Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2022
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Twitter
Prévisions Météo

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité de torche solaire était élevée. Une  torche le plus fort provenait de Catane groupe 76 (région active NOAA AR 2992) situé sur le flanc Ouest. Ce produit 2 fusées M et une fusée X. Les plus puissants étaient les fusées éclairantes M7.2 culminant à 1h36 UT et l’éruption X2.2 culminant à 3h57 UT. Plus d’évasement appartenait aux groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAA AR 2993 et ​​2994) dans le nord-est, y compris deux éruptions mineures M1 du groupe de taches solaires de Catane 82 (NOAA AR 2994).
Les régions du nord-est continuent d’afficher une structure complexe du champ photosphérique, avec des concentrations de flux de polarité opposée près du point de repère du groupe de taches solaires de Catane 81 (NOAA AR 2993) et près du tache de fuite du groupe de taches solaires de Catane 82 (NOAA AR 2994). Flux supplémentaire. On observe une émergence entre les deux régions. Catane groupe de taches solaires 84 (NOAA AR 2995) était une région unipolaire forte mais semble développer une petite tache traînante maintenant. D’autres régions sur le disque étaient insignifiantes (disparues ou étaient en décomposition).
Les éruptions globales au niveau M sont probables avec également une chance très importante pour les fusées X, des régions de l’est.
Les deux plus grosses torches, les torches M7.2 et X2.2, étaient associées aux  Ondes EUV et gradations hors disque. Et un sursaut radio de type II a été associé avec la fusée X. Les images du coronographe SoHO/LASCO montrent deux CME associés vers l’ouest à partir de 2:00UT et 4:12UT dans le champ de vision C2.
Une éruption de filament peut également être vue sur les images SDO 304 autour de 19UT vers le sud-est et un CME associé est vu dans le coronographe images SoHO / LASCO vers 20:12UT.
Aucun de ceux-ci ne semble être suffisamment large pour s’attendre à une arrivée sur Terre.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV était à des niveaux de fond. Il y a des risques limités d’un événement proton (une combinaison d’un risque décroissant du Groupe Catane 76 (région active NOAA AR 2992) alors qu’il s’éloigne à la face cachée, et un risque croissant des groupes de taches solaires de Catane 81 et 82 (NOAA AR 2993 et ​​2994) se déplaçant vers l’ouest).
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV atteint à nouveau au-dessus de l’alerte de 1000 pfu au seuil maximum diurne. La fluence électronique 24h atteint modéré niveaux et devrait être normal à modéré, suite à la vitesse élevée conditions de vent solaire des jours précédents. Une tendance à la baisse est devrait s’installer à partir d’après-demain.
Un retour à des conditions de vent solaire lent a été observé. Vitesse du vent solaire réduit à 400 km/s. Le champ magnétique interplanétaire était d’environ 5nT avec une composante nord-sud variable et banale, et l’orientation indiquant la connexion à un secteur de polarité positive.
Il n’y avait aucun signe d’un possible coup d’œil du CME du matin du 17 avril, et on ne l’attend plus.
Des vents solaires lents sont attendus au cours des prochains jours.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 0-3 et K local Belgique 1-3).
Les conditions géomagnétiques devraient être calmes avec des perturbations isolées périodes. Source SIDC.