Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Inmarsat poursuit le gouvernement néerlandais

pour un plan d’attribution de spectre 5G

Le site Web Via Satellite rapporte qu’Inmarsat sollicite une injonction contre le gouvernement néerlandais devant un tribunal civil néerlandais pour examiner les modifications d’attribution de spectre qu’il a apportées dans une récente mise à jour du plan national de fréquences (NFP) du pays, a annoncé l’opérateur le 29 mars 2021.
Le gouvernement néerlandais souhaite réaffecter le spectre utilisé pour les services de sécurité maritime par satellite aux fournisseurs de services de connectivité 5G. Inmarsat a qualifié la réallocation de «inutile» et a affirmé que les services maritimes par satellite et 5G peuvent coexister dans la bande de spectre sans interférer les uns avec les autres.
Inmarsat fournit gratuitement des services de sécurité et de détresse par satellite aux gens de mer qui opèrent près de Burum dans la partie nord des Pays-Bas. Inmarsat a déclaré que ces services seraient menacés si la réaffectation des services sans fil 5G nationaux progressait comme prévu. L’opérateur a déclaré avoir cherché une solution à l’amiable à ce problème avec le gouvernement néerlandais pendant plus de 18 mois et a accusé «l’intransigeance du ministère des Affaires économiques» de l’impasse.
«Inmarsat souhaite poursuivre les services de sécurité de Burum, dont dépendent quotidiennement des millions de marins, de passagers et d’équipages de l’aviation, parallèlement à ses opérations commerciales là-bas», a déclaré Inmarsat dans un communiqué de la société. «Cependant, si un mouvement est imposé à Inmarsat, alors le calendrier proposé pour le changement d’utilisation des fréquences dans le NFP est irréaliste et nécessitera un long terme de transition pour mener à bien le mouvement totalement évitable.»
Par satellite ICI