Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2021

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

interface numerique

AJOUT D’UNE INTERFACE SDR AU YAESU FT 450D par F4IPZ

Sous-titré en Français par F4IPZ (Merci/NDLR)

LES DIVERS GROUPES TECHNIQUES SUR FACEBOOK

 

  • Radioamateur : Antennes Mats Accessoires ICI
  • HYPER Radioamateur ICI
  • Logiciels Radio Radioamateur Informatique ICI
  • Modes Numériques Radio ICI
  • Relais Répéteurs Balises Radioamateurs  ICI
  • Satellites Radioamateurs et autres ICI
  • SSTV Radioamateurs SWL (Slow Scan télévision) ICI
  • TECHNIQUE RADIOAMATEURS MESURES MONTAGES ICI
  • TV/ATV/DATV Televison Amateur ICI

Je débute une nouvelle série de vidéos sur les mini-plaquettes disponibles à peu de frais d’Asie. Dans cette première vidéo, je vous présente la Mini-Plaquette RFID MIFARE RC522, la Carte-Puce et le Porte-Clé composant l’ensemble. Je la fais fonctionner à l’aide des librairies C Arduino déjà disponibles dans Arduino IDE.

Présentation du RRF Réseau des Répéteurs Francophone.

F8DSN a réalisé cette vidéo, présentant simplement le fonctionnement du réseau RRF et l’assemblage du hotspot spotnik avec la µSVXcard et la µDRAcard

Présentation du RRF Réseau des Répéteurs Francophone.


Présentation du hotspot spotnik avec la µSVXcard et la µDRAcard – Assemblage et paramétrage pour le démarrage du hotspot sur la base de l’article « Fabriquez son hotspot RRF en 5 étapes » ICI http://blog.f8asb.com/2020/12/10/fabr…
* Blog F8ASB.com http://blog.f8asb.com/
* Entretoises https://fr.aliexpress.com/item/327433…
* Ecoutez le RRF http://rrf.f5nlg.ovh/
* Supports RRF https://groups.io/g/RRF/ https://groups.io/g/RRF/wiki https://f5nlg.wordpress.com/
* Trouvez un RASPBERRY chez KUBII pour créer votre hotspot https://www.kubii.fr/174-raspberry-pi…
* KUBII https://www.kubii.fr/ * Musique dangerous-rendezvous https://icons8.com/music/author/earmake

Fabriquez son Hotspot RRF en 5 étapes !

 

Retrouvez les 5 étapes pour construire votre Hotspot RRF.

Liste du matériel:

  • Un Raspberry Pi autant prendre le Pi4 2GB
  • Une µsvxcard
  • Une µdracard ou une radio externe si hotspot longue portée.
  • écran Nextion 3,5″ NX4832K035
  • Un boitier fait maison ou une box4nextion http://blog.f8asb.com/box4nextion/
  • Une carte microSD 8 ou 16go
  • Un transfo 5V 3A version USB C

Voir le site de F8ASB ICI

Le GB7JI basé sur Jersey rejoint le réseau de répéteurs D-STAR

Le Jersey Amateur Radio Repeater Group a récemment installé un nouveau répéteur D-STAR basé à Jersey, juste au nord de St Helier.
Le répéteur D-STAR desservira principalement Jersey mais devrait également couvrir les îles anglo-normandes et la côte française adjacente. Le répéteur GB7JI D-STAR est connecté à la passerelle et à Internet.
Les détails de GB7JI sont les suivants:
• Hauteur 88m au dessus du niveau de la mer
• TX Freq 430.850
• RX Freq 438.450
Merci à GJ8PVL de nous avoir fourni ces informations.
Pour en savoir plus sur la radio amateur numérique D-STAR, lisez l’article d’Icom UK, « Qu’est-ce que D-STAR? ‘
Pour obtenir de l’aide, visitez la « page de ressources D-STAR » d’Icom UK .

KiwiSDR vs RaspberrySDR – une histoire de deux SDR

Une fois que vous vous éloignez des dongles de radio logicielle (SDR) habituels, vous n’avez que quelques choix à moins que vous ne vouliez perdre de l’argent. Le KiwiSDR est un SDR de qualité passe-temps commun. Cette unité populaire fonctionne sous Linux et peut recevoir jusqu’à 30 MHz. La plate-forme utilise un convertisseur A / N dédié, un FPGA et un ordinateur BeagleBone. Le succès engendre bien sûr des imitateurs, et surtout lorsque vous avez une conception open source comme le Kiwi, vous allez trouver des appareils similaires avec des objectifs finaux éventuellement différents. C’est ainsi que le RaspberrySDR est né. Il s’agit d’une unité très similaire au KiwiSDR, mais elle utilise un Raspberry Pi, avec une poignée d’autres différences. Qu’est ce qui est différent? [KA7OEI] nous le dit dans un récent article de blog.

Outre la différence évidente entre l’ordinateur et tout ce que cela implique, le RaspberrySDR a une vitesse A / N plus élevée (125 MHz contre 66 MHz) et une résolution de 16 bits au lieu des 14 bits du Kiwi. Cela se combine pour donner au Raspberry une plage de réception plus large (jusqu’à 60 MHz) et – en théorie – de meilleures performances en termes de plage dynamique et de distorsion.

[KA7OEI] mesure quelques paramètres clés sur les deux appareils et est arrivé à des conclusions surprenantes. Le Kiwi semble amplifier les signaux près de sa fréquence de coupure pour compenser les pertes dans le système. Le Raspberry – en utilisant un logiciel adapté – semble faire la même chose, mais le fait autour de la fréquence de coupure du Kiwi, qui est plus basse. Un correctif logiciel pourrait probablement s’en occuper, bien sûr.

Il existe également des tests de rejet d’image et de surcharge frontale. Les tests ont révélé quelques problèmes avec la mesure de la force du signal et d’autres problèmes avec le RaspberrySDR. Le plus gros problème, cependant, était que l’A / N 16 bits ne semblait pas avoir de meilleures performances. Sans une conception appropriée, il n’est pas toujours utile de lancer plus de bits sur un problème et cela semble en être un bon exemple.

Au final, le Raspberry ressemble à un clone bon marché du Kiwi avec quelques avantages, mais aussi quelques inconvénients. Le billet de blog couvre également certains problèmes open source où Kiwi dit maintenant que certaines parties de son code ne seront plus que binaires à l’avenir et qu’il y a eu des difficultés à trouver tous les fichiers de Raspberry. Si vous cherchez à en acheter un, vous ne trouverez peut-être pas le nom «raspberrysdr» mais [KA7OEI] suggère de rechercher «Nouveau récepteur SDR partagé de réseau en temps réel 16 bits 62M à bande passante», ce qui donne des résultats.

Bien sûr, vous pouvez toujours utiliser un Pi avec un dongle plus conventionnel, et cela fonctionne assez bien. Si vous voulez qu’un Pi transmette simplement, vous pouvez le faire avec un peu plus d’un fil, bien que la qualité puisse ne pas être parfaite. ICI

: Répéteur Radioamateur sur ISS

Al Williams WD5GNR écrit sur Hackaday à propos du nouveau répéteur radio amateur de l’ISS.
Il existe une longue histoire d’engins spatiaux transportant des équipements Radioamateur , car la navette spatiale, Mir et l’ISS ont tous eu des Radioamateurs à bord avec des équipements capables de parler vers la Terre. Cependant, ce mois-ci, l’ISS a commencé à utiliser un répéteur FM qui n’est pas trop différent d’un répéteur terrestre.
Lisez son article sur Hackaday ICI

DL35 Indicatif spécial Allemagne

Le DARC honore 35 ans de technologie SDR avec un indicatif spécial et un DOK spécial. Afin de reconnaître la grande importance du traitement numérique du signal pour les technologies de communication en général et  Radioamateur en particulier, une station d’indicatifs spéciaux « DL35SDR » sera active dans la grande région de Munich tout au long de l’année 2020. Le Special-DOK «35SDR» a été émis pour cette station.
Aujourd’hui, le traitement du signal numérique via la radio définie par logiciel (SDR) est la norme généralement acceptée pour le décodage et la génération de signaux Radio.
Les services commerciaux utilisent cette technologie depuis longtemps et de nos jours les Radioamateurs n’est pas imaginable sans SDR.
Prof. Dr.- Ing. habil. Ulrich L. Rohde, DJ2LR / N1UL , a été le premier à décrire les possibilités et les perspectives de la SDR lors d’une conférence au congrès de la « Troisième conférence internationale sur les systèmes et techniques de communication HF » à Londres en février 1985 (classée). Le titre était: « Un échantillon de techniques ».
DJ2LR / N1UL, membre du DARC Amateur Radio Club Munich South (C18) est reconnu comme l’un des pionniers de la technologie SDR il y a 35 ans.
Page Facebbok ICI
OPDX

Banc d’essai : LimeSDR Mini – émetteur-récepteur SDR de poche

Premier essai avec le LimeSDR Mini
Quand vous travaillez sur un projet, il arrive que vous souhaitiez voir le spectre produit par votre propre circuit. D’autres fois, on voudrait s’assurer que le récepteur intégré est en mesure de recevoir un signal donné. On apprécie aussi de disposer d’un bon outil chaque fois que l’on essaye d’analyser des perturbations afin de mieux les supprimer.
C’est pour ce genre de tâches que l’on utilisera volontiers un outil du genre SDR RTL.
Cette solution réputée polyvalente et bon marché fonctionnera, selon le tuner utilisé, entre 24 MHz et 1700 MHz. C’est assez flexible mais trop limité pour l’expérimentation. La bande passante, ou ici le taux d’échantillonnage, est aussi généralement de l’ordre de 2,4 MS/s et couvre donc un spectre maximum de 2,4 MHz.
Outre la relative surdité du SDR RTL que je viens de signaler, il faut préciser qu’il vous limite à la seule réception ; pas d’émission de signaux possible, alors qu’elle serait pourtant souhaitable lors du test de certains projets en cours d’étude……

Source Elektor ICI

Premier test de FreeDV 2020 en ondes

David Rowe VK5DGR rend compte des premiers tests en direct du nouveau mode vocal numérique FreeDV 2020.
Brad (AC0ZJ), Richard (KF5OIM) et moi-même mettons en place les éléments nécessaires au nouveau mode FreeDV 2020, qui utilise la technologie de la synthèse vocale « LPCNet Neural Net » développée par Jean-Marc Valin. L’objectif de ce mode est une bande passante audio de 8 kHz avec seulement 1600 Hz de bande passante RF. FreeDV 2020 est conçu pour les canaux HF où la SSB est une «copie de confort» – SNR supérieur à 10 dB et à atténuation progressive.
Mark, VK5QI a réalisé une transmission FreeDV de 3 200 km depuis Adélaïde, en Australie du Sud, vers un KiwiSDR dans la Bay of Islands, en Nouvelle-Zélande. Il l’a décodé avec la version partiellement opérationnelle d’OSX (nous réalisons l’essentiel de notre développement sous Ubuntu Linux).
Lire le post complet et regarder la vidéo ICI
Liste de diffusion Codec2 ICI

Chapeau les Radioamateurs en mode numérique avec le Raspberry Pi

Pour l’opérateur de radio amateur numérique utilisant un Raspberry Pi, de nombreux composants entrent en jeu pour passer à l’émission. Interface audio ou carte son, câble de contrôle CAT, GPS si nous voulons utiliser FT8 et WSPR hors réseau et sans Internet, ne vous inquiétez pas du bordel des câbles.
Et si vous pouviez vous débarrasser de tous les câbles et disposer d’une solution mono-boîtier pour les modes Digi qui tient dans votre poche? Ajoutez un GPS, une horloge temps réel, une batterie de secours, une entrée de tension large pour l’ensemble du boîtier et la possibilité de le configurer en tant que passerelle vocale numérique ou point d’accès? Eh bien, c’est ce que nous avons ici.
Voici mon introduction au chapeau des radios numériques NW DRAWS avec le Raspberry Pi.
73 Julian OH8STN
URL de la vidéo: ICI https://youtu.be/32nECrl7wsM

SOTA-LINK est un back-channel expérimental pour soutenir les activations de SOTA ( Summits on the Air ), et faciliter les discussions de groupe entre les passionnés de SOTA du monde entier.
Le projet utilise la salle WIRES-X 44050, qui est connectée à la passerelle Macclesfield System Fusion MB6SO (144,8375 MHz).
Ceci est lié au serveur Brandmeister DMR TG973, permettant ainsi l’accès via DMR. On espère être en mesure de permettre la connexion en utilisant d’autres modes vocaux numériques à l’avenir.
Le projet en est à ses premiers stades de développement, mais a déjà vu des utilisateurs de C4FM et de DMR se connecter et faciliter les QSO SOTA.
Notez que les QSO pour les récompenses SOTA doivent être directs et non pris en charge par les réseaux de répéteurs et les passerelles, donc les communications via SOTA-LINK elles-mêmes ne compteraient pas.
Merci à Richard G3CWI d’ avoir conçu et développé le projet SOTA-LINK.