Site Associatif ANRPFD
Adhérer à l’ANRPFD en 2021
RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français
Nos Moyens de Communications
ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!
QTR UTC
Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017
Propagation
Relais Radioamateur
Grey Line
Relais Radioamateur
Chronique SWL Nationale ANRPFD
nl
Associations Partenaires de l’ANRPFD
Cluster-DX-FOR-ME
Twitter – Facebook
Catégories
Twitter infos
Liens Techniks, Om, RC, Divers
Propagation Bandes HF
Cluster Dx Fun
Twitter
Prévisions Météo

Bonne nouvelle pour la bande des deux mètres

Rapport de WIA News de cette semaine: Lors de sa réunion en Turquie, la CEPT a défini ses positions sur un large éventail de points de l’ordre du jour de la CMR-19, y compris des propositions pour la CMR-23.
Avec nos remerciements à nos amis de la « Radio Society de Grande-Bretagne (RSGB) », examinons les sujets qui intéressent les Radioamateurs.
Le 144 MHz, après un effort important, la gamme de fréquences de 144 à 146 MHz était retiré avec succès de la proposition aéronautique française de la CMR-23.
Ce sujet d’actualité avait fait l’objet de soumissions détaillées de la part de la R1, de la France et de l’Allemagne. Cet excellent résultat pour les Radioamateurs s’est produit parallèlement à un certain nombre de propositions adoptées pour soutenir les intérêts de l’aéronautique.
Il y a plus de nouvelles positives à 50 MHz. La CEPT a confirmé sa position commune en faveur d’une attribution secondaire globale de 50 à 52 MHz  pour la région 1. À la suite des demandes adressées par le RSGB et le groupe britannique « Six Meter » à Ofcom, nous sommes heureux d’annoncer que le Royaume-Uni a signé une note de bas de page facultative dans la proposition de la CEPT. statut national primaire dans le segment 50 à 50,5 MHz, ainsi que dans un certain nombre d’autres pays.
Dans la plupart des bandes de fréquences hyperfréquences, il est agréable de signaler que les positions adoptées par la CEPT ne devraient aboutir à aucune modification réglementaire des attributions d’amateur secondaires 5GHz et 47GHz primaires, ni à une utilisation novatrice au-dessus de 275 GHz au Royaume-Uni.
Toutefois, après d’intenses discussions, une proposition de la CMR-23 a été jugée nécessaire pour assurer la protection des nouveaux systèmes de navigation par satellite tels que Galileo contre les émissions d’amateur entre 1240 et 1300 MHz. Le projet de résolution qui guiderait de telles études exclut la suppression des allocations secondaires amateurs existantes.
Institut sans fil de l’Australie