Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2022

ANRPFD TV

nl

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Revue et Chronique SWL Nationale

nl

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Associations Partenaires de l’ANRPFD

DXWATCH-Cluster

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Twitter

Prévisions Météo

Perturbations Radioélectriques

Pollution provenant des installations de panneaux solaires

Le magazine PV rapporte que « SolarEdge, Growatt » ont été trouvés en violation des règles électromagnétiques suédoises, certains produits ont été interdits de vente ses exigences en matière de compatibilité électromagnétique (CEM) – l’arrêt de leur vente dans le pays.
SolarEdge a exprimé sa surprise devant l’interdiction et affirme que les plaintes déposées auprès de l’Agence de sécurité électrique provenaient d’une poignée d’opérateurs Radioamateurs.
L’Agence suédoise de sécurité électrique a statué que certains optimiseurs « SolarEdge » et un onduleur à chaîne de Growatt ne répondent pas à sa compatibilité électromagnétique aux exigences (EMC/CEM)  – arrêt de leur vente dans le pays.
L’agence avait récemment inspecté les onduleurs et les optimiseurs de onze fournisseurs différents d’électronique de puissance photovoltaïque. Les inspections ont été effectuées pour vérifier si l’équipement répond aux exigences de compatibilité électromagnétique (CEM) du pays. L’agence a constaté que trois entreprises n’étaient pas en conformité avec les règles CEM actuelles de la Suède. En conséquence, les fabricants ont été interdits de vendre les produits qui se sont avérés être en infraction dans le pays.
L’inspection a été déclenchée par plusieurs rapports reçus par l’agence de sécurité électrique, dans lesquels les systèmes photovoltaïques auraient perturbé les communications radio de la police, les avions et l’armée.
L’interdiction s’applique au fournisseur israélien d’électronique de puissance SolarEdge pour un certain nombre de ses optimiseurs. Le fabricant chinois Growatt s’est également avéré avoir été victime des régulateurs, pour sa série d’onduleurs 8000TL3-S, qui sont distribués en Suède par Sunnytek Solar Sweden AB, et une deuxième société qui n’a pas encore été identifiée.Lire l’article complet ICI

Appareils bon marché émettant des interférences radio

Noël approche à grands pas, la WIA, notifiée par le régulateur allemand via notre comité de régulation, nous avertit d’être au courant des interférences radio. Un effet secondaire malheureux de la célébration de Noël est le dumping sur notre marché d’appareils bon marché émettant des interférences radio.
À l’heure actuelle, les chargeurs de batterie USB et les caméras d’action sont particulièrement visibles auprès de l’Agence fédérale allemande des réseaux. À première vue, de nombreux produits électriques sont de très bonnes affaires. En réalité, cependant, ce sont des produits de qualité inférieure qui provoquent des interférences radio.
Ces dernières semaines, l’Agence fédérale des réseaux a trouvé de plus en plus de produits LED de toutes sortes, mais surtout d’éclairage de Noël, qui ne répondent pas aux exigences légales. Le spectre s’étend des simples lampes à LED aux encastrés et plafonniers à LED en passant par l’éclairage extérieur (projecteurs à LED). Les éclairages de Noël à changement de couleur et autres pour l’intérieur et l’extérieur sont également des articles populaires à acheter à l’approche de Noël. Les prix de ces produits sont généralement nettement inférieurs à ceux des produits de marques bien connues, en particulier dans la vente au détail en ligne. Cela peut être une indication d’infériorité et de sous-cotation des exigences légales.
Le conseil d’administration a décidé de créer un comité informatique présidé par le membre du conseil d’administration Peter Schrader VK4EA. Le comité sera initialement composé de Marc Hillman (VK3OHM) et Robert Broomhead (VK3DN). Nous sommes toujours intéressés d’avoir des nouvelles d’amateurs intéressés qui souhaitent contribuer. L’objectif des comités est d’examiner les systèmes existants et de formuler un plan pour améliorer les lignes directrices en matière de technologie de l’information et de faire rapport au conseil d’administration avec des recommandations.
Les Radioamateurs comme vecteur d’alphabétisation technologique
Nous savons que les Radioamateur fournissent une source immédiate de capacité de communication d’urgence. La WIA pense que le moment est venu pour l’Australie de récolter les fruits offerts par les Radioamateurs en tant que véhicule pour favoriser la future culture technologique.
Un article de Burger et van de Groenendaal, évalué par des pairs, exploration Radioamateur en tant que véhicule d’entrée de gamme pour les futurs technologues en herbe. Les auteurs soutiennent que les Radioamateur fournissent la formation et l’équipement d’individus ayant les compétences et l’expérience nécessaires pour développer, installer et gérer de futures infrastructures de télécommunications sophistiquées.
Harmonisation du programme des Radioamateurs
Au cours de la dernière décennie, il y a eu une normalisation considérable des licences internationales Radioamateurs. L’initiative la plus importante a été l’adoption de la recommandation de la Conférence européenne des postes et télécommunications (CEPT). Cette recommandation prescrit un programme standard pour l’examen des Radioamateurs.
Les administrations qui acceptent et mettent en œuvre la CEPT peuvent délivrer un certificat d’examen harmonisé pour les Radioamateurs (HAREC) à leurs titulaires de licence. L’émergence du HAREC comme mécanisme simple d’alignement des programmes globaux. Par conséquent, les nations peuvent former et licencier leur population amateur, en utilisant du matériel de formation disponible gratuitement sur le Web. Le HAREC est accepté presque partout sur les territoires des pays participants. C’est-à-dire la majeure partie de l’Europe, les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou et l’Afrique du Sud.
Bravo et 73 pour l’instant de Phil VK2CPR

Les observations d’interférences radar au-dessus de l’horizon (OTH)

sur les bandes amateurs dépassent toutes les autres

Le volume de rapports d’interférences radar au-dessus de l’horizon (OTH) provenant d’observateurs travaillant avec le système de surveillance de la région 1 (IARUMS) de l’Union internationale des radioamateurs (IARU) éclipse celui de toutes les autres sources d’interférences, rapporte le bulletin d’information de novembre de l’IARUMS.
Près de 800 radars OTH ont été observés au cours du seul mois de novembre et le nombre total de rapports pour l’année est supérieur à 4 500, bien que ce nombre inclue probablement plusieurs rapports des mêmes systèmes radar OTH.
Alors que l’observateur d’intrus se concentre sur la région IARU 1, une grande partie des interférences majeures qu’il raconte peuvent affecter les bandes amateurs dans les deux autres régions IARU du monde. L’IARUMS a suivi la plupart des signaux radar OTH vers des sites en Russie et en Chine, mais un rapport récent a indiqué que l’Inde disposait d’un système radar OTH en préparation. L’IARUMS qualifie le système  « préoccupant », bien qu’on ne sache pas quelles fréquences il peut utiliser.
Du 17 au 21 novembre, l’IARUMS a signalé un ‘signal étrange, quelque peu délavé’ d’environ 7 kHz de large, qui ‘dérivait lentement d’avant en arrière’ sur 40 mètres et moins.
Le bulletin d’information de l’IARUMS est disponible sur le site Web de la région 1 de l’IARUMS ICI .

SARL

Norvège : Intrus dans la bande radioamateur 144 MHz

La société norvégienne Radioamateur, la NRRL, rapporte qu’elle travaille avec le régulateur des communications Nkom pour empêcher les intrus d’opérer dans la bande 144 MHz
Une traduction du message NRRL se lit comme suit :
Les intrus dans les groupes amateurs sont un problème pour lequel nous, au NRRL, dépensons beaucoup de ressources. Parfois celles-ci apparaissent et bloquent les installations ou imposent des fréquences utilisées pour des modes autres que FM, que jusqu’à présent ce sont les intrus qui utilisaient le plus souvent sur VHF et UHF.
Avec l’écoute, le Log et le relèvement, nous permettons d’identifier les utilisateurs et de trouver la zone exacte dans laquelle ils opèrent. Cela permet aux autorités de consacrer plus facilement des ressources à maintenir nos liens à l’abri des intrus indésirables.
NRRL a été informé que les fréquences suivantes sont utilisées par les utilisateurs de l’est de la Norvège qui n’ont pas de licence :
• 144,200 MHz
• 144.300MHz
• 144,650 MHz
Nous espérons que les Radioamateurs et les auditeurs amateurs auront la possibilité d’écouter sur ces fréquences et d’enregistrer les éventuels intrus. Un journal contenant la date, l’heure, la fréquence et l’emplacement est souhaitable pour déterminer la zone géographique dans laquelle se trouvent les intrus.
Les Logs seront envoyés au bureau de la LNR, qui résumera cela et travaillera avec Nkom pour arrêter les intrus.
Source NRRL ICI 

Rapports de l’IARUMS sur un drifter dans la bande Radioamateur 7 MHz

Le bulletin d’information du système de surveillance de la région 1 de l’IARU fait état d’un signal étrange, quelque peu délavé, d’une largeur de 7 kHz, qui a dérivé lentement d’avant en arrière dans la bande primaire de 40 m Radioamateur.
Le signal semblait provenir des environs d’une base navale française.
Le bulletin d’information de la région du 1er novembre 2021 du système de surveillance de l’Union internationale Radioamateurs (IARUMS) peut être lu ICI
Des enregistrements de transmissions militaires peuvent être trouvés sur le wiki du guide d’identification des signaux ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI
Système de surveillance IARU (IARUMS) ICI

La newsletter d’IARUMS d’octobre est désormais disponible

Le bulletin d’information du système de surveillance de la région 1 de l’IARU rapporte qu’octobre nous a également apporté un grand nombre de « fauteurs de troubles/Intruders » qui interfèrent souvent massivement avec les Radioamateurs. Parmi eux, le radar britannique HF OTH à Chypre
Comme toujours, en premier lieu, il y avait les radars horizontaux (OTHR), en particulier bien sûr le célèbre Contayner russe OTHR. De plus, le radar britannique de la base britannique de Chypre était massivement plus souvent actif, en particulier dans la bande des 15, 17 et 20 m, utilisant 25 et 50 sps.
Différents OTHR de Chine étaient présents quotidiennement sur plusieurs fréquences, de sorte que celui connu sous le surnom de « Foghorn » utilise évidemment également différents taux de balayage, par ex. 20 ou 50 sps, la plupart du temps 10 kHz de large. De plus, nous étions souvent mal influencés par le radar large bande 160 kHz avec 10 sps, dommage.
Le bulletin d’information de la région du 1er octobre 2021 du système de surveillance de l’Union internationale des radioamateurs (IARUMS) peut être lu ICI
Des enregistrements de transmissions militaires peuvent être trouvés sur le wiki du guide d’identification des signaux  ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI
Système de surveillance IARU (IARUMS) ICI

Diffuseur sur la bande 40m Radioamateur!

Le DARC décrit comment un cas d’interférence dans la bande Radioamateur primaire 40 m, par une station de diffusion AM du Tachkent, a été rapidement traité
Une traduction du message du DARC se lit comme suit :
Il y a eu une diffusion AM sur 7160 kHz le 22 octobre entre 18h00 et 18h15 UTC. En raison de la puissance d’émission de la station de radio et de l’étendue du signal commercial A3E, le trafic Radio a été considérablement dégradé dans la gamme 7155 à 7165 kHz dans une grande partie de l’Europe et du Moyen-Orient.
La gamme de fréquences de 7 000 à 7 200 kHz est exclusivement attribuée au service radioamateur conformément à l’annexe 1 de l’ordonnance sur la loi des Radioamateurs (Amateurfunkverordnung – AFuV) (à l’article 1 n° 6).
La société allemande Band Watch a contacté la société responsable, Media Broadcast, pour enquêter sur la cause. Media Broadcast qui a déclaré que l’erreur avait été commise par une station relais sous contrat de Tachkent. La cause exacte est toujours à l’étude. Le fournisseur avait en fait été chargé par Media Broadcast de diffuser sur 6040 kHz dans la bande radio de 49 m. On nous a assuré qu’il s’agissait d’un incident ponctuel et nous nous sommes excusés pour la gêne occasionnée.
Daniel Möller, DL3RTL, responsable du Band Watch
Source DARC  ICI

PROMOTION ADHÉSION 2022

Dès Maintenant

Bonjour à tous,
Vous vous intéressez de près ou de loin à l’ANRPFD via différents médias et sites, vous êtes adhérent ou vous avez été adhérent ou futur adhérent.
Notre devise rendre des services aux Radioamateurs, Ecouteurs SWL et Auditeurs de Radiodiffusion.
Notre association existe date depuis 6 juin 2012, vous offre divers services :
L’ANRPFD :
Un site Radioamateurs de news actualités avec presque 39000 articles publiés depuis 2012 et des millions de visites et de page visitées, nous sommes un des premiers site d’actualités de diffusion nationale et internationale
Un site Tweeter de 4 104 abonnements 2 738 abonnés
Facebook:
Voici le lien de nos 26 groupes et 16 Pages sur Facebook! ICI

  • Formation à l’examen HAREC de l’ANFR
  • Promotion du Radioamateurisme
  • Droits à l’antenne si complexe en France…!
  • Bureau et service National QSL
  • Les Radioamateurs, Ecouteurs-SWL Francophones et Auditeurs de Radiodiffusion
  • Radioclubs Radioamateurs Ecouteurs SWL…….
  • Technique, Logiciels et informatique, Modes numériques etc……
  • Publication Mensuelle de notre Chronique Ecouteurs-SWL et Auditeurs de Radiodiffusion très lue environ 10000 visites
  • Un Bureau et Service QSL actifs 2021 avec un transit important de QSL entrante et sortante
  • Notre tarif des adhésions n’a pas changé depuis 2012 et les moins des associations (service QSL compris)

Vu le contexte sanitaireactuel,  nous vous offrons à partir de maintenant l’adhésion 2022. Pour les Jeunes adhérents la cotisation est gratuite jusqu’à 20 ans. Toutes autres propositions seront étudiées par le Conseil d’Administration de l’ANRPFD.

Le cas curieux du Radioamateur et de la pompe à insuline

Une partie importante de l’obtention et de la détention d’une licence Radioamateur concerne la prévention des interférences radio. Autrefois, cela signifiait des interférences avec les émissions de télévision analogiques, mais avec des appareils de plus en plus complexes devenant monnaie courante dans les foyers, cela s’applique à beaucoup plus.
Cela a défrayé la chronique dans le comté de Marion en Floride, où un Radioamateur d’une communauté de personnes âgées a fermé sa station de radio après l’émergence d’un lien potentiel entre celle-ci et la pompe à insuline d’un autre résident. Une contestation judiciaire est en cours concernant les règles du complexe concernant les antennes émettrices.
C’est évidemment un événement grave pour une pompe à insuline d’être affectée par quoi que ce soit, et il semble que le Radioamateur concerné a fait la bonne chose. Mais il est clair que quelque chose a mal tourné dans ce cas, que ce soit à cause des transmissions Radioamateur ou non, car pour un fabricant, produire un dispositif médical si facilement affecté par les champs RF devrait préoccuper tout le monde. On espère que la FCC s’intéressera à cette histoire et en fera toute la lumière de manière impartiale, car que ce soit le Radioamateur en faute, la pompe à insuline, ou autre chose, cela présente un risque pour n’importe qui dépendant d’un tel appareil.
Peut-être que cela pourrait également être un cas pour l’ARRL, comme nous l’avons signalé avant qu’ils n’aient une forme en ce qui concerne les enquêtes radio.

 Source Hackaday ICI

Panneaux solaires : les Radioamateurs brésiliens répondent à la consultation

La société nationale Radioamateur du Brésil rend compte de la consultation publique INMETRO sur les normes techniques pour les installations de panneaux solaires. Les installations solaires ont été connus pour causer beaucoup la pollution RF!
Traduction A du poste LABRE dit:
Le 12 Juillet, LABRE , à travers son Groupe de défense spectrale et la gestion, a enregistré sa contribution à la consultation publique INMETRO dans la révision de l’ordonnance sur la qualité technique exigences des systèmes photovoltaïques, où la Ligue défend l’inclusion des exigences de compatibilité électromagnétique (CEM) basées sur les normes internationales dans le but de réduire la génération d’interférences dans le spectre des Radiocommunications.
La participation du LABRE au Comité Technique de l’INMETRO consacré à cette revue se poursuit depuis plusieurs années et, cette année, elle a été intense, nécessitant l’étude et l’approfondissement d’un domaine spécifique techniquement complexe, des réunions du Focus Group EMC de la Commission, l’analyse de nombreux normes internationales et études de cas à l’étranger, revue du vaste document d’exigences techniques de qualité (RTQ) en vigueur (le CP est énorme), préparation d’une présentation par le Focus Group en défense de l’EMC en réunion plénière, entre autres actions.
Tout cet effort a été nécessaire afin de permettre une contribution techniquement correcte et convaincante à une vaste consultation publique dans un secteur aussi important, tant du point de vue du générateur potentiel d’interférences, que de l’importance de cette forme d’énergie production d’électricité, surtout dans le moment de crise de l’eau et de l’énergie que traverse le pays.
Le travail du LABRE dans ce PC est donc d’une importance primordiale pour la défense non seulement des conditions de fonctionnement du service Radioamateur, mais, surtout, pour la défense de l’ensemble de la société brésilienne fortement dépendante de la compatibilité électromagnétique entre des secteurs tels que le la production d’énergie, les télécommunications, l’« Internet des objets », les systèmes de survie (aviation, électromédical, etc.), entre autres. INMETRO a également reçu des déclarations d’autres secteurs de la société et évaluera les contributions à la rédaction du nouveau règlement.
Source LABRE ICI 
Rapport australien de l’ACMA sur les fournisseurs d’onduleurs solaires ICI

RFI dû au appareils de traitement de l’eau

IRTS News rapporte que des appareils appelés «Wassermatrix», vendus par une société suisse du même nom, ont été identifiés comme la source d’interférences autour de 144,015 MHz dans les pays européens.
Le fabricant prétend qu’il « revitalisera », « structurera » ou « dynamisera » l’eau, rendant ainsi l’eau potable plus saine et guérissant un large éventail de maladies, des types oncologiques et virologiques aux types orthopédiques.
À la suite de plaintes, ces appareils sont désormais interdits à la vente en Allemagne après une enquête menée par le régulateur local des communications. Les rapports incluent l’identification directe des appareils près de l’aéroport de Francfort. Les appareils utilisent un oscillateur de puissance instable autour de 144,015 MHz avec une large jupe de bruit et produisent une sortie de 20 watts sur des périodes de cinq minutes. Des harmoniques fortes peuvent être entendues à 288 et 432 MHz. Pour l’utilisateur du « purificateur », cela se traduit par une exposition aux champs électromagnétiques calculée d’environ 28 volts/mètre, suffisamment pour perturber éventuellement un stimulateur cardiaque.

Poursuite pour possession d’une radio interdite

Récemment, Radio Spectrum Management de Nouvelle-Zélande a porté plainte avec succès contre Moko Turner qui a été reconnu coupable de possession d’une Radio bidirectionnelle sans restriction. La Radio interdite a été trouvée dans le véhicule de M. Turner par des policiers lors d’un arrêt de routine.
Après une analyse plus approfondie, la Radio interdite avait des fréquences de police programmées dans l’unité et était capable de transmettre sur les canaux de police. M. Turner a comparu devant le tribunal de district de Whangarei et a été reconnu coupable d’accusations en vertu de la loi de 1989 sur les radiocommunications, s113 et s114.
Il est illégal pour toute personne (à l’exception de la police néo-zélandaise) de transmettre sur les canaux de la police. Les radiocommunications non sollicitées peuvent causer de graves dommages et mettre les agents et le public néo-zélandais en danger.
La gestion du spectre radio prend une position très sérieuse contre ceux qui perturbent ou causent des interférences à la police ou à d’autres services d’urgence.

Cuba brouille les Radioamateur ? Écoutez par vous-même

Un réseau public SDR triangule l’île comme source de signaux mystérieux
IEEE Spectrum rapporte qu’alors que les manifestations antigouvernementales se déversaient dans les rues de Cuba le 11 juillet, quelque chose d’étrange se produisait sur les ondes. Les opérateurs Radioamateurs aux États-Unis ont découvert que soudainement, des parties de la bande populaire des 40 mètres étaient inondées de signaux de grille. Les opérateurs de Floride ont signalé que les signaux étaient les plus forts là-bas, suffisamment pour rendre impossible la communication avec les radioamateurs de Cuba. D’autres opérateurs en Amérique du Sud, en Afrique et en Europe ont également signalé avoir entendu le signal, et un logiciel de triangulation que toute personne disposant d’un navigateur Web peut essayer a placé la source des signaux comme émanant de Cuba.
Cuba a une longue histoire d’interférences avec les signaux de diffusion, plusieurs stations de radio commerciales en Floride étant autorisées à fonctionner à des niveaux de puissance supérieurs à la normale pour lutter contre le brouillage. Mais ces nouveaux signaux mystérieux semblaient viser intentionnellement les transmissions Radioamateurs. Quelques heures après le début de la manifestation le 11, le radioamateur Alex Valladares W7HU a déclaré qu’il parlait avec un opérateur cubain sur 7,130 MHz dans la bande des 40 mètres, lorsque leur conversation a été soudainement submergée par les interférences. « Nous sommes passés au 7170, et ils brouillent la fréquence là-bas », dit-il. Valladares a abandonné pour la nuit, mais le lendemain matin, dit-il : « Je me rends compte qu’ils n’ont pas éteint ces brouilleurs. [Puis] nous sommes allés au [7]140 le lendemain et ils y ont mis du brouillage.
Valladres explique qu’il s’est échappé de Cuba vers les États-Unis dans un radeau en 2005. Comme de nombreux amateurs de la grande communauté cubano-américaine de Floride, il parle fréquemment avec des opérateurs à Cuba, et maintenant il dit que le gouvernement là-bas « brouille le signal pour empêcher le peuple cubain qui nous écoute et les empêcher de parler entre eux. Valladres a également entendu des informations selon lesquelles les répéteurs de bande VHF de 2 mètres ont été fermés à Cuba.
Les radios à bande de deux mètres sont généralement des talkies-walkies portables de faible puissance utilisés pour les communications à courte portée. Leur portée est souvent étendue en utilisant des relais à relais fixes, qui retransmettent un signal entrant à l’aide d’un émetteur plus puissant et d’une antenne bien placée. Parce que la Floride et Cuba sont si proches (seulement 175 kilomètres les séparent à leur point le plus proche), il est possible que des communications de 2 mètres franchissent la distance. « Il était possible d’aller entre Miami et La Havane … avec une antenne externe, vous pouvez parler facilement à La Havane car ce n’est pas si loin, c’est à environ 230 miles », explique Valladres.
Lisez le rapport complet de l’IEEE Spectrum : ICI

Brouillage Cubain 40m

Un brouillage sur la  bande de 40 mètres depuis Cuba ? #soscuba #freecuba
Un exemple du Jamming qui se passe actuellement sur la bande des 40 mètres.
Ham Radio Dude a fait une interview avec Alex W7HU sur ce qui se passe à Cuba, veuillez regarder ICI
Alex W7HU ICI
Voici un documentaire sur le brouillage radio, y compris ses racines dans les années 1920.
Empire of noise [Documentaire complet]  ICI

Le fauteur de troubles répétitif pris en flagrant délit !

La société nationale Radioamateur suisse USKA rend compte des mesures prises pour lutter contre le problème de l’abus des répéteurs.
Elle publie un rapport du groupe UHF qui dit:
Le 2 juillet 2021, dans la matinée sur divers répéteurs de 70 cm, une augmentation des interférences sous la forme de DTMF et des signaux de sirène ont été entendus à nouveau.
Diverses équipes de DF ont été incitées à traquer le fauteur de troubles et avec succès – divers relèvements ont conduit à Bellevue / Gottschalkenberg (sud-est de Menzingen), où deux équipes ont retrouvé un radioamateur déjà connu à 12h30.
Deux personnes ont alors eu des conversations intensives avec ce fauteur de troubles, qui – comme lors d’une conversation le 26 mai 2021 avec un autre traqueur à succès – a fait semblant d’être stupide et désemparé. En raison des résultats de roulement étanches et de la rencontre répétée de la même personne aux coordonnées des roulements respectifs, il ne fait aucun doute que nous avons trouvé « le bon ».
C’est peut-être juste un vœu pieux, mais nous espérons que l’intelligence du troubleur est suffisante pour voir qu’il est maintenant temps pour son QRT.
Il ne nous reste plus qu’à exprimer nos remerciements à tous ceux qui nous soutiennent depuis des semaines et des mois par leurs bons plans, leur aide active et les milliers de kilomètres parcourus. En fin de compte, Hamspirit est ce que vous réalisez ensemble – et non ce dont vous parlez de manière autocratique et de préférence à la radio.
HB9DWS pour HB9UF
USKA ICI
Source du groupe UHF ICI