Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

Propagation des Ondes Prévisions

Une belle éruption de filaments

aujourd’hui dans l’hémisphère sud du Soleil

L’événement qui a commencé vers 13h30 UTC a produit une éjection de masse coronale (CME) qui peut éventuellement avoir une faible composante liée à la Terre. Bien qu’une grande partie du plasma ait été dirigée au sud de la ligne Soleil-Terre, un modèle de suivi de la CME sera nécessaire pour déterminer si nous pouvons en fait nous attendre à des impacts. Si tel est le cas, il ne faut s’attendre qu’à une secousse mineure de notre champ géomagnétique. Plus de mises à jour à ce sujet chaque fois que nécessaire. L’activité solaire a diminué à des niveaux modérés aujourd’hui avec une seule éruption de classe M (M1.6) détectée autour de 3110 AR à 13h15 UTC. Malgré cela, la région active restera une menace pour un événement isolé de classe X.

SolarHam.com Voir ICI

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption  solaire était à des niveaux élevés. Le groupe de taches solaires de Catane48 (NOAA AR 3110, bêta) sur le quadrant Nord-Ouest du Soleil a produit plusieurs éruptions de classe M et une éruption de classe X1.0 culminant à 20 h 25 UTC le 2 octobre, qui a été associée à une rafale Radio de type II . La dernière éruption observée dans cette tache solaire était de classe M4.2 et était associée à la gradation coronale indiquant une possible éjection de masse coronale. En outre, plusieurs éruptions de classe M ont également été produites par la tache solaire très complexe magnétiquement NOAA AR 3113 (complexité magnétique bêta-gamma-delta). L’activité d’éruption solaire devrait rester à des niveaux élevés car les deux régions de taches solaires restent très actives et continuent de croître. Des éruptions de classe M sont attendues, et une chance pour une éruption de classe X. Alors que plusieurs gradations associées aux éruptions de classe M et à l’éruption de classe X1.0 ont été observées suivies d’une éjection de masse coronale, aucun composant dirigé vers la Terre n’est pas attendu en raison de leur emplacement non géo-efficace sur le disque solaire. Après l’éruption de classe X1.0 culminant à 20h25 UTC, le flux de protons supérieur à 10 MeV a montré une légère augmentation juste au-dessus du niveau de fond, mais est resté entièrement en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. En raison de l’augmentation de l’activité d’éruption, il y a une petite chance que le flux de protons supérieur à 10 MeV dépasse ce seuil au cours des prochaines 24 heures, associé à d’autres éruptions et éruptions à haute énergie. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. L’électron de fluence sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. L’électron de fluence 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La Terre était sous l’influence continue d’un flux à grande vitesse provenant d’un trou coronal positif (polarité positive), avec des valeurs de vent solaire entre 400 km/s et 600 km/ s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a été élevée autour de 10 nT et atteint actuellement 13 nT. La composante sud du champ magnétique interplanétaire a fluctué entre -8,8 nT et 7,4 nT. L’angle phi du champ magnétique était principalement dans le secteur positif (champ dirigé loin du Soleil). La vitesse du vent solaire devrait rester renforcée le 03 octobre en raison de l’influence continue du courant à grande vitesse. De plus, l’éjection de masse coronale partielle du halo associée à l’éruption du filament qui a commencé à décoller vers 11 h 59 UTC le 01 octobre devait avoir un impact et perturber légèrement la condition du vent solaire près de la Terre au début du 4 octobre. Les conditions géomagnétiques étaient instables à actives (NOAA Kp 2-4 , local K-Dourbes 2-3) avec une période pour laquelle des conditions orageuses ont été observées (NOAAKp 5). Les conditions géomagnétiques devraient être dans des conditions instables avec des conditions actives possibles pour les prochains jours.  Source SIDC.

Copyright © 2022. All Rights Reserved.ANRPFD

ICI

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux élevés. Les plus grandes éruptions observées étaient une éruption M5.8 et une éruption M8.7, culminant respectivement le 1er octobre à 20h10 TU et le 2 octobre à 02h21 TU. Les deux éruptions ont été associées au groupe de taches solaires de Catane 48 (NOAA AR 3110) qui a montré une émergence rapide du flux au cours de la dernière journée. Des fusées éclairantes de classe C ont également été produites par NOAA AR 3111, NOAAAR 3112, NOAA AR 3113. NOAA AR 3112, près du flanc nord-est, reste la région la plus grande et la plus complexe du disque. L’activité d’éruption solaire devrait être à des niveaux modérés, avec des éruptions de classe C attendues, des éruptions de classe M probables et une chance pour une éruption de classe X. Une éruption C3.5 de NOAA AR 3113 a également été associée à une éruption de filament qui a commencé à décollage vers 11h59 TU le 01 octobre, vu dans SDO/AIA304. Un halo partiel associé à l’éjection de masse coronale (CME) peut être vu à partir de 12h40 UT dans LASCO/C2, qui devrait avoir un impact sur la Terre tôt le 4 octobre. Les deux éruptions de classe M signalées avaient également des CME associées, qui semblent être étroites et non Dirigé vers la Terre, mais d’autres données de coronographie sont attendues. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était inférieur au seuil d’avertissement de tempête mineure. En raison de l’augmentation de l’activité d’éruption, il y a une petite chance que le flux de protons supérieur à 10 MeV puisse dépasser ce seuil au cours des prochaines 24 heures s’il y a d’autres éruptions et éruptions à haute énergie. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La Terre était sous l’influence continue d’un flux à grande vitesse, avec des valeurs de vent solaire comprises entre 450 et 570 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire était d’environ 6 nT au début de la période. Une petite caractéristique semblable à un choc a été observée à 15h04 le 1er octobre, où le champ magnétique a augmenté à 10 nT. L’angle phi du champ magnétique était principalement dans le secteur positif (champ dirigé loin du Soleil). La vitesse du vent solaire devrait rester renforcée le 02 octobre en raison de l’influence continue du courant à grande vitesse, avant de commencer progressivement à diminuer le 03 octobre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 0-3, local K-Dourbes 0-3) . Les conditions géomagnétiques devraient être dans des conditions instables avec des conditions actives possibles pour les prochains jours. Source SIDC.

Prévisions de Propagation des Ondes de K7RA ICI

La mise à jour solaire K7RA

Propagation de K7RA

K7RA

L’activité des taches solaires a augmenté cette semaine de rapport, du 22 au 28 septembre, le nombre quotidien moyen de taches solaires passant de 68 à 105,1. Mais le flux solaire ? Pas tellement. Le flux solaire quotidien moyen est passé de 134,3 à 138,4. Ainsi, la moyenne des taches solaires a augmenté de 55^ et le flux solaire de seulement 3^. Je m’attends généralement à ce que les chiffres suivent de plus près. De nouvelles taches solaires sont apparues les 22 et 23 septembre, et une autre le 27 septembre. Jeudi soir (29 septembre), la NOAA a signalé le nombre quotidien de taches solaires à 56, un peu plus de la moitié de la moyenne des sept jours précédents qui est de 105,1. Le mardi 27 septembre a eu beaucoup d’activité géomagnétique, avec l’indice planétaire A à 24 et la latitude moyenne à 33. Spaceweather.comblamed un CME inattendu. Ils signalent également une énorme tache solaire au-delà de l’horizon oriental du Soleil avec une image héliosismique à l’adresse https://bit.ly/3ftpTIN. L’activité géomagnétique G1 est probable pendant l’intervalle du 30 septembre au 02 octobre.’ACTIVITÉ GÉOMAGNETIQUE ACCRUE EN RAISON DU FLUX DE VENT À GRANDE VITESSE DU TROU CORONAL.’Le flux solaire prévu à partir des prévisions de jeudi soir semble beaucoup plus optimiste que les chiffres de mercredi, qui étaient dans l’ARRLLetter le jeudi. Au lieu de 135 et 130 pour les prochains jours, ils sont 148 le 30 septembre, 146 du 1er au 4 octobre, 140 du 5 au 7 octobre, puis 135, 130, 128 et 132 du 8 au 11 octobre, puis 136 le 12-13, puis 138,140, ​​138 et 135 du 14 au 17 octobre, puis 132, 130, 128 et 125 du 18 au 21 octobre, puis 130, 140, 142 et 145 du 22 au 25 octobre, et 140,135, 130, 125, 128 et 130 du 26 au 31 octobre, puis 132 du 1er au 3 novembre, et 135, 130 et 128 du Du 4 au 6 novembre. L’indice planétaire A est prévu à 20, 60 et 40 du 30 septembre au 2 octobre, puis 20, 18, 16 du 3 au 5 octobre, 12 du 6 au 7 octobre, puis 8 du 8 au 14 octobre, 10 le 15-16 octobre, 8 les 17-19 octobre, 12 les 20-21 octobre, 8 les 22-23 octobre, 10 les 24-25 octobre, 8 les 26-27 octobre, puis dans une perturbation récurrente lorsque les taches solaires tournent dans la même position comme les semaines précédentes, 25, 50, 30, 20, 12 et 10 du 28 octobre au 2 novembre, et retour à 8 du 3 au 10 novembre. Bien sûr, un indice planétaire A de 50 ou 60 est énorme, indiquant une perturbation géomagnétique majeure attendue……

Le nombre de taches solaires du 22 au 28 septembre 2022 était de 99, 111, 128, 96, 120, 110 et 72, avec une moyenne de 105,1. Le flux de 10,7 cm était de 136,7, 146,3, 146,5, 134,7, 135,1, 134,5 et 134,8, avec une moyenne de 138,4. Les indices planétaires A estimés étaient de 6, 12, 13, 7, 6, 24 et 5, avec une moyenne de 10,4. L’indice A de latitude moyenne était de 5, 12, 10, 5, 5, 33 et 3, avec une moyenne de 10,4. Source K7RA de l’ARRL

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux modérés. Les plus grandes éruptions observées étaient une éruption impulsive M2 suivie d’une éruption M1, de la NOAA AR 3112 nouvellement numérotée près du flanc nord-est, culminant le 30 septembre à 16h11 UT et 17h35 UT, respectivement. Cette région était responsable de la majeure partie de l’activité d’éruption. Un certain nombre de fusées éclairantes de classe C ont été produites par le groupe Catania 47 (NOAA AR 3107), le groupe Catania 48 (NOAA AR 3110) et le groupe Catania 50 (NOAA AR 3111). Le groupe Catane 42 (NOAA AR 3105) s’est décomposé et est sur le point de tourner hors du disque solaire. Deux nouvelles régions ont émergé, une derrière la région existante du groupe Catane 48, qui a été numérotée comme NOAA AR 3113 et une dans le sud-est, qui n’est pas encore numérotée. L’activité d’éruption solaire devrait être à de faibles niveaux, avec des éruptions de classe C attendues, des éruptions de classe M probables et une chance d’éruption de classe X, en particulier de la NOAA AR 3112. Aucune éjection de masse coronale (CME) dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les Imagerie coronographe. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était inférieur au seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester inférieur au seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La Terre était sous l’influence continue d’un flux à grande vitesse, avec des valeurs de vent solaire comprises entre 500 et 570 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a diminué progressivement de 10 nT à 6 nT. L’angle du champ magnétique phi était dans le secteur positif (champ dirigé loin du Soleil). La vitesse du vent solaire devrait rester augmentée en réponse à un éventuel coup d’œil CME le 1er octobre et à l’influence continue du flux à grande vitesse. Les conditions géomagnétiques étaient calmes. à instable (NOAA Kp 0-3, localK-Dourbes 0-3). Les conditions géomagnétiques devraient être dans des conditions de tempête mineures instables pour les prochains jours, avec des conditions de tempête modérées possibles les 1er et 2 octobre. 2022. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux modérés. La plus grande éruption observée était une éruption M1, au-delà du flanc nord-est, culminant le 30 septembre à 04h01 TU. Il y avait également plusieurs éruptions de classe C associées à la région active juste au-delà du limbe nord-est qui devrait tourner sur le disque solaire dans les prochains jours. Cette région en approche a également produit un sursaut radio de type II le 29 septembre à 11h59 TU. Un certain nombre de fusées éclairantes de classe C ont été produites par le groupe Catane 47 (NOAA AR 3107), le groupe Catane 48 (NOAA AR 3110) et le groupe Catane 42 (NOAA AR 3105). Le groupe Catane 50 (NOAA AR 3111) était silencieux. L’activité d’éruption solaire devrait être à de faibles niveaux, avec des éruptions de classe C probables et des éruptions de classe M possibles et une légère chance pour une éruption de classe X, en particulier de la région active qui est sur le point de tourner sur le disque. Aucun autre Coronal dirigé vers la Terre Des éjections de masse (CME) ont été détectées dans l’imagerie coronographe disponible. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était inférieur au seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester inférieur au seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire est restée élevée sur la période, avec des valeurs comprises entre 460 et 600 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a oscillé autour de 5 nT le 29 septembre, augmentant jusqu’à un maximum de 15 nT à 7 UT. L’angle phi du champ magnétique est passé du secteur négatif au secteur positif (champ dirigé loin du Soleil) à partir du 12 TU le 29 septembre. 01 et le flux à grande vitesse associé au trou coronal de polarité positive, qui a commencé à traverser le méridien central le 27 septembre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à actives (NOAA Kp 1-4, local K-Dourbes1-4). Les conditions géomagnétiques devraient être actives à des niveaux de tempête mineurs pour les prochains jours, avec des conditions de tempête modérées possibles, en raison du flux à grande vitesse susmentionné. >Source SIDC.

La NASA est sur le point de buzzer Europa

Pour la première fois en plus de 20 ans, la NASA est sur le point de buzzer Europa. Le 29 septembre, le vaisseau spatial Juno volera à seulement 222 miles au-dessus de la surface gelée de la lune océanique de Jupiter à la recherche de nouvelles fissures et panaches de vapeur d’eau. L’intérêt particulier est une zone de terrain chaotique appelée ‘Annwn Regio’, qui sera juste sous les caméras de Juno.

Histoire complète  sur Spaceweather.com