Site Associatif ANRPFD
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
CLUSTER F8BDX
nl
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF

L’activité solaire au cours des dernières 24 heures était à des niveaux faibles avec plusieurs éruptions de classe C, y compris une éruption de longue durée de classe C2.8 avec un pic à 20h33 UT le 10 mars. L’éruption a été produite par la petite région active magnétiquement simple NOAA 2962 (alpha) et a duré de 18 h 15 TU le 10 mars jusqu’au petit matin du 11 mars. Plusieurs autres éruptions de classe C ont été produites à partir d’une région active derrière le membre est et une activité de torches de classe C supplémentaire a été observée à partir de NOAA 2964 (bêta), avec une éruption C2.2 culminant à 11h22 UT ce matin.
Le disque solaire continue d’avoir les six mêmes régions actives numérotées qu’hier, la NOAA 2965 (bêta) dans le quadrant nord-est devenant la plus grande région active avec le plus grand nombre de taches solaires. Malgré son évolution, cette région active est restée inactive. NOAA 2966 et NOAA 2960 sont restés stables avec un bêta de type magnétique et NOAA 2957 est resté un alpha stable.
L’activité de torche à rayons X devrait être à de faibles niveaux au cours des prochaines 24 heures avec des chances légèrement croissantes de fusée  de classe M.
Une CME très lent associé à une éruption de filament dans le quadrant sud-est en fin de soirée le 9 mars a été observé pour décoller la surface solaire tôt cette nuit-là. Il a été détecté comme un halo CME dans les données du chronographe STEREO COR2 et pourrait éventuellement contenir une composante mineure dirigée vers la Terre.
La CME pourrait arriver sur Terre tôt le 14 mars. Un halo complet CME a été détecté par les données de coronographe LASCO C2 et C3.
Il a été déclenché par l’éruption de classe C2.8 dans la soirée du 10 mars et a été vu comme un halo partiel CME dans les données STEREO COR2.
La CME a une vitesse projetée d’environ 650 km/s et devrait rattraper le CME à partir du 9 mars et arriver également sur Terre tôt le 14 mars.
Le flux de protons supérieur à 10 MeV est devenu élevé ce matin en raison de l’éruption de longue durée de classe C2.8, mais est resté à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester légèrement augmenté, mais toujours à des niveaux nominaux au cours des prochaines 24 heures.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était au-dessus du seuil de 1000 pfu jusqu’à 18 h 55 TU le 10 mars, date à laquelle il est revenu aux valeurs de fond. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV devrait rester sous les seuils de 1000 pfu pendant les prochaines 24 heures.
La fluence d’électrons sur 24 h a été enregistrée à des niveaux modérés et devrait revenir à des niveaux nominaux vers la fin des prochaines 24 heures. Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) ont indiqué l’arrivée d’un mélange d’ICME, potentiellement un mélange de la CME émis le 5 mars et le CME attendu, qui a été lancé tard le 6 mars/début le 7 mars 2022. La vitesse du vent solaire a varié entre 250 et 516 km/s. Le champ magnétique interplanétaire a atteint des valeurs de 18 nT avec une composante Bz minimum de -10 nT.
L’orientation du champ B changeait avec l’arrivée de plusieurs ICME. La vitesse du vent solaire devrait rester proche des niveaux de fond et le champ magnétique, la densité et la température devraient revenir à des niveaux normaux d’ici demain.
Les conditions géomagnétiques au cours des dernières 24 heures étaient calmes à actives en raison de l’influence attendue d’un ICME.
Des conditions géomagnétiques calmes à actives sont attendues pour les prochaines 24 heures, tandis que l’ICME continue d’affecter l’environnement terrestre.
Le retour à des conditions normales est prévu le 13 mars et une nouvelle augmentation de l’activité géomagnétique avec d’éventuelles tempêtes géomagnétiques mineures à modérées peut être attendue le 14 mars avec l’arrivée prévue de plus d’ICME.
Un trou coronal a traversé le méridien central aujourd’hui et pourrait également contribuer aux conditions géomagnétiques élevées les 14, 15 et 16 mars 2022. Source SIDC.