Adhérer à l’ANRPFD en 2020
RRF : Réseau Relais Français!

Calendrier des Salons Radio 2020
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

L’expérience HAARP Radioamateur!

L’IEEE Spectrum fait un reportage sur les émissions de télévision Slow Scan (SSTV) faites à partir de l’installation HAARP depuis l’Alaska par le Radioamateur Chris Fallen KL3WX.
À la fin du mois de septembre, Christopher Fallen et des techniciens du Programme de recherche sur les aurores boréales à haute fréquence (HAARP), près de Gakona, en Alaska, ont mis en service un réseau géant de 180 antennes. Ils espéraient produire des éclats radio-induits, également connus sous le nom d’aurores artificielles, afin de mieux comprendre la mécanique des aurores naturelles.
Il a intégré des images dans la puissante onde radio que HAARP utilise pour chauffer une parcelle de l’ionosphère, et a alerté les Radioamateurs  via Twitter. Au fil de l’expérience, son flux a commencé à s’allumer avec des tweets d’auditeurs qui lui renvoyaient les images.
Fallen, professeur adjoint à l’Institut de géophysique Fairbanks de l’Université d’Alaska, avait transmis deux logos UAF, une photo de chat et un code QR accordant au destinataire 0.001 Bitcoin.
Messages retournés de Pueblo, au Colorado, et de Victoria, en Colombie-Britannique. Étant donné que les antennes de HAARP pointent directement vers le ciel plutôt que vers l’horizon, Fallen est satisfait des résultats. « Aussi puissant que soit HAARP, c’est juste une grosse radio », dit-il.
C’est en fait un émetteur radio géant à balayage électronique capable d’envoyer 3,6 mégawatts d’énergie dans l’ionosphère.
Lire l’histoire complète ICI