Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
RRF : Réseau Relais Français!

Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Fondation Radioamateur!

Quand un récepteur WSPR ne suffit pas

L’autre jour, lors d’un rendez-vous radio, l’activité fortement recommandée, se retrouver entre amis, jouer à la radio, voir ce que vous pouvez apprendre, nous nous sommes installés dans un parc pour faire des tests. L’idée était une extension de quelque chose dont j’ai parlé précédemment, en utilisant WSPR, Weak Signal Propagation Reporter, pour tester les capacités de votre station.
Si vous n’êtes pas familier avec le WSPR, c’est un outil qui utilise avec votre radio pour recevoir les signaux numériques des balises WSPR à travers le spectre radio. Votre station reçoit un signal, le décode, puis rapporte ce qu’elle a entendu à une base de données centrale. Le même logiciel peut également être utilisé pour transformer votre station en balise, mais dans notre cas, tout ce que nous voulions était de recevoir.
Si vous laissez le logiciel en marche pendant un certain temps, vous pouvez entendre les stations sur de nombreuses bandes partout dans le monde. Vous serez en mesure d’apprendre quels niveaux de signal vous pouvez entendre, dans quelle direction et de déterminer s’il existe des directions ou des bandes que vous pouvez recevoir mieux que les autres.
Nous avons installé cet outil dans un parc à l’aide d’un ordinateur portable, d’une antenne filaire et d’une radio fonctionnant sur batterie. En soi, ce n’est pas particulièrement remarquable, c’est quelque chose qui se fait régulièrement partout dans le monde, et c’est quelque chose que je fais par intermittence depuis quelques années.
Ce qui a rendu cette aventure différente, c’est que nous étions  en portable à environ un kilomètre en amont de la Station, tout en laissant le récepteur principal WSPR fonctionner avec une antenne permanente…..