Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
RRF : Réseau Relais Français!

Calendrier des Salons Radio 2020
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Fondation des Radioamateur

Que savez-vous vraiment de votre radio?

Quand je suis tombé sur la radio amateur il y a près de dix ans, j’ai suivi un cours, passé mon test et obtenu une licence. À ce moment-là, je n’avais aucun équipement, je n’en savais rien, je n’avais rien touché, à part la radio de la classe, et je n’avais aucune idée de quoi acheter et comment choisir.
Donc, à la place, j’ai demandé à l’amie qui m’a initié au passe-temps, Meg, à l’époque VK6LUX, quelle radio obtenir. Je lui ai demandé quelle était la deuxième radio qu’elle avait jamais eue parce que je pensais que je serais très déçu par la première en peu de temps. Elle a expliqué qu’il y avait beaucoup de marques parmi lesquelles choisir et que chacune avait ses propres champions. Tout comme le choix éternel entre Ford et Chevrolet, Apple contre Microsoft, Tea vs Coffee, vous vous retrouveriez avec une radio et quelqu’un dans un camp différent vous dirait que vous avez choisi la mauvaise.
Son conseil, qui est tout aussi solide aujourd’hui qu’il y a dix ans, était d’acheter quelque chose que des gens que vous connaissiez avaient, alors pendant que vous apprenez, il y aurait quelqu’un à proximité qui pourrait vous aider. En conséquence, j’ai acheté un Yaesu FT-857d précisément pour cette raison. Je l’ai toujours et il a une sœur, un autre FT-857d, achetée lorsque j’avais besoin de diffuser les nouvelles locales lorsqu’un des volontaires locaux partait en vacances.
Pour la plupart des débutants, leur parcours est similaire. Ils achètent leur première radio et généralement cela donne le ton pour ce qui va suivre.
Au cours de la décennie que j’ai passée chez les Radioamateurs, j’ai eu l’occasion de jouer avec une trentaine de radios différentes. Pour certains, jouer consistait à prendre le microphone et à faire un QSO, un contact, et pas grand-chose d’autre. Pour d’autres, cela consistait à s’asseoir avec la radio pendant un concours complet, 48 heures, avec un sommeil sporadique, à faire face à des empilements où il n’y avait pas le temps de respirer, mais beaucoup de choses à apprendre sur le filtrage…….