Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
ANRPFD TV
nl
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo
K7RA

Prévisions de Propagation des Ondes de K7RA du 02/07/2021 ICI

La mise à jour solaire K7RA

Tad Cook, K7RA, Seattle, rapporte : L’activité solaire est forte ! Pour la semaine de rapport du 24 juin au 1er juillet, le nombre quotidien moyen de taches solaires est passé de 14 à 34,7, tandis que le flux solaire quotidien moyen est passé de 79,3 à 86,9. Les deux chiffres représentent une augmentation spectaculaire de l’activité solaire. Le nombre de taches solaires le jeudi 24 juin dernier était de 56 – au-dessus de la moyenne de 34,7 et toujours un bon signe.
L’indice A planétaire est passé de : 5,3 à 6,1 au cours de la semaine du rapport, tandis que l’indice A de latitude moyenne quotidienne moyenne était stable à 6,1.
Le flux solaire prévu est de:  94 du 2 au 6 juillet ; 90 du 7 au 8 juillet ; 85 du 9 au 11 juillet ; 82 du 12 au 14 juillet ; 80 du 15 au 18 juillet ; 82 le 19 juillet ; 85 du 20 au 24 juillet ; 88 le 25 juillet ; 90 du 26 au 28 juillet ; 92 du 29 juillet au 1er août ; 90 le 2 août et 85 du 3 au 7 août.
L’indice A planétaire prévu est de : 8, 12, 8, 10 et 8 du 2 au 6 juillet ; 5 du 7 au 8 juillet ; 8 du 9 au 10 juillet ; 5, 15 et 12 du 11 au 13 juillet ; 5 du 14 au 20 juillet ; 8 le 21 juillet ; 5 du 22 au 26 juillet ; 10 le 27 juillet; 5 du 28 au 30 juillet ; 12 le 31 juillet ; 5 du 1er au 4 août ; 8 du 5 au 6 août et les 5, 15 et 12 du 7 au 9 août.
Voici les prévisions d’activité géomagnétique du 2 au 29 juillet de FK Janda, OK1HH.
Le champ géomagnétique sera :

  • calme les 16 – 17, 24 – 25 juillet 
  • calme à instable les 2 – 3, 6 – 7, 9 – 11, 18, 23, 29 juillet 
  • calme à actif les 4 – 5, 12, 14 – 15, (19 – 22), 26 juillet 
  • instable à actif (8), 13, 27 – 28 juillet 
  • actif à rien dérangé prévu 
  • ….

La parenthèse signifie une probabilité plus faible d’amélioration de l’activité. 
Jon Jones, N0JK, rapporte du Kansas (EM28) :
« Une ouverture sporadique-E vers l’Europe sur 50 MHz le 1er juillet vers le Heartland (Midwest des États-Unis) l’après-midi du 1er juillet.
« J’ai décodé beaucoup d’Européens. F6EXV avec un bon signal, mais difficile à trouver. Enfin contacté G4PLZ à 1933 UTC. Il était mon seul drapeau PSK en Europe.
«Même les opérations de zone qui exploitent des kilowatts et les grands Yagis avaient du mal à élever l’Europe, mais en ont vu un fonctionner F6EXV et peut-être EI4DQ. K0TPP (EM48) à l’est avait plus de chance avec l’Europe.
«Ici, dans le nord-est du Kansas, j’ai décodé EA, EI, F, G et PA2M. EI3KD, EI4DQ avaient de bons signaux.
K4ZOT a rapporté le 28 juin depuis EM73 près d’Atlanta :
« J’ai pensé que vous pourriez être intéressé par ce DX de 6 mètres, qui m’a totalement pris par surprise aujourd’hui.
« Je suis un passionné du 6 mètres depuis que j’ai obtenu mon permis en 1964, lorsque j’utilisais un émetteur-récepteur Layette HA-460 10 W de 6 mètres. Pendant tout ce temps, je n’ai jamais travaillé ou entendu une station africaine sur 6. J’ai travaillé plusieurs fois à JA et à d’autres endroits du Pacifique, mais jamais en Afrique. À ma grande surprise aujourd’hui, le 28 juin, à 1926 UTC, 5T5PA (Mauritanie) est soudainement apparu sur l’écran FT8 JTALert Callsigns avec une alerte audio de nouveau DX. Encore une fois, à mon grand étonnement, je l’ai travaillé lors du premier appel, sur une distance de 4 241 milles. Pas le DX de 6 mètres le plus long de loin mais surprenant, du moins de cet endroit. Je crois qu’il a contacté sur une ou deux autres stations, puis il est parti — peut-être seulement pendant 2 ou 3 minutes. Un merveilleux contact DX de 6 mètres depuis ma station utilisant un Yagi à cinq éléments à seulement 32 pieds.
« Six est en effet le ‘Magic Band’, comme il l’a été pour moi pendant 55 ans d’activité. Mieux encore, Johannes a confirmé le contact dans LoTW quelques minutes seulement après notre prise de contact. Merci Johannes, un vrai jambon dans le meilleur esprit du hobby.
KA3JAW a rapporté :
« Le jeudi 1er juillet à 10 h 15 HAE (14 h 15 UTC), le FM DXer Bryce Foster à Mashpee, Massachusetts, a reçu 87,7 RTP Antena-3 Pico da Barrosa, Açores, via Es bidirectionnel. La station fonctionne en polarisation verticale de 30 kW. Distance 2 379 milles aériens. La réception a duré jusqu’à 35 minutes avec identification audio ainsi qu’un match de flux. C’est la première fois que j’entends parler d’un lien entre les États-Unis et les Açores sur la bande de diffusion FM.
W9NY a rapporté le 28 juin :
«La propagation sur 20 mètres entre ma station Dune Acres, Indiana, et une grande partie de l’Europe et de la Russie asiatique, commençant hier soir à 23 heures et se poursuivant pendant environ 2 heures était absolument incroyable. Cela m’a rappelé 10 mètres au sommet des cycles de taches solaires précédents.
« Vers 14 h 208, j’ai appelé CQ et j’ai travaillé d’une station à l’autre, de la Finlande au nord à la Corse et à la Grèce au sud et dans toute la Russie jusqu’à plusieurs points de la Sibérie. La plupart des rapports de signaux donnés et reçus étaient de 20 à 30 dB sur S-9. Un couple a « presque épinglé » l’aiguille sur mon Icom IC-7610. En fait, j’ai travaillé de nombreuses stations fonctionnant à 100 W avec de simples antennes comme un dipôle ou une verticale qui arrivaient sur S-9 et quelques stations qui étaient QRP mais produisant toujours des signaux S-5 à S-7. Je n’avais pas entendu une ouverture comme celle-là depuis de nombreuses années, et c’était certainement très amusant. J’aurais probablement dû allumer ma plate-forme QRP, mais je n’y suis jamais parvenu.
« Peut-être un signe avant-coureur des choses à venir.
«J’ai vérifié 17, 15, 12, 10 et 6, qui étaient tous calmes.
« Et aujourd’hui, il y avait pas mal d’activité sur 10 mètres et 6 mètres. »
Frank, W3LPL, a écrit :
«La propagation à travers les ovales auroraux et les régions polaires devrait être principalement normale jusqu’à dimanche. Il existe une légère possibilité que des intervalles isolés inférieurs à la normale puissent brièvement dégrader la propagation à travers les ovales aurores et les régions polaires de samedi à midi jusqu’au début de dimanche.
Nous sommes dans la saison calme de l’activité géomagnétique ; seulement environ la moitié des jours de perturbation géomagnétique se produisent en juin et juillet par rapport aux saisons d’équinoxe plus actives sur le plan géomagnétique.
La propagation sporadique-E se produit tous les jours en juin et juillet aux latitudes moyennes de l’hémisphère nord, ce qui rend la propagation à longue distance jusqu’à 15 000 kilomètres (9 300 miles) sporadiquement disponible dans les bandes de 17, 15, 12, 10 et 6 mètres à partir du lever du soleil. jusqu’à minuit et parfois un peu plus tard.
« Le flux solaire devrait être d’au moins 94 jusqu’à dimanche. La région solaire active 2835 est passée à 770 micro-hémisphères (2,3 milliards de kilomètres carrés, quatre fois la surface de la Terre), presque aussi grande que la région active qui a considérablement amélioré la propagation HF fin novembre 2020. La région 2835 améliore considérablement HF propagation sur 30 et 20 mètres en fin d’après-midi, la nuit et tôt le matin, et propagation sur 17 et 15 mètres pendant la journée jusqu’en début de soirée. Les régions actives 2836 et 2837 se dégradent lentement et silencieusement et n’ont aucun effet sur la propagation HF. Voir cette image de l’ Observatoire de la dynamique solaire (SDO) du 2 juillet à 1346 UTC.
«La propagation à 160 et 80 mètres de l’Amérique du Nord à VK/ZL et au Pacifique Sud devrait être normale en saison jusqu’à dimanche.
« La propagation sur un court trajet de 40 mètres vers l’Asie du Sud devrait être principalement normale vers 0015 UTC jusqu’à dimanche. La propagation sur un court trajet de 40 mètres de l’Amérique du Nord à l’Asie de l’Est après environ 9 h 30 UTC devrait être principalement normale avec une légère possibilité d’intervalles isolés inférieurs à la normale samedi.
« La propagation de 30 mètres à travers les ovales auroraux et les régions polaires est susceptible d’être principalement normale, avec une légère possibilité d’intervalles isolés inférieurs à la normale samedi soir. La propagation à 30 mètres est toujours considérablement dégradée quelques heures après midi local en raison de la couverture de la région E de la propagation F2 à longue distance.
« La propagation nocturne à longue distance de 30 mètres dans l’hémisphère nord est susceptible de s’améliorer en raison de l’augmentation du rayonnement solaire ionisant dans les régions des hautes latitudes du nord causée par une activité accrue des taches solaires, des angles d’élévation solaire plus élevés et des nuits beaucoup plus courtes sans source de rayonnement solaire ionisant.
« La propagation diurne et nocturne de 20 mètres à travers les ovales aurores et les régions polaires est susceptible d’être principalement normale avec une légère possibilité d’intervalles isolés inférieurs à la normale samedi soir.
La propagation transpolaire nord de 20 mètres en quelques heures après le lever et le coucher du soleil s’améliore avec l’augmentation du rayonnement ionisant solaire sur la région polaire nord causée par une activité accrue des taches solaires et des angles d’élévation solaire élevés 24 heures par jour pendant la saison du soleil de minuit. La propagation à longue distance de 20 mètres est considérablement dégradée du milieu de la matinée à la fin de l’après-midi aux latitudes basses et moyennes dans l’hémisphère nord par la couverture de la région F1 de la propagation à faible angle pendant l’été.
La propagation longue distance de 20 mètres en fin d’après-midi, la nuit et tôt le matin dans l’hémisphère nord est susceptible de s’améliorer, en raison de l’augmentation du rayonnement solaire ionisant dans les régions des hautes latitudes du nord, causée par l’augmentation de l’activité des taches solaires, des angles d’élévation solaire plus élevés et bien plus encore. des nuits plus courtes sans source de rayonnement solaire ionisant.
« La propagation diurne de 17 et 15 mètres dans l’hémisphère nord est susceptible de s’améliorer en raison de l’augmentation du rayonnement solaire ionisant dans les régions nordiques des hautes latitudes causée par l’augmentation de l’activité des taches solaires, des angles d’élévation solaire élevés et des journées longues.
« Une propagation sporadique E de 17, 15, 12, 10 et 6 mètres jusqu’à 15 000 km (9 300 miles) est susceptible d’être sporadiquement disponible du lever du soleil à minuit et parfois plus tard jusqu’à la fin juillet.
Les perturbations géomagnétiques causées par les effets de flux à grande vitesse du trou coronal devraient rester pour la plupart brèves, mineures et un peu moins fréquentes au moins jusqu’à la fin de 2021. La composante orientée vers le sud (–Bz) du FMI joue un rôle crucial, mais imprévisible, rôle dans le déclenchement de toutes les tempêtes géomagnétiques. De brèves tempêtes géomagnétiques mineures à modérées peuvent être progressivement déclenchées lorsque l’IMF persiste dans une orientation vers le sud (–Bz) avec une intensité de champ IMF améliorée pendant plusieurs heures, coïncidant avec les effets d’un flux à grande vitesse de trou coronal dirigé vers la Terre. Des tempêtes géomagnétiques mineures à sévères plus fréquentes et de plus longue durée peuvent être déclenchées soudainement et de manière imprévisible lorsque l’IMF persiste dans une orientation sud (–Bz) avec une intensité de champ IMF améliorée pendant plusieurs heures ou plus, coïncidant avec les effets d’un CME rapide.
« Il existe une légère possibilité que les effets dirigés par la Terre d’un CME faible et les effets continus du flux à grande vitesse du trou coronal faible puissent légèrement à modérément améliorer l’intensité du champ IMF, la vitesse du vent solaire près de la Terre et l’activité géomagnétique. Si la faible CME est géo-efficace, elle peut légèrement dégrader la propagation HF à travers les ovales aurorales de samedi midi jusqu’à dimanche matin. Les orages géomagnétiques ne sont pas probables jusqu’à dimanche. Il existe une légère possibilité d’éruption solaire de classe M de vendredi à dimanche, mais ses effets possibles sur la propagation HF seront probablement brefs et mineurs.
Le coucher du soleil dans l’hémisphère nord à mi-latitude est maintenant 77 minutes plus tard et la durée du jour est de 163 minutes de plus qu’elle ne l’était le 20 mars. La durée du jour et l’angle d’élévation solaire dans la région polaire nord diminuent lentement jusqu’à la mi-juillet, en raison de la baisse progressive de l’été. effets du solstice.
Le nombre de taches solaires du 24 au 30 juin était de 11, 25, 16, 32, 50, 56 et 53, avec une moyenne de 34,7. Le flux de 10,7 centimètres était de 80,6, 83,4, 82,4, 87, 88,6, 92,5 et 94,1, avec une moyenne de 86,9.. Les indices A planétaires estimés étaient de 5, 7, 4, 4, 4, 5 et 14, avec un moyenne de 6,1. L’indice de latitude moyenne A était de 6, 8, 5, 4, 4, 5 et 11, avec une moyenne de 6,1. Source ARRL