Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2022
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Twitter
Prévisions Météo

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

L’activité solaire était à des niveaux faibles avec quelques éruptions de classe C1 au cours des dernières 24 heures. Les 2 régions actives visibles sur le disque solaire sont toutes deux en configuration de champ magnétique alpha. On s’attend à ce que l’activité solaire soit principalement faible avec une possible éruption de classe C dans les prochaines 24 heures.
La CME qui a éclaté le 22 janvier à 10 h 36 TU (largeur angulaire d’environ 90 degrés) était principalement dirigé vers le nord-est. Il pourrait avoir une composante dirigée vers la Terre, avec une arrivée prévue le 26 janvier.
La fluence d’électrons supérieure à 2 MeV était à des niveaux modérés au cours des dernières 24 heures et devrait se situer entre des niveaux nominaux et modérés au cours des prochaines 24 heures.
La vitesse du vent solaire sur Terre est d’environ 300 km/s et le champ magnétique interplanétaire d’environ 1 nT et 6 nT.
Les flux à grande vitesse du trou coronal  équatorial (polarité positive) qui traversent le méridien central le 21 janvier pourraient améliorer les paramètres du vent solaire près de la Terre aujourd’hui et demain. Les conditions géomagnétiques étaient calmes localement (K_Bel 0 – 2) et aux niveaux planétaires (Kp 2 – 3).
La CME du 20 janvier peut encore arriver sur la Terre dans les prochaines 24 heures, augmentant les conditions géomagnétiques à des niveaux de tempête actifs ou même mineurs. Les conditions géomagnétiques devraient également devenir instables plus tard aujourd’hui et demain en réponse à l’arrivée des flux à grande vitesse d’un trou coronal équatorial (polarité positive) Source SIDC.