Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2022
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Twitter
Prévisions Météo

Le Portugal prend des mesures contre les équipements

de communication illégaux

Le régulateur portugais des communications, ANACOM, rapporte qu’il a inspecté 26 navires avec la police maritime. l’Autorité des conditions de travail (ACT), diverses actions d’inspection sur les navires. Au total, ANACOM a supervisé 26 navires, y compris des fonds de pêche et des navires de tourisme.

Les 26 et 27 mai, les actions ont impliqué les trois autorités et ont eu lieu dans les ports de pêche de Nazaré et Peniche, et la légalité des moyens de communication installés à bord six navires de pêche côtière (deux à Nazaré et quatre à Peniche) a été vérifiée. Les stations de radio ont été installées et fonctionnent conformément à la législation en vigueur. Entre le 17 et le 20 mai, ANACOM a mené une action auprès de la police maritime dans la région autonome de Madère, et un total de quatorze navires ont été inspectés, y compris des navires de pêche ( cinq) et navires de tourisme maritime (neuf). Neuf des quatorze navires ont d’abord été inspectés. Tous les navires interrogés ont présenté des stations radio en conséquence.

Le 10 mai, une action d’inspection ANACOM a été menée avec la police maritime dans le port de Leixões, auprès de six navires de pêche. Dans cette affaire, un émetteur-récepteur illicite du service mobile terrestre a été saisi. Ces actions visent à vérifier l’état, l’opérabilité et l’utilisation correcte des équipements de radiocommunication installés à bord des navires. S’ils ne sont pas utilisés dans de bonnes conditions, ou fonctionnent mal ou en gammes de fréquences inadéquates, cet équipement peut interférer avec d’autres services et peut entraver le bon fonctionnement des communications d’urgence.

Source ANACOM ICI