’IARU: Proposition du RNSS WRC-19 AI 10 à la même adresse URL
Janvier 2006 – Interférence potentielle de Galileo causée par des opérations sur une bande de 23 cm par Peter Blair G3LTF ICI