Site Associatif ANRPFD

Adhérer à l’ANRPFD en 2021

RRF : Réseau Relais Français!

Carte Relais Français

Nos Moyens de Communications

ADHEREZ VIA PAYPAL Facile!

QTR UTC

Ecoute Satellite QO100!

News ANRPFD depuis 26/02/2017

Propagation

Relais Radioamateur

Grey Line

Relais Radioamateur

Chronique SWL Nationale ANRPFD

nl

Associations Partenaires de l’ANRPFD

Cluster-DX-FOR-ME

Twitter – Facebook

Catégories

Twitter infos

Liens Techniks, Om, RC, Divers

Propagation Bandes HF

Cluster Dx Fun

Twitter

Prévisions Météo

Perturbations Radioélectriques

Cuba brouille les Radioamateur ? Écoutez par vous-même

Un réseau public SDR triangule l’île comme source de signaux mystérieux
IEEE Spectrum rapporte qu’alors que les manifestations antigouvernementales se déversaient dans les rues de Cuba le 11 juillet, quelque chose d’étrange se produisait sur les ondes. Les opérateurs Radioamateurs aux États-Unis ont découvert que soudainement, des parties de la bande populaire des 40 mètres étaient inondées de signaux de grille. Les opérateurs de Floride ont signalé que les signaux étaient les plus forts là-bas, suffisamment pour rendre impossible la communication avec les radioamateurs de Cuba. D’autres opérateurs en Amérique du Sud, en Afrique et en Europe ont également signalé avoir entendu le signal, et un logiciel de triangulation que toute personne disposant d’un navigateur Web peut essayer a placé la source des signaux comme émanant de Cuba.
Cuba a une longue histoire d’interférences avec les signaux de diffusion, plusieurs stations de radio commerciales en Floride étant autorisées à fonctionner à des niveaux de puissance supérieurs à la normale pour lutter contre le brouillage. Mais ces nouveaux signaux mystérieux semblaient viser intentionnellement les transmissions Radioamateurs. Quelques heures après le début de la manifestation le 11, le radioamateur Alex Valladares W7HU a déclaré qu’il parlait avec un opérateur cubain sur 7,130 MHz dans la bande des 40 mètres, lorsque leur conversation a été soudainement submergée par les interférences. « Nous sommes passés au 7170, et ils brouillent la fréquence là-bas », dit-il. Valladares a abandonné pour la nuit, mais le lendemain matin, dit-il : « Je me rends compte qu’ils n’ont pas éteint ces brouilleurs. [Puis] nous sommes allés au [7]140 le lendemain et ils y ont mis du brouillage.
Valladres explique qu’il s’est échappé de Cuba vers les États-Unis dans un radeau en 2005. Comme de nombreux amateurs de la grande communauté cubano-américaine de Floride, il parle fréquemment avec des opérateurs à Cuba, et maintenant il dit que le gouvernement là-bas « brouille le signal pour empêcher le peuple cubain qui nous écoute et les empêcher de parler entre eux. Valladres a également entendu des informations selon lesquelles les répéteurs de bande VHF de 2 mètres ont été fermés à Cuba.
Les radios à bande de deux mètres sont généralement des talkies-walkies portables de faible puissance utilisés pour les communications à courte portée. Leur portée est souvent étendue en utilisant des relais à relais fixes, qui retransmettent un signal entrant à l’aide d’un émetteur plus puissant et d’une antenne bien placée. Parce que la Floride et Cuba sont si proches (seulement 175 kilomètres les séparent à leur point le plus proche), il est possible que des communications de 2 mètres franchissent la distance. « Il était possible d’aller entre Miami et La Havane … avec une antenne externe, vous pouvez parler facilement à La Havane car ce n’est pas si loin, c’est à environ 230 miles », explique Valladres.
Lisez le rapport complet de l’IEEE Spectrum : ICI

Brouillage Cubain 40m

Un brouillage sur la  bande de 40 mètres depuis Cuba ? #soscuba #freecuba
Un exemple du Jamming qui se passe actuellement sur la bande des 40 mètres.
Ham Radio Dude a fait une interview avec Alex W7HU sur ce qui se passe à Cuba, veuillez regarder ICI
Alex W7HU ICI
Voici un documentaire sur le brouillage radio, y compris ses racines dans les années 1920.
Empire of noise [Documentaire complet]  ICI

Le fauteur de troubles répétitif pris en flagrant délit !

La société nationale Radioamateur suisse USKA rend compte des mesures prises pour lutter contre le problème de l’abus des répéteurs.
Elle publie un rapport du groupe UHF qui dit:
Le 2 juillet 2021, dans la matinée sur divers répéteurs de 70 cm, une augmentation des interférences sous la forme de DTMF et des signaux de sirène ont été entendus à nouveau.
Diverses équipes de DF ont été incitées à traquer le fauteur de troubles et avec succès – divers relèvements ont conduit à Bellevue / Gottschalkenberg (sud-est de Menzingen), où deux équipes ont retrouvé un radioamateur déjà connu à 12h30.
Deux personnes ont alors eu des conversations intensives avec ce fauteur de troubles, qui – comme lors d’une conversation le 26 mai 2021 avec un autre traqueur à succès – a fait semblant d’être stupide et désemparé. En raison des résultats de roulement étanches et de la rencontre répétée de la même personne aux coordonnées des roulements respectifs, il ne fait aucun doute que nous avons trouvé « le bon ».
C’est peut-être juste un vœu pieux, mais nous espérons que l’intelligence du troubleur est suffisante pour voir qu’il est maintenant temps pour son QRT.
Il ne nous reste plus qu’à exprimer nos remerciements à tous ceux qui nous soutiennent depuis des semaines et des mois par leurs bons plans, leur aide active et les milliers de kilomètres parcourus. En fin de compte, Hamspirit est ce que vous réalisez ensemble – et non ce dont vous parlez de manière autocratique et de préférence à la radio.
HB9DWS pour HB9UF
USKA ICI
Source du groupe UHF ICI

Le bulletin de juin de l’IARUMS est main

tenant disponible

Le bulletin d’information du système de surveillance de la région 1 de l’IARU rapporte que les radars au-dessus de l’horizon (OTHR) étaient et sont toujours la principale nuisance pour les Radioamateurs.
Avec les conditions de propagation estivales et grâce à plusieurs couches E sporadiques (Es pour faire court), de nombreuses bouées radio filet (DRB) et d’autres engins de pêche ont de nouveau été entendus dans la bande des 10 m, servant illégalement au marquage des filets de pêche en mer.
Ils peuvent être principalement reçus dans la partie 28000 kHz à 28450 kHz de la bande de 10 m, leurs transmissions étant courtes mais envoyées à plusieurs reprises toutes les quelques minutes tout au long de la journée. Pour l’identification, un code alphabétique court est transmis en CW (A1A), composé de 1 à 3 lettres.
Le bulletin d’information de la région du 1er juin 2021 du système de surveillance de l’Union internationale des Radioamateurs (IARUMS) ICI
Les enregistrements de transmissions militaires peuvent être trouvés sur le wiki du guide d’identification des signaux ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI
IARU Monitoring System (IARUMS) ICI 

Radios cachées dans les appareils domestiques (IOT) !

La prochaine cybermenace!

Saviez-vous que vos appareils IOT communiquent secrètement entre eux ? Cela inclut les appareils IOT qui ne sont pas dans votre maison. Saviez-vous que ce que font vos appareils IOT peut être transmis à des tiers ? Saviez-vous que votre téléviseur peut également avoir la capacité et peut actuellement transmettre votre activité à grande échelle ?
Il existe des communications secrètes entre les appareils IOT utilisant des protocoles tels que Bluetooth LE, Zigbee, Thread, 802.15 et LoRa auxquelles vous ne vous attendiez probablement pas ou qui n’ont pas été expliquées lorsque vous avez acheté ces appareils.
Tout comme Amazon Echo a été enrôlé pour travailler avec le réseau Amazon Sidewalk Mesh, d’autres réseaux fonctionnent et certains sont totalement inconnus. Découvrez-les dans cette vidéo.
Pouvez-vous brouiller ces appareils ? Ceci est répondu à la fin de la vidéo.
Voici des kits de développement d’émetteurs-récepteurs que les techniciens peuvent utiliser pour jouer avec les fréquences radio et voir ce qui se passe réellement.

  • BladeRF ICI
  • HackOne RF ICI 
  • Kit de développement Texas Instruments LaunchXL ICI
  • Arduino Nano 33 IOT  ICI
  • Kit de développement LoRa ICI
  • Dispositif de détection de radiofréquence – DefCon DD-1206 ICI  (couvre 40mhz – 4ghz)

Interférences radioélectriques et Radioamateurs (Séminaire RFI)

Sujet: Interférences radioélectriques et Rradioamateurs (Séminaire RFI)
Présentateur: M. Ed Hare, vice-président des normes du conseil d’administration de l’EMC Society
ARRL Laboratory Manager (American Radio Relay League)

Le directeur du laboratoire ARRL Ed Hare, W1RFI , donnera une conférence sur Zoom le mercredi 19 mai à 20h00 GMT (16h00 HAE).
EMI est un problème qui affecte les Radioamateurs et leurs voisins. Ed Hare, W1RFI, responsable du laboratoire ARRL et l’un des éditeurs du livre ARRL RFI, a mis en place cette présentation de diapositives de 30 minutes pour donner un aperçu de la politique, des personnalités et des problèmes techniques impliqués dans le contrôle EMI.
Sa présentation décrit les causes et les remèdes standards des interférences. La session de questions-réponses qui suit la présentation formelle de diapositives en fait un véritable atelier RFI.
La présentation de l’IEEE EMC Society se déroulera sur Zoom. Le lien sera publié sur le Web plus près de la date de la réunion, ICI

Interférence de fréquence radio de l’USB 3.0

En 2012, Intel a documenté les interférences de radiofréquences pouvant être produites par l’USB 3.0. Il note: l’USB 3.0 ou l’USB « Superspeed » a un taux de signalisation de 5 Gbit / s. La spécification USB 3.0 nécessite le brouillage des données USB 3.0 et l’application d’un spectre étalé à l’horloge.
Le spectre de données est très large bande allant de DC à 5 GHz.
Téléchargez le rapport Intel complet ICI

La newsletter IARUMS de février maintenant disponible

Le bulletin d’information du système de surveillance de la région 1 de l’IARU rapporte que les radars Over The Horizon (OTHR) continuent d’être la plus grande source d’interférence dans les bandes Radioamateur HF
Ils disent aussi: «Les mystérieux groupes de tirets (parfois 5 tirets, parfois 16 tirets, parfois tirets continus) continuent d’être transmis pendant de longues heures presque quotidiennement à 7075 kHz et ses environs proches à l’intérieur du segment de la bande de 40 m dédié au FT- 8 transmissions. Elles sont très difficiles à localiser, et nous ne savons toujours pas d’où elles viennent? « 
Le bulletin d’information de la région du 1er février 2021 du Système international de surveillance de l’Union des radioamateurs amateurs (IARUMS) peut être lu ICI 
Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être trouvés sur le Wiki du guide d’identification des signaux  ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI 
Système de surveillance de l’IARU (IARUMS)  ICI

Interférences Radio

« Le Courthouse News Service » rapporte que l’agence fédérale allemande des réseaux a interdit vendredi la vente et l’utilisation d’un appareil «  vitalis&teur d’eau  » New Age, citant de nombreux rapports selon lesquels l’appareil vendu par la société suisse Wassermatrix AG transmettait sur les fréquences allouées aux Radioamateurs. utilisateurs.
Présenté comme un moyen «d’activer» les pouvoirs d’auto-guérison du corps, l’appareil de 8 000 euros (9 540 $) a été vendu en Allemagne à plus de 2 400 personnes.

Système de surveillance de l’IARU en Irlande

L’Irish Radio Transmitters Society rapporte que l’un des rôles de région 1 internationale des radioamateurs est de surveiller nos bandes pour les utilisateurs non autorisés. Le système de surveillance dans la région 1 a été mis en place en 1972 et dispose d’un coordinateur dans de nombreux pays et nous sommes très reconnaissants à Michael EI3GYB qui assume ce rôle pour nous en Irlande.
Michael surveille les bandes et envoie un rapport mensuel au coordinateur de la région 1 qui traite toutes les informations soumises. Ces rapports peuvent être consultés ICI  .L’objectif principal du système de surveillance  est la recherche, la classification, l’identification et le lancement des étapes menant au retrait des bandes amateurs des signaux radio des stations non-amateurs causant des interférences nuisibles. aux services d’amateur, contrairement à l’Union internationale des télécommunications et aux réglementations nationales en matière de radio.
Les intrus typiques incluent les radiodiffuseurs, les radars Over the Horizon, les opérateurs illégaux sur les bandes, y compris les taxis et les pêcheurs sur différentes bandes, divers modes militaires et de nombreux autres types de signaux indésirables.
Dans son rapport de février, ainsi que les suspects habituels, Michael détaille ce qui suit à propos d’une radio d’église.
Une église de l’ouest de l’Irlande a produit beaucoup d’harmoniques de 28390 à 28470 kHz et sur plusieurs autres fréquences en raison d’un défaut dans la configuration de l’émetteur. L’interférence a duré du 1er au 8 du mois. Le curé de la paroisse a été mis au courant de la situation et conseillé de remédier aux problèmes. La «radio paroissiale» est restée silencieuse pendant quelques jours et est revenue plus tard sans causer plus d’interférences, diffusant uniquement sur sa propre fréquence. Les problèmes semblent avoir été résolus.
IRTS

Le point de vue du régulateur néo-zélandais sur la pollution RF

La gestion du spectre radioélectrique (RSM) de la Nouvelle-Zélande affirme que le spectre RF « est devenu une ressource économique importante, mais son utilité est diminuée par la pollution »
RSM a produit un guide de conformité pour fournir aux utilisateurs du spectre radioélectrique et aux fournisseurs de produits électriques et radio des informations sur la conformité. exigences
• audits de conformité
• application
RSM soutient l’objectif du ministère des Affaires, de l’Innovation et de l’Emploi (MBIE) de «développer la Nouvelle-Zélande pour tous» en s’assurant que le spectre est propre et en maximisant son utilisation. S’assurer que les exigences de licence et de conformité des produits sont respectées est essentiel pour atteindre cet objectif.
Consultez le Guide de conformité de la gestion du spectre radio  ICI
RSM a produit une brochure d’information sur les radios bidirectionnelles sans restriction. Le dépliant peut être téléchargé sur le site Web de gestion du spectre radioélectrique sous «Produits et équipements que vous ne pouvez pas utiliser en Nouvelle-Zélande» ICI
Ceci fait partie d’une campagne en cours pour empêcher les gens d’utiliser des équipements interdits, en particulier des radios bidirectionnelles sans restriction,
Lisez :  Attention aux deux illégaux- Way Radio ICI

Les Radioamateurs allemands s’attaquent à la pollution sonore RF

Le DARC rapporte que 35 systèmes de surveillance de zone de bruit électrique (ENAMS) ont été livrés et 20 autres emplacements sont recherchés dans le cadre de l’effort de surveillance des interférences causées par le bruit d’origine humaine sur les bandes HF.ENAMS est basé sur des stations de mesure installées à l’échelle nationale qui fonctionnent comme un réseau. Avec leur aide, le DARC peut faire des déclarations scientifiquement fiables sur les niveaux d’interférence sur les fréquences. Comme on le sait, les interférences ont augmenté ces dernières années, car divers appareils grand public font monter le niveau de bruit.
Le projet ENAMS a été financé par le DARC Membership Pro en 2018.
ENAMS ICI
Source DARC ICI

La newsletter de novembre IARUMS maintenant disponible

L’IARU 1 Surveillance Bulletin système dit en Novembre la bande Radioamateur 28 MHz souffert de signaux de bouées de pêche ainsi que sur l’horizon Radars (OTHR) qui ont été entendus tous les jours
Le système International Amateur Radio Union Monitoring (IARUMS) Région 1 Novembre 2020 La newsletter peut être consultée ICI
 Les enregistrements des transmissions militaires peuvent être consultés sur le Wiki Signal Identification Guide ICI
Surveillez les bandes d’ondes courtes en ligne avec un récepteur SDR basé sur le Web ICI 
IARU Monitoring System (IARUMS) ICI

L’outil mesure l’EMI de la ligne électrique

Kenneth Wyatt KX7KW écrit pour EDN à propos d’un adaptateur EMI de ligne électrique qui peut être utilisé avec des analyseurs de spectre ou des oscilloscopes pour évaluer l’EMI de ligne électrique conduite le problème croissant du bruit RF sur les lignes électriques
Depuis que nous sommes passés de l’éclairage incandescent à l’éclairage LED et de l’éclairage linéaire Pour les alimentations à découpage, les interférences électromagnétiques sur les lignes électriques ont commencé à devenir un problème, en particulier pour ceux d’entre nous qui apprécient encore la Radio AM et les Ondes Radioamateurs de 0,54 à 30 MHz.
Ajoutez les arcs et les amorçages de la ligne de transmission électrique défectueuse, et de nombreux amateurs de radio amateur et opérateurs militaires ne peuvent tout simplement pas recevoir les stations nationales et internationales avec le hachage résultant sur leurs récepteurs.
Lisez l’article EDN complet ICI

RASA écrit au président de l’IARU sur  leQRM40m

Le « Radio Amateur Society of Australia » (RASA) a écrit au président de l’IARU le 1er octobre au sujet de l’interférence chronique sur la bande de 40 m dans la région 3.
La grande majorité des stations intruses parlent indonésien et ne s’identifient pas. Ils fonctionnent dans la moitié inférieure de 40 m, en utilisant USB, souvent par multiples de 10 kHz.
Ces stations sont reçues en continu à Darwin, en Australie et tous les après-midi / soir dans le reste du continent australien. Ils causent des interférences nuisibles aux stations amateurs australiennes. Ils causeraient également des brouillages préjudiciables aux stations amateurs dans toute l’Asie du Sud-Est, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Micronésie.
La RASA a signalé ce problème pour la première fois au président de la région 3 de l’IARU il y a deux ans.
Dans l’intervalle, l’ingérence a augmenté en gravité. Il semble que la popularité des modes numériques autour de 7065-7075 kHz oblige les stations illégales à descendre dans le segment CW en dessous de 7050 kHz.
Le RASA a de nouveau signalé ce problème au Président de l’IARU de la Région 3 le 2 septembre, mais n’a pas reçu de réponse.
La RASA a approché le régulateur australien, l’ACMA, l’année dernière sur cette question, et leur a demandé de mener leur propre suivi, en vue d’une plainte formelle via les processus de l’UIT.
Malheureusement, la RASA a été informée qu’en raison des compressions de personnel, l’ACMA n’a pas été en mesure d’effectuer la surveillance requise.
En l’absence de mesures réglementaires officielles du gouvernement, la RASA est d’avis que l’IARU, en tant qu’organisation faîtière régionale, devrait jouer un rôle proactif dans la résolution de ce problème.
La RASA a suggéré dans sa lettre au Président de l’IARU que l’IARU et la société nationale indonésienne des Radioamateurs élaborent un plan d’action et proposent leur assistance en cas de besoin.
Aucune réponse n’a été reçue à ce jour.