Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2022
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Twitter
Prévisions Météo

L’activité solaire a montré une certaine activité de torche de classe C au cours des dernières 24 heures. Plusieurs nouveaux groupes de taches solaires (groupe de taches solaires de Catane 14, 15 (NOAA-AR 2935) et 16) ont émergé sur le disque mais n’ont semé aucune activité de fusée au-dessus du niveau B. Le groupe de taches solaires (Catania sunspot group 17, at the East limb) tourne actuellement sur le disque visible et a produit plusieurs éruptions de classe C.
L’activité solaire devrait augmenter légèrement avec d’autres éruptions de classe C dans les prochaines 24 heures, en particulier produites par le groupe de taches solaires situé sur le limbe Est (groupe de taches solaires de Catane 17). Une assombrissement solaire a été détecté dans le groupe de taches solaires de Catane 15 (NOAA-AR 2935) associé à l’éruption de classe B3 du 25 janvier 2022 culminant à 06h00 UTC. Aucune signature dans les données du coronographe pour le moment, de plus amples informations seront fournies au fur et à mesure que les données arriveront.
Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV est resté en dessous du seuil d’alerte de 1000 pfu et devrait être proche du seuil dans les prochaines 24 heures.
La fluence d’électrons supérieure à 2 MeV était à des niveaux modérés au cours des dernières 24 heures et devrait se situer entre des niveaux nominal et modéré au cours des prochaines 24 heures.Les paramètres du vent solaire sur Terre ont commencé à s’améliorer : la vitesse du vent solaire est passée de 280 km/s à 380 km/s, le champ magnétique interplanétaire a atteint 13 nT, et sa composante Bz vers le sud a fluctué entre -9 nT et 10 nT.
Les mesures améliorées ont indiqué une combinaison possible des effets de l’arrivée prévue du CME qui a éclaté le 22 janvier à 10 h 36 UTC et de l’arrivée prochaine du flux solaire à grande vitesse associé au trou coronal avec une polarité magnétique positive, qui a traversé le méridien central le 21janvier 2022.
Les conditions géomagnétiques se sont déstabilisées localement (K_Bel 3) et aux niveaux planétaires (Kp 3). Les conditions géomagnétiques croissantes à des niveaux actifs peuvent se produire en réponse à l’arrivée des flux à grande vitesse du trou coronal équatorial (polarité positive). Source SIDC.