Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2021

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Intruders

Vidéo de la calculatrice EMF de la version RSGB

Le RSGB a mis à disposition une vidéo montrant comment utiliser la calculatrice RSGB / Ofcom EMF / CEM ainsi qu’une nouvelle version de la calculatrice v0.1.2-rsgb.v9e.
La vidéo utile a été créée par le directeur du conseil d’administration du RSGB et président d’EMC John Rogers M0JAV .
Des liens vers la vidéo et la calculatrice YouTube sont disponibles sur le site RSGB  ICI

Interférence de fréquence radio de l’USB 3.0

En 2012, Intel a documenté les interférences de radiofréquences pouvant être produites par l’USB 3.0. Il note: l’USB 3.0 ou l’USB « Superspeed » a un taux de signalisation de 5 Gbit / s. La spécification USB 3.0 nécessite le brouillage des données USB 3.0 et l’application d’un spectre étalé à l’horloge.
Le spectre de données est très large bande allant de DC à 5 GHz.
Téléchargez le rapport Intel complet ICI

Nouveau calculateur RSGB EMF disponible

Une nouvelle version du RSGB / Ofcom EMF Calculator v0.1.2-rsgb9c est disponible en téléchargement gratuit sur la page RSGB EMF
L’Ofcom a produit un document d’orientation expliquant ce que les radioamateurs doivent savoir sur la nouvelle condition de licence EMF. Il comprend un organigramme de conformité pratique qui vous montre étape par étape ce que vous devez faire pour effectuer votre évaluation.
La première étape consiste à déterminer le PIRE de votre station, le calculateur du RSGB vous aidera à le calculer et vous donnera la valeur PIRE moyenne requise. Si cette valeur est de 10 watts ou moins, tout ce que vous avez à faire pour l’évaluation est d’enregistrer la valeur calculée, rien d’autre.
On pense qu’un nombre important de stations HF amateurs trouveront que leur valeur PIRE moyenne est de 10 watts ou moins, si c’est le cas, la distance de conformité ne s’applique pas.
Si le PIRE est supérieur à 10 watts, vous devrez suivre les autres étapes de l’organigramme.
Lisez ce que vous devez savoir en tant qu’utilisateur radio amateur d’Ofcom ICI
Page RSGB EMF avec calculatrice ICI

La newsletter IARUMS de février maintenant disponible

Le bulletin d’information du système de surveillance de la région 1 de l’IARU rapporte que les radars Over The Horizon (OTHR) continuent d’être la plus grande source d’interférence dans les bandes Radioamateur HF
Ils disent aussi: «Les mystérieux groupes de tirets (parfois 5 tirets, parfois 16 tirets, parfois tirets continus) continuent d’être transmis pendant de longues heures presque quotidiennement à 7075 kHz et ses environs proches à l’intérieur du segment de la bande de 40 m dédié au FT- 8 transmissions. Elles sont très difficiles à localiser, et nous ne savons toujours pas d’où elles viennent? « 
Le bulletin d’information de la région du 1er février 2021 du Système international de surveillance de l’Union des radioamateurs amateurs (IARUMS) peut être lu ICI 
Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être trouvés sur le Wiki du guide d’identification des signaux  ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI 
Système de surveillance de l’IARU (IARUMS)  ICI

Interférences Radio

« Le Courthouse News Service » rapporte que l’agence fédérale allemande des réseaux a interdit vendredi la vente et l’utilisation d’un appareil «  vitalis&teur d’eau  » New Age, citant de nombreux rapports selon lesquels l’appareil vendu par la société suisse Wassermatrix AG transmettait sur les fréquences allouées aux Radioamateurs. utilisateurs.
Présenté comme un moyen «d’activer» les pouvoirs d’auto-guérison du corps, l’appareil de 8 000 euros (9 540 $) a été vendu en Allemagne à plus de 2 400 personnes.

Système de surveillance de l’IARU en Irlande

L’Irish Radio Transmitters Society rapporte que l’un des rôles de région 1 internationale des radioamateurs est de surveiller nos bandes pour les utilisateurs non autorisés. Le système de surveillance dans la région 1 a été mis en place en 1972 et dispose d’un coordinateur dans de nombreux pays et nous sommes très reconnaissants à Michael EI3GYB qui assume ce rôle pour nous en Irlande.
Michael surveille les bandes et envoie un rapport mensuel au coordinateur de la région 1 qui traite toutes les informations soumises. Ces rapports peuvent être consultés ICI  .L’objectif principal du système de surveillance  est la recherche, la classification, l’identification et le lancement des étapes menant au retrait des bandes amateurs des signaux radio des stations non-amateurs causant des interférences nuisibles. aux services d’amateur, contrairement à l’Union internationale des télécommunications et aux réglementations nationales en matière de radio.
Les intrus typiques incluent les radiodiffuseurs, les radars Over the Horizon, les opérateurs illégaux sur les bandes, y compris les taxis et les pêcheurs sur différentes bandes, divers modes militaires et de nombreux autres types de signaux indésirables.
Dans son rapport de février, ainsi que les suspects habituels, Michael détaille ce qui suit à propos d’une radio d’église.
Une église de l’ouest de l’Irlande a produit beaucoup d’harmoniques de 28390 à 28470 kHz et sur plusieurs autres fréquences en raison d’un défaut dans la configuration de l’émetteur. L’interférence a duré du 1er au 8 du mois. Le curé de la paroisse a été mis au courant de la situation et conseillé de remédier aux problèmes. La «radio paroissiale» est restée silencieuse pendant quelques jours et est revenue plus tard sans causer plus d’interférences, diffusant uniquement sur sa propre fréquence. Les problèmes semblent avoir été résolus.
IRTS

L’Ofcom écrit aux radioamateurs sur le changement des règlements CEM/EMF

Le mercredi 3 mars, l’Ofcom a écrit à tous les Radioamateurs au sujet de leur intention d’ajouter une nouvelle clause CEM/EMF à la licence. Dans
un certain nombre de cas, l’e-mail d’Ofcom s’est retrouvé dans le dossier Spam, il se peut donc que certains ne l’aient pas encore vu, si vous ne l’avez pas, vérifiez votre spam. Il est supposé que ceux qui n’ont pas fourni d’adresse e-mail à l’Ofcom recevront une lettre papier.
L’e-mail d’Ofcom se lit comme suit:
Cher détenteur de licence,
Nous vous écrivons pour vous informer de certains changements importants que nous proposons d’apporter à votre (vos) licence (s) Wireless Telegraphy Act délivrée par l’Ofcom.
En février et octobre de l’année dernière, nous avons publié deux consultations publiques sur notre proposition d’exiger formellement que les titulaires de permis se conforment aux niveaux convenus au niveau international dans les lignes directrices de la Commission internationale sur la protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) pour la protection du grand public contre les champs électromagnétiques. (CEM/EMF). Nous appelons ces niveaux les limites publiques générales de l’ICNIRP. En octobre, nous avons également publié une déclaration énonçant notre décision d’exiger officiellement que les titulaires de licence se conforment aux limites publiques générales de l’ICNIRP et nous avons récemment publié une mise à jour sur la façon dont nous proposons de mettre en œuvre cette décision.  
Nous vous écrivons maintenant pour vous informer de notre proposition de modifier les termes et conditions de votre (vos) licence (s) afin de vous obliger à vous conformer aux limites publiques générales de l’ICNIRP. Conformément à la loi sur la télégraphie sans fil et à votre (vos) licence (s), nous vous informons de notre proposition en publiant un avis général sur notre site Web.
Nous avons mis toutes les informations pertinentes sur notre proposition, y compris l’avis général, sur une page Web dédiée à la CEM  ICI Vous trouverez ici des détails sur le processus de modification de licence ainsi que l’historique des modifications et de nombreuses FAQ pour vous aider à comprendre ce que notre proposition signifie pour vous.
Si, après avoir lu les informations ci-dessus, vous souhaitez faire une déclaration à l’Ofcom concernant notre proposition de modifier votre (vos) licence (s), vous avez jusqu’au 18 avril 2021 pour le faire. Cependant, si vous ne souhaitez pas faire de représentation, vous n’avez aucune action à entreprendre pour le moment. Pour plus d’informations sur le processus de représentation, visitez la page Web « Ofcom EMF ».
Nous examinerons toutes les représentations avant de prendre une décision finale sur la modification de votre (vos) licence (s). Nous publierons notre décision finale sur la page EMF/CEM de notre site Web avant le 18 mai 2021. Nous vous expliquerons si nous avons décidé de modifier votre (vos) licence (s) pour inclure la condition CEM/ EMF. Si votre (vos) licence (s) a été modifiée, nous vous enverrons une mise à jour de celle-ci ou des informations sur l’endroit où une nouvelle version peut être obtenue.
À l’avenir, nous avons l’intention d’utiliser davantage les avis généraux publiés sur notre site Web et ne pouvons pas vous contacter individuellement pour vous informer que nous en avons publié un. Nous invitons donc tous les titulaires de licence à consulter régulièrement le site Web de l’Ofcom ou à s’abonner aux mises à jour du spectre par e-mail en accédant à la page suivante de notre site Web ICI
Si vous avez des questions sur ce changement et ce que cela signifie pour vous, de plus amples informations peuvent être trouvées sur la page Web dédiée à EMF en utilisant l’adresse fournie ci-dessus.
Bien à vous, Ofcom UK

Le point de vue du régulateur néo-zélandais sur la pollution RF

La gestion du spectre radioélectrique (RSM) de la Nouvelle-Zélande affirme que le spectre RF « est devenu une ressource économique importante, mais son utilité est diminuée par la pollution »
RSM a produit un guide de conformité pour fournir aux utilisateurs du spectre radioélectrique et aux fournisseurs de produits électriques et radio des informations sur la conformité. exigences
• audits de conformité
• application
RSM soutient l’objectif du ministère des Affaires, de l’Innovation et de l’Emploi (MBIE) de «développer la Nouvelle-Zélande pour tous» en s’assurant que le spectre est propre et en maximisant son utilisation. S’assurer que les exigences de licence et de conformité des produits sont respectées est essentiel pour atteindre cet objectif.
Consultez le Guide de conformité de la gestion du spectre radio  ICI
RSM a produit une brochure d’information sur les radios bidirectionnelles sans restriction. Le dépliant peut être téléchargé sur le site Web de gestion du spectre radioélectrique sous «Produits et équipements que vous ne pouvez pas utiliser en Nouvelle-Zélande» ICI
Ceci fait partie d’une campagne en cours pour empêcher les gens d’utiliser des équipements interdits, en particulier des radios bidirectionnelles sans restriction,
Lisez :  Attention aux deux illégaux- Way Radio ICI

Les Radioamateurs allemands s’attaquent à la pollution sonore RF

Le DARC rapporte que 35 systèmes de surveillance de zone de bruit électrique (ENAMS) ont été livrés et 20 autres emplacements sont recherchés dans le cadre de l’effort de surveillance des interférences causées par le bruit d’origine humaine sur les bandes HF.ENAMS est basé sur des stations de mesure installées à l’échelle nationale qui fonctionnent comme un réseau. Avec leur aide, le DARC peut faire des déclarations scientifiquement fiables sur les niveaux d’interférence sur les fréquences. Comme on le sait, les interférences ont augmenté ces dernières années, car divers appareils grand public font monter le niveau de bruit.
Le projet ENAMS a été financé par le DARC Membership Pro en 2018.
ENAMS ICI
Source DARC ICI

La newsletter de novembre IARUMS maintenant disponible

L’IARU 1 Surveillance Bulletin système dit en Novembre la bande Radioamateur 28 MHz souffert de signaux de bouées de pêche ainsi que sur l’horizon Radars (OTHR) qui ont été entendus tous les jours
Le système International Amateur Radio Union Monitoring (IARUMS) Région 1 Novembre 2020 La newsletter peut être consultée ICI
 Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être consultés sur le Wiki Signal Identification Guide ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI 
IARU Monitoring System (IARUMS) ICI

L’outil mesure l’EMI de la ligne électrique

Kenneth Wyatt KX7KW écrit pour EDN à propos d’un adaptateur EMI de ligne électrique qui peut être utilisé avec des analyseurs de spectre ou des oscilloscopes pour évaluer l’EMI de ligne électrique conduite le problème croissant du bruit RF sur les lignes électriques
Depuis que nous sommes passés de l’éclairage incandescent à l’éclairage LED et de l’éclairage linéaire Pour les alimentations à découpage, les interférences électromagnétiques sur les lignes électriques ont commencé à devenir un problème, en particulier pour ceux d’entre nous qui apprécient encore la Radio AM et les Ondes Radioamateurs de 0,54 à 30 MHz.
Ajoutez les arcs et les amorçages de la ligne de transmission électrique défectueuse, et de nombreux amateurs de radio amateur et opérateurs militaires ne peuvent tout simplement pas recevoir les stations nationales et internationales avec le hachage résultant sur leurs récepteurs.
Lisez l’article EDN complet ICI

Expertise sur le DAS : l’ANFR fait l’acquisition d’un banc de test

L’ANFR a retenu, dans le cadre d’un appel d’offres lancé en juillet dernier, la société française ART-FI pour l’acquisition d’un nouveau banc de test de mesures du DAS des téléphones portables. Avec cet appareil innovant, l’Agence se dote d’un véritable laboratoire pour expertiser les évolutions matérielles et logicielles des téléphones, notamment dans le contexte de l’arrivée de la 5G. L’ANFR conforte ainsi son rôle d’acteur de référence dans le domaine.
Dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’ANFR réalise des vérifications sur les téléphones portables et  les équipements radioélectriques émettant plus de 20 mW et ayant vocation à être utilisés à proximité du corps. L’ANFR s’assure en particulier de la conformité du DAS de ces appareils à la réglementation. Elle procède à des prélèvements inopinés d’appareils sur les lieux de vente.
Des contrôles de plus en plus exigeants
Actuellement, les contrôles de DAS réalisés par l’ANFR dans le cadre de la surveillance du marché sont externalisés. Cette externalisation, indispensable compte tenu du volume de mesures réalisées, doit néanmoins s’accompagner d’expérimentations pour affiner les protocoles de test et contribuer ainsi aux nombreuses évolutions de ce domaine.
Les évolutions possibles du téléphone ayant une incidence sur l’exposition sont d’une part matérielles, avec des téléphones dont les composants peuvent varier au cours de leur fabrication, et d’autre part logicielles, le téléphone étant doté de plus en plus d’outils pour gérer en temps réel la puissance transmise de façon à respecter la réglementation. De plus, la nouvelle technologie 5G  a fait évoluer les téléphones avec l’intégration de plusieurs antennes dans le terminal, ce qui nécessite d’ajuster le protocole de mesure en conséquence.  La nouvelle bande de fréquence 26 GHz, quant à elle, va également apporter des questions nouvelles : l’exposition ne sera plus mesurée avec le DAS (Watt par kilo) mais avec la densité de puissance (Watt par m²) puisque l’énergie dissipée dans les tissus reste localisée à la surface de la peau lorsqu’on monte en fréquence.
Enfin, dans le contexte des évolutions des normes envisagées à la suite du dernier avis de l’Anses sur le sujet, le DAS tronc, aujourd’hui évalué à 5 mm, pourrait être évalué à des distances moindres, notamment au contact.
Pour répondre à ces nouveaux défis, l’ANFR s’est dotée d’un nouveau banc de mesures du DAS qui lui permettra d’approfondir son expertise dans le domaine et de mieux appréhender la manière dont les nouveaux téléphones portables gèrent leur puissance tandis qu’il interagissent avec les réseaux mobiles.  Cette connaissance apparaît indispensable pour s’assurer que les contrôles réalisés couvrent bien les caractéristiques des nouveaux terminaux mis sur le marché ainsi que ces « usages raisonnablement prévisibles » que prévoit la norme. Elle permettra également, le cas échéant, de proposer des évolutions du protocole de mesure pour qu’il réponde au mieux aux nouvelles technologies déployées au sein des téléphones.
Un partenariat avec la start-up française ART-FI
L’acquisition du nouveau banc de test de mesure du DAS fait l’objet d’un partenariat avec la start-up ART-FI, labellisée French Tech, qui a développé et breveté le système de mesure ART-MAN.
Ce banc est constitué d’une partie appelée fantôme qui simule la tête ou le corps. Il s’y trouve une grille rectangulaire de capteurs conçue pour mesurer sur cette surface les deux composantes de champ électrique tangentielles orthogonales. La mesure vectorielle des champs en amplitude et en phase sur une seule surface suffit pour récupérer instantanément la distribution volumique du champ électrique. Elle peut alors déterminer le niveau de DAS maximal dans une configuration donnée, sans avoir besoin d’approcher les lois physiques de la propagation du champ électromagnétique.
Ce système de capteurs fixe permet de faire des mesures rapides sans avoir à déplacer les sondes dans tout le volume du fantôme. Cela entraine un gain de temps par rapport aux mesures traditionnelles, mais aussi la possibilité de visualiser en temps réel la variation du DAS au cours du temps.

La vidéo ICI

RASA écrit au président de l’IARU sur  leQRM40m

Le « Radio Amateur Society of Australia » (RASA) a écrit au président de l’IARU le 1er octobre au sujet de l’interférence chronique sur la bande de 40 m dans la région 3.
La grande majorité des stations intruses parlent indonésien et ne s’identifient pas. Ils fonctionnent dans la moitié inférieure de 40 m, en utilisant USB, souvent par multiples de 10 kHz.
Ces stations sont reçues en continu à Darwin, en Australie et tous les après-midi / soir dans le reste du continent australien. Ils causent des interférences nuisibles aux stations amateurs australiennes. Ils causeraient également des brouillages préjudiciables aux stations amateurs dans toute l’Asie du Sud-Est, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Micronésie.
La RASA a signalé ce problème pour la première fois au président de la région 3 de l’IARU il y a deux ans.
Dans l’intervalle, l’ingérence a augmenté en gravité. Il semble que la popularité des modes numériques autour de 7065-7075 kHz oblige les stations illégales à descendre dans le segment CW en dessous de 7050 kHz.
Le RASA a de nouveau signalé ce problème au Président de l’IARU de la Région 3 le 2 septembre, mais n’a pas reçu de réponse.
La RASA a approché le régulateur australien, l’ACMA, l’année dernière sur cette question, et leur a demandé de mener leur propre suivi, en vue d’une plainte formelle via les processus de l’UIT.
Malheureusement, la RASA a été informée qu’en raison des compressions de personnel, l’ACMA n’a pas été en mesure d’effectuer la surveillance requise.
En l’absence de mesures réglementaires officielles du gouvernement, la RASA est d’avis que l’IARU, en tant qu’organisation faîtière régionale, devrait jouer un rôle proactif dans la résolution de ce problème.
La RASA a suggéré dans sa lettre au Président de l’IARU que l’IARU et la société nationale indonésienne des Radioamateurs élaborent un plan d’action et proposent leur assistance en cas de besoin.
Aucune réponse n’a été reçue à ce jour.

IARUMS: nouveau coordinateur et vice-coordinateur

Le système de surveillance de l’IARU dans la région 1 (Europe / Afrique / Moyen-Orient) a un nouveau coordinateur et un nouveau vice-coordinateur
Le site IARU-R1 dit:
Le nouveau coordinateur IARUMS Région 1, Gaspar Miró, EA6AMM , nomme Peter Jost, HB9CET , comme Vice-coordinateur IARUMS R1, après avoir reçu son accord.
Tous deux travaillent ensemble au sein de l’IARUMS depuis plus d’un an, une excellente collaboration, comme le souligne Gaspar. Il apprécie les vastes connaissances et les années d’expérience de Peter avec les signaux d’intrusion sur les bandes Radioamateur – et avec les IARUMS. «Je suis ravi de continuer à travailler avec lui», déclare Gaspar.
Système de surveillance IARUMS ICI

La newsletter IARUMS de septembre maintenant disponible

Le dernier bulletin d’information du système de surveillance de la région 1 de l’IARU montre que les radars Over The Horizon (OTH) continuent de nuire à nos allocations primaires Radioamateurs Peter Jost, HB9CET, coordinateur de l’IARUMS R1, commente:
« Comme c’était le cas toute l’année, les nombreux radars OTH nous ont massivement tourmentés En plus du radar russe actif quotidien Contayner, des OTHR d’Extrême-Orient ont également été souvent entendus. Un système avec 50 sps (bips) et une bande passante d’environ 10 kHz a été de plus en plus remarqué. Nous ne savons pas s’il s’agit d’une variante du système de rafale connu sous le nom de « Foghorn » (surnom) ou d’un nouveau.  »
Le bulletin d’information de la région du 1er septembre 2020 du Système international de surveillance de l’Union des radioamateurs (IARUMS) peut être lu  ICI
Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être trouvés sur le Wiki Signal Identification Guide  ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI
IARU Monitoring System (IARUMS)  ICI