Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

George Boorer ZL3PN SK

Le journal Timaru-Herald rapporte la triste nouvelle du décès de George Boorer ZL3PN le 4 juillet à l’âge de 87 ans.
George a obtenu sa licence Radioamateur en 1950 à l’âge de 16 ans. Pendant 3 mois en 2010 du 1er octobre au 31 décembre, il a été délivré avec l’indicatif  spécial ZL60PN pour célébrer ses 60 ans à l’antenne.
Le Timaru-Herald dit :
Quand George Boorer avait 15 ans, lui et un ami ont installé un fil entre leurs maisons, afin qu’ils puissent communiquer.
C’était un clin d’œil à l’avenir pour l’homme de Timaru, qui allait apprendre le code Morse et devenir membre à vie du South Canterbury Amateur Radio Club.
Son épouse depuis 65 ans, Noeleen Boorer, a déclaré que George avait grandi au coin de la rue Rolleston de Timaru et de la rue Otipua, et que son « cobber » vivait dans la rue Hassall et qu’ils ont réussi à communiquer par radio.
En vieillissant, il a passé un test de code Morse et construit son équipement radio, en utilisant l’indicatif d’appel ZL3PN.
Il a également contribué aux communications de recherche et de sauvetage.
En plus de son adhésion à vie au South Canterbury Amateur Radio Club, George a été ravi de savoir que son nom figurait sur une puce électronique du rover Curiosity de la Nasa qui a renvoyé un signal de Mars à l’intérieur du cratère Gale le 6 août 2012.
Ken Osborne , membre du club. , avec l’indicatif d’appel ZL3OZ, a déclaré que le Radioamateur n’était pas pour lui qu’une conversation mais une exploration.
Il trouvait extraordinaire que la puissance d’une ampoule ordinaire et d’une antenne de jardin permette d’envoyer un signal à l’autre bout du monde à certains moments alors que l’ionosphère réfléchissait les ondes radio.
Lisez la nécrologie complète ICI