Adhérer à l’ANRPFD en 2020
RRF : Réseau Relais Français!

Calendrier des Salons Radio 2019
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Duplexeur-OC-VHFSur le site de News voir  les articles concernant les filtres!

Les avantages et des inconvénients des duplexeurs!

Un duplexeur  est un dispositif de triple ports filtrés ce qui permet que des émetteurs et des récepteurs de fréquences de fonctionnement distinctes partagent la même antenne. En général il(elle) se compose de deux filtres de passe-bande connectés en parallèle.

Un filtre fournit la voie entre l’émetteur et l’antenne, l’autre donne le lien entre l’antenne et le récepteur. Par conséquent, une route directe n’existe pas entre un émetteur et un récepteur.
C’est évidemment un accessoire très utile puisqu’il permet de réduire le nombre d’antennes qui sont utilisées, qui une bonne dose de « camouflage » signifie en plus d’une épargne pour le Radio. Quand il s’agit de transmettre et de recevoir avec quelques équipements à travers d’une seule une antenne bi ou tribande, il n’y a pas de doute, cet accessoire suppose un grand avantage, mais aussi il peut y avoir quelques inconvénients.

Ceux-ci se produisent fondamentalement dans des systèmes multicanaux, quant il y a quelques émetteurs et récepteurs combinés. Il est de l’époque le lieu des intermodulations peut donner c’est-à-dire qui se mélangent les signaux multiples de transmission dans la même antenne. Supposons que nous ayons deux émetteurs combinés dans 430 et 420 MHz, et les deux récepteurs correspondants dans 426 et 416 MHz (en respectant la séparation typique de 4 MHz qui s’obstine à UHF entre une transmission et une réception). Quand les deux émetteurs, chaque problème se combinent avec la  linearité, ou de petits défauts dans le câble, dans le duplexeur ou dans l’antenne, ils(elles) produiront des mélanges dans les signaux(marques) transmis et, par conséquent, les intermodulations, dans l’antenne du côté du duplexeur.

Proche du signal transmis les produits du troisième ordre seront, 2F1-F2 et 2F2-F1, ceux du cinquième ordre, et de septième, etc.. Plusieurs fois les causes de ces effets, appelés une intermodulation passive ou PIM, sont utilisés avec des  connecteurs dans un mauvais état ou de vieux câbles.

Ces produits d’intermodulation vont directement à travers l’antenne à l’entrée du récepteur dans le duplexor et de là au propre récepteur. Si l’amplitude de ces produits d’intermodulations sont  plus grands que le niveau du bruit du récepteur, la sensibilité de celui-ci sera  réduite, en se traduisant dans une moindre couverture.

Cela est plus facile qu’il arrive si l’espace entre les canaux de transmission soit un sous-multiple de la séparation de fréquence entre un émetteur et un récepteur.

Chaque fois que c’est possible, quand on qu’utilise un duplexeur, il faut combiner les canaux de transmission pour que le résultat des produits d’intermodulation  ne se trouvent pas sur un canal de réception.

En utilisant des antennes distinctes pour transmettre et pour recevoir, il y a une plus grande nécessité d’espace et aussi de budget, mais l’avantage consiste en ce que bien que la modulation passive continue d’apparaître entre les signaux des émetteurs combinés, la route directe a cessé d’exister pour que ces produits atteignent le récepteur. L’isolement entre les antennes de transmission et de réception fournissent une protection additionnelle. Si elles sont disposées d’une manière colineaire (c’est-à-dire, l’une sur l’autre, en général avec celle-là de plus haute(grande) réception), des isolements peuvent se rejoindre supérieurs à 50 dB.

La conclusion consiste en ce que dans des installations mono-canal, le duplexeur est un accessoire très recommandable. Dans des systèmes à multicanaux, la meilleure option est de travailler avec des antennes indépendantes puisque le système sera plus protégé des intermodulations passives.

Article Traduit d’après la revue RadioNoticias N°257-139 de juin 2014 ICI