Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

SIDC-Belgique

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption  solaire était à des niveaux élevés. Le groupe de taches solaires de Catane48 (NOAA AR 3110, bêta) sur le quadrant Nord-Ouest du Soleil a produit plusieurs éruptions de classe M et une éruption de classe X1.0 culminant à 20 h 25 UTC le 2 octobre, qui a été associée à une rafale Radio de type II . La dernière éruption observée dans cette tache solaire était de classe M4.2 et était associée à la gradation coronale indiquant une possible éjection de masse coronale. En outre, plusieurs éruptions de classe M ont également été produites par la tache solaire très complexe magnétiquement NOAA AR 3113 (complexité magnétique bêta-gamma-delta). L’activité d’éruption solaire devrait rester à des niveaux élevés car les deux régions de taches solaires restent très actives et continuent de croître. Des éruptions de classe M sont attendues, et une chance pour une éruption de classe X. Alors que plusieurs gradations associées aux éruptions de classe M et à l’éruption de classe X1.0 ont été observées suivies d’une éjection de masse coronale, aucun composant dirigé vers la Terre n’est pas attendu en raison de leur emplacement non géo-efficace sur le disque solaire. Après l’éruption de classe X1.0 culminant à 20h25 UTC, le flux de protons supérieur à 10 MeV a montré une légère augmentation juste au-dessus du niveau de fond, mais est resté entièrement en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. En raison de l’augmentation de l’activité d’éruption, il y a une petite chance que le flux de protons supérieur à 10 MeV dépasse ce seuil au cours des prochaines 24 heures, associé à d’autres éruptions et éruptions à haute énergie. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. L’électron de fluence sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. L’électron de fluence 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La Terre était sous l’influence continue d’un flux à grande vitesse provenant d’un trou coronal positif (polarité positive), avec des valeurs de vent solaire entre 400 km/s et 600 km/ s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a été élevée autour de 10 nT et atteint actuellement 13 nT. La composante sud du champ magnétique interplanétaire a fluctué entre -8,8 nT et 7,4 nT. L’angle phi du champ magnétique était principalement dans le secteur positif (champ dirigé loin du Soleil). La vitesse du vent solaire devrait rester renforcée le 03 octobre en raison de l’influence continue du courant à grande vitesse. De plus, l’éjection de masse coronale partielle du halo associée à l’éruption du filament qui a commencé à décoller vers 11 h 59 UTC le 01 octobre devait avoir un impact et perturber légèrement la condition du vent solaire près de la Terre au début du 4 octobre. Les conditions géomagnétiques étaient instables à actives (NOAA Kp 2-4 , local K-Dourbes 2-3) avec une période pour laquelle des conditions orageuses ont été observées (NOAAKp 5). Les conditions géomagnétiques devraient être dans des conditions instables avec des conditions actives possibles pour les prochains jours.  Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux élevés. Les plus grandes éruptions observées étaient une éruption M5.8 et une éruption M8.7, culminant respectivement le 1er octobre à 20h10 TU et le 2 octobre à 02h21 TU. Les deux éruptions ont été associées au groupe de taches solaires de Catane 48 (NOAA AR 3110) qui a montré une émergence rapide du flux au cours de la dernière journée. Des fusées éclairantes de classe C ont également été produites par NOAA AR 3111, NOAAAR 3112, NOAA AR 3113. NOAA AR 3112, près du flanc nord-est, reste la région la plus grande et la plus complexe du disque. L’activité d’éruption solaire devrait être à des niveaux modérés, avec des éruptions de classe C attendues, des éruptions de classe M probables et une chance pour une éruption de classe X. Une éruption C3.5 de NOAA AR 3113 a également été associée à une éruption de filament qui a commencé à décollage vers 11h59 TU le 01 octobre, vu dans SDO/AIA304. Un halo partiel associé à l’éjection de masse coronale (CME) peut être vu à partir de 12h40 UT dans LASCO/C2, qui devrait avoir un impact sur la Terre tôt le 4 octobre. Les deux éruptions de classe M signalées avaient également des CME associées, qui semblent être étroites et non Dirigé vers la Terre, mais d’autres données de coronographie sont attendues. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était inférieur au seuil d’avertissement de tempête mineure. En raison de l’augmentation de l’activité d’éruption, il y a une petite chance que le flux de protons supérieur à 10 MeV puisse dépasser ce seuil au cours des prochaines 24 heures s’il y a d’autres éruptions et éruptions à haute énergie. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La Terre était sous l’influence continue d’un flux à grande vitesse, avec des valeurs de vent solaire comprises entre 450 et 570 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire était d’environ 6 nT au début de la période. Une petite caractéristique semblable à un choc a été observée à 15h04 le 1er octobre, où le champ magnétique a augmenté à 10 nT. L’angle phi du champ magnétique était principalement dans le secteur positif (champ dirigé loin du Soleil). La vitesse du vent solaire devrait rester renforcée le 02 octobre en raison de l’influence continue du courant à grande vitesse, avant de commencer progressivement à diminuer le 03 octobre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 0-3, local K-Dourbes 0-3) . Les conditions géomagnétiques devraient être dans des conditions instables avec des conditions actives possibles pour les prochains jours. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux modérés. Les plus grandes éruptions observées étaient une éruption impulsive M2 suivie d’une éruption M1, de la NOAA AR 3112 nouvellement numérotée près du flanc nord-est, culminant le 30 septembre à 16h11 UT et 17h35 UT, respectivement. Cette région était responsable de la majeure partie de l’activité d’éruption. Un certain nombre de fusées éclairantes de classe C ont été produites par le groupe Catania 47 (NOAA AR 3107), le groupe Catania 48 (NOAA AR 3110) et le groupe Catania 50 (NOAA AR 3111). Le groupe Catane 42 (NOAA AR 3105) s’est décomposé et est sur le point de tourner hors du disque solaire. Deux nouvelles régions ont émergé, une derrière la région existante du groupe Catane 48, qui a été numérotée comme NOAA AR 3113 et une dans le sud-est, qui n’est pas encore numérotée. L’activité d’éruption solaire devrait être à de faibles niveaux, avec des éruptions de classe C attendues, des éruptions de classe M probables et une chance d’éruption de classe X, en particulier de la NOAA AR 3112. Aucune éjection de masse coronale (CME) dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les Imagerie coronographe. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était inférieur au seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester inférieur au seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La Terre était sous l’influence continue d’un flux à grande vitesse, avec des valeurs de vent solaire comprises entre 500 et 570 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a diminué progressivement de 10 nT à 6 nT. L’angle du champ magnétique phi était dans le secteur positif (champ dirigé loin du Soleil). La vitesse du vent solaire devrait rester augmentée en réponse à un éventuel coup d’œil CME le 1er octobre et à l’influence continue du flux à grande vitesse. Les conditions géomagnétiques étaient calmes. à instable (NOAA Kp 0-3, localK-Dourbes 0-3). Les conditions géomagnétiques devraient être dans des conditions de tempête mineures instables pour les prochains jours, avec des conditions de tempête modérées possibles les 1er et 2 octobre. 2022. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux modérés. La plus grande éruption observée était une éruption M1, au-delà du flanc nord-est, culminant le 30 septembre à 04h01 TU. Il y avait également plusieurs éruptions de classe C associées à la région active juste au-delà du limbe nord-est qui devrait tourner sur le disque solaire dans les prochains jours. Cette région en approche a également produit un sursaut radio de type II le 29 septembre à 11h59 TU. Un certain nombre de fusées éclairantes de classe C ont été produites par le groupe Catane 47 (NOAA AR 3107), le groupe Catane 48 (NOAA AR 3110) et le groupe Catane 42 (NOAA AR 3105). Le groupe Catane 50 (NOAA AR 3111) était silencieux. L’activité d’éruption solaire devrait être à de faibles niveaux, avec des éruptions de classe C probables et des éruptions de classe M possibles et une légère chance pour une éruption de classe X, en particulier de la région active qui est sur le point de tourner sur le disque. Aucun autre Coronal dirigé vers la Terre Des éjections de masse (CME) ont été détectées dans l’imagerie coronographe disponible. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV était inférieur au seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester inférieur au seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire est restée élevée sur la période, avec des valeurs comprises entre 460 et 600 km/s. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a oscillé autour de 5 nT le 29 septembre, augmentant jusqu’à un maximum de 15 nT à 7 UT. L’angle phi du champ magnétique est passé du secteur négatif au secteur positif (champ dirigé loin du Soleil) à partir du 12 TU le 29 septembre. 01 et le flux à grande vitesse associé au trou coronal de polarité positive, qui a commencé à traverser le méridien central le 27 septembre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à actives (NOAA Kp 1-4, local K-Dourbes1-4). Les conditions géomagnétiques devraient être actives à des niveaux de tempête mineurs pour les prochains jours, avec des conditions de tempête modérées possibles, en raison du flux à grande vitesse susmentionné. >Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux faibles. Il y a actuellement 4 régions numérotées sur le disque. La plupart des fusées éclairantes de classe C étaient associées au groupe Catania 47 (NOAA AR 3107). Le groupe Catane 48 (NOAA AR 3110) a également produit des fusées éclairantes de classe C à bas niveau. Le groupe Catane 50 (NOAA AR 3111) Le groupe Catane 42 (NOAA AR 3105) étaient pour la plupart calmes. La plus grande éruption observée était une éruption C5.6, au-delà du membre est, culminant le 29 septembre à 05h30 TU. Une légère CME au sud-est vue dans LASCO C2 à partir de 05h30 UT le 28 septembre, probablement associé à l’éruption du filament observée depuis le quadrant nord-est dans SDO/304 à 04h48 UT le 28 septembre pourrait avoir un coup d’œil sur la Terre le 1er décembre. Aucune autre éjection de masse coronale (CME) dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les images coronographiques disponibles. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV a été légèrement amélioré mais est resté bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester inférieur au seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. Les paramètres du vent solaire reflètent l’influence continue du flux à grande vitesse.
La vitesse du vent solaire a montré une tendance générale à la baisse, avec des valeurs comprises entre 450 et 580 km/s. L’amplitude du champ magnétique interplanétaire a oscillé autour de 5 nT. L’orientation du champ magnétique était majoritairement dans le secteur négatif (champ dirigé vers le Soleil). La vitesse du vent solaire devrait continuer à diminuer le 29 septembre. À partir de la fin du 30 septembre, la vitesse du vent solaire et le champ magnétique devraient s’améliorer en réponse au flux à grande vitesse prévu associé au trou coronal de polarité positive, qui a commencé à traverser le méridien central le 27 septembre.
Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 1-2, local K-Dourbes 1-3). Les conditions géomagnétiques devraient être principalement calmes à instables au cours des prochaines 24 heures, avec des conditions de tempête actives à modérées possibles du 30 septembre à midi au 2 octobre, en raison du courant à grande vitesse susmentionné. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux bas. La plupart des éruptions de classe C étaient associées au groupe Catania 47 (NOAA AR 3107) et au groupe Catania 42 (NOAA AR 3105), qui sont également les régions les plus complexes du disque. La plus grande éruption qui était une éruption C5, associée au groupe Catania42, a culminé le 27 septembre à 19h57 TU. Le groupe Catania 50 (NOAA AR 3111) et le groupe Catania 48 (NOAA AR 3110) étaient calmes et relativement stables. L’activité d’éruption solaire devrait battre des niveaux bas, avec des éruptions de classe C probables et une chance pour des éruptions de classe M. n’est pas considérée comme dirigée vers la Terre. Aucune nouvelle éjection de masse coronale (CME) dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les images coronographiques disponibles.

Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV a été légèrement amélioré mais est resté bien en deçà du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester inférieur au seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique sur 24 heures était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures. La fluence électronique sur 24h devrait être à des niveaux normaux dans les prochaines 24 heures. Les paramètres du vent solaire reflètent l’influence continue du flux à grande vitesse. La vitesse du vent solaire variait entre 500 et 610 km/s. L’amplitude du champ magnétique interplanétaire a progressivement diminué de 20 nT pour se stabiliser autour de la composante  Bz de 5 nT.  était majoritairement positif. L’orientation du champ magnétique était majoritairement dans le secteur négatif (champ dirigé vers le Soleil). La vitesse du vent solaire devrait continuer à augmenter au cours des prochains jours, en raison de l’influence continue du courant à grande vitesse. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 1-3, local K-Dourbes 0-3). Les conditions géomagnétiques devraient être pour la plupart instables au cours des prochains jours avec des périodes actives possibles car le flux à grande vitesse continue d’influencer la Terre. Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire
Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux bas. La plupart des fusées éclairantes de classe C étaient associées au groupe Catania 47 (NOAA AR 3107), y compris la plus grande fusée éclairante qui était une fusée éclairante C4.8, culminant le 27 septembre à 06h46 TU. D’autres fusées éclairantes de classe C de bas niveau ont été produites par Catane. groupe 42 (NOAA AR3105). Le groupe Catania 47 (NOAA AR 3107) et le groupe Catania 48 (NOAA AR 3110) sont les régions les plus complexes du disque. Une nouvelle région active, le groupe de Catane50, a également commencé à tourner sur le disque solaire au-dessus du limbe nord-est. L’activité de torchage solaire devrait être à de faibles niveaux, avec des éruptions de classe C probables et des éruptions de classe M restant possibles, en particulier à partir de Groupe de Catane 47. Aucune nouvelle éjection de masse coronale (CME) dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les images coronographiques disponibles. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester en dessous du seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était supérieur au seuil de 1000 pfu le 26 septembre mais a fortement diminué pendant la tempête géomagnétique. La fluence électronique sur 24h était à des niveaux normaux à modérés au cours des dernières 24 heures. On s’attend à ce que la fluence d’électrons sur 24 heures redescende à des niveaux normaux au cours des prochaines 24 heures. Les paramètres du vent solaire ont montré l’arrivée d’un CIR combiné à une éventuelle CME ou caractéristique transitoire. La vitesse du vent solaire était de 300 km/s au début de la période et a commencé à augmenter progressivement de 19 TU à des valeurs proches de 550 km/s le 11 TU le 27 septembre. Le champ magnétique interplanétaire a augmenté et a atteint plus de 30 nT à 04h30 TU, avec une compsante Bz minimum de -17nT. L’orientation du champ magnétique était majoritairement dans le secteur négatif (champ dirigé vers le Soleil). Les paramètres du vent solaire devraient continuer à s’améliorer au cours des prochains jours, en raison de l’influence du courant à grande vitesse et d’autres possibles coups obliques CME prévues pour le 27 septembre. Les conditions géomagnétiques ont été calmes pendant la première moitié de la période. Il y a ensuite eu une période isolée de niveaux orageux modérés (NOAA Kp = 6 entre 00:00 UT et 03:00 UT) en réaction au fort champ magnétique négatif, avant de redescendre à des conditions actives et instables à partir de 03 TU (NOAAKp 2-4, local K-dourbes 3-4). Des périodes actives sont probables au cours des prochains jours avec des intervalles de tempête mineurs possibles car les conditions de vent solaire renforcées continuent d’influencer la Terre. SOURCE SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était à des niveaux bas. La plus grande éruption était une éruption C4.7, associée au groupe Catane 47 (NOAA AR 3107), culminant le 26 septembre à 09h11 TU. D’autres éruptions de classe C de bas niveau ont été produites par le groupe Catania 48 (région active NOAA 3110) et par le groupe Catania 35 (région active NOAA 3102) au-delà du membre. Le groupe Catania 48 et le groupe Catania 47 sont la région la plus complexe sur le disque. L’activité de torchage solaire devrait être à de faibles niveaux, avec des éruptions de classe C toujours probables et une faible chance pour les éruptions de classe M du groupe Catane 48 et du groupe Catane 47. Aucune nouvelle éjection de masse coronale (CME) dirigée vers la Terre n’a été détectée dans l’imagerie coronographique disponible .Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV a été très légèrement augmenté mais bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester en dessous du seuil de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV dépasse le seuil de 1000 pfu pendant une courte période et devrait franchir à nouveau le seuil dans les prochaines 24 heures. La fluence des électrons sur 24 h était normale à modérée au cours des dernières 24 heures. La fluence des électrons sur 24h devrait augmenter à des niveaux modérés au cours des prochaines 24 heures. La vitesse du vent solaire a affiché une tendance à la baisse avec des valeurs passant de 400 à 300 km/s. Le champ magnétique interplanétaire avait une magnitude comprise entre 1 et 6,5 nT et une composante  Bz minimum de -4 nT. Des conditions de vent solaire lent sont attendues le 26 septembre. À partir du 27 septembre, d’éventuels coups d’œil des CME du 23 septembre pourraient se fondre dans le flux à grande vitesse attendu de l’extension du trou coronal polaire sud, qui a traversé le méridien central le 23 septembre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à (NOAA Kp 0-2, local K-Dourbes 0-2). Des conditions initialement calmes à instables sont attendues le 26 septembre 2022. Début 27 septembre, périodes actives probables avec les vents solaires perturbés attendus. Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

L’activité d’éruption solaire était faible. Plusieurs fusées éclairantes de classe C ont été lancées à la fois par le groupe Catania 47 (région active NOAA 3107) et par le groupe Catania 48 (région active NOAA 3110). La classe la plus forte atteinte était C7.2 et les deux régions ont publié une fusée éclairante de cette classe. Celui du groupe Catane 47 (région active NOAA 3107) a culminé à 16h07 UTC. Celle du groupe Catane 48 (région active NOAA 3110) a culminé à 17h19UTC. Ces deux régions restent les acteurs principaux avec les autres régions sur disque stable ou simplifiant. Le groupe Catane 48 (région active NOAA 3110) a progressé mais a semblé se consolider et se stabiliser vers la fin de la période. Le groupe Catania 47 (région active NOAA 3107) reste le plus complexe avec un champ de polarité mixte dans les zones intermédiaires. Un torchage de niveau C est attendu avec une chance très importante pour une autre fusée M, en particulier du groupe Catania 47 (région active NOAA 3107). Une exécution plus détaillée du modèle pour le CME en direction de l’ouest du 23 septembre montre un possible coup oblique dans les dernières heures du 27 septembre. La CME associée à l’éruption M1 du groupe 48 de Catane (NOAA activeregion 3110) survenant près du limbe oriental le 23 septembre a été analysé de plus près . Il est visible sur les images SoHO/LASCO C2 à partir d’environ 18h12 UTC avec une vitesse projetée de 1500 km/s. Bien que dirigé bien au-delà de la ligne Soleil-Terre, compte tenu de la vitesse de la CME, une éventuelle arrivée de choc ne peut pas être exclue et les modèles indiquent qu’il pourrait se produire tard demain ou dans les premières heures du 27 septembre. tous sont jugés trop étroits sont hors de la ligne Soleil-Terre pour atteindre la Terre. Le 24 septembre, nous avons d’abord une CME en direction du sud-ouest à 7h12 UTC qui provient du limbe sud-ouest. Dans l’après-midi, il y a eu un CME en direction de l’est associé à l’éruption C7.2 du groupe 48 de Catane (région active NOAA 3110) suivi d’un CME plutôt étroit au sud-est à partir d’une éruption d’un filament dans le quadrant sud-est. Aucun de ceux-ci ne devrait influencer la Terre. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV est resté très légèrement augmenté mais bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester légèrement augmenté, mais inférieur aux seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu. La fluence électronique 24h était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures mais avec une tendance à la hausse. La fluence des électrons sur 24h devrait rester normale dans les prochaines 24 heures. L’extension à basse latitude du trou coronal polaire sud qui a transité par le méridien central au cours des derniers jours devrait influencer le vent solaire à partir du 27 septembre environ. conditions de vent. La vitesse du vent solaire a varié entre 400 et 500 km/s mais diminue finalement pour atteindre actuellement 360 km/s. Le champ magnétique interplanétaire avait une magnitude comprise entre 4 et 6,5 nT. On pense maintenant que les vitesses légèrement améliorées des derniers jours doivent être associées au trou coronal qui a passé le méridien central le 19 septembre, avec une influence beaucoup plus faible que prévu. Des conditions de vent solaire essentiellement lentes sont attendues initialement avec des perturbations ultérieures à venir. Jusqu’au 27 septembre, les coups d’œil possibles des CME du 23 septembre pourraient se fondre dans le flux à grande vitesse attendu de l’extension du trou coronal polaire sud. -4). Des conditions initialement calmes à instables sont attendues avec plus tard, au début du 27 septembre, des périodes actives probables avec les conditions de vent solaire perturbées attendues. Source SIDC

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

La nouvelle région de Catane 48 (région active NOAA 3110) dans le nord-est a produit une éruption M1.7 culminant à 18:10UTC, avec radio? bursts et CME associés. Plusieurs autres éruptions C provenaient des groupes de Catane 47 et 45 (régions actives de la NOAA 3107 et 3109). une nouvelle émergence de flux dans la zone intermédiaire. Une éruption au niveau C est attendu avec également une chance significative pour une autre torche M isolée. L’éruption vers midi hier d’un filament s’étendant de Cataniagroup 35 (région active NOAA 3102) vers l’Ouest a été associée à un halo partiel CME comme visible dans les données du coronographe SoHO/LASCO et STEREO-A. Il est visible pour la première fois dans les données SoHO/LASCO C2 à 13h48 UTC et se propage principalement vers l’Ouest avec une extension angulaire atteignant environ 180 degrés. La vitesse projetée est mesurée à un peu plus de 500 km/s et les estimations de la vitesse le long de la ligne de propagation vont jusqu’à 600 km/s. Compte tenu de l’emplacement et de la direction, un coup d’œil de ce CME ne peut être exclu et, si c’est le cas, serait initialement prévu dans la matinée du 27 septembre. Un modèle plus détaillé est en cours de préparation et d’analyse. Associé à l’éruption M1.7, une CME a été lancé vers l’Est du membre proche de l’Est. Il a une étendue angulaire d’environ 160 degrés. Cette CME est évaluée comme étant trop à l’Est de la ligne Soleil-Terre pour influencer la Terre. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV est resté très légèrement augmenté mais bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester légèrement augmenté, mais inférieur aux seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. La fluence d’électrons 24h était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester dans les prochaines 24 heures. Un trou coronal équatorial de polarité positive a traversé le méridien central le 19 septembre dont nous nous attendons toujours à voir son flux à grande vitesse associé dans situ Conditions de vent solaire. Une extension à basse latitude du trou coronal polaire sud transite par le méridien central et peut influencer le vent solaire à partir d’environ midi le 26 septembre. Les paramètres de vent solaire reflètent des conditions de vent solaire proches à lentes. La vitesse du vent solaire variait entre 400 et 500 km/s avec actuellement environ 450 km/s. Le champ magnétique interplanétaire avait une magnitude comprise entre 4 et 8 nT. Il n’y a pas encore de signe clair du vent solaire rapide attendu associé au trou coronal équatorial qui a passé le méridien central le 19 septembre. Nous nous attendons toujours à voir une augmentation de la vitesse du vent solaire, bien qu’il semble arriver tard, il devrait également être moins prononcé. Vers midi le 26 septembre, nous pourrions alors commencer à voir l’influence du courant à grande vitesse à partir de l’extension du trou coronal polaire sud, puis suivi d’un possible coup oblique début septembre 27 à partir du CME du 23 septembre. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Plusieurs éruptions C se sont produites au cours de la période, la plupart provenant à la fois du groupe Catania 45 (région active NOAA 3109) qui a émergé près du centre du disque hier et du groupe Catania 47 (région active NOAA 3107). Mais la poussée la plus forte a culminé au niveau C7.2 à 11:33 UCT du groupe Catane 48 qui vient de tourner sur le disque à l’Est. Les groupes Catane 47, 42 et 45 (régions actives NOAA 3107, 3105 et 3109) ont grandi et se sont consolidés. Une éruption de classe M est également attendu avec une chance pour un flare de classe M. À partir d’environ 9 h 24 UTC le 22 septembre, une CME visible dans les données SoHO/LASCO C2 se propage vers l’ouest avec une étendue angulaire d’environ 130 degrés. Il est faible et lent et n’a pas été capté par l’outil CACTus. À peu près au même moment, certaines images AIA EUV montrent des ralentissements et des gradations et des éclaircissements autour du centre du disque au sud du groupe 45 de Catane (région NOAAactive 3109). Il n’est pas très clair cependant s’ils sont définitivement liés et il reste possible que le CME soit plutôt en retard. Une analyse plus approfondie sera menée. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester légèrement augmenté, mais inférieur aux seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. La fluence d’électrons 24h était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester dans les prochaines 24 heures. Un trou coronal équatorial de polarité positive a traversé le méridien central le 19 septembre. conditions de vent plus tard dans la journée. Une extension à basse latitude du trou coronal polaire sud transite par le méridien central et pourrait influencer le vent solaire à partir d’environ midi le 26 septembre. Les conditions de vent solaire ont montré le passage d’un transitoire. Le champ magnétique interplanétaire a soudainement bondi autour de 21UTC à une magnitude de 8nT. Le champ magnétique a atteint un maximum de plus de 10 nT mais est maintenant revenu à un niveau nominal de 5 nT. Bien que fermement connectée au secteur positif (champ éloigné du Soleil), la composante nord-sud du champ magnétique a évolué de manière constante au cours du passage du transitoire évoluant du positif au négatif et atteignant une valeur maximale vers le sud de la composante Bz=-7,6. La vitesse du vent solaire a oscillé autour de 400 km/s avec un maximum de 450 km/s. Plus tard aujourd’hui, une augmentation de la vitesse du vent solaire est attendue, menant à l’apparition du flux à grande vitesse associé au trou coronal de polarité positive qui a transité par le méridien central le 19 septembre. Géomagnétique les conditions étaient calmes à instables (à la fois NOAA Kp et KDourbes 1-3 local). Les conditions géomagnétiques devraient évoluer vers calmes à actives avec également une possibilité d’épisodes de tempête géomagnétiques mineurs en association avec les conditions de vent solaire à grande vitesse attendues. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Un certain nombre d’éruptions C se sont produites dont la plus forte a culminé à 23h20 UTC de la région active 3105 de la NOAA (groupe Catania 42). D’autres éruptions C proviennent de la région active NOAA 3107 et d’une nouvelle région bipolaire qui a émergé près du centre du disque, la région active NOAA 3109. La région NOAA 3102 (groupe de taches solaires de Catane 35) a perdu plus de ses taches dans la région intermédiaire et était globalement stable et inactive. La région active NOAA 3107 qui s’est tournée sur le disque hier est une région bipolaire avec une tache dominante dominante. Une autre petite région bipolaire (région active NOAA3108) a émergé sur le disque. Pendant ce temps, la région active 3106 de la NOAA s’est décomposée en plage.
Un évasement supplémentaire au niveau C est attendu avec encore une chance d’évasement de classe M. heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV est resté légèrement augmenté mais bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester légèrement augmenté, mais inférieur aux seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. La fluence d’électrons 24h était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester dans les prochaines 24 heures. Un trou coronal équatorial de polarité positive a traversé le méridien central le 19 septembre. conditions de vent plus tard aujourd’hui ou demain. Une extension à basse latitude du trou coronal polaire sud est sur le point de transiter par le méridien central et pourrait influencer le vent solaire à partir d’environ midi le 26 septembre. Le vent solaire a montré une diminution des conditions de vent solaire lent. La vitesse du vent solaire a diminué à environ 400 km/s et la magnitude du champ magnétique interplanétaire était égale ou inférieure à 5 nT. L’orientation du champ magnétique montrait principalement une connexion à un secteur négatif (champ vers le Soleil). Nous nous attendons aujourd’hui à un passage dans le secteur positif (champ éloigné du Soleil) et en voyons peut-être déjà quelques signes. Plus tard aujourd’hui ou demain, la vitesse du vent solaire devrait augmenter à nouveau avec l’apparition du flux à grande vitesse associé au trou coronal de polarité positive qui a transité par le méridien central le 19 septembre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp 1-2 et local KDourbes 1- 3).
Les conditions géomagnétiques devraient évoluer de calmes à actives avec la possibilité d’épisodes de tempêtes géomagnétiques mineures en association avec les conditions de vent solaire à grande vitesse attendues. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Une fusée M impulsive s’est produite ce matin. Maintenant d’une nouvelle région (région active NOAA 3107) qui vient de tourner sur le disque visible dans le Sud-Est. L’éruption a culminé au niveau M1.0 à 9h04 UTC. La région active 3107 de la NOAA est située au sud-est de la région active 3105 de la NOAA et toujours proche du limbe. En correspondance avec les observations de Catane, le groupe de taches solaires de Catane 43 était maintenant numéroté région active NOAA3106 pour le séparer du groupe de taches solaires de Catane 42 (région active NOAA3105). La tache arrière du groupe de taches solaires de Catane 43 (région active NOAA3106) semble s’être largement décomposée à ce jour. Le groupe de Catane 35 (région active NOAA 3102) a montré une consolidation dans la zone arrière mais reste la région la plus importante sur le disque. Alors que la nouvelle région active NOAA 3107 doit être analysée de plus près car elle devient maintenant mieux visible. des éjections de masse coronale (CME) ont été détectées dans l’imagerie coronographe disponible au cours des dernières 24 heures. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV est resté légèrement augmenté mais bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester légèrement augmenté, mais en dessous des seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Sous réserve d’une forte activité du groupe de Catane, les niveaux de protons 35 peuvent augmenter à nouveau, bien qu’il n’y ait qu’une faible probabilité pour cela à l’heure actuelle. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. La fluence d’électrons 24h était à des niveaux normaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester dans les prochaines 24 heures, mais avec une tendance légèrement à la hausse. Un trou coronal équatorial de polarité positive a traversé le méridien central le 19 septembre. Nous nous attendons à voir son flux à grande vitesse associé dans des conditions de vent solaire in situ à partir de demain vers midi. Les conditions de vent solaire ont continué à être dans un état entre le vent solaire lent et rapide. La vitesse du vent solaire oscillait autour de 500 km/s et la magnitude du champ magnétique était d’environ 5 nT nominal, avec une composante Bz variable. L’orientation du champ magnétique a montré une connexion à un secteur négatif (champ magnétique vers le Soleil). En fin de journée ou demain, un passage dans un secteur positif (champ magnétique éloigné du Soleil) doit être anticipé, puis suivi demain par une augmentation attendue vers des conditions de vent solaire rapide associées à le courant à grande vitesse du trou coronal équatorial qui a traversé le méridien central le 19 septembre. Les conditions géomagnétiques étaient calmes à instables (NOAA Kp et K local Dourbes1-3). Les conditions géomagnétiques devraient initialement (prochaines 24 heures) rester calmes à instables avec des périodes actives isolées possibles , puis évoluer vers des conditions actives devenant plus probables avec la possibilité d’épisodes de tempêtes géomagnétiques mineures. Source SIDC.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Une éruption M1 a été déclenchée par le groupe Catane 35 (région active NOAA 3102) culminant à 11h22 UTC. De plus, un certain nombre d’éruptions de classe C ont été enregistrées, la plupart d’entre elles du groupe Catane 35 (région active NOAA 3102), mais aussi de la nouvelle région qui a tourné sur le disque dans le Sud-Est. Groupe Catane 35 (région active NOAA 3102 ) a perdu certains de ses points intermédiaires mais reste la région la plus importante sur le disque. La nouvelle région qui a tourné sur le disque dans le sud-est est maintenant numérotée région active NOAA3105, mais est comptée comme deux groupes de taches solaires distincts 42 et 43 par Catane. Les deux groupes de taches solaires inclus sont bipolaires. Le groupe de Catane 41 (région NOAA 3104) a montré une propagation des points de pied et semble déjà en décomposition. L’imagerie coronographe est disponible au cours des dernières 24 heures. Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV est resté légèrement augmenté mais bien en dessous du seuil d’avertissement de tempête mineure. Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester amélioré, mais en dessous des seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Sous réserve d’une forte activité du groupe Catania 35, les niveaux de protons pourraient augmenter à nouveau, bien qu’il n’y ait qu’une faible probabilité pour cela à l’heure actuelle. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était bien inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. L’électronfluence sur 24 h était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Un trou coronal équatorial de polarité positive a traversé le méridien central. Nous nous attendons à voir son courant à grande vitesse associé dans des conditions de vent solaire in situ à partir du 22 septembre vers midi. Les conditions de vent solaire ont continué à montrer l’influence d’un courant à grande vitesse, la vitesse du vent solaire atteignant à nouveau plus de 500 km/s. Bien qu’elle ait à nouveau diminué à moins de 500 km/s. L’amplitude du champ interplanétaire a diminué jusqu’à maintenant autour d’un 5nT nominal. La composante nord-sud était variable et l’orientation du champ montrait une connexion à un secteur négatif (champ magnétique vers le Soleil). Une nouvelle décroissance vers des conditions de vent solaire lent est maintenant attendue et nous n’anticipons plus aucune arrivée tardive de l’éventuel coup oblique du 16 septembre. CME. Plus tard dans la semaine, du 22 au 23 septembre, nous nous attendons à une nouvelle augmentation des conditions de vent solaire à grande vitesse, liées au trou coronal qui vient de traverser le méridien central.

Bienvenue au Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique . Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

ICI en anglais ou ICI

Plusieurs éruptions de classe C se sont produites au cours de la période considérée. La plus forte était une éruption C7.6 culminant à 2h30 UTC de la région active NOAA 3102 (Cataniagroup 35). Une partie importante de l’activité d’éruption doit être attribuée à une nouvelle région qui retourne le limbe Sud-Est sur le disque visible et qui a été numérotée comme groupe de taches solaires de Catane 42. La région active NOAA3103 s’est décomposée en plage, tandis que de nouvelles taches (numérotées NOAA activeregion 3104 et Catania group 41) ont émergé à l’ouest de NOAA 3103 et au nord de NOAA 3100, mais on ne sait pas encore s’ils persistent. Catania group 35 (NOAA active region 3102) reste le plus complexe sur le disque et le principal probable source d’éruption. L’éruption est attendue au niveau C avec également une chance d’éruption de niveau M de rester. Un filament a éclaté du sud de la région active NOAA 3103 vers 15:38 UTC. à partir de 18h12 UTC. La largeur angulaire du CME est inférieure à 90 degrés et le CME ne devrait pas influencer la Terre. Aucune autre CME dirigé vers la Terre n’a été observé dans les données du coronographe. . Le flux de protons supérieur à 10 MeV devrait rester augmenté, mais en dessous des seuils de tempête de rayonnement au cours des prochaines 24 heures. Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV était bien inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. L’électron de fluence sur 24 heures était à des niveaux nominaux au cours des dernières 24 heures et devrait le rester au cours des prochaines 24 heures. Un trou coronal équatorial étendu de polarité positive a commencé à traverser le méridien central vers minuit. Nous nous attendons à voir son flux à grande vitesse associé dans des conditions de vent solaire in situ vers midi le 22 septembre. La magnitude du champ magnétique interplanétaire a suivi une tendance décroissante commençant autour de 10 nT et se terminant autour de 7 nT. La composante Nord-Sud du champ magnétique a été variable et principalement positive. Une nouvelle décroissance vers des conditions de vent solaire lent est attendue, avec encore une petite chance pour certaines perturbations d’un coup oblique du CME du 16 septembre. Plus tard dans la semaine, le 22 septembre, nous nous attendons à une nouvelle augmentation des conditions de vent solaire à grande vitesse, liées au trou coronal qui transite actuellement par le méridien central. juste une période active isolée localement. Les conditions géomagnétiques devraient être calmes à instables avec une légère chance pour certaines périodes actives isolées. Source SIDC.