Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

SDR

La boîte à outils SDR plie la station météo aux caprices des pirates

Nous n’avons probablement pas besoin de dire à la plupart des lecteurs de Hackaday pourquoi la vague actuelle de radios définies par logiciel (SDR) à faible coût est si importante pour les pirates qui cherchent à explorer le vaste monde des signaux sans fil. Mais si vous avez besoin d’un rappel sur le type de matériel et de logiciels SDR qui devraient être dans votre sac d’astuces, alors ce compte incroyablement détaillé de [RK] sur la façon dont il a piraté sa station météo La Crosse WS-9611U-IT est un parfait Exemple.
Cherchant à perfectionner ses compétences en piratage radio, [RK] a décidé d’utiliser la radio définie par logiciel ADALM-PLUTO d’Analog Devices pour intercepter les signaux entre la station de base La Crosse et ses divers capteurs sans fil. Il note qu’un dongle RTL-SDR de 20 $ US pourrait tout aussi bien faire l’affaire si vous vouliez seulement recevoir, mais comme son objectif ultime était d’usurper un capteur de température et d’introduire des données parasites dans le système, il avait besoin d’un SDR doté de capacités de transmission.
Quel que soit votre matériel, Universal Radio Hacker (URH) est le logiciel qui va faire le gros du travail. Dans son article, [RK] guide le lecteur à travers toutes les étapes nécessaires pour trouver, capturer et éventuellement décoder les transmissions provenant d’un capteur de température sans fil TX29U. Alors que les spécificités changeront naturellement un peu en fonction de l’appareil que vous cherchez personnellement à écouter, le flux de travail général sera plus ou moins le même.
Au final, [RK] est non seulement capable de recevoir les données provenant des capteurs sans fil, mais il peut également transmettre ses propres données falsifiées que la station météo accepte comme légitimes. S’y rendre a demandé des efforts supplémentaires, car il a dû trouver le bon algorithme CRC utilisé. Mais comme par hasard, il a trouvé un article de Hackaday d’il y a quelques années qui parlait de faire exactement cela, ce qui l’a aidé à se mettre sur la bonne voie. Maintenant, il peut faire revêtir un manteau d’hiver au petit bonhomme animé sur l’écran de la station météo à la mi-juillet. Regardez la vidéo sur le lien ci-dessous pour une démonstration de cette pièce particulière de la prestidigitation radio. ICI

L’émetteur-récepteur numérique HF SDR à quatre bandes
offre des performances élevées pour seulement 60 $

Un article récent de Hackaday dit :
Radioamateur est un passe-temps qui est souvent considéré comme exclusif à ceux qui ont un bon revenu disponible. Ces dernières années, cependant, le vent a tourné. Des microcontrôleurs et des générateurs de signaux bon marché ont aidé à renverser la vapeur, et le QDX à 60 $ US de QRP Labs va encore plus loin en faisant grimper le rapport performances/prix à travers le toit. Vous pouvez voir plus de détails dans la vidéo ci-dessous la pause.
Le QDX est la création de [Hans Summers] qui est bien connu pour produire des kits Radioamateurs hautes performances abordables axés sur la transmission à faible puissance, appelés « QRP » dans le jargon Radioamateur. Qu’est-ce que c’est? Il s’agit d’une radio définie par logiciel (SDR) à quatre bandes (80, 40, 30, 20 mètres) de poche conçue pour être utilisée avec certains des modes radio numériques les plus populaires : FT8 et JS8Call, ainsi que tout autre mode basé sur FSK tels que RTTY. Il a également été testé pour bien fonctionner (et dans les spécifications) sur 60 mètres.
Alors que les radios classiques doivent être connectées à un ordinateur via une interface matérielle spéciale, le QDX est conçu pour se connecter directement à un ordinateur via un câble USB AB standard. Le contrôle CAT, le PTT et l’audio sont tous gérés directement par le QDX et aucune interface spéciale n’est nécessaire. Alors que la radio est essentiellement plug and play, la configuration, les tests et le dépannage peuvent être effectués en se connectant à la console série unique du QDX, qui contient entre autres une cascade de texte. Pour ceux qui souhaitent utiliser leur propre récepteur SDR, la sortie I/Q peut être envoyée directement via la carte son.
Passons maintenant aux mauvaises nouvelles : en raison de la pénurie mondiale de puces, le QDX est en rupture de stock pour le moment, et on ne sait pas quand il pourrait recommencer à être expédié. QRP Labs cherche à s’approvisionner en pièces partout où ils le peuvent pour fabriquer davantage d’unités, mais bien sûr, tout le monde le fait actuellement.
Lisez l’article et regardez la vidéo   ICI ou sur Hackaday  ICI  :

Quatre WebSDR disponibles sur le site Web de l’IRA

La société Radioamateur islandaise IRA propose désormais des liens sur son site Web vers les quatre radios définies par logiciel de l’île.
Les liens sont disponibles dans le coin supérieur droit du site de l’IRA  ICI
Le 4 décembre, le 4ème récepteur domestique pour l’écoute sur Internet de type KiwiSDR a été ajouté, situé à Vík í Mýrdal. Le récepteur utilise deux dipôles pleine grandeur de 40 et 80 mètres.
Les récepteurs KiwiSDR fonctionnent de 10 kHz jusqu’à 30 MHz. Vous pouvez écouter les émissions AM, FM, SSB et CW et vous pouvez choisir la bande passante qui convient à chaque format. Jusqu’à huit utilisateurs peuvent être connectés simultanément.
Georg Kulp, TF3GZ prête le récepteur, Ari Þórólfur Jóhannesson, TF1A fournit l’assistance technique et Jóhann Einarson, TF1TJN a fourni les installations et installé l’appareil sur place.
L’URL est ICI  :
Merci pour la précieuse contribution. Il s’agit d’un ajout important pour les Radioamateurs qui expérimentent ces bandes de fréquences, ainsi que pour les auditeurs et toute personne intéressée par la propagation des ondes Radio.
Conseil d’administration de l’IRA ICI

C’est la plus petite radio SDR que j’ai jamais eu

  • Tient dans la poche et a en même temps une très large plage de fréquences 50kHz-2GHz.
  • Tous les modes analogiques AM/NFM/WFM/SSB/CW inclus.
  • Il décode le RDS dans les stations de diffusion WFM.
  • Celui-ci est la copie/clone chinois basé sur un célèbre projet SDR russe original ‘Malachite-DSP’.
  • Toutes les fonctionnalités mentionnées ci-dessus nécessitent l’achat et l’installation de la mise à jour du firmware d’origine auprès d’une équipe russe « Malachite-DSP ».
  • Le prix du code d’activation est d’environ 50 USD.

Canal TV ANRPFD!

Conférences de la Software Defined Radio Academy sur YouTube

La Software Defined Radio Academy SDRA 2021 a eu lieu du 26 au 27 juin et les conférences sont désormais disponibles sur YouTube.
La description des conférences est disponible  ICI
Les vidéos sont disponibles ICI

AJOUT D’UNE INTERFACE SDR AU YAESU FT 450D

 

Par F4IPZ

Il s’agit d’un projet DIY avec une carte adaptateur IFACE de Tspelettronica.com, sur mon Yaesu FT-450D Aller à3:00 si vous voulez voir le résultat, écoutez l’émetteur et la nomenclature SDR :- Yaesu FT-450D ICI 
– Carte adaptateur IFACE v2, le kit #2 est livré avec tous les accessoires nécessaires de TPSElettronica Italia ICI
– Antenne de la radio Hawkins UK Thunderbolt SSD58+ 12-10M  ICI
– Enceinte BHI de LAMCO UK ICI
– Adaptateur USB SDR ICI
– Logiciel SDR ICI
– Boîte à outils : un fer à souder avec une broche très pointue réglée à 200°C, des attaches zippées, du ruban adhésif double face résistant 3M, une main ferme… Crédits : la musique de fond est The Winner Takes It de Crowander, de David Szesztay CC BY -NC ICI

LES DIVERS GROUPES TECHNIQUES SUR FACEBOOK

 

  • Radioamateur : Antennes Mats Accessoires ICI
  • HYPER Radioamateur ICI
  • Logiciels Radio Radioamateur Informatique ICI
  • Modes Numériques Radio ICI
  • Relais Répéteurs Balises Radioamateurs  ICI
  • Satellites Radioamateurs et autres ICI
  • SSTV Radioamateurs SWL (Slow Scan télévision) ICI
  • TECHNIQUE RADIOAMATEURS MESURES MONTAGES ICI
  • TV/ATV/DATV Televison Amateur ICI

SWL via WEB SDR

Bonjour, je viens de démarrer un nouveau blog pour partager mon SWL et aussi mon écoute de LW et MW via le WEB SDR des Pays-Bas http://websdr.ewi.utwente.nl:8901/
J’écoute aussi les Radioamateurs sur HamSphere 4.0 . Je ne demande pas de cartes QSL, j’aime le WEB SDR car pas de QRM.
Aussi sur HS4 pas de qrm. Oui si j’ai une place sans QRM et si je peux avoir une bonne antenne je préfère écouter sur un vrai RX mais ici près de Paris France il est impossible de recevoir un bon signal sans QRM et d’avoir une antenne à l’extérieur est très difficile. Dans le passé, j’ai un Kenwood R5000 et un long fil sur le toit à 30 mètres au-dessus du sol, il y a 25 ans pas de QRM de la box internet, de la télévision à écran plasma et de toutes ces nouvelles technologies … Oui, la propagation était meilleure il y a 40 ans quand je me suis lancé dans la radio CB, maintenant l’activité solaire est très faible, de nombreuses radios int ont fermé, c’était le bon vieux temps !!! Il existe de nombreux WEB SDR en Europe mais beaucoup sont uniquement destinés à l’écoute de bandes Radioamateurs. Le WEB SDR des Pays-Bas est de 150 HHz à 29,999 MHz et vous pouvez lister AM, SSB, FM.Sur HS4, nous avons une antenne directive libre et c’est ok pour écouter de nombreux DXCC exotiques, mais nous ne pouvons pas demander une carte QSL en tant que SWL sauf sur la bande de 48 mètres. C’est bientôt un BLACK FRIDAY sur HS4 alors peut-être que j’achèterai une grande antenne YAGI pour une meilleure réception!
Si vous souhaitez visiter mon nouveau blog, veuillez utiliser ce lien ICI 
Merci, bon SWLing.
73 de Frank SWL F14368 (également FØDUW sur HS4) QTH Paris France

KiwiSDR vs RaspberrySDR – une histoire de deux SDR

Une fois que vous vous éloignez des dongles de radio logicielle (SDR) habituels, vous n’avez que quelques choix à moins que vous ne vouliez perdre de l’argent. Le KiwiSDR est un SDR de qualité passe-temps commun. Cette unité populaire fonctionne sous Linux et peut recevoir jusqu’à 30 MHz. La plate-forme utilise un convertisseur A / N dédié, un FPGA et un ordinateur BeagleBone. Le succès engendre bien sûr des imitateurs, et surtout lorsque vous avez une conception open source comme le Kiwi, vous allez trouver des appareils similaires avec des objectifs finaux éventuellement différents. C’est ainsi que le RaspberrySDR est né. Il s’agit d’une unité très similaire au KiwiSDR, mais elle utilise un Raspberry Pi, avec une poignée d’autres différences. Qu’est ce qui est différent? [KA7OEI] nous le dit dans un récent article de blog.

Outre la différence évidente entre l’ordinateur et tout ce que cela implique, le RaspberrySDR a une vitesse A / N plus élevée (125 MHz contre 66 MHz) et une résolution de 16 bits au lieu des 14 bits du Kiwi. Cela se combine pour donner au Raspberry une plage de réception plus large (jusqu’à 60 MHz) et – en théorie – de meilleures performances en termes de plage dynamique et de distorsion.

[KA7OEI] mesure quelques paramètres clés sur les deux appareils et est arrivé à des conclusions surprenantes. Le Kiwi semble amplifier les signaux près de sa fréquence de coupure pour compenser les pertes dans le système. Le Raspberry – en utilisant un logiciel adapté – semble faire la même chose, mais le fait autour de la fréquence de coupure du Kiwi, qui est plus basse. Un correctif logiciel pourrait probablement s’en occuper, bien sûr.

Il existe également des tests de rejet d’image et de surcharge frontale. Les tests ont révélé quelques problèmes avec la mesure de la force du signal et d’autres problèmes avec le RaspberrySDR. Le plus gros problème, cependant, était que l’A / N 16 bits ne semblait pas avoir de meilleures performances. Sans une conception appropriée, il n’est pas toujours utile de lancer plus de bits sur un problème et cela semble en être un bon exemple.

Au final, le Raspberry ressemble à un clone bon marché du Kiwi avec quelques avantages, mais aussi quelques inconvénients. Le billet de blog couvre également certains problèmes open source où Kiwi dit maintenant que certaines parties de son code ne seront plus que binaires à l’avenir et qu’il y a eu des difficultés à trouver tous les fichiers de Raspberry. Si vous cherchez à en acheter un, vous ne trouverez peut-être pas le nom «raspberrysdr» mais [KA7OEI] suggère de rechercher «Nouveau récepteur SDR partagé de réseau en temps réel 16 bits 62M à bande passante», ce qui donne des résultats.

Bien sûr, vous pouvez toujours utiliser un Pi avec un dongle plus conventionnel, et cela fonctionne assez bien. Si vous voulez qu’un Pi transmette simplement, vous pouvez le faire avec un peu plus d’un fil, bien que la qualité puisse ne pas être parfaite. ICI

Amplificateurs pour SDR

Al Williams WD5GNR écrit sur Hackaday sur les amplificateurs pour augmenter la puissance d’une carte SDR à un niveau utilisable
La plupart des configurations radio définies par logiciel de passe-temps ne transmettent pas. Parmi les rares qui le font, la plupart d’entre eux émettent des niveaux anémiques d’environ un milliwatt.
Si vous voulez faire quelque chose en dehors du laboratoire, vous aurez besoin d’un amplificateur et c’est ce que Tech Minds] montre comment faire dans une vidéo récente.
La vidéo couvre LimeSDR, HackRF et le Pluto SDR, bien que les amplificateurs devraient fonctionner avec n’importe quel émetteur.
Aucun des amplificateurs n’est une centrale électrique. Le gain maximum de 20 dB ne vous donnera qu’un watt ou plus avec le lecteur minimal de la plupart des émetteurs SDR. Mais pour de très nombreuses applications, c’est beaucoup, surtout avec un certain filtrage.
Lisez l’article sur Hackaday et regardez la vidéo ICI

Un autre WebSDR à ondes courtes opérationnel en Islande

Le 27 juin, une nouvelle radio définie par logiciel Web KiwiSDR est devenue opérationnelle (SDR) en Islande.  
Une traduction du message de l’IRA se lit comme suit:
Le nouveau récepteur est situé à Bláfjöll à une altitude de 690 mètres. Il dispose pour la première fois d’un dipôle horizontal de 80 et 40 mètres.
Le récepteur KiwiSDR fonctionne de 10 kHz à 30 MHz. Vous pouvez écouter les transmissions AM, FM, SSB et CW et sélectionner une bande passante adaptée à chaque formulation. Jusqu’à huit utilisateurs peuvent être connectés au destinataire en même temps.
Ari Þórólfur Jóhannesson TF1A était responsable de l’installation de l’appareil aujourd’hui, qui appartient à Georg Kulp, TF3GZ.
Bláfjöll: ICI
Les deux autres récepteurs actifs sont situés à Bjargtångar à Vesturbyggð, les plaines les plus à l’ouest de l’Islande et le point le plus éloigné de Látrabjarg et à Raufarhöfn. Écoutez:

  • Bjargtångar: http://bjarg.utvarp.com/
  • Raufarhöfn: http://raufarhofn.utvarp.com/

Le conseil d’administration de l’IRA remercie Ara et Georg pour leurs précieuses contributions. Il s’agit d’un ajout important pour les radioamateurs qui expérimentent dans ces bandes de fréquences, ainsi que pour les auditeurs et toute personne intéressée par la propagation des ondes radio.
Source IRA ICI
KiwiSDR Network ICI

                   Le projet SDR.hu

Le projet SDR.hu est terminé

«Je voudrais dire un grand merci à tous ceux qui ont rejoint dans mon voyage avec ce projet!
J’espère que vous avez passé un bon moment à écouter sur le site et que vous avez appris certaines choses sur le SDR. Le but de ce site était de fournir une démonstration technologique aux Radioamateurs sur la « Radio définie par logiciel », et j’espère que cet objectif a été atteint.
Étant donné que ce site Web était un projet de loisir d’une personne, avec mes tâches et responsabilités croissantes et ma concentration se déplaçant vers d’autres projets pour lesquels j’espère avoir un impact positif plus important, je ne peux pas développer davantage SDR.hu et le protéger contre abuser.
De plus, je pense que ce site a maintenant de bonnes alternatives. Néanmoins, à mon avis, les récepteurs Radioamateurs devraient être partagés avec un contrôle d’accès strict à l’avenir.
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à consulter la FAQ.
73! d’Andras, HA7ILM
Sur QRZ.com ICI
PS : Une bonne alternative à la recherche de DTS en ligne peut être trouvée ICI
(@StrangeBeacons sur Twitter)

ATMega328 SSB SDR Radioamateur

Danie Conradie écrit pour Hackaday à propos d’un circuit Radioamateur ATMega328 SSB SDR développée par Guido PE1NNZ
L’humble microcontrôleur ATmega328, généralement conditionné sous forme d’Arduino Uno, est le le composant de passerelle pour des millions de personnes dans le monde de l’électronique et de la programmation embarquée.
Certaines personnes ne peuvent tout simplement pas laisser passer le défi de voir jusqu’où elles peuvent pousser le vieux cheval de bataille, et il semble que Guido PE1NNZ en soit un. Il a réussi à mettre en œuvre un émetteur-récepteur radio Radioamateur SSB  SDR (défini par logiciel) pour les bandes HF sur l’ATMega328, et il semble que le projet se déroule.
Lire l’article de Hackaday ICI

Présentation du Minion SDR de Chez QRPVer.

Le Minion SDR est une radio minuscule de l’Ukraine qui couvre de 160m à 10m. Dans cette vidéo je découvre qu’à priori tout fonctionne bien en faisant des contacts en BLU, CW et digital. Pour me donner un petit coup de main ICI :