Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2022
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Revue et Chronique SWL Nationale
nl
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Associations Partenaires de l’ANRPFD
DXWATCH-Cluster
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Twitter
Prévisions Météo

Mise à jour sur les préparatifs de la WRC-23 en Finlande

La société finlandaise Radioamateur SRAL rend compte d’une récente réunion du groupe de travail national finlandais sur la préparation de la WRC-23
Une traduction du message de la SRAL sur la réunion du 24 novembre se lit comme suit :
Comme d’habitude, les points à l’ordre du jour de la prochaine conférence et les grandes lignes de préparation ont été discutées.
Pour de nombreux ordres du jour, les travaux ont progressé plus lentement que prévu, principalement en raison de réunions à distance avec des heures de travail plus courtes que les réunions normales. Les points à l’ordre du jour qui sont ressortis de la réunion intéressent les radioamateurs : )Ce point de l’ordre du jour examine la possibilité d’attribuer des fréquences supplémentaires au système de réseau mobile et au trafic migrant en fonction de la bande de fréquences étudiée.
Un représentant du SRAL s’est enquis du sort de l’hivernage des radioamateurs à la suite d’une éventuelle utilisation des IMT 10-10,5 GHz dans la Région 2 (Amériques et Groenland).
Il n’y a pas eu de réponse directe à cela, mais après la réunion, il est devenu clair qu’il existe une attribution amateur secondaire dans la gamme de fréquences et qu’aucune modification n’y est apportée. La façon dont l’utilisation des IMT l’affecte est une autre question.
La bande a également déjà son attribution mobile primaire, ce qui signifie que l’utilisation amateur n’est de toute façon pas protégée.
Point 9.1b de l’ordre du jour : GNSS et utilisation amateur dans la bande de fréquences 1 240-1 300 MHz. trafic radioamateur et radioamateur par satellite. En outre, d’éventuelles mesures techniques et opérationnelles visant à assurer la protection des récepteurs de radionavigation par satellite sans envisager de supprimer les incidents radioamateurs du Règlement des radiocommunications seront examinées. En Italie, des mesures de compatibilité avaient été effectuées au cours de l’été et, selon Traficom, il il y avait peu de compatibilité entre ces systèmes.
L’utilisation amateur est actuellement autorisée en Finlande avec des licences Radio distinctes. Un représentant du SRAL a souligné qu’il n’y avait eu aucun rapport de perturbation en Finlande concernant la perturbation du GNSS existant dû à une utilisation amateur à bande étroite. Cependant, selon Traficom, le système Galileo vient tout juste d’être utilisé à grande échelle dans cette bande.
Le groupe CEPT SE 40 prépare un rapport CEPT sur la compatibilité entre le RNSS et le transport amateur, et la CEPT s’apprête également à adopter une décision distincte du CEC à ce sujet.
Le WP 5A de l’UIT collecte des informations sur les systèmes amateurs et prépare le texte CPM. Un rapport de compatibilité sur le RNSS et la compatibilité du trafic amateur est en cours de préparation au sein du groupe de travail 4C de l’UIT. 40/66430/se40-21-035_annex-9_wd_draft-ecc-report-rnss-amateurs_final
Présentations de la région 1 de l’IARU pour le rapport CEPT ECC SE 40 à la réunion suivante 7-10.12.2021 : ICI
Point 1.12 de l’ordre du jour : Télédétection secondaire dans la gamme de fréquences 40-50 MHz. Ce point de l’ordre du jour explore la possibilité d’une nouvelle attribution de description de pays active secondaire dans la Bande de fréquence 40-50 MHz et conditions d’utilisation associées. Au cours de la période de recherche précédente, l’UIT a déjà défini les paramètres d’un dispositif de description de pays typique et mené des études préliminaires de compatibilité avec les types de trafic existants.
Cette utilisation se produirait très rarement et aurait été localisée principalement dans des zones inhabitées sur terre. Ce qui est intéressant à ce sujet, c’est que les satellites recueilleraient des données qui pourraient conduire à des conclusions sur l’évolution du changement climatique.
Les Radioamateurs s’inquiètent des conditions d’utilisation amateur de la bande adjacente 50-54 MHz. Selon Traficom, la nouvelle télédétection secondaire ne devrait pas être une préoccupation majeure pour un usage amateur. Source SRAL  ICI 
SRAL